44
Commentaires

"Sarkozy, on ne le croit jamais sincère"

La présidence Sarkozy a démarré sur deux symboles involontaires : le Fouquet's, et le yacht de Bolloré, sur lequel le nouveau président passe quelques jours avant l'investiture. Le président des riches ? On apprendra ensuite que Nicolas Sarkozy tentait, à cette époque, de reconquérir sa femme Cécilia Sarkozy. Vraie histoire de couple en difficultés, ou communication "genrée"? Philippe Ridet journaliste au Monde et Frédérique Matonti, sociologue auteur de l'ouvrage Le Genre présidentiel (Editions La Découverte) reviennent sur les débuts du président Sarkozy.

Derniers commentaires

A propos de la vie-l'oeuvre du sus-dit , le panda "prêté" par la Chine à sa demande , l'argent public a la joie de participer à la sauvegarde des pandas en Chine : un million d'euros par an versé aux Chinois prêteurs .
Qui sert ( le million annuel ) à préserver l'environnement des pandas dans le joyeux pays des matins malins , annonce le monsieur plein d'entrain dans le poste .

Pour le zélateur de sarko , combien de petite monnaie devra-t'il piquer aux plus pauvres pour que ce geste humanitaire puisse perdurer ?
Si j'ai bien mis les virgules , il en suffit de 3 333,33333 pour fournir le million annuel .
Heureusement qu'il y a Mathilde Larrère qui relève un peu le niveau. Les deux invités sont vraiment insignifiants, hélas. Ce sont, néanmoins, des émissions intéressantes. La distance et le retour en arrière éclairent ces moments d'histoire.
Sarkozy, une confirmation du plus mauvais président de la 5 éme république. Petit intellectuellement, moralement, physiquement.....
Excellente émission , vivement les suivantes ! Mathilde au top de sa forme (quoi qu'en disent certains) !
Je ne comprends pas l'intérêt de revenir sur le "règne" Sarkozy qui n'est pas si éloigné dans le temps et qui est mort politiquement.
Et si vous nous parliez de De Gaulle, celui qui aujourd'hui est encensé par tous, alors qu'il a été l'initiateur des centrales nucléaires implantées en France, qui vont bientôt nous coûter très chères à démanteler (en plus, on ne sait pas faire)...sans compter l'accident qui nous pend au nez. Les conséquences de sa politique sont toujours et encore à l'ordre du jour (sans compter la constitution, la Vème République, etc.). Tant qu'à faire de rappeler l'Histoire aux jeunes, il a été beaucoup plus nuisible que Sarkozy !
( mal placé)
"Je n'avais rien à faire de Cécilia"
On vous demande pas votre avis, vous êtes censée être historienne, donc vous avez un devoir d'honnêteté intellectuelle. Vous ne pouvez pas travestir la vérité quand bon vous semble.
Je n'imagine pas faire mon travail à moitié, simplement parce que ça ne me plait pas.

"Moi on m'a expliqué la vie politique depuis quelle existe sans mobiliser ces éléments".
Magnifique argument d'autorité... vous avez dû avoir des profs vraiment très cons, et aujourd'hui vous reproduisez le même schéma avec vos étudiants. (voilà pour l'explication psychologisante)

"Un étudiant a le malheur de faire ça dans une copie"
Je plains vos pauvres étudiants...
Émission très intéressante. J'attends les autres avec impatience surtout celle sur De Gaulle

Un petit bémol néanmoins: ce n'est pas la première fois que je trouve Mathilde Larrère relativement sectaire, un peu dogmatique et visiblement assez persuadée de détenir la vérité. Est-ce :
1) parce que c'est une femme ?
2) parce qu'elle est de gauche ?
3) parce qu'elle est historienne ?
4) autre ?

Que dans cent ans on se foute de savoir que Cécilia était la principale obsession du nouveau président, c'est possible mais pas forcément très pertinent pour comprendre ce qui s'est passé alors ! De même, manquons nous aujourd'hui vraisemblablement de toutes les grilles d'analyse pour vraiment bien comprendre les siècles passés
Est-ce qu'il aurait été possible de donner un peu plus vite la parole à F Matonti au lieu de laisser P Ridet pontifier, D Schneiderman coupant une amorce de parole pour placer ses longues séquences- largement connues au demeurant?
Avez-vous noté que Mme Matonti a mis très longtemps avant de réagir aux propos de Philippe Ridet et qu'elle a toujours laissé M Larrère s'exprimer sans lui couper la parole ?
c'est peut-être là une des clés de cet Arrêt sur images qui aurait pu s'avérer intéressant ?
Bonjour
Daniel je ne vous dis pas merci de nous avoir rappelé les mauvais souvenirs de 2007. Mais nous n'avions pas tout vu. 10 ans plus tard un individu clone sévit. Décidément l'histoire ne fait vraiment pas office d'avertissement.
Comment des gens ont pu revoter dans le même sens après s'en être débarrassé ? Et voilà que fromage mou se félicite de son passage à l'élysée !!!
J'ai trouvé cette émission tout à fait intéressante . En 2007 ,je ne m'étais pas vraiment intéressé à la campagne présidentielle et je n'avais pas compris l'attraction qu'exerçait Sarkozy . Le début de l'émission est tout à fait passionnant. On y voit comment Sarkozy est une sorte de petit enfant fasciné par la richesse ( le Fouquet's ,le yacht) et en même temps comment il ne parvient pas à cacher cette fascination. C'est aussi la même chose lors de la cérémonie d'investiture et de son geste à l'égard de Cécilia Sarkozy . Là aussi ,il y a quelque chose d'étonnant lors d'une cérémonie d'investiture . On voit bien que Sarkozy est très lié aux milieux d'affaires (" le Président des riches" comme l'a dit Madame Larrère)et en même temps ,il faudrait s'interroger sur les raisons de son succès : autoritarisme , démagogie , goût de l'ordre qui plaisait à une partie de l'électorat ,mais aussi défiance à l'égard de Ségolène Royal . Je partage aussi ce qu'a dit M. Ridet à la 54ème minute : Sarkozy apparaît comme quelqu'un de non sincère qui peut dire tout et son contraire.
Quelques remarques sur ce qu'a dit madame Larrère .Elle a passé très vite ( mais elle l'a mentionné) sur la présence d'une association d' anciens combattants communistes lors de la manifestation du 6 Février 1934 . C'est surtout ce qui concerne Guy Môquet qui est problématique .Sauf erreur de ma part Guy Môquet a été fusillé à Chateaubriant en 1941 Or ,la cérémonie se déroule devant un monument du Bois de Boulogne qui rend hommage à de jeunes Résistants fusillés en aout 1944 ,à la veille de la Libération de Paris si je ne me trompe pas . tous n'étaient pas communistes ,il y avait des résistants chrétiens et de Droite ( merci Wikipédia).Surtout , comme l'ont montré deux historiens en 2007 ,Guy Môquet n'a pas été arrêté comme Résistant ,mais parce qu'il distribuait des tracts demandant la libération de son père député communiste emprisonné après la signature du pacte germano -soviétique. ( re merci Wikipédia ). Il a été exécuté ensuite comme otage après l'invasion de l' Urss par l' Allemagne ,en représailles terribles après l'exécution de soldats allemands par des Résistants communistes.
Désolé, émission sans intéret. Daniel dit qu'on se souvient des premiers jours d'Hollande mais franchement comment oublier ceux de Sarkozy ? Mathilde Larrère nous raconte sa nostalgie d'ancienne militante. Bref des fois il vaut mieux carrément prendre des vacances que de se forcer à faire des sujets d'été...
Je vais encore mettre les pieds dans le plat :-) *
Les humains sont dirigés essentiellement par leurs gonades. Les actes des mâles de l'espèce déterminés/influencés par les "humeurs" des femelles. Vous savez, toujours l'histoire des coq est les poulettes. :-) https://www.arretsurimages.net/forum/read.php?3,1570835,1570846#msg-1570846
Les hommes politiques pas moins. L'Histoire (et les guerres) est remplie d'actes politiques dont "l'absurdité" ou "l'incohérence" s'éclaire en sachant la relation personnelle humaine du politicien en question avec sa/son conjoint à ce moment là. La justification "stratégique" et/ou l'exploitation à postériori est un classique. Que le politicien cherche à mener ses opérations politiques (participant au prestige pour la conquête des femelles ou des mâles) et une vie relationnelle compliqué du fait même, en essayant d'avoir le beurre ET l'argent du beurre est normal.
Ce qui l'est tout autant c'est l'attitude typique des femelles dans cette émission. :-) MDR :-)
Nous avons les discours à la mode sur l'égalité des sexes, sur la nécessité de "donner" du pouvoir aux femmes, etc et bla bla bla, mais quand on leur reconnait un pouvoir RÉEL, celui de faciliter ou de pourrir la vie du mâle dominant (ou pas) et de ce fait modifier son comportement et ses décisions politiques, de de récrier à l'unisson, "oh que non! que non! le mâle politique agit pour et par la politique et sa relation avec sa (les) femelle (s) est sans effet sur ses décisions" ou presque. Mort de rire :-D
J'adore Mathilde Larerre, j'aime beaucoup son travail, mais quelle "caricature" pour le coup, quelle justification de l'essentialisation que son duo avec Frédérique Matonti. MDR :-) :-)
Comme on dit, la force de diable est d'arriver à faire croire qu'il n'existe pas. :-)
Mesdame, je vous adore... :-)

* C'est pour les petits et grand macho, coqs de village et autres capitaines d'industrie qui croit mener le monde du haut de leur braguette - Même s'ils croient avoir fait monter leur braguette au niveau de leur cerveau, alors que c'est l'inverse. :-)
C'est bizarre dans la discussion de l emission, d'entendre que decrire la relation entre sarkozy et cecilia est du roman a l'eau de rose. L argument historique ne tient pas non plus a mon avis ("on ne parlais pas des relations personnelles dans les decisions politiques des grands dirigeants"). Il y a eu une evolution, droit des femmes, leur place dans la societe, et cette evolution est surement negligee.

Impossible de dire ce que l histoire retiendra. L histoire retiendra peut etre de cecilia le debut de l importance des femmes dans la sphere politique. Une premiere etape.

Curieux de refuser l influence de cecilia sarkozy ou brigitte macron sur les decisions politiques de la part de personnes de gauche. Debat habituel entre ceux qui agissent meme a moitie et les personnes qui ont une vision plus absolue (un peu similaire au debat sur le reunions pour femmes noires d une emission precedente).

On a tous nos prismes...meme les experts en histoire peut etre?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.