27
Commentaires

SNCF, racisme : Serge Klarsfeld fait débat

Emission Serge Klarsfeld, suites. Après le passage de l'historien et avocat sur notre plateau la semaine dernière, nous avons reçu des demandes de précisions et d'explications sur deux points : le rôle joué par la famille Klarsfeld, et notamment Arno, fils de Serge, auprès de la SNCF ; et les actions menées contre LVMH pour protester contre la sortie raciste du parfumeur Jean-Paul Guerlain sur les "nègres". Voici ces précisions.

Derniers commentaires

Révolution dans l'histoire de la déportation !
Alors que la Sncf jusqu'ici ne contestait pas avoir transporté les juifs déportés, mais arguait qu'elle était "contrainte et forcée" (cf les "excuses de Pepy" à Bobigny), voila que SK nous apprend qu'il n'y avait pas à s'excuser du tout, les trains etaient... allemands, payés par la Gestapo à l'agence de voyage de la Reichbahn !
Manque de bol , Mme Janin a retrouvé dans les archives du Mans les factures adressées par la Sncf à cette agence de voyage pour les trajets de la France vers l'Allemagne. Et bien entendu la facture Schaechter et d'autres retrouvées depuis montrent bien sûr que la Sncf facturait au gouvernement français pour les transferts de déportés Province-Paris. La facture Schaechter est tamponnée "payée" par... la République française !

Splendeur et misère de l'amour paternel...
Subalternes, les cadres ? Quand on évoque la hiérarchie, c'est de la plus haute hiérarchie dont il s'agit.
Qui parle de repentance... quand il s'agit de réparation ? Le premier a être allé sur ce terrain là, de la repentance, c'est votre ami Klarsfeld lorsqu'il a écrit le discours du Vél' d'hiv' de Chirac. Bien sûr, c'est du rôle de l'État dont il était question. Celle de savoir si ça englobait toutes les annexes, dont la SNCF, c'est secondaire.
Si des cadres de la sncf ont commis des crimes ça n implique pas la societé entiere.Ils auraient du etre punis. En 1938 des independantistes juifs Israeliens avaient demandé l aide d Hitler, pour foutre les Anglais dehors d Israel. Pourtant ils n etaient pas nazis..Et personne n a heureusement fait l amalgame..Alors pourquoi la sncf devrait faire repentance aujourd hui pour des evenement passés de 70 ans et dont la responsabilité n a jamais ete faite.A part quelques chasseurs de prime?
un peu décalé, mais en rapport avec le sujet malgré tout, je tiens à dire que je me méfie comme de la peste de S. Klarsfeld...

J'ai travaillé il y a quelques années sur un documentaire (diffusé France 3 régionale notamment) qui retraçait le combat de Michel Slitinsky, dont les parents avaient été arrêtés par les gendarmes français pendant que lui s'enfuyait par les toits, pour faire condamner Maurice Papon.

Nous avions donc refait avec lui l'enquête qu'il avait mené pendant 40 ans dans les Archives Départementales notamment et par d'autres sources. Nous avions interviewé tout les protagonistes : déportés et enfants de déportés, avocats parties civiles, témoins, journalistes, historiens renommés et évidemment S. Klarsfeld.

Outre le fait que l'affaire est un véritable panier de crabe où tout le monde se tire dans les pattes, y compris et je dirai surtout parmi les victimes et parties civiles, les Klarsfeld nous ont joué un jolie tour...Car il y a aussi des guerres entre les différents défenseurs de la mémoire de la Shoah. Un accord de financement avait été conclu et signé avec une institution juive très connue et s'intégrait dans notre plan de financement déjà ric-rac, je vous passe les détails mais au final l'accord a été cassé, une fois le film tourné et diffusé pour des simples questions d'ego, Mr Klarsfeld ne supportant pas, apparemment, la place qu'avait Michel Slitinsky, dans ce doc où il aurait sans doute aimé avoir le rôle principal. C'est la seule fois à ma connaissance qu'une somme pareil manquait à notre société de production, pour des raisons aussi sournoises, une fois les contrats signés par ailleurs (une Commission de l'institution a cassé l'accord signé). Le rapport de force et les réseaux tissés depuis longtemps entre ce monde des institutions juives et la boite de prod ne permettait aucune autre solution que de s'inclinait malheureusement, sans oublier d'envoyer une lettre bien sentie de la par du real/producteur signifiant ce qu'il pensait de leur attitude. Lui qui se battait depuis 15 ans à faire des docs sur le devoir de mémoire, les pages sombres de nôtres histoires n'en revenait pas du coup bas.

J'ai travaillé entre temps sur cette période, de façon assez poussé on va dire, sur des doc où l'ont s'est beaucoup intéressés aux comportement des élites françaises des années 30-40. Une Oligarchie également, dans un monde de haine du salariat assez sidérant quand on lit les archives...C'est une lapalissade de le dire actuellement, mais il est vrai que notre classe politique complètement corrompue, méprisant comme pas deux l'intérêt général et qui a compris qu'il faut vite se gaver avant la fin de la récré (mais quand la cloche sonnera, personne ne peut le dire pour l'instant), ces rapport incestueux avec la grande finance et les familles industrielles, ces noms de père en fils et ensuite en petit-fils qui sont les mêmes à touts les postes de pouvoir (eco, culturels, media, politiques...) fait étrangement penser à ces années.

Le gros blem c'est que cela se fait dans un rapport de force totalement inversé: si dans les années trente ces mecs là étaient dangereux et puissants et donc montraient les dents, c'est qu'ils se sentaient pour la première fois depuis fort longtemps menacés dans leur privilèges outranciers. La classe ouvrière, la revendication de classe, la défense des intérêts collectifs et la volonté de partage de la valeur ajouté du capital semblait pouvoir faire plier en partie du moins cette classe dominante, ça a donné le faiblard mais ô combien important Juin 36 et les accords de Matignon.

Aujourd'hui c'est un autre phénomène qui les rend agressif et tout puissant que ce soit dans les actes (libéralisation forcé de l'économie française depuis 30 ans et le démantèlement de l'État-Providence) où dans les discours (là, les exemples se ramassent à la pelle il me semble non ?) . Cette puissance, ils la tiennent au fait qu'il n'y a plus rien en face pour les contrer, pour faire vite...On va pas refaire du Guy Debors ou du Bourdieu, mais il me semble en tout cas que c'est autrement plus grave aujourd'hui. Ce sentiment d'impunité totale de cette classe dirigeante corrompue qui sent qu'avec un peu de story-telling et d'une fine gestion de l'agenda médiatique aujourd'hui tout passe. L'affaire Woerth en est un exemple criant et c'est évidemment loin d'être le seul, "Crise au Sarkosystan" le décrit très bien...

Mais bon, dans ce monde corrompu de l'Oligarchie, plus rien ne m'étonne et je pense que vous non plus...
Merci à l'équipe d'@si, je me suis rendu compte que mes disques d'Alpha Blondy prenaient la poussière. Sacrilège !!

Jérusalem, Masada, Yitzhak Rabin, Apartheid is nazism,...et bien d'autres encore
La sncf etait sur les ordres de Vichy. Il y avait 9000cheminots allemands infiltrés par l Allemagne pour mieux controler. S il y a responsabilité c etait l etat français de Vichy . La sncf dans ceci n etait qu otage. Ce qu on oublie de dire ,c est que pour avoir le marché de TGV, la sncf devait baisser son froc pour faire plaisir au lobby juif americain autrement c etait Siemens qui soulevait le marché. des trains Allemands bizarre non!..
Je tiens a preciser que la S N C F a eue la legion d honneur pour resistance en 1947.Unique dans la republique. De memoire prés de 9000 cheminots sont morts et 13000 blessés pour fait de resistance. plus de 2300 ont etés deportés dans les camps de la mort et seulement 1200 sont revenus. Sans parler des sabotages pour empecher les trains de partir en Allemagne .Arretons de salir leur memoire. Surtout pour . ce lobby juif americain, c est honteux.
J'ai une grande sympathie pour les victimes du nazisme... et beaucoup de compassion.
Par contre, je n'ai pas véritablement de respect pour les Klarsfeld et autre Claude Lanzmann...

Leurs positions sur le conflit israelo-palestinien est plus que scandaleux...
La Shoah est devenue une "marque déposée" dont personne ne doit plus toucher... alors qu'en réalité c'est un fait horrible et universel...

Lorsque j'entends ces personnes qui glorifiait Sharon...
Lorsque je vois ces mêmes personnes manifester avec des membres du bétar et autres Ligue de Défense Juive interdites en Israel car considéré comme raciste... je n'ai plus de respect pour ce genre de personnes...
Lorsque je lis dans la presse que ces personnes affirment tranquillement que l'armée israélienne ne tue pas des enfants mais "que ce sont les mères palestiniennes qui envoient leurs enfants à la mort" exprès pour "diaboliser les juifs"...le bras m'en tombent...

Il y a donc bien un lobby juif en France... un lobby judéo-centré... qui n'a que faire des autres cas de racisme...
Le racisme anti-arabe ou anti-musulman : ils s'en foutent.
Le racisme anti-noir :"ils n'ont qu'à être vigilants" n'est ce pas ??
Le racisme anti-Roms : silence radio apparemment...

Pourquoi voulez-vous dès-lors que j'écoute finalement un extrémiste ??
Je n'ai donc pas eu le temps pour l'instant de regarder votre émission... dont ce Mr Klarsfeld était l'invité...

Les Noirs se sont mobilisés contre Guerlain, j'en suis témoin... mais que voulez-vous ?? Si la victime avait été juive, elle aurait eu droit àune mention spéciale en conseil des Ministres et à une déclaration du Président de la République comme cela avait été le cas lors de l'affaire Léonie (la mythomane du RER D...).

C'est mon avis. Bonne nuit.

SEMIR
Là, on tombe un peu dans le pipicaca et les confusions du jugement moral. Que les Klarsfeld n'aient pas bougé le petit doigt pour autre chose que leur chapelle, qu'ils soient de mauvaise foi pour la SNCF, etc. cela ne joue aucun rôle dans l'évaluation qu'on peut faire dans leur action à la tête de leur association. Cela n'a rien à voir avec la droiture morale ou intellectuelle de leurs personnes. Je pense que leur action est néfaste, parce qu'elle transforme la question historique de la barbarie nazie (et de ses collaborations), la question du racisme et de la supériorité de la race aryenne, en un culte (plutôt) judaïque. On est alors privé de la possibilité d'une réflexion historique et rationnelle, permettant l'oubli et la réadaptation au monde et à la dignité, au deuil (il y a de cela chez Jankélévitch), et la compréhension, au profit de cérémonies et autres productions mémorielles, où tout se résume à pleurer les morts et à brandir l'épée de justice sur les méchants. Cela ne répond à aucun questionnement, et mène à la surenchère dans un combat contre des fantômes.

Bref, je m'éloigne du sujet.

On pourra discuter ad libitum sur ce « ... les noirs moins réactifs... que les Juifs », parce que c'est une question qui n'aurait pas dû être reprise, et on aurait dû montrer son caractère raciste, non pas moralement en bien et mal, mais dans le sens de la croyance en l'existence de races distinctes chez les humains. En effet, comment peut-on ne pas bondir devant cette idiotie qui consiste à comparer une religion avec la couleur de la peau ? Sinon si on considère que la religion ou la couleur de la peau sont des traits révélant des distinctions plus profondes, identitaires supposées ?

Alors les Juifs seraient comme ceci et comme cela, les noirs seraient aussi comme ceci et comme cela... Le mémoriel ne mène en effet à aucune réflexion. On est en plein Zemourland.
Tiens! on peut dire "négrophobie", maintenant?
Moi je n'osais pas, je parle toujours d' "hommedecouleurophobie".
Ce serait la moindre des choses que les 250 associations qui guettent en permanence nos paroles et nos écrits pour traquer la moindre virgule de travers se concertent et nous pondent la liste exhaustive des termes permis et des termes interdits.
Un débat avec Lipietz aurait été bienvenu. Je ne sais pas s'il a déjà eu lieu directement, en dehors des échanges dans les journaux.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.