118
Commentaires

Sarkozy trouve-t-il Le Pen "compatible" avec la République ?

Démenti, contre-démenti, réactions d'indignation à l'UMP. La Une de Libération est devenue le sujet d'affrontement du jour. En cause, la citation que le quotidien a attribuée à Nicolas Sarkozy, placardée sur un portrait en noir et blanc : "Le Pen est compatible avec la République."

Derniers commentaires

CANDIDATS* SUFFRAGES EXPRIMES POURCENTAGES
JOLY Eva 657 7,4
LE PEN Marine 488 5,54
SARKOZY Nicolas 3063 34,8
MELENCHON Jean-Luc 1116 12,7
POUTOU Philippe 118 1,34
ARTHAUD Nathalie 32 0,36
CHEMINADE Jacques 50 0,57
BAYROU François 825 9,37
DUPONT-AIGNAN Nicolas 112 1,27
HOLLANDE François 2340 26,6

23.754 Français étaient inscrits sur la liste électorale de la circonscription consulaire de Barcelone à l’ouverture du scrutin (sur un total de 64.214 pour l’Espagne).
19 bureaux de vote étaient ouverts (13 à Barcelone, 1 à Figueras, 1 à Gérone, 1 à Reus, 1 à Saragosse, 1 à Palma et 1 à Ibiza).
Le taux de participation s’est élevé à 37,5% (33% pour l’Espagne).

1 simplet
2 flanby
3 méluche
4 baille roux
5 efa choli
6 l'autrichienne


34 % pour shakeqi, mais 5,5 pour la folle. Meluche 3ème, hehe.EJ DEVANT lapeine :-)
ça va.les français de Barcelone sont relativement fréquentables .-)
Niveau boulot, ça a été Mélenchon et Bayrou. En tout cas qui ceux[s]avouent[/s] déclarent leur vote.
Chirac, en son temps, fut baptisé de super menteur ! Que peut-on dire du sortant qui pousse le mensonge au-delà du délire.
"Vrai travail", quoi ? mais je n'ai jamais dit cela (dix vidéos prouveront le contraire, mais sur le coup ça marche). Tariq Ramadan et 700 mosquées appellent à voter Hollande : cynique mensonge. Et bien sûr l'éternel mensonge sur les piscines de Lille...
Et là, le FN "compatible" avec la République qu'il nie avoir dit. Cela relève d'ailleurs d'un sophisme délibéré. Malgré l'admiration de Mélenchon pour Saint-Just, son fameux précepte - pas de liberté pour les ennemis de la liberté - n'est plus d'actualité. La République, dans le respect des grandes libertés instaurées par la 3e République, en particulier la liberté d'opinions, n'oppose que des règles communes - présentation par 500 élus aux présidentielles, par exemple - aux candidats. La candidature de Le Pen fille est donc"légale". Pour autant, cette candidate et le parti qu'elle représente ne peuvent être jugés compatibles avec les valeurs de la République que par des gens qui ont décidé d'effacer le triptyque républicain de tous les frontons où il est gravé. Faut-il parler de la "Fraternité" à ceux qui attisent la haine (et dont Sarko est un des hérauts) ? Où serait l'égalité si on distingue les français "de souche" des français "issus de l'immigration", au détriment des seconds bien sûr ? Enfin, même si la Marine a un peu ripoliné la façade du F-Haine, combien de libertés - voir en Hongrie - se réduiraient si par malenventure ce parti accédait au pouvoir ?

[large]Sarkozy est prêt à tout et surtout au pire[/large] pour tenter de sauver son pouvoir : cet homme est dangereux.
Bonjour
Je viens d'écouter le journal de France Culture de 12 H 30.
Un journaliste (HH) a enfin dit ouvertement que le machin était un menteur preuves audio à l'appui (le "vrai" travail prononcé à plusieurs reprises et dénié hier).
Vu hier soir sur Direct8, dans Langue de bois s'abstenir, à propos de la Une de l'Humanité, vers 18:50 mn : le pauvre Eric Brunet trouvait qu'on ne parlait pas assez de cette Une indigne. Au beau milieu d'un autre sujet, il reprend la parole pour re-polémiquer. N'ayant pas de mots assez forts pour qualifier "l'infâme" et "l'ordurier", il brandit l'argument qui tue : "Que n'aurait-on pas entendu si le Figaro avait comparé Hollande à Staline !".

Quelqu'un peut-il dire à Brunet que le Figaro est souvent drôle, mais jamais volontairement ? Et que le PS a reconnu l'économie de marché ? Bref, qu'il y a quelques raisons de titrer comme l'Huma, tandis que sa comparaison n'a aucun fondement autre qu'aveuglement idéologique, argument à deux sesterces, et probablement abus d'anxiolytiques à l'approche de Waterloo ?

Tim
Je me demande si notre Président-candidat est toujours apte à se succéder à lui-même. De telles défaillances de mémoire m'inquiètent.

Je peux comprendre quand des déclarations datent de plus plusieurs années. Par exemple :
- "La scientologie ne me choque pas..." (propos filmés à l'occasion de la promotion en France de Tom Cruise pour Minority Report)
- "François Fillon est un collaborateur" (début du quinquénat, propos démentis peu de temps après en conférence de presse)
- "Les non croyants sont amoraux" (février 2008 Le parisien/Aujourd'hui en France)
et j'en passe...

Mais quand il dément ses propos datant de moins de 3 jours, cela me fait penser à des symptomes d'une maladie dégénérative...
http://www.marianne2.fr/Christophe-Guilluy-La-strategie-Buisson-n-a-pas-echoue_a217149.html

Excellente analyse.

Que je dédie par avance aux belles âmes qui refusent d’aller, même avec une pince sur le nez, voter Hollande. Les hors-jeu qui verront les flics leur tirer encore plus dessus, les services publics déserter encore plus les petites villes et les villages, leurs voisins les accuser encore plus de tous les maux, se joignent à moi pour les remercier.
Que ça vous plaise ou non, chacun est libre de son choix pour cette élection. La culpabilisation, ce n'est pas un argument de très haut niveau.
Pour le reste, croire qu'avec Hollande tout va changer est très naïf. La chasse à l'immigré va continuer, puisqu'elle est en grande partie européenne (Schengen, Dublin II, Frontex), même si on entendra peut-être un peu moins parler d'identité nationale. La France n'échappera pas à l'austérité car les élites dirigeantes n'ont pas d'autres solutions à proposer à la crise de la dette. On aura peut-être le droit de vote des étrangers... encore que je reste sceptique, c'est un principe que la gauche défend surtout quand elle est dans l'opposition. La corruption continuera, c'est une vieille tradition française.

Bref, je préfère certes une victoire de Hollande à une victoire de Sarkozy, mais en ce qui me concerne cette élection est déjà perdue donc c'est sans mauvaise conscience que le 6 mai, j'irai grossir les rangs de l'abstention. Je laisse aux bons citoyens comme vous le loisir d'aller sauver la France.
Pauvre mec:-(((
gamma
"Je laisse aux bons citoyens comme vous le loisir d'aller sauver la France"

Oh je n'ai pas cette prétention.

"Pour le reste, croire qu'avec Hollande tout va changer est très naïf."

Trouvez-moi dans mes contributions un message où je m'extasie devant Fromage Mou.

Si Sarko est réélu pour faire ce qu'il a fait en pire, on ne manquera pas de renvoyer des gens comme vous à leur égoïsme.

En toute culpabilisation.

End of game

(Avant de vous répondre, je n'avais pas lu gamma et habib. Ils sont certes un peu malgracieux avec vous mais je ne saurais les désavouer !)

Si Sarko est réélu pour faire ce qu'il a fait en pire, on ne manquera pas de renvoyer des gens comme vous à leur égoïsme.


Je trouve ça très arrogant de me traiter d'égoiste parce que j'ai l'outrecuidance d'avoir des convictions qui m'amènent à faire un choix différent du vôtre. Vous estimez qu'en n'allant pas voter, je fais un mauvais choix car je n'en ai rien à foutre, je suppose. C'est bien ça ?
Pour ma part c'est de voter par dépit que je considère être un mauvais choix, et c'est un choix auquel je ne peux pas me résoudre cette fois-ci. Vous légitimez un système électoral qui est un véritable déni de démocratie. Les propos de Séguéla lors de la soirée électorale sur BFM TV ("vous voyez bien que, quoiqu'on en dise, les Français sont satisfaits de la classe politique, puisqu'ils viennent voter en masse" en était l'essence) résonnent encore dans mes oreilles.

Et j'ose espérer que pour vous croire autorisé à me traiter d'égoïste (oui, je prends offense...), vous vous engagez politiquement au quotidien, et pas seulement quand il est question d'élire « Monsieur le Président ». Si ce n'est pas le cas, je vous retourne le compliment.
Mais faites donc bien ce que vous voulez, du moment que vous ne votez pas machin.
"Et j'ose espérer que pour vous croire autorisé à me traiter d'égoïste (oui, je prends offense...), vous vous engagez politiquement au quotidien"

Pas d'engagement politique au sens partisan. Avec le tempérament que j'ai, plutôt idéaliste et dépourvu d'ambition personnelle, je n'aurais fait que servir de marchepied à des petits ou grands apparatchiks.

Mais des engagements bénévoles au ras du sol, dans le concret, dans l’animation culturelle en milieu rural (un centre d'art contemporain, un festival), ainsi que dans l’intégration des personnes handicapées dans des loisirs partagés. Nous avons maintenant une demi-douzaine de salariés. Je viens également de rejoindre un café associatif et un SEL.

Egalement, on peut si on veut considérer comme engagement mon boulot de prof, où j'ai poussé mes élèves à acquérir les moyens d'un réflexion basée sur de l'information et de l'expression d'une opinion appuyée sur les connaissances acquises d'abord. En leur ajoutant : ne croyez pas par principe ce que je vous dis, à part deux et deux font quatre.

Je préfère les petits engagements modestes* mais concrets, avec des résultats; aux branlettes neuronales et aux luttes de pouvoir.

* Merde, avec ce que je viens d’énumérer, vous allez me dire que je suis tout sauf modeste. Bah oui, mais il fallait bien que je vous réponde !

Pas d'engagement politique au sens partisan [...] Mais des engagements bénévoles


C'est précisemment ce dont je parlais. Nous sommes au moins d'accord sur le fait que la politique ne se limite pas à faire tamponner sa carte d'électeur. C'est déjà ça.
et la sarkozye n'a pas encore réussi à vous faire fermer boutique?

vous êtes prof? pauvre gosses, bonjour le bourrage de crâne...

pour le post en dessous, je n'ai pas dit que vous tapiez sur les immigrés mais que vous utilisiez la chasse aux immigrés de

$ark0 et sa bande pour obliger les gens à voter Hollande.
Si vous trouvez que "mon boulot de prof, où j'ai poussé mes élèves à acquérir les moyens d'un réflexion basée sur de l'information et de l'expression d'une opinion appuyée sur les connaissances acquises d'abord. En leur ajoutant : ne croyez pas par principe ce que je vous dis, à part deux et deux font quatre." c'était du bourrage de crâne, on ne peut plus rien pour vous en matière de compréhension des choses et des gens !

En attendant, vous me faites bien rire, c'est déjà ça !

Continuez, surtout, la vie est trop dure pour que se passe des bonnes occasions de marrade !
MATL, sérieusement, vous n'avez aucune légitimité à critiquer le comportement de quiconque étant donné que vous combattiez le

vote fdg avec les mêmes arguments que vous employez aujourd’hui contre ceux qui choisissent de s'abstenir au 2ème tour.

vous dîtes que vous ne voulez convaincre personne? et bien je trouve que vous avez beaucoup posté ces derniers temps et

presque toujours pour rabâcher les même trucs sur les immigrés et tout ça.

ce que je pense, c'est que c'est vous, tous autant que vous êtes, qui avez une peur bleue de la réélection de $ark0 et ce qui me fait

le plus bouillir, c'est que je soupçonne que parmi tout ces partisans du vote utile, il s'y trouve un bon nombre de déçues de 2007.

mais contrairement à ce que vous dîtes à Fabien: que vous saurez renvoyer les gens comme lui à leur égoïsme, moi je vois pas

comment nous venger de ceux qui ont commis cette forfaiture de voter $ark0 en 2007.

vous avez déjà oublié les tombereaux de merde que vous nous avez déversé sur la gueule, à Mélenchon et ses partisans, nous on

oubliera jamais.
"et bien je trouve que vous avez beaucoup posté ces derniers temps et presque toujours pour rabâcher les même trucs sur les immigrés et tout ça."

Trouvez-moi un message où j'aurais tapé sur les immigrés, et je vous paie le restau !

Chez Laurent, la cantoche à Fromage Mou !

Bref, je préfère certes une victoire de Hollande à une victoire de Sarkozy, mais en ce qui me concerne cette élection est déjà perdue donc c'est sans mauvaise conscience que le 6 mai, j'irai grossir les rangs de l'abstention.


Préférer une victoire de Hollande et voter pour Sarkozy (s'abstenir = voter pour Sarkozy) n'est pas la preuve de la plus grande des cohérences. Ça n'a rien à voir avec la mise en cause (indispensable) de notre système de représentation.
Non, s'abstenir, ce n'est pas voter pour Sarkozy. S'abstenir, c'est s'abstenir.
Et mathématiquement, c'est une chance supplémentaire pour Sarkozy d'être réélu, grâce à votre abstention.
Tout comme un sarkozyste qui ne vote pas pour Sarkozy, et qui donne donc une chance supplémentaire à Hollande de remporter les élections.
Vous avez le droit de vous abstenir, mais ce qui est écrit dessus est la réalité.
et ben ça promet: ça va bientôt plus être nécessaire de se connecter sur @si pour nous aider à penser, juste allumer la télé,

pré-réglée sur nos grandes chaine généraliste, devrais suffire, pour nous donner une idée de ce qui est bien ou mal.
Sans parler du bien ou du mal ou "d'aider à penser", je ne fais que raisonner sur les conséquences incontournables du vote et de l'abstention.
Je ne juge pas de ce que vous comptez faire vous et Fabien si vous optez pour l'abstention, c'est votre droit.
Simplement, les conséquences ne sont pas de mon fait, je ne fais que les énoncer.
Voir aussi ci-dessous ma réponse à Fabien.
Je suis sympathisant Front de gauche, et bien avant que la consigne de vote n'ait été lancée, je me prononçais déjà dans cette éventualité, complètement cohérente à mes yeux.
Pour moi, l'anti-sarkozysme est une conviction, et ici, nous n'avons pas 36 manières de la traduire.
En attendant la 6ème république, je fais avec la 5ème.

Vous faites comme vous voulez ensuite.
désolé Fan c'était plutôt destiné à Godin pour son "s'abstenir = voter pour Sarkozy"

pour ma part je ne sais toujours pas ce que je vais faire, mais si j'hésite, c'est sûrement par à cause de vos injures.

comme j'ai dit l'autre fois à Yannick, il y a que lui qu'est légitime pour "nous" engueuler, tous les autres me font penser à

ces gens qui crient "la démocratie", "la démocratie" en sautant comme des cabris et au premier grain de sable, vous

disent qu'il n'y a qu'un seul vote possible.
Ah OK.
La ligne 2 ci-dessus ne m'était pas destinée non plus, j'imagine.
Je certifie devant notaire que FdC est absolument incapable de la moindre injure.

Moi, au contraire, si je n'ai pas insulté dix posteurs, vilipendé vingt autres et exterminé les trente suivants sous un himalaya d'obscénités, je suis en manque !
Vous imaginez bien Fan.

Quant à vous, là dessous, allez y défoulez vous sur moi, je vous jure que je ne ferais pas ma mijaurée.

seulement, FOUTEZ LA PAIE A MELUCHE, il est en train de s'esquinter pour nous faire virer $ark0.


PS: Oui c'est à vous que je parle, MATL, au moment ou je répondais à Fan, votre post se trouvait bien en dessous.
"FOUTEZ LA PAIE A MELUCHE, il est en train de s'esquinter pour nous faire virer $ark0. "

Exact. C'est clair qu'il est le plus actif et le plus clair là-dessus, et il n'est pas trop aidé d'ailleurs.
Tout comme pendant la campagne, le ps et le modem ne se sont pas spécialement esquintés à tenter de contrer le FN sur le plan argumentatif, pendant que lui a fait le plus gros du chantier.

Tout comme un sarkozyste qui ne vote pas pour Sarkozy, et qui donne donc une chance supplémentaire à Hollande de remporter les élections.


Sauf que je ne suis pas un partisan de François Hollande. Je n'ai pas voté pour lui au premier tour. Cet argument est le même que pour le vote utile : votons par calcul plutôt que par conviction.

Il est vrai que dans mon cas, si je n'avais absolument pas d'autre choix, ma voix irait à Hollande. Mais il est bien là le hic : j'ai d'autres choix. Votre interprétation de la réalité est ainsi basée sur une hypothèse de départ fausse.
Sauf que moi non plus, je ne suis pas l'un de ses partisans. Quelle que soit l'hypothèse de départ, au final, puisque effectivement ici présent c'est un vote de calcul et non de conviction, vous n'échappez pas à cette règle.
1 vote Hollande = 1 chance supplémentaire pour lui de battre Sarkozy.
1 vote Sarkozy = 1 chance supplémentaire pour lui de battre Hollande.
Votre voix en moins, si vous êtes contre la réélection de Sarkozy, est une chance de moins pour qu'il soit battu.
Votre voix en moins, si vous êtes contre l'élection de Hollande, est une chance de moins pour Sarkozy.

Après, libre à vous d'estimer qu'ils sont pareils, qu'Hollande va réduire la démocratie comme l'a fait Sarkozy.
Même si c'est hautement probable que c'est faux, vous ne seriez pas le seul à penser en fin de compte qu'UMP = PS...

Votre voix en moins, si vous êtes contre la réélection de Sarkozy, est une chance de moins pour qu'il soit battu.
Votre voix en moins, si vous êtes contre l'élection de Hollande, est une chance de moins pour Sarkozy.


Et si je suis contre la réélection de NS, mais aussi contre l'élection de FH (opinion que j'ai exprimée au premier tour), ça donne quoi votre calcul ?

Quoiqu'il en soit, affirmer qu'en m'abstenant, je vote Sarkozy, est abusif et malhonnête.


Après, libre à vous d'estimer qu'ils sont pareils, qu'Hollande va réduire la démocratie comme l'a fait Sarkozy.
Même si c'est hautement probable que c'est faux, vous ne seriez pas le seul à penser en fin de compte qu'UMP = PS...


Ce n'est pas ce que j'ai dit.
Comme je vous ai dit, c'est un vote de calcul, à vous de voir si vous les rejetez tous les deux au même niveau, ou s'il y a une toute petite chance que vous préfériez voir l'un plutôt que l'autre au pouvoir.
C'est vous qui voyez, en fin de compte.

Non, s'abstenir, ce n'est pas voter pour Sarkozy. S'abstenir, c'est s'abstenir.


Oui, oui, d'une manière générale s'abstenir c'est s'abstenir. Mais pour quelqu'un qui dit, comme vous, préférer la victoire de Hollande, s'abstenir c'est voter pour Sarkozy. La loi de l'arithmétique est dure, mais c'est la loi, vous ne pouvez pas y échapper.

La loi de l'arithmétique est dure, mais c'est la loi, vous ne pouvez pas y échapper.


J'vais m'gêner !

Mais pour quelqu'un qui dit, comme vous, préférer la victoire de Hollande, s'abstenir c'est voter pour Sarkozy.


Et sinon, j'ai dit préférer la victoire de FH à celle de NS. Mais ma préférence, dans l'absolu, est une élection avec une légitimité si faible qu'on ne pourrait plus faire l'économie d'une réforme, ce qui serait le cas si l'abstention était très (très très) élevée. Je sais bien que ça ne va pas arriver cette fois-ci, les Français adorent cette élection, mais ce n'est pas parce que "mon camp" (en quelque sorte) va perdre que je dois voter pour un autre.

Comme je le dis plus haut, vous partez du principe qu'il n'y a que 2 choix possibles, ce qui est faux.
Si voter blanc ou s'abstenir équivaut à voter Sarkozy, alors mon bulletin compte double si je vote Hollande?


Posons a = 1, b = 1
a = b
a×a = a×b
a×a - b×b = a×b - b×b
a×a + a×b - a×b - b×b = b×( a-b )
a×( a+b ) - b×( a+b ) = b×( a-b )
( a+b )×( a-b ) = b×( a-b )
a+b = b
2 = 1
division par zéro= fraude électorale.
Dommage, j'y croyais à donf. Je suis pour que mon vote compte double.
ah non hein...!! à force que l'on me culpabilise, je vais finir par m'abstenir.

mais le faite que vous n'arrêtez pas de médire sur Nicolas , c'est quand même notre président hein, je vous ferais signaler,

et ben, il se pourrais bien qu'après maintes acrobatiques réfections, j'en vienne et ce, par voie de conséquence, à glisser un bulletin

Nicolas Sarkozy dans l'urne.
?????????
j'adore l'humour qui m'échappe.
en faite tout de suite après avoir posté cette plaisanterie, j'avais plus du tout envie de rire mais j'ai du partir taffer, sinon je

l'aurais supprimé.

faut pas croire non plus que ce genre de discoure est exceptionnel.

sur les forums de marianne2.fr en 2007 une meuf disait: sarko rêve d'être président, ben y a qu'à lui donner ce

qu'il veut, ensuite il se calmera...

sur rmc on en entends des gratinées aussi. c'est pas que j'écoute cette radio,( j'vous jure m'sieur l'juge), mais mes collègues si.
Dans le meme style voir sur le site du "nouvel obs " l extrait de l interwiew de Sarkozy sur TF1 ou il nie avoir appele à manifester pour un 1er Mai consacre au "vrai travail" avec en face toutes les fois ou il a prononcé cette phrase ( rejouissant)
Comme dans le style Le Pen c est donc bien de la faute des médias .....
Mais ça fait plus de cinq ans que Sarkozy a le même programme que le Pen. Il n'y a aucune différence sur les principes, sauf que Sarko est pour le mainitent de l'Euro et LP veut le retour du franc.
Et comme vont les médias, Sarko risque fort de briguer un nouveau mandat (même un 3ème, vous verrez!), tout est parfaitement huilé, les stratégies minutieusement calculés, l'électeur/trice français moyen (il y en a beaucoup) est suffisament endormi pour ne rien remarquer du tout.
Seulement le nouveau quinquénat va se trouver beaucoup plus à droite encore.
Il est rigolo Coppé en vendeur de journaux !
Demain il vend l'Humanité ?
Mein Gott ! La Franze aux franzais
certes l'humour de Reiser a pris un coup de vieux, moi aussi
quant aux fachos de tout poil, aux maurassiens de vieilles souches provinciales, ils m'ont toujours fait rire et j'en ris encore, allez que la maréchale pête un dernier coup pour l'honneur et pour Sarkozozo, et que le vent joyeux disperse très vite ces mauvaises pétulences vers le sage Océan, toujours identique à lui-même et que je salue
Heureusement : 2 commentaires sensés : Olivier Huyghe et Dominique Godin: ou ce parti est illégal - avec ses plus de 6 millions de votants - ou en effet il est "compatible" ni plus ni moins que le poing levé de Mélenchon!
Avant sans apprécier Sarkosy cette haine, ce harcèlement, obscènes, DEPUIS le début de son mandat ...finalement cela me le rend très sympathique!!!
Tout ce qui est excessif cesse d'être crédible.
le vrai travail , enfin.

Sarko réélu enverra toutes ces feignasses de fonctionnaires et d'intello bosser dans les rizières.

C'est clair, le 6 mai je vote pol pot :-)
Le FN proclame qu'il aime la France. Rien n'est plus faux. Il n'aime manifestement pas la France puisqu'il veut la changer radicalement. J'aime profondément la France. J'aime la France d'aujourd'hui qui proclame "Liberté - Egalité - Fraternité". Je n'aime pas ce que le FN veut faire à la France, pas plus que je n'aimais la France qui proclamait à la place "Travail - Famille - Patrie".
Je crois qu'on s'égare un peu en discutant à la lettre les mots de Sarkozy. Il est clair qu'il a voulu faire passer un message aux électeurs du FN, tout en faisant semblant de ne pas... vis-à-vis des autres. Plus contorsionné, et se voulant plus habile, que la fameuse phrase de Pasqua sur les valeurs communes entre le FN et lui, mais l'idée est la même.

Les cris d'orfraie de ses sbires contre Libé, alors que le Figaro a dit la même chose, sont du plus haut comique. Je me permets de reproduire un com que j'ai posté sur lemonde.fr : c'est pourtant simple à comprendre, 1° il n'a pas dit cela, 2° il a eu raison de le dire.
Je m'étonne beaucoup de cette polémique et de l’interprétation sémantique qu'@si en fait. Je cite: Cela étant dit, stricto sensu, la citation de Libé est très légèrement déformée.
La forme: je suis profondément désolé, mais je ne vois aucune déformation dans la Une de Libé. Sarkozy ayant déclaré: ..."S'il y a une candidate du Front National, c'est qu'elle avait le droit d'être candidate. (...) Donc à partir du moment où vous vous présentez aux élections, où vous avez le droit de vous présenter aux élections, à ma connaissance, vous êtes compatible avec la République." A l'analyse, la candidate est Marine Le Pen qui a eu le droit de se porter candidate et de se présenter aux élections et c'est donc elle qui est considérée comme "compatible" avec la République. Le titre de Libé est donc "stricto sensu" exact. Voilà pour l'aspect analyse de texte.
Ensuite en ce qui concerne le fond. Attention de ne pas confondre la République (le corps constitué) et la Démocratie (le système politique).
Si le FN est compatible avec le système (ça doit lui faire mal, lui qui se définit comme anti-système !) dans ce sens qu'il a droit, en tant que parti de se porter aux élections, d'avoir des élus, ... il n'est à mon sens pas compatible avec le corps constitué. Parce que ce dernier s'est défini, depuis longtemps, par un ensemble de règles intangibles: la nationalité et/ou la résidence sur l'un des territoires de la Nation, le respect des valeurs primordiales (liberté-égalité-fraternité, déclaration des droits de l'homme et du citoyen, ...) et que là, le FN est en total désaccord avec ces valeurs.
Voilà en quelques mots mes réflexions sur le sujet ...
Sarkozy est-il compatible avec la République ?
Le Figaro la voix de l'UMP, Libération la voix du PS.
Pas compliqué c' t' affaire.
Une fois que la m... est dans le ventilo, combien de temps pour faire disparaitre l'odeur ?
Il semble quand même que le candidat UMP,dans sa soif de conserver son boulot d'il y a 5 ans,alors qu'il se termine, soit amené à dire tout et n'importe quoi,faisant feu de tout bois dans une sorte de nervosité inquiète et justifiée. Que le sieur Bertrand accuse Libé de rouler pour la gauche,c'est quand même drôle puisque depuis longtemps-et on s'en est amusé ici-le Figaro ne fait pas moins pour l'UMP et Sarko...
Chirac eut vis à vis du FN un comportement assez digne. Dommage que son pote, le pauvre Tillinac, ait dit autant de bêtises depuis sur le même sujet.
Pour avoir rencontré quelques électeurs du Fn devant l'école dans un village martyrisé par les nazis en 1944.... je pense que le PS et l'UMP ont tort de se fatiguer, ce sont tout simplement des crétins qui ressassent les mêmes poncifs sur les assistés, les immigrés.
C'est étonnant que l'on ne veuille pas admettre qu'une grande partie de cet électorat n'est pas constituée d'exclus et de protestataires mais tout simplement de ras du front raciste, antisémite....et j'en passe.
En même temps, à force de regarder TF1 et d'écouter RMC infos, cela laisse des traces.
Si le FN n'est pas compatible avec la République, il faut l'interdire et comme en ce moment l'UMP est proche de Pétain il faut aussi l'interdire. Et pour la prochaine élection on pourra choisir entre Mélenchon et Hollande. Bayrou reprendra sa place de 3eme. Nous serons enfin dans une véritable République !
J'ai mieux et plus drôle qu'@SI, une perle, une pépite, un collector !

Vous vous souvenez peut-être de l'édito putassier de Serge Raffy de l'Obs' intitulé "Mélenchon, piège à cons" où il écrivait que le représentant du Front de Gauche était devenu l'idole des bobos et des bourgeois de Neuilly ?

Dans son édito du jour, Laurent Joffrin qui ne lit manifestement pas son journal déclare que qualifier les électeurs de gauche de bobos, c'est "de la rhétorique des années 1930 à la Maurras, un pur préjugé, véhiculé un peu partout à des fins idéologiques ou polémiques".

Ainsi donc et bien involontairement, Joffrin désavoue la campagne médiatique contre le FdG de son journal et traite Serge Raffy de maurassien (mais aussi Barbier au passage qui dans son dernier édito en remet une couche sur l'électorat bobo du FdG).

Ca c'est du caviar et ça ne risque pas d'être repris par les copains corporatistes de Libé ou de l'Express !
C'est stupide de dire ça. Il n'y a pas de questions de "compatibilité avec la république" lors d'élections. Il y a eu des partis pour la restauration de la monarchie qui ont pu se présenter dans des élections précédentes non ?
Le principe même de la démocratie, c'est d'accepter en son sein des idées qui lui sont contraires. Je lis dans un com' plus haut que Mélanchon voudrait interdir le FN, de quoi il se mêle celui là ? Personne n'a ce droit, en tant que parti, représentant des idées appartenant à une catégorie de la population, ou même plus largement, il représente un progrès en un point au moins: l'acceptation pour l'ensemble d'une population que des idées dangereuses pour son modèle sociétal puissent exister et vivre avec ses idées propres. C'est d'ailleurs le seul moyen de ne pas se les prendre un jour ou l'autre sur la gueule : les laisser s'exprimer.

Parce qu'à ce rythme ...
Dans une république laïque, est-ce qu'un parti chrétien a le droit d'exister ? (par exemple)

La réponse est :
Tous les partis, à partir du moment ou ils sont l'expression d'une idée, ont le droit d'exister, sauf s'ils font la promotion d'une idée qui atteint à l'intégrité des personnes : esclavage, viol, pédophilie, etc ...
Tous les partis sont compatibles avec la république démocratique, le FN, le front de gauche, l'UMP, peu importe, si on leur interdit d'exister, c'est qu'on n'est pas plus tolérants qu'eux.
Sarkozy peut remercier Libération et Demorand. A croire qu'ils font campagne pour lui. En créant une fausse polémique, ils incitent les électeurs du FN à plutôt se ranger du côté de Sarkozy que du côté de ceux qui, après avoir tapé Mélenchon alors qu'il était le seul à combattre franchement le FN, découvrent aujourd'hui que ce parti ne serait pas républicain. Demorand, nonobstant l'état de ses bourses, est vraiment d'une inculture politique crasse.
le loup sort du bois..
Le Monde: "La présidente du Front national a beau avoir débarrassé son parti de ses scories et saillies les plus choquantes, le coeur du projet lepéniste reste ce qu'il a toujours été : rétrograde, nationaliste et xénophobe."

je n'aurais pas tourné la phase comme ça mais plutôt comme ci: "Nous les Le Monde, Libé, L'Obs...etc, la presse serieuse quôa, avons eus

beau débarrassé son parti de ses scories et saillies les plus choquantes, démolissions de Mélenchon oblige, le coeur du projet lepéniste reste

ce qu'il a toujours été : rétrograde, nationaliste et xénophobe.
"

bouffer la votre merde...
Soit le FN est incompatible avec la république, auquel cas il faut lui interdire de se présenter.

Soit conformément aux apparences il est autorisé à se faire élire dans notre république, donc jugé compatible par les autorités compétentes, et tout ça c'est tempête dans un verre d'eau. Mélenchon a toujours dit vouloir interdire le FN, donc dans son cas la même phrase serait une nouvelle. Pas dans le cas de l'intégralité des autres candidats.

Si Libé a un avis sur la question, ce n'est pas à l'élection qu'il faut en parler, mais précisément quand il n'y en a aucune. Tout ça est assez dérisoire.
Le fascisme est compatible avec la démocratie. Le racisme est compatible avec la morale. D'ailleurs, se demande-t-on, avec Plantu, si Mélenchon est compatible avec la République ?
C'est déjà presque dépassé, puisque 24h plus tard, nous voici déjà rendus aux "racines chrétiennes de l'Europe" qu'on a "eu tord de ne pas mentionner dans les textes fondateurs de l'UE".
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.