4
Commentaires

Sénat US : en 1991, l'audition humiliante de Anita Hill

Avant Christine Blasey Ford, une autre femme se disant victime de harcèlement ou d'agression sexuelle de la part d'un candidat à la Cour suprême avait dû témoigner devant une commission du Sénat. Elle s'appelait Anita Hill, c'était en 1991, et le souvenir de cette audition, éprouvante pour elle, a plané toute la semaine sur l'affaire Kavanaugh.

Commentaire préféré des abonnés

ou l ont voie que le puritanisme americian c est du pipo, tous les males meme aux USA peuvent etre des DSK sans aucun probleme. que quand une femme se dit ce qu elle vit comme atteinte sexuelle, elle n est jamis crue, que les violeurs , harceleurs, p(...)

Derniers commentaires

Au moins en Egypte, ils n'ont même pas l'ombre d'un doute en matière de harassement sexuel, ils emprisonnent la femme qui en a été la victime et les dénonce


Je déteste regarder les procès et ce n'est finalement qu'avec beaucoup de réluctance que j'ai regardé les vidéos ou reportages sur les auditions en vue de la nomination du juge à la Cour suprême, stupide institution parmi les plus stupides comme l'Académie Française en matière de langue


Ce fut avec beaucoup de peine que j'ai regardé la déposition de Christine Blasey Ford, ce fut avec un malaise certain que j'ai regardé la réfutation de Brett Kavanaugh en pensant à chaque moment la honte que pouvait ressentir sa femme devant cette piètre attitude, cette colère qui déformait son visage et se traduisait par des rictus et des errements dans des théories de vengeance du Clan Clinton, tout cela donnant par avance une image détrimentale au rôle auquel il allait être élu


Aussi il m'était impossible de regarder les vidéos de la parution d'Anita Hill. Par contre j'ai eu l'occasion de voir une interview actuelle d'Anita Hill où elle disait l'impact épouvantable que cette audition a eu dans sa vie.


Reste une chose : cette audition de Docteur Ford a permis à des milliers de femmes de dire les terribles agressions sexuelles dont elles ont été victimes


Mais les choses vont vite et le Al-CaTrump vient de dire des choses tellement aimables envers Dr Ford qu'on sent un retournement radical


L'article dit "au point que les sénateurs républicains doivent embaucher une femme procureure tellement leurs propres rangs en sont dépourvus " : en fait, ils ont choisi cette femme parce qu'elle une femme et pour parler en leur nom et faire de ces auditions une espèce de tribunal qui permettrait de se passer du FBI; Résultat fiasco grâce au Sénateur Flake, que son nom soit honoré.

Je dois aussi dire que les Démocrates comptent plusieurs femmes dans leur rang

ou l ont voie que le puritanisme americian c est du pipo, tous les males meme aux USA peuvent etre des DSK sans aucun probleme. que quand une femme se dit ce qu elle vit comme atteinte sexuelle, elle n est jamis crue, que les violeurs , harceleurs, pedophiles sont bien plus heureux et mis en valeurs que les victimes qui sont toujours exclues , quand on devoile la verite sur un male blancs , on est toujours utilisees, jamais reconnue, ni soutenue par le grand nolbre, juste par celles deja elles meme abusees... meme les males abuses discredites les femmes abusees. 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.