46
Commentaires

Sardou, ronchon préféré des Français

Après le village préféré des Français, Stéphane Bern est en visite

Derniers commentaires

Je veux croire que ne pas mettre des guillemets après chose-muche, Ronchon préféré des français est un clin d'oeil tacite. Ou une provocation. A moins que l'expression "préféré des français" soit une périphrase pour beauferie.
Auquel cas inutile de s'encombrer de guillemets. C'est donc bien tacite.
A voir ce qu'aimeraient les français : untel, le présentateur préféré, le chanteur, la star de tv réalité ... c'est à sentir étranger. Ce qui n'est pas plus mal.
A quand Victor Hugo, l'auteur préféré des français ou Raphaël ... La réhabilitation de l'expression risque d'être longue.
This is Sparta!
C’est quand même de la bonne ziquemu, faut avouer.
Un peu comme celle du seul musicien que vous ayez invité depuis vos débuts, Médine.
Sardou, Bern, âge tendre et tête de bois, le cancer de Johnny, le lymphome de Françoise, Renaud qui vote Fillon, puis Macron le jeune vieux: c'est plus un pays , c'est une maison de retraite la France des années 10 vu de la télé. On étouffe, on s'emmerde....
Ben ça c'est amusant que Daniel Schneidermann parle de Bern car France Info/Inter ne font que passer la nouvelle pub de la Reine des vérandas

ça loukoum sec en France
Et ce matin à l'émission la Bande Originale, invité Philippe Besson
La Symphonie 41, son bouquin sur Jupiter "C'est cette épopée et cette consécration que je raconte. Parce qu'elles sont éminemment romanesques et parce que rien ne m'intéresse davantage que les personnages qui s'inventent un destin."

T'en pleure des larmes de suavité, du loukoum je vous dis, la France qui s'approprie chaque jour un nouveau mythe fait à sa taille, sur des airs de maladie d'amour

Alors pour faire semblant de jouer de l'équilibre après toute cette loukoumerie macronienne, Daniel Morin vous taille en règle Mélenchon

et tandis que l'on vante l'homme qui le 7e jour réformât le Code du Travail, et que les ordonnances pleuvent sous les sabots des députés, la France égraine ses chanteurs de nécrologie
Je me fiche un peu de Sardou en général, mais concernant ce que je connais de son répertoire, pas très envie qu'on dise du mal de celle-ci, hommage très réussi selon moi (à propos d'une forme harmonique) :
https://www.youtube.com/watch?v=w9sPc86iX9Q
Akena-Thon et Sardou.

La coupe est pleine. Certes, mais pleine de quoi ?
Peut-être que Sardou pensait à la déchéance de Bernard Tapis et la chanson : j’aurais voulu être un artiste...
Les dialogues mal écrits et mal joués pour tenir le rôle du ronchon qui a fait sa gloire, la démarche lente et difficile, le nœud papillon impeccablement négligé ou les orchestrations adaptées aux capacités vocales déclinantes du chanteur, toi aussi, tu as regardé jusqu'au bout ce un moment unique. Michel Sardou n'est plus et c'est émouvant.

Michel Sardou, la personne, est encore vivant. Tant mieux, longue vie à lui.

Mais Michel Sardou, le chanteur ne reviendra pas. Les murs de Jéricho ne menacent plus de trembler et le courage du plus grand navire de guerre n'est plus nécessaire. C'est comme ça. Et ça fait chier parce que toi non plus tu ne reviendras pas en arrière.

Évoquer la nostalgie et les regrets de son vivant, c'est aussi du talent.

Tu le sais, tu le sens, un jour, tu entendras à la radio que Souchon, Goldman ou Cabrel a cassé sa pipe. Et tu es triste. Aujourd'hui.
Ahhhhhhhhh, enfin une chronique qui ne va pas déchainer les foules. C'est reposant.

Granturismo

Ou comment recentrer le débat sur un sujet de voitures rouges qui fâche. Aïe.
Y'a des jours où on sent qu'on n'est pas de la même génération...
Et comme mes parents n'écoutaient pas Sardou, et qu'on n'avait pas la télé, et qu'il passait pas sur les radios qu'ils écoutaient,
ses chansons, je ne les connais pas.
Je dois absolument me jeter sur Deezer ou Youtube pour me mettre à jour, ou je peux m'en passer, au risque de ne pas saisir les subtilités de la chronique du jour ?
( fausse, question, j'ai déjà prévu des trucs pour cet après-midi, et demain y'aura une autre chronique !)
Venus and Mars, une de mes madeleines.
A l'époque, j'avais plutôt flashé sur celle-ci.
J'en voudrai toujours à ma mère, alors qu'en cet été 1975 j'écoutais en boucle Listen To What The Man Said des Wings en vacances à Bagnères de Bigorre, alors que je n'étais à douze ans jamais allé voir un concert en vrai, de m'avoir amené à celui de Michel Sardou.
ah oui les chansons populaires! C'est vrai, c'est très important!
Révolutionnaires, visionnaires, poètes du changement de tous poil, vite vite à vos claviers et à vos plumes!

Le problème c'est comment on sort du populisme tout en étant franchement populaire mais apparemment c'était pas ça le sujet de l'émission.

ah ça ira!
On m'avait dit que le seul ronchon c'était Mélenchon.
Ce qu'il a de comique c'est sa tranquille suffisante. Du bon gros bon sens à la pelle et apparemment ça lui réussit puisqu'il vit confortablement en ayant le sentiment que le niveau de ce confort il le mérite. En quelque sorte son smoking il l'a parce qu'il a travaillé, lui et puis quel talent ! Je dis tout ça parce que sans doute je suis jaloux. Comme dit l'autre " la connerie à ce point là, ça devient gênant"
et demain DS va nous faire un édito sur la ronchonne preferee des francais Mireille Mathieu. DS je comprends que vous soyez passe à côté d'Ariana Grande mais il faut sortir un peu de temps en temps , ailleurs que Chez Regine.
Plus ringard que Sardou, ça doit pas exister... Que Bern non plus d'ailleurs....La France macronienne, tellement croquignolette, saperlipopette! A la portée de tous...Pour peu que la ringardise les séduise...
[quote=Daniel Schneidermann]Je sens qu'on va me reprocher de parler de Sardou

Vous pouvez nous parler de Sardou (ou de Johnny, ou d'Omar Sy) tous les matins de la semaine, si vous voulez....si ça peu nous éviter un sujet sur-la violence-faite-aux-femmes.

Putain, si un jour on m'avait dit que je redemanderais du Sardou...
50 ans de carrière !
Un demi-siècle qu'il nous pompe l'air avec ses chansons bien pourries, de "Je suis pour" à "Le France", en passant par "Le temps béni des colonies".
Il était temps qu'il arrête, avant la totale décrépitude. Côté idées, il pouvait pas faire pire. Jeune, il était déjà vieux. Mais physiquement, on dirait sa mère.
Bon, Pagny prend le relais. Mais lui non plus, rien ne nous oblige à l'écouter.
Il y a des matins comme ça où il faut s'incliner: il est vraiment trop fort ce Daniel!
Cette chronique légère (mais bien vu, le "bander / marcher !) me rappelle lorsque des éditorialistes disent "les français pensent que" ou "les français voudraient que" ;-)
Serait-ce un aveu entre les lignes que le matinaute a aussi son "ronchon préféré" ?
Si c'est vraiment le préféré des Français, n'est-il pas possible d'avoir un peu honte d' être français ?,
Sardou "est LE Ronchon National. Le préféré des Français" ... dixit DS ...
???

Quand on va aura les chiffres de ventes de son album, on pourra peut être conjecturer ainsi ...
Rien n'est moins sûr !!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.