68
Commentaires

Scoop : Matignon a recommandé des journalistes

Derniers commentaires

... j'ai cru sentir un souffle derrière moi.... le ventilateur sans doute.
Comment va, Manazo ?
En plus des adeptes de la théorie du complot - notion abstraite qui permet de ratisser large sans parler de sujet en particulier - il y a les adorateurs du déni de réalité.
Cf Fillon ce soir, disant qu'au sujet des résultats de ce soir, "il est malvenu de tirer de ce scrutin des conclusions à l'échelle nationale", ou quelque chose comme ça. Même que son micro était allumé.
Sans rire, alors que j'étais devant mon PC, j'ai dû tourner la tête car j'ai cru que c'était Balladur qui parlait.
C'est vrai, c'est vraiment trop triste ce qui est arrivé à l'UMP. Et aux dernières nouvelles, on n'a toujours pas le droit de remanier le président. Ah si, c'est vrai: il suffirait de contourner la constitution. L'exemple vient d'en haut, il faut dire.
Je tire néanmoins mon chapeau au débat très argumenté des deux côtés ci-dessus.
Allez une petite bière de mars pour accompagner la bouffée d'oxygène d'aujourd'hui. Mais d'ailleurs, vont-ils vraiment la chercher là-bas ?
Merci à Fan de Canard de peut-être conforter mon point de vue.

Devant tant d'autres avis aussi assurés, je me range à l'idée que c'est surement la masse de documents pro-inside-job que tout le monde peut trouver sur le net qui sont la manifestation d'un complot. On n'est nul part à l'abris. Et puisque les arguments de Michel alasluquetas ne me convainquent toujours pas, je prend au plus vite RDV avec un PSY, je dois me défaire au plus vite de la pathologie du crétin complotiste.

Laissons donc l'Histoire trancher.

Cordialement
A Gouberville,

Je vous remercie de votre réponse, mais je ne sais toujours pas si vous vous êtes réellement questionné sur l'éventualité d'un complot, si c'est le résultat d'un "c'est impossible", ou d'une comparaison objective des arguments. La phrase de James Stewart est une formule, pas un argument. Et je peux vous la retourner.

Personnellement, je ne suis pas adepte de Thierry Meyssan. Je ne suis pas adepte des théories du complot. Je ne me sens pas paranoïaque. Je suis méfiant parce que j'ai été éduqué ainsi. Je lis aussi le canard et je suis abonné à ASI, d'ou cette discussion. Je n'ai pas d'autre fantasme que de rendre heureux les miens et de bien faire mon travail. Contrairement à ce que vous supposez, je n'ai pas d'avis arrêté à propos de la chute des tours.

Vous assimilez les réactions de Marianne à celles de moutons enragés. J'en ai lu une partie, et si on peut regretter la forme de certaines, pour ma part, je décèle avant tout une grande colère. C'est dans la nature humaine de réagir, plus où moins émotionnellement, à ce qui parait incohérent, inique, injustifié. Les gens n'aiment pas être trompés.

Vous avez raison, des millions d'individus peuvent avoir tord. Vous faites partie d'un autre groupe de millions d'individus. Je me demande cependant si on parle de millions d’idiots contre des millions d’intelligents. Si le critère pour définir l’idiot de l‘intelligent est la croyance en un complot interne ou celle à un complot islamiste, il faudra en parler au député japonais Foujita, à l’ancien président italien Francesco Cossiga, à tous ces citoyens américains qui se battent pour obtenir une enquête digne de ce nom sur la raison de la chute des tours.

Je dis que le consensus généralisé sur cette question dans les médias ayant pignon sur rue, quand partout ailleurs déferle des montagnes d'arguments dont l'incohérence n'est toujours pas prouvée , m’est aussi suspect que lorsqu'on m'annonce l'élection d'un élu à 99% des voix. Je dis que la manière dont les journalistiques traitent de la question tend à promouvoir le délit d’opinion, et cela est inadmissible. Je dis que je suis en colère à chaque fois que la presse détient le pouvoir de faire ou de défaire la carrière d’une quelconque Marion Cotillard en appuyant sur des boutons aussi méprisables.

Pour reprendre vos propos, vous ne dites pas que les complots n’ont jamais existés, vous admettez qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant toutes les versions officielles, et vous faites preuve d’une raisonnable méfiance lorsqu’un complot est annoncé. Vous parlez des hochets trop souvent agités dans les périodes sombres de notre histoire. Je n’ai pas de problème avec tout ça, mais après ? La s’arrête votre démarche intellectuelle ? Vous semblez vous prononcer avec fort peu d’arguments en main.

Je ne me prononce pas sur votre position, je ne vous traite pas de « mouton ». Je vous demande juste, de grâce, de cessez de faire passer toute personne qui se questionne pour un obsessionnel qui assouvirait sa soif d’histoire macabre en soulevant des lièvres qui n’existeraient pas. En 2001, une telle posture pouvait se comprendre. En 2008, ceux qui la garde sans réserve ressemblent au japonais planqué dans sa grotte qui, lorsqu’il en sort, se rend compte que la grande guerre est finie depuis des années.

Cordialement.
Remerciements à Gilles Klein pour cet article sur la sortie d’un livre dont je n’ai pas entendu parler. Selon le commentaire sur Alapage, « à l'aide de documents souvent inédits ce livre décrit l'évolution d'une relation dangereuse entre le pouvoir et l'information », Jean-Pierre Bédéï y pointant une trilogie de l'information (contrôlée, dissimulée, manipulée).

Ne lisant pas de « canards », je viens de prospecter sur la Toile où je n’ai trouvé sur la sortie de cet ouvrage qu’un seul site avec un article conséquent (et tout à fait « sensé ») élaboré le 01/02/2008 par Gérard Desportes sur MediaPart :

Les allers-retours de l'information et du pouvoir
Merci Gilles Klein pour cet article éclairant.
Hier soir sur Canal +, P.P.D.A. affirmait que les politiques proposent à TF1 des noms
pour les débats ("souvent le mien", a-t-il rajouté), mais que TF1 refuse et choisi elle-même.
Bonjour,

Allez-vous attendre 20 ans avant de vous demander pourquoi les "millions de personnes" dont parlait Jean Guisnel lors de son audition à la comission du livre blanc de la défense ne croient pas à la thèse d'un attentat islamiste sur les WTC? Parce qu'on attend toujours qu'ASI traite de ce sujet qui est théoriquement dans ses cordes, à savoir décrypter les images de LOOSE CHANGE, de CONFRONTING THE EVIDENCE, de 911 PRESS FOR TRUTH. Je suis étonné qu'aucun de vous ne soit tenté de savoir s'il s'agit effectivement d'une paranoïa collective ou si les arguments présentés par les "conspirationnistes" sont viables.

Mais peut-être Matignon donne-t-il toujours des consignes? Je pose la question parce que les journalistes semblent s'être mis d'accord pour mettre au pilori toute voix discordante sur le sujet, la dernière ayant été sanctionnée pour délit d'opinion se nommant Marion Cotillard. Je me demande si cette jeune femme imaginait pouvoir être un jour traitée de négationniste. Quel spectacle que de voir son entourage tenter de minimiser l'importance de ses déclarations! Marion Cotillard a-t-elle donc le pouvoir de faire trembler les américains!

Je sais que c'est un sujet moins intéressant que les SMS du président, mais bon, au cas ou vous manqueriez d'idées pour vos émissions...

Cordialement,

Christophe Clamaron
Les placards plein de cadavres, les journalistes aux ordres des politiques... Forcément quand ça sort, ça ne plaît pas aux personnes concernées...
Quand Serge Halimi a sorti les nouveaux chiens de garde dans les années 1990, on ne peut pas dire que son livre ait été bien accueilli...
Il n'y a rien de surprenant...Le 4ème pouvoir en France ne remplit plus ses missions. mais est-ce nouveau?
Talasrum
http://thalasrum.over-blog.com
Scoop, c'est vite dit... Le Canard enchaîné d'il y a dix jours mentionnait déjà ce livre ! Vous ne liriez donc pas les hebdos qui tapissent les plateaux de l'émission ?
Effectivement, ça mériterait plus d'attention que les bouquins/chiottes publics sur Cécilia ou Carla.
sans vouloir polémiquer, je n'ai absolument rien compris au sens de l'article. Aussi bien sur le fond que sur la forme. Un style elliptique particulièrement indigeste pour celui qui n'a pas lu le livre. Je n'ai peut-être pas le bon décodeur ou je suis trop fatigué pour percevoir les nuances.
Il ne me semble pas avoir entrevu le moindre scoop dans ces quelques lignes !
Eclairez-moi !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.