69
Commentaires

Sarkozy et les petits ouvriers : pourquoi le scoop n'est pas français

Plus grands que Nicolas Sarkozy ? Interdits d'estrade. Jeudi 3 septembre, lorsqu'il prononce un discours pour clore sa visite à l'usine Faurecia, dans l'Orne, Nicolas Sarkozy est placé devant une dizaine d'ouvriers... qui ne doivent pas le dépasser d'un centimètre. Bien étonnante exigence pour ce déplacement, mais qui n'a pas été révélée par un journaliste français : c'est le correspondant des chaînes publiques belges et suisses qui a lancé la controverse.

Derniers commentaires

Ce n'est pas pathétique, c'est effrayant. Cet petit homme est un fou au même titre que ceux qui ont agi de la même façon en leur temps, mais que l'on regarde maintenant comme des dictateurs et des génocidaires (mais ce n'était pas le cas a leur époque !) ; Mussolini, Hitler, Staline, Mao, et tous leurs successeurs dont Sarkozy est le dangereux copié-collé. Le problème c'est qu'on ne se rend compte de l'ignominie des manœuvres que lorsqu'elles ont complètement fonctionné. Il est alors trop tard.
Une vidéo à voir de toute urgence 'Qui gouverne la France"
qui gouverne la France
p/o pc

il est souvent permis, après moult bassesses, qui restent fatalement toujours à la portée de personnes de petite taille, de prendre de la hauteur
Pauvre France !!!!

Je vous informe juste que juste de l'autre côté de la frontière, il existe une démocratie vivante où ce ne sont pas les politiques qui "invitent" les journalistes, mais le contraire.

C'est l'association des journalistes qui fixe l'ordre du jour de la conférence de presse hebdomadaire du gouvernement, ce sont les journalistes qui posent les questions qui fâchent - ou non - sans aucun contrôle du pouvoir...

Cette institution existe depuis la fin de la guerre. Et elle est la garante de la liberté de la presse. Cette association de journalistes est financée par différents moyens et subvient aux besoins des familles de journalistes assassinés à l'étranger ou dans l'impossibilité d'exercer leur métier.

C'est un pays où il n'existe que 10% de cumul des mandats alors que la France en accepte 85%, une quasi-monarchie.

Voir aussi l'excellent papier du Monde.

On a toujours les dirigeants que l'on accepte...

Car tout se tient...
Des ouvriers choisis pour leurs tailles, des vraies fausses mères de famille dans un supermarché lors d'une visite d'un ministre, coincidence ou vrai politique de com ??? A vous de juger !!!!!
Souriez vous, êtes filmés
Quand Sarkozy visite une usine, les plus de 1m70 sont soigneusement priés d'aller nettoyer leur poste de travail, pas de photo de classe pour eux, enfin de classe....A quand une garde rapprochée composée de Mimie Mathy, Alain Prost et Gérard Holtz? Notre omniprésident pourrait alors réserver à ses talonnettes la même destinée funeste que les immondes godillots roses de Roselyne Bachelot qui ont trouvé preneur à 700 euros. L'argent n'a pas d'odeur, mais tout de même...

Reconversion
Passe-partout et Passe-temps, les deux personnes de très petite taille, éreintés par de trop longues années à courir dans Fort Boyard, viennent de postuler auprès de l'Elysée pour faire office de figurants aux côtés de Carlito. A la réception de leurs mensurations, le secrétariat de l'Elysée aurait jeté les CV au panier, ...trop grands !

http://pretentieux.over-blog.com/
Renaud Revel, journaliste à l'Express, qui n'a pas apprécié la prestation de Mélissa Theuriau face à Hortefeux, et le fait savoir sur son blog (v. ce vite dit et gratuit), critique également, sur ce même blog, la manière dont la RTBF a rendu compte de la visite de Sarkozy chez Faurecia.
Le titre de son article est amusant : "Quand la RTBF prétend avoir débusqué une opération de "com" de Sarkozy."
Son contenu ne l'est pas moins : Pas de référence aux ouvriers de petite taille, mais des doutes émis indirectement sur le sérieux de la chaîne belge, et une tentative de banalisation de "ces opérations de com qui ont toujours existé."
Un bon petit soldat du pouvoir, ce Revel.
Et pourquoi cette mise en scène ridicule ?

Pour servir d'écrin à cette déclaration, droit dans les yeux " j'ai des décisions difficiles à prendre, mais toujours, je les prendrai avec le souci de la justice et le même discours pour tous les français, qu'ils soient d'en haut ou d'en bas ..."

Finalement, le décor et le texte, le contenu et le flacon, c'est le même mensonge éhonté.
Bien vu. Il s'agissait donc ici de dénoncer un subterfuge. Qu'en serait-il si des propos visaient à s'en prendre au physique d'un homme ou d'une femme: taille, poids,....?
Un problème de taille ?

À défaut de taille notre Petit Nicolas® a de l’envergure…
Il veut être à la hauteur des grands.

C’est pathétique [euphémisme pour pathologique]
C’est le talent qui rend grand, pas l’image narcissique que l’on veut donner.
Un exemple – parmi tant d’autres – pensez-vous que la taille [1,47 m] de ce grand comédien « Danny de Vito » aie eu une influence sur sa carrière ?

L’Histoire ne retient du Président Félix Faure, que :
« Il voulait être César, il ne fut que pompé »,
De même on retiendra du Petit Nicolas® :
« Il voulait être Napoléon, il ne le fut que par la taille. »

Stan 1000g
J'avais signalé le reportage de la TSR dès sa mise en ligne (je regarde tous les soirs le JT de la TSR par Internet) sur le forum consacré aux figurants de Chatel, mais j'avoue que je ne m'attendais pas à un tel buzz jusque dans les grands médias. Jean-Philippe Schaller a raison : les journalistes français sont bien heureux de pouvoir prendre prétexte d'une "polémique", créée par un journaliste étranger, pour révéler certains procédés de communication du Président...

D'ailleurs, je vous mets ici le lien vers le retour de la TSR sur cette affaire : on y voit Pascale Clarck, de France Inter, qui a interviewé Schaller, déplorer le manque de vigilance et l'auto-censure des journalistes français...
D'après mes sources belgo-suisses, les plus fiables, Sarkozy prierait très fort pour que les équipes de France de basket et de volley-ball, participant actuellement aux championnats d'Europe, se fassent éliminer très tôt dans leurs compétitions respectives.
En cas de succès, la réception de leurs joueurs à l'Elysée nécessiterait des aménagements compliqués de sols à différents niveaux, conjugués à un réhaussage conséquent de talonnettes susceptible de compromettre l'équilibre présidentiel.
Etant exclu que basketteurs et volleyeurs se présentent à genoux devant Notre Président, puisque même dans cette position, ils le dépasseraient encore d'une bonne tête.
On comprend mieux maintenant pourquoi tout son entourage courbe l'échine...
Ça pourrait être juste pathétique mais en fait c'est inquiétant.
La communication politique (euphémisme pour propagande tous azimuts) ne l'oublions pas est un art du mensonge et de la manipulation. Ce gouvernement a bien compris que ce qui comptait le plus en politique ce ne sont pas les résultats, la justesse des arbitrages, la qualité des décisions législatives… , mais ce que l'opinion perçoit de l'action publique à travers les médias qui l'« informent ». Une part grandissante de l'activité des gouvernants consiste donc à faire de la mise en scène à destination des masses grâce à la complicité bienveillante des grands médias qui relaient cette communication sans aucun recul critique (à quelques exceptions près). Ce constat n'est pas nouveau, mais le système a pris une nouvelle dimension sous l'ère Sarkozy. Jusqu'à écœurer une ancienne ministre comme Boutin, qui au delà de l'aigreur d'avoir été évincée du gouvernement, semblait sincèrement regretter que l'action d'un ministre consiste essentiellement aujourd'hui à faire du « buzz » (selon ses termes).
On a donc un écart grandissant entre la réalité de l'exercice du pouvoir et ce que l'opinion peut en percevoir à travers les mises en scènes et les récits soigneusement échaffaudés de la propagande gouvernementale. Bien sûr, cette « comm » connaît parfois des couacs (cf récemment Châtel au supermarché), mais elle connaît aussi des réussites inquiétantes. Sur ce plan la préparation de l'opinion à la guerre d'Irak aux USA, où les frasques judiciaires et sexuelles de Berlusoni sont particulièrement effrayantes, et ne manquent pas de susciter des interrogations sur le devenir de la démocratie d'opinion qui a plus d'opinion que de démocratie. En France, un épisode passé quasiment inaperçu, m'a pourtant paru le plus alarmant dans l'océan de propagande qu'on nous sert depuis 2007. M.Sarkozy avait déclaré, je ne sais plus à quelle occasion, à propos de critiques qu'on lui avait adressées « j'écoute, mais je ne tiens pas compte ». Quelques jours après, ses conseillers lui ayant signifié que ce n'était pas une formule très heureuse, il a dit exactement le contraire « j'écoute, et je tiens compte » sans que cela suscite beaucoup de commentaires. Un président en exercice peut donc affirmer le contraire de ce qu'il a dit publiquement la veille sans qu'aucun journaliste ou commentateur ne prenne la peine de le lui rappeler de temps à autres. On a donc en France, un système médiatique qui AUTORISE le mensonge le plus éhonté. Je dis « au secours !» :

En ce moment, par exemple, en 1984 (Si c'était bien 1984) l'Océania était alliée à l'Estasia et en guerre avec l'Eurasia. Dans aucune émission publique ou privée il n'était admis que les trois puissances avaient été, à une autre époque, groupées différemment. Winston savait fort bien qu'il y avait seulement quatre ans, l'Océania était en guerre avec l'Estasia et alliée à l'Eurasia. Mais ce n'était qu'un renseignement furtif et frauduleux qu'il avait retenu par hasard parce qu'il ne maîtrisait pas suffisamment sa mémoire. Officiellement, le changement de partenaires n'avait jamais eu lieu. L'Océania était en guerre avec l'Eurasia. L'Océania avait, par conséquent, toujours été en guerre avec l'Eurasia.

Extrait de 1984

Heureusement, il y a internet. Pour le moment…
Tous les "grands hommes" soignent leur com http://www.leplacide.com/document/09-09-07-sarkozy-7nains.jpg
J'espère que la femme qui a fait l'aveu n'aura pas de problème.

Merci de suivre cela à ASI.
Bravo Dan , TSR , RTBF et Arte aussi !!
Quel scandale !! Quand aura t-on droit à TSR et
RTBF sur la TNT , histoire de rigoler 5 mn .
L'heure est grave , tout de même , pareil délire sécuritaire ,
pareil trie systématique des interlocuteurs , syndicalistes
relégués au rang d'homme de paille , trop c'est trop .
Ceaucescu en 1989 du haut de son palais à Bucarest
était du même modéle , Poutine "Dent de requins - Yeux de
poissons" assassine ses journalistes génants .
Tout ca c'est la même espèce d'ordure mégalo et fasciste .
Sélectionner les ouvriers par leur taille , pour que "Bling Bling"
ai l'air moins abruti , c'est quoi ça ??? De la manipulation honteuse
Rien d'autre !!
les JT de TSR et RTBF sont dispo sur les sites de ces chaînes.
Juste un petit rappel, le 4 juin , l'émission TEMPS PRESENT sur TSR avait proposé un sujet sur les coulisses des déplacements de notre président. Pour ceux qui veulent voir D.S. s'exprimer sur le sujet , voici le lien http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=500000&channel=info#channel=emission;tab=loadprogram;program=55;vid=10784729
Bon visionnage.
Toutes ces petites silhouettes blanches soigneusement choisies, pliées, dépliées, alignées, c’est beau comme du papier découpé. On ne s’en lasse pas, vraiment.
Il est tout petit. Il est malade. Il est furieux. C'est un danger.

Faisons buzzer un max pour ouvrir les yeux des endormis.
Pour répondre à votre question, je dirais que les journalistes français ont, une nouvelle fois, été briefés par leurs rédactions, aux ordres du pouvoir en place et possédées par la Finance copine avec ledit pouvoir en place ... et puis, ils doivent en avoir marre des conneries du "petit parmi les plus petits".

Alors oui, ils ont l'air ridicules, maintenant que les suisses et les belges ont sorti l'info et le journaliste belge est bien gentil de dire que, peut-être, ils avaient des choses plus importantes en tête, mais bof à quoi bon ? Encore combien d'années à le supporter ? Cinq, six ans, parce qu'il sera réélu, c'est sûr, mais après on en sera débarrassés une bonne fois pour toutes !!!

Ah vieillir ... quelle douce chose !
Alors qu'Arte (dans son émission "Les mots ont un sens") avait souligné le verrouillage du dispositif entourant la visite, TF1, n'avait pas jugé bon d'insister dessus.

"Les mots ont un sens" est un site Internet qui n'a rien à voir avec une émission d'Arte. L'article concerné : http://www.lesmotsontunsens.com/sarkozy-sainte-julie-plastic-omnium-ain-video-3517
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.