45
Commentaires

Scoop : sur la presse, Hollande pense comme Bolloré

Une chose, au moins, que les journalistes reconnaissent à François Hollande

Derniers commentaires

Rue de Solférino.
Repartir de zéro.
D'accord avec vous pour dénoncer ces relations troubles.

Et désolé de rappeler que Jean Marie Le Guen n'est pourtant pas le dernier à dénoncer le "communautarisme" http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/04/26/clementine-autain-m-le-guen-ferait-bien-de-balayer-devant-sa-porte-avant-de-lancer-des-attaques-indignes_4908897_3232.html à dégainer l'accusation de complaisance avec l'islamisme radical. (Un truc qui vous plait en général)

Serez vous d'accord avec les propos de Clémentine Autain à son égard?

Je voudrais en premier lieu dire à quel point je n’accepte pas les leçons de ceux qui n’ont pas su balayer devant leur porte. A-t-on entendu Jean-Marie Le Guen critiquer la remise de la légion d’honneur à un prince-héritier d’Arabie Saoudite ? Non. A-t-on entendu Jean-Marie Le Guen au sujet de la main que n’a pas voulu serrer un ministre israélien orthodoxe à la ministre Marisol Touraine ? Non. A-t-on entendu Jean-Marie Le Guen s’interroger sur la légitimité d’Elisabeth Badinter quant à ses prises de position contre Daesh et l’Islam alors qu’elle figure parmi les actionnaires principaux de Publicis qui vient de signer un contrat pour redorer l’image de l’Arabie Saoudite ? Non. Est-ce moi qui vends des armes au Qatar et à l’Arabie Saoudite ? Évidemment non. Enfin, qui a cédé aux pressions de la sainte alliance de la Manif-pour-tous et des intégristes islamiques en retirant l’ABCD de l’égalité, outil qui devait permettre de lutter contre les stéréotypes sexistes à l’école ? Ce n’est pas moi non plus mais le gouvernement.


Rien à ajouter. L'hypocrisie de ces gens la est hallucinante.
Et que pense Hollande de ses proches corrompus ?
Nos très chers émirs.
Ces élus vénaux quémandant leurs petits cadeaux auprès des Qataris sont à gerber.
A un moment, il faudra quand même que quelqu'un explique à Daniel que nos deux roitelets des télécoms hexagonaux n'ont probablement pas comme préoccupation principale de vendre les mirifiques lignes ADSL ouvertes à Bourges ou à Châteauroux à des américains.
En quoi ça flatte les étrangers à qui on veut vendre des trucs de flatter la France?
Au contraire je crains que les estrangers soient ravis de casser du sucre sur un pays avec lequel ils ont l'indignité de devoir commercer, bien malgré eux.
Et Hollande avec ce livre de déballage peu approfondi, pour être plus abordable à tous? Il a renoncer à être intelligible autrement qu'en se rabaissant? Il porte haut la France?
Personnellement la France euh elle fait comme elle peut. Il faut un pays pour vivre et non pas vivre pour un pays comme disait Molière à propos d'autre chose.
Les journalistes russes ont parfaitement assimile cette strategie. Ils roulent pour La mother Russia et pour Poutine. Ca a quand meme un peu plus de classe une democratie bien organise.
[quote=Tom-]les journalistes marquent contre leur entreprise* en abaissant la France.
Il n'y a pas symétrie en effet. Mais un point commun: tous deux pensent la presse comme un instrument de propagande. Au service de son entreprise pour Bolloré, au service de (sa conception de) la France pour Hollande. En aucun cas au service de la vérité. Si la vérité déplaît, au diable la vérité. On est trèèèèès loin d'Albert Londres, hé?

*"Marquent contre leur entreprise", quelle expression inquiétante: la France serait "l'entreprise" des journalistes, et on serait dans un match de foot?
Je ne suis pas sûr d'avoir compris en quoi Hollande pense la presse comme Boloré.
Boloré pense que les journalistes servent à vendre du Boloré, c'est pas la même chose que Hollande pense que les journaistes marquent contre leur entreprise en abaissant la France. Ca, ça vaudrait symétrie ?
Bolloré est corporate pour le compte de Bolloré. Hollande explique que ces grands groupes abaissent la France par le biais de leurs organes de presse.
Faut vous dire, Monsieur,
Que chez ces gens-là
On ne pense pas, Monsieur,
On ne pense pas
( on calcule )
Hollande ne pense pas comme Bolloré.
Le second pense que la presse qu'il détient doit être à son propre service, le premier déplore que le story telling médiatique ne soit pas davantage en faveur de l'intérêt général, en cessant de véhiculer une vision dépressogène du pays.
Si les deux jugent que la presse doit servir à autre chose qu'à simplement informer, leurs attentes respectives sont totalement divergentes.

En revanche ce qui est intéressant c'est que Hollande paraisse ne pas comprendre qu'il y est pour quelque chose.
Or il n'a rien fait d'intéressant sur la désindustrialisation par exemple (cf. dernier numéro de fakir, qui donne un exemple de refus de reprise en coopérative par ses employés d'une structure en difficulté). La liste des choses non accomplies est d'ailleurs si longue que la lister plongerait davantage dans la déprime.
Vivement l'émission de la semaine afin qu'ensuite on ne parle plus de lui, l'homme qui est "l'un des plus intelligents du moment".

D'abord, si cela est vrai le moment est plutôt à plaindre - et cela est d'ailleurs vrai.
Ensuite, à quoi sert l'intelligence si c'est pour ruiner un parti, le diviser, le capoter, le scinder, l'éclater, le massacrer, le rouleau-compresseuriser etc. Et ne parlons pas du pays qui est hagard, ni des citoyens qui voient leur plus mauvais fond mis en ébullition à l’Élysée ! Comme s'il ne suffisait pas de Béziers !!!

Vivement qu'on ne parle plus de Hollande. J'entendais hier l'émission de France Culture "A voix nue" où Anne Pingeot rappelait Mitterrand. Et là, une fois retirés les ors de cette France bourgeoise qui se la pétait en jouant à l'Ancien Régime, on découvrait quelques bons mots de celui qui ne manquait pas pour le coup d'intelligence, quels que soient ses défauts/méfaits.

Et donc parlons d'autre chose, s'il vous plait monsieur madame, parlons de l'avenir de la France, de l'avenir de mes enfants, des vôtres. Murons les confessionnaux, bâillonnons les confesseurs !!!!
ainsi donc voilà l'explication d'une semaine
de feuilleton "scooterien "!
Super D S ignorait le bouquin et en " loucedé"
fourbissait ses armes pour clore en apothéose
l'autre feuilleton de la semaine sur sa web télé libre et payante !
Sùr ! on va voir qu 'il mérite d'avoir le portable de Hollande
" Et on aura beaucoup de questions à leur poser."
Demandez leur pourquoi alors que, selon Davet à ONPC (48'40"), ils lui ont demandé : "est-ce que vous êtes d'accord pour que pendant cinq ans on raconte votre présidence " ils sortent ce bouquin avant le début de campagne à gauche?
Politicien ne devrait pas être un métier à vie. Apparemment on n'y prend jamais sa retraite. Beaucoup semblent débranchés (aujourd'hui on dit déconnectés ) des réalités. S'ils ont réussi à se faire élire député de base , leur salaire même est une insulte au monde du travail.
Et, disons-le, la vérité vraie de l'existence de millions de gens n'est pas dans les journaux. Ni les journaux, ni les meetings délirants comme s'en offre Sarkozy ne disent ce que devraient savoir ceux qui sont censés œuvrer à la bonne marche du pays.
Daniel, à 19 ans. Scoop... enfin, scoot.
http://canadamotoguide.com/wp-content/uploads/2016/03/quadrophenia.jpg
"Or les journaux se livrent à un abaissement de la France, ce qui est absurde". Ce n'est pas un grief. François Hollande ne formule pas de griefs."
De là où il parle, Hollande, il est inconcevable qu'il ne soit qu'un témoin passif de son temps. Pourtant, tel le résigné moyen, il nous dit que c'est comme ça, que voulez-vous... On n'y peut pas grand-chose, nous autres, hein... On n'a pas le pouvoir.

A propos de Hollande, a t-on exploré la piste du trouble de la personnalité ? :)
ce politicien, considéré par nombre de journalistes comme un des plus intelligents du moment.
Merci DS, cet humour à double détente va éclairer ma journée.
Ha merci de revenir sur cette forme, l'histoire du scooter, je n'accrochais pas du tout et ne lisais même plus alors que tous les matins, j'attends le neuf-quinze !
"Gérard Davet et Fabrice Lhomme seront nos invités cette semaine. Et on aura beaucoup de questions à leur poser."

Peut-on en suggérer une ?

Dans votre bouquin, il y a des politiques, des journalistes, des syndicalistes, mais pas de citoyen. Ce dernier n'existe qu'en bout de chaine, c'est lui qui achète. C'est donc un livre pour se changer du quotidien ?
Or les journaux se livrent à un abaissement de la France, ce qui est absurde

Il aurait été bon qu'il développe (mais en est-il capable). Cette critique fait penser à Foutriquet qui déplore l'impudeur chez les autres, ou quand la poutre critique la paille. C'est sur que lui, faisant du Léonarda ou juché sur son scooter comme si Napoléon avait chevauché le falabella de Droopy pourchassant Big Bad Wolf, ne l'a pas abaissée, hein.

(Sans parler de son bradage à Monennemic'estlafinance)

Question à poser à Davet-Lhomme : sont-ils des taupes juppéistes ?

misentrop2
Question symétrique : Y-a-t-il un portrait-robot du politicien idéal pour les médias ? Ni Hollande, ni Sarkozy, ni le Pen, ni Mélenchon, ni, ni,ni... Mendès-France ?
j'ai envie d'être taquin. Pourquoi ce vendredi n'invitez vous pas plutôt votre scooter ???
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.