65
Commentaires

Scoop : sous les vidéos virales, la politique est toujours là !

Commentaires préférés des abonnés

Sous ses habits neufs, l'empereur est nu.


Merci, vraiment, pour cette remise en lumière de la politique, cachée sous l'emballage clinquant de la com'. À laquelle il suffirait de redonner son nom véritable de "propagande" pour que ça devienne très clai(...)

"raccompagner dans une démarche de retour les personnes qui n'ont pas droit à l'asile vers leur pays d'origine "

Cela porte un nom : expulser. Vous voyez bien que la com est encore là...

"Camp fermé" => prison pour personne innocente.  détentio(...)

Dans le commentaire flagorneur de Sibeth Ndiaye, conseillère en communication, au dessus de la photo illustrant ce neuf-quinze : Il nous précise le brief. La même avait salué le décès de Simone Veil en ces termes : La meuf est dead.

Ce mélange fr(...)

Derniers commentaires

Des mots beaux comme un jour sans faim : "accompagner dans une démarche de retour les personnes vers leur pays d'origine"

Bien, Daniel, bien! Le matinalier d'@si pile-poil dans son rôle....et les réactions qui vont avec, forcément...tellement forcément!

"Les Bretons, c'est la mafia française". 

Quel est l'auteur de cette plaisanterie d'une irrésistible drôlerie ?

ha la on peut parler de politique du gouvernement 'Le reste ? Les migrants, par exemple, en ce moment.' ici on peut parler des refugiers ... par contre le reste Daniel, c'est surtout , les loi travail (c'est vrai les bobos s'en fichent pour le moment , eux sont encore licencié avec primes et retrouvent du boulot tres vite) , les lois sur le bénévolat pour les beneficiares du RSA (ça s'appel de l'esclavage), mais pareil y'a que les pauvres  qui vont subir, parcousup (et pareil les enfants de profs , de classes moyenne friqué , ceux qui ont des réseaux vont bien étudier, etc ... c'est tellement bas, tellement égoïste .. 

Et sinon, au risque du trolling, une excellente interview de Jadot dans Libé ce jour

Mais ce qui me marque le plus dans la com de Manu, c'est sa profusion, comme les tweets de Donald T, à chaque jour de nouvelles "faking news" qui n'ont de news que le fait qu'elles seront reprises par tous les médias.


L'effrayant, c'est que ce petit rien, Manu, mobilise tout du matin à 6 heures sur France Info Inter au soir sur les tranches d'actualités TF1 BFMTV Antenne2. Aujourd'hui on apprenait de nouveau pour la Nième fois que le volant social de Manu succédait à son volant économique, et que je ne sais quelle ministre succédait à l'autre pour se faire la porte-parole de ce volant social qui devait avant tout être une bonne et saine gestion de ce "pognon de dingue" (musique de tiroir caisse style Louis de Funes)


Mais aussi avant tout, le projecteur est mis ailleurs jusqu'au mois de Juillet, tout le monde aura oublié après les vacances les comptes de campagne et qui sait si le plus sympa des collabos de France n'aura pas regagné ses pénates à Lyon, son rôle de gentil collabo n'ayant plus guère d'intérêt, tout le monde ayant oublié son glorieux passé au PS, et à quoi sert un propagandiste milicien quand toute la population est devenue milicienne


Vas-y Manu, ta soft dictature a encore un boulevard devant elle

Poétique et politique: Char (Les Matinaux) sous Schneidermann (le matinaute)


SCOOP: SOUS LES VIDÉOS VIRALES, LA POLITIQUE EST TOUJOURS LÀ!

Si vous ne voyez pas la politique, ce n'est pas qu'elle a disparu. C'est que vous ne la cherchez pas. (...)  Il n'est pas nécessaire de creuser avec des excavateurs. Il suffit de déblayer un peu.


Nécessaire par contre de creuser plus profond pour protéger @si de ce qui ne cesse de le menacer: la politique précisément, qui a pris la place de la religion dans l'opinion. Douce dictature, douce tyrannie, ainsi Tocqueville définit la démocratie. Avec son Politique d'abord, Maurras n'aura jamais fait qu'en formuler le principe. Particulièrement observé "à gauche". Pas aussi paradoxalement qu'il n'apparaît.


Que Schneidermann y sacrifie, le 9:15 de ce matin en est seulement la plus moralisante (moralinisante, dirait Nietzsche) expression qui nous fait devoir (à nous qui serions fainéants consommateurs de médias) de chercher la politique. Sans s'apercevoir que lui-même - à cette sorte de morale est fort heureusement infidèle. Aussi profondément qu'inconséquemment (je ne dis pas inconsciemment).


La preuve en est, chaque matin administrée, on ne saurait plus éclatante. Comment se fait-il qu'elle ne lui ait pas été encore opposée. Le recueil de René Char, Les Matinaux date il est vrai de bien des années...



L'Enfer au Paradis :

Das ist Propaganda Frau Sibeth Ndiaye !

Cher Daniel,


J'ai la prétention de penser que @SI n'existe que parce que nous existons.

Que parce nous pensons que le politique est toujours en première place même si les écrans de fumée de "la.com" enivrent nombre de personnes qui ne cherchent au delà de l'évidence présentée.

C'est parce que nous sommes des grincheux, des râleurs, des bas du front, des bornés, des insoumis, des réfractaires, des rebelles, des révolutionnaires...que nous cherchons ailleurs en dépiautant le vernis.

Et là, nous avons besoin de votre pouce de spécialiste des médias et du milieu journalistique, ayant ce pied, magnifique de l'inter-extérieur,  pour aller plus loin, pour croiser avec Acrimed et "Les Crises" pour visiter Reporterre, Ballast, Basta...


Nous ne sommes pas niais, nous pensons, nous supportons des Zabou29 et bien d'autres (quant à moi!) 

Je pense même que nous avons une culture politique qui permet d'extraire de la carotte d'infos, sortie des strates nébuleuses, la , "une" substantifique moelle" qui nous nourrit malgré nos âges chenus (c'est mon cas en tonsure étendue!!)






". Je vais vous faire une révélation extraordinaire : sous la com', la politique est toujours là. "

Ah bon ? Vous m'en direz tant, M'me Michu!

Macron, bientôt chanoine honoraire ! Vivement qu'il soit président honoraire !

"raccompagner dans une démarche de retour les personnes qui n'ont pas droit à l'asile vers leur pays d'origine "

Cela porte un nom : expulser. Vous voyez bien que la com est encore là...

"Camp fermé" => prison pour personne innocente.  détention administrative... Que des truc sympas.

Question: dans ses 35 secondes qui tuent, il dit, macron, avec le geste sérieux, en articulant bien, "conformément au HCR": On peut préciser en quoi c'est conforme "au HCR" d'enfermer les gens pour ensuite les "raccompagner", avec tout ce que ça suppose de moyens pour les "convaincre" ou pour gérer quand ils seront trop nombreux? Il dit quoi, là dessus, le HCR pour que macron puisse s'abriter derrière sa caution? 


Ohé, HCR?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Sous ses habits neufs, l'empereur est nu.


Merci, vraiment, pour cette remise en lumière de la politique, cachée sous l'emballage clinquant de la com'. À laquelle il suffirait de redonner son nom véritable de "propagande" pour que ça devienne très clair. Seulement, la propagande a renouvelé son vestiaire, elle peut même, paradoxalement, se déguiser en "contre-propagande", voire en analyse de la com'. Et nous.... on participe gaiement par nos interminables commentaires, oui, non, pognon, bordel, jupiter, populistes, laïcité, 80 km/h, passe ton bac d'abord, révolution en costume cravate, dents blanches, sourire carnassier... 


Il suffirait de décider qu'on ne garde qu'un mot: "centre fermés". Avec barbelés et miradors? Car les gens vont essayer de sortir, non? Pas grave, si on réussit à les placer "aux frontières sud de la Lybie", on peut faire confiance aux lybiens (à certains lybiens), ils ont fait leurs preuves. Le gag, c'est qu'ils ne veulent pas... à moins qu'ils ne fassent simplement monter les enchères.


Dans une émission d'Arrêt sur Images très ancienne, très, c'était encore à la télévision, le dimanche matin, vous aviez utilisé cette image qui m'est resté. « Les douaniers voient passer régulièrement un homme au volant d'un camion et qui n'a rien a déclaré. Au bout d'un moment, connaissant l'individu de le voir traverser la frontière toutes les semaines, ils lui demandent : " — Tu peux nous dire, on n'a jamais rien trouver dans ton camion… qu'est-ce que tu as réussi à faire passer que l'on n'a pas vu ? » « — Des camions, durant tout ce temps, ce que j'ai réussi à faire passer, ce sont des camions, des dizaines de camions. »

Plus c'est gros, plus ça passe, c'est je crois Chirac qui disait ça. On en est toujours là.




Oui, l’UE en est à revenir à des histoires de camps... La honte, quoi !

Mais dimanche, dans une de ses parties, il y a Panthéon pour une dame qui en a tâtée. Immoralité.

Dans le commentaire flagorneur de Sibeth Ndiaye, conseillère en communication, au dessus de la photo illustrant ce neuf-quinze : Il nous précise le brief. La même avait salué le décès de Simone Veil en ces termes : La meuf est dead.

Ce mélange français-anglais n'est pas exactement de la novlangue. Plutôt un langage de communicant supposément adapté à la start up nation. Mais plus simplement, une manière ridicule de s'exprimer.

" Chacun voit ce que tu parais, peu perçoivent ce que tu es " ( Machiavel )

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.