14
Commentaires

Showcase : le baiser qui tue de Google aux journaux

121 médias français ont négocié avec Google un financement à hauteur de 76 millions de dollars pour trois ans. En échange de lourdes contreparties : ils donneront accès gratuitement, via le nouveau système "Showcase", à des contenus normalement payants. Et Google souhaite collecter lui-même leurs abonnements.

Commentaires préférés des abonnés

Alors donc si j'ai bien compris :


- google est accusé de se faire de l'argent sur le dos "des médias français"

- les "médias français" portent plainte

- ils tombent sur un accord où google se fera de l'argent sur le dos "des médias français"


Sans comment(...)

Ca donne un peu l'impression de moutons qui sont heureux de se faire manger par le loup.


A la base de tout ça, si j'ai bien compris, il y a selon moi un faux diagnostic. Celui que Google fait perdre des visiteurs qui se contentent des titres et resten(...)

Donc, nous, pauvres abonnés,  avons notre mot à dire ? Personnellement mes abonnements vont aux médias indépendants....tel... ASI dont je me désabonnerais immédiatement si j'apprenais qu'il adhère à ces pratiques financières (merci pour l'inform(...)

Derniers commentaires

n'est ce pas le moment pour les presses indépendante, de s'accorder avec un petit concurrent de Google, et de communiquer bruyamment dessus, sur le mode : pour une info exclusive et constructive, retrouvez nous chez Lillo, Quant... (et voici le mode d'emploi pour changer de moteur de recherche) 


Les challengers de Google devraient être contents de voir venir des masses de gens (l'addition des abonnés de plusieurs journaux), et pourraient se montrer arrangeants (cohérents) dans leur proposition commerciale. 

Si les journaux indépendants sont déjà coordonnés, il pourrait être agaçant pour Google de voir partir leur clientèle en masse. Un peu comme quand on a tous découvert l'existence Signal parce qu'on a su que Whatsapp abusait.


Raminagrobis va continuer à se faire du gras.... :-)

Donc, nous, pauvres abonnés,  avons notre mot à dire ? Personnellement mes abonnements vont aux médias indépendants....tel... ASI dont je me désabonnerais immédiatement si j'apprenais qu'il adhère à ces pratiques financières (merci pour l'information donnée le concernant). 

Alors donc si j'ai bien compris :


- google est accusé de se faire de l'argent sur le dos "des médias français"

- les "médias français" portent plainte

- ils tombent sur un accord où google se fera de l'argent sur le dos "des médias français"


Sans commentaire.

vous vous cachez pas un peu derriere le syndicat la ? on est a la limite de l'editorial la et je pense que ca aurait eu plus de sens de l'assumer sous cette forme.

 


MÉD., vieilli et rare 

A.− Synon. de guérison.La curation définitive. Et la curation s'accomplira (Trousseau, Clin. méd. Hôtel-Dieu,1895, p. 8).

Rem. Attesté comme ,,peu usité`` ds Lar. 19eet comme ,,class.`` ds Lar. Lang. fr. Attesté ds Méd. Biol. t. 1, 1970.

B.− P. méton. [Correspond à curatif] Ensemble des moyens mis en œuvre pour amener la guérison (d'une maladie, et spéc., d'une plaie). Synon. cure, traitement (curatif).Méthode de curation. Varier ses moyens de curation (Cabanis, Rapp. phys. mor., t. 2, 1808, p. 195).Dans la curation d'un diabète d'origine nerveuse, il y a une part plus large à faire à la médication sédative (Le Gendre dsNouv. Traité Méd.,fasc. 7, 1924, p. 420).

Rem. Sens attesté ds les dict. gén. du xixes. ainsi que ds Nysten 1824 et Littré-Robin 1858, mais ne figurant plus ds les dict. gén. du mil. du xxes., à l'exception de Quillet 1965. Attesté comme ,,désuet`` ds Méd. Biol. t. 1, 1970.

Prononc. et Orth. : [kyʀasjɔ               ̃]. Ds Ac. 1762-1932.  Étymol. et Hist. xiiies. curasion (Bible, Richel. 901, fo6eds Gdf.).  Empr. au lat. class. curatio, -onis « traitement d'une maladie », emploi fig. en b. latin.  Fréq. abs. littér. : 4.

Ca donne un peu l'impression de moutons qui sont heureux de se faire manger par le loup.


A la base de tout ça, si j'ai bien compris, il y a selon moi un faux diagnostic. Celui que Google fait perdre des visiteurs qui se contentent des titres et restent dans l'environnement Google au lieu d'aller sur les sites. Et que par voie de conséquence moins de visiteurs = moins d'abonnements = précipitation de la chute des journaux.

Mais je ne crois pas du tout que cette analyse soit la bonne. Le problème principal des journaux c'est leur format et leur modèle économique.

Par exemple, le fait de vouloir, en 2021, toujours faire du 100% papier/écrit, c'est ne pas avoir compris que le public change ses habitudes.


Les vieux journaux veulent survivre mais sans s'adapter. C'est un peu le même combat que les maisons de disque. Tout cela était prévisible il y a déjà 20 ans à l'époque de l'apparition des Napster et autres eDonkeys pour les maisons de disque, et plus récemment avec l'émergence des réseaux sociaux pour la presse. Certains ont su s'adapter, d'autres non.


Est-ce qu'un des problèmes de la presse n'est-elle pas d'être trop subventionnée et depuis trop longtemps ? lui faisant oublier comment le monde marche pour le reste de la population et la rendant inapte à s'adapter quand ce monde se rappelle à elle ? Je remarque que ceux qui ne sont pas subventionnés trouvent d'autres voies pour se développer.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.