19
Commentaires

Sarkozy, saison 36

C'est vrai qu'on nous l'a changé. Prenez cet épisode de sa semaine de thalassothérapie à Monaco

Derniers commentaires

En fait Hollande a supplié Sarkozy de revenir (LOL).
sarkozy récidive. Les médias rechutent. Info spectacle, ère de la com' : cancer de la démocratie.
Une suggestion : Ne pas parler de Sarkozy. Du tout.
Il n'y a rien à dire sur lui. Tout a déjà été dit.

Il est temps de laisser ces fous discuter entre eux et proposer d'autres espaces d'échange totalement déconnectés.
J'espérais que @si puisse opérer cette mue. Vous êtes sur internet, totalement financé par vos abonnés. Pourquoi continuer à participé à ce cirque ?

Sarkozy n'existe pas.
+1

C'est ce que je voulais dire, mais y ai renoncé pour ne pas en parler. Problème de logique ...

Allez, courage. Faites-nous un no-S#####y-site.

Chiche ?
La méthode coué est une méthode sympathique mais cela tient plus de l'autosuggestion.
Nous avons tous en ce moment la tentation d'aller voir ailleurs, d'explorer de nouvelles voies ("L'urgence de ralentir" sur Arte, le dernier livre d'Eric Dupin : "les défricheurs" etc.)

Et pourtant, à moins d'émigrer (mais vers où ? Où est ce pays où toutes ces nouvelles voies sont au pouvoir ?), le pouvoir politique garde la possibilité de nous nuire, de nous contraindre, de nous punir, de restreindre nos libertés individuelles, bref de nous pourrir la vie et de détruire ce que nous cherchons à bâtir.

C'est déjà lamentable actuellement mais c'est sans nul doute ce que fera Sarkozy encore plus fort de retour au pouvoir. C'est pour cela qu'on est bien obligé d'en parler. On n'a pas le choix. Nier le réel ne le fait pas disparaître. Construire autre chose oui, mais sans le pouvoir, cela ne restera qu'un château de sable bien fragile...

Voyez les monnaies alternatives, c'est gentil mais à la fin du fin, l'Euro reste l'unique référence (et donc la BCE et tutti quanti) sans qu'on n'y puisse rien.
Il faut lire le livre d'Eric Dupin. c'est un livre positif et sasn bisounoursisme.

ASI, un article avec lui ?
Je vous cite : "nier le réel ne le fait pas disparaitre"
Je sui bien d'accord. Mais Sarkozy n'est pas le réel !
Nier Sarkozy c'est bien au contraire refuser le spectacle pour enfin s'intéresser au réel.

Le spectacle politique a pour finalité de détourner l'attention en focalisant les émotions sur des chimères.
C'est très exactement le rôle du chiffon rouge.

Schneidermann a déjà écrit cet article 100 fois. Les équipes de com de Sarkozy auraient pu l'écrire eux même et lui poster, ça lui aurait fait gagner du temps.
La critique de la bouffonnerie est nécessaire à la continuation de la bouffonnerie.

Leur unique crainte est que nous devenions indifférent.
Et nous le devenons, progressivement... Il nous faut des émotions toujours plus fortes. Alors ils pousserons le spectacle jusqu'à la haine, la détestation, la guerre...
Il faut leur jeter des tomates et quitter la salle. Définitivement.
Bonjour
[quote= Alors ils pousserons le spectacle jusqu'à la haine, la détestation, la guerre...]
La guerre !!! Nous y sommes en plein lorsque l'on voit le nombre de va-t-en guerre sur les écrans TV actuellement (jusqu'à Arte et LCP !!) S'ils mettaient autant d'énergie à combattre les fraudeurs de tout poil, le monde serait parfait.
J'ai l'impression, moi, aujourd'hui, que "Sarko, le retour" et "Sarko/Bismuth, le retour de l'indignité", vont être un peu mis en arrière-plan par l'alpiniste français pris en otage par les fous-dingues d'ISIS made in Algeria, les attaques sur la Syrie opérées par Obama, ex prix Nobel de la Paix ;o(((...
Faire la guerre à ces Arabes, c'est plus "vendeur" que les turpitudes sarkozystes et ses reniements répétés.
"Le retour du bling bling va fournir à la colère publique une cible plus tentante que le feuilleton des capitulations hollandiennes. Déjà, l'humiliant voyage de Valls à Berlin, pour tenter de fléchir la chancelière, en passe presque inaperçu."


ah, ben si c'est la colère publique qui se laisse tenter alors...
Le feuilleton continue mais certains chapitres doivent l'énerver, le candidat...Il a déjà levé les épaules et grimacé, fait quelques fautes de français et contre-sens. Et voilà qu'on le retrouve plus bling- bling que jamais. Plus les gros mensonges sur la 2, ça fait beaucoup!
" Non, yé n'ai pas changé"...Qui sait, peut-être que Julio pourrait l'aider.
Bien sur qu'il n'est plus le même. Il faut qu'il se cache, le temps n'est plus à l'esbrouffe, il faut sauver le bonhomme. Sa réapparition n'est qu'une parade aux ennuis judiciaires qui se profilent. Il aura au moins le droit de crier à l'acharnement. Mais, avec tout ce qu'il balance sur les juges n'y a t-il pas dans l'arsenal juridique, une limite aux assauts incessants contre les magistrats?
Par contre, pourquoi avez vous besoin d'égratigner le Président et son gouvernement?
Apportez des solutions, des idées au lieu de couiner, de ricaner.
Déjà, l'humiliant voyage de Valls à Berlin, pour tenter de fléchir la chancelière, en passe presque inaperçu.

Comme l'humiliante (ou suspecte ?) absence de toute police à Morlaix, lieu dont il se sait depuis plus de cinquante ans que quand ça manifeste, c'est pas bouquet de fleurs en main.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.