184
Commentaires

Salviac viré de RTL après un tweet sexiste contre Trierweiler

Un dérapage sexiste sur Twitter, et la porte pour Pierre Salviac.

Derniers commentaires

Depuis le 10 mai à 21.43 ça pue sur le forum.
Oui, Staline est de retour...
Aujourd'hui, la gauche s'est radicalisée, on ne peut plus s'exprimer ! Mais je n'en dis pas plus, sinon, je vais me faire virer d'RTL ...
en tant que femme je trouve la remarque de Salviac inexcusable et beaucoup de femmes pensent la même chose que moi.
Une précision de taille s'impose : Salviac est considéré comme un guignol par tous ceux qui s'intéressent vraiment au rugby.
C'est rude

La mysoginie ambiante, c'est rude aussi

A propos, la journée de la femme s'est signalée sur arrêt sur image par une majorité de femmes dans l'émission
Est-ce que ça s'est reproduit une fois ?

N'y aurait-il pas de femmes aptes à débattre à Arrêt sur image ?

Mafalda
Tiens, deux mecs qui disent "je lui en colle une s'il dit ça à une copine". J'y crois pas. Dire que pour nous aider à changer une roue ya plus personne et qu'il reste des chevaliers servants héroïques de cet acabit! La mâle France n'est pas aussi avachie qu'on le prétend. Du coup, je pense à Renaud, "Ma gonzesse".

Au fait, il est seulement journaliste, Salviac, ou bien journaliste ET rugbyman? Soyez prudents, hein, vérifiez avant de cogner.
"Imaginons une seconde le tollé (à juste titre) si, après une même moquerie stupide et machiste ayant visé Carla Bruni......"

Mauvais exemple.

Madame Bruni avait épousé un Président de la République.
Madame Trierweiler avait épouse un homme qui avait très peu de chances - ou, à l'époque, peut être, pas de chance du tout - de devenir Président de la République.
Me semble qu'il y a une différence entre discrimination sexiste et crime de lèse majesté. Et pour l'heure, je crains bien que ce soit une sanction contre le crime de lèse majesté. Sinon, yaurait un grand courant d'air (tiens, ça ferait de la place aux femmes) qui dégommerait plein de mecs et quelques nanas un peu partout, en politique, dans la presse, dans le sport... partout, hein. Y compris dans les cimetières de ceux qu'on aime bien quand même: Brel, Brassens, Ferré, Mouloudji, pfuit.

Et tiens, on aurait pu se débarrasser d'un seul coup d'une belle quantité de députés: ceux qui ont fait une minute de silence pour un assassin (meuh non, pas pour Mohamed Merah!).
Daniel,
je ne suis pas d'accord avec toi, sauf peut-être sur la méthode ; en effet, V. Trierweiller aurait du porter plainte et envoyer ce porc au tribunal , comme aurait du le faire Delanoé ou tout homo insulté .
On commence avec des blagues , on continue avec un viol de bizutage dans un bus et on finit par tuer en groupe,( juste pour rigoler remarque) un gars simplement parce qu'il est pédé .
Traiter n'importe quelle femme de p... , ce n'est pas que de l'humour un peu gras d'un beauf qui se lâche, c'est une insulte, une atteinte morale à la personne .
Je suis pour la tolérance zéro car la première insulte est le premier niveau des violences faites aux femmes ; et tu remarqueras d'ailleurs que ça commence toujours par "putain" et "salope"...
que cette femme soit interrogée sur son omniprésence, critiquée pour son rôle, son éthique professionnelle, sa place en politique c'est "normal" ;
qu'elle soit ramenée au statut de putain parce qu'elle est une femme est insupportable à toutes les femmes - ça suffit!
Je suis de plus en plus effaré par les commentaires des gens sur les forums d'@si ...
Je veux pas avoir l'air de faire le libertaire convaincu arnarchiste etc ...
Mais ...

Sur un autre topic de ce site, je ne sais plus qui s'en prenait à un dessin humoristique à "connotation pédophile", l'auteur ayant fait une vanne un peu pourrie à travers ce dessin sur son blog. Aujourd'hui, c'est sur une blague "sexiste". Y'a sûrement déjà eu des commentaires virulents contre des blagues racistes ou des blagues sur les handicapés.

Je me permets d'intervenir, parce que le simple fait de virer quelqu'un parce qu'il a fait une mauvaise (ou bonne mais peu appréciée) blague, c'est clairement une atteinte à la liberté d'expression. La liberté d'expression, c'est pas de dire ce que les gens aiment entendre, c'est justement le contraire. On a droit de pas aimer, on a droit de dire à l'auteur qu'il a fait de la merde, mais on n'a pas le droit de l'empêcher de l'exprimer, à partir du moment ou il n'a pas agressé quelqu'un, ce qu'il n'a pas fait. Il n'a pas dit : "Machin truc est la pute du président", ç'eut été différent, et ça, il eut effectivement fallu le condamner, et pas par un licenciement, mais par voie de justice. Là, tout ce qu'il a fait, c'est une vanne qui est mal passée, avec un sous entendu déplacé (le principe d'une vanne quoi), auprès de pas mal de monde. Est-ce que les gens qui s'en plaignent on seulement conscience qu'en autorisant ce licenciement, ils se brident la voix à long terme ? Que sous prétexte que ce qu'il a dit ça leur convient pas, d'autres pourront les juger sur un mot, alors que ce mot leur "semblait" humoristique ?

Est-ce que les gens qui sont d'accord avec ce licenciement et cette forme de vindicte contre ce journaliste sportif ont conscience qu'ils sont un danger ? J'ai le droit de faire des blagues sur les handicapés, sur les noirs, les arabes, les juifs, les femmes. J'ai aussi le droit de faire des blagues sur les blancs, les belges, les chinois, les hommes. Ce droit est inaliénable, j'ai le droit de faire ces blagues en public ou en privé.

Et pour ceux qui ne seraient pas convaincus, le simple fait de m'interdire ça, c'est me donner envie de recommencer plus encore. Et d'autre milliers de personnes avec moi, parce que je ne suis pas unique, parce que d'autres se sentiront spoliés à chaque fois qu'ils seront confrontés à la confiscation de libertés. Moi, si on m'interdit de m'exprimer, que l'on me frustre, je m'exprime deux fois plus, trois fois plus s'il le faut. Juste par désir de m'exprimer encore plus fort qu'avant.
Et de toute manière, le meilleur moyen de ne pas lui donner envie de recommencer, et de ne pas donner envie à d'autres de le suivre, c'est simplement de ne pas rire.

Honnêtement, je vois pas la différence, ou très peu, entre ce type qui vient de se faire virer de RTL Bourreau-gugenheim qui a été viré pour s'être opposé à Hadopi.
Et salviac ceci ... et patati et patata! franchement, rien à cirer. Le changement c est maintenant! Au niveau de la connerie ça ne prend pas le chemin. Ce qui me reconcilie avec la politique c est de voir nos 2 nanopresidents côte a côte pour le 8mai. L'un serrant les mains l'autre les fesses ...magnifique le changement c'est... vive la republique...
je ne connais pas ce "journaliste" Pierre Salviac. j'aime le rugby (et il semble que ce soit son domaine) et je ne regarde jamais le foot. Je n'apprécie jamais les "commentaires" qui s'en prennent aux personnes. C'est ainsi que soutenant la position de Jean-Luc Mélenchon je ne suis pas d'accord avec ses propos lorsqu'il traitait Marine Le Pen de "semi-démente". Il faut attaquer les idées ; s'en prendre aux personnes n'apporte rien au débat et risque même de le faire dévier! C'est pourquoi si P. Salviac avait dit la même chose sur Carla Bruni-Sarkozy j'aurais trouvé ces paroles infâmes ; elles montrent un certain état d'esprit, et une réelle bêtise. En lisant les commentaires de-ci de-là sur ce site ce personnage n'en est pas à son coup d'essai. Là il s'est grillé ! ; c'est peut-être cette récidive qui a été sanctionnée pour éviter d'autres dérives peut-être pires encore. Le cas de Didier Porte (que j'apprécie beaucoup) est différent ; sur France Inter je ne l'ai jamais entendu s'en prendre à Carla et pour ce qui concerne ce pour quoi il s'est fait virer il avait mis des paroles virtuelles dans la bouche de Villepin. Ce n'est pas pareil...
Le titre est bien mal choisi : il s'attaque surtout aux femmes, à toutes les femmes, pas seulement à Valérie Trierweiler.
Un tweet sexiste et c'est tout.
et puis dans son message "d'excuses" il termine pas un smiley triste mais clin d'oeil, quel co....d
Condoléances à madame Salviac
J'appécie habituellement la pertinence des propos de D.Schneidermann. Mais aujourd'hui je suis indignée et déçue. Le sexisme a encore de beaux jours devant lui...Ces messieurs sont pleins d'indulgence pour leurs semblables. S'agissant de propos racistes tout le monde aurait trouvé la sanction normale. Mais là après tout il n'y a pas "mort de femme" n'est-ce pas monsieur Schneidermann...Quant à mettre en cause le nouveau pouvoir dans ce renvoi, je ne dirais pas mieux que Irfan. Déçue et légèrement écoeurée.
Hé bien pour une fois je ne suis pas d'accord.
Ce crétin à dit quelque chose d'immonde et d'exécrable. Que ce soit au dépend d'une femme connue ou pas (d'ailleurs, si elle ne l'était pas il aurait fermé sa gueulle parce que ça ne l'amusait pas) c'est nul.
Et si je suis le patron d'une chaîne ou journal, je ne peux pas supporter un tel comportement immonde, pour l'honneur de mon canard
Je le vire
Bravo
Une petite pensée pour celles qui pensant "baiser utile" se retrouvent avec un ex-journaliste grokon et chômeur par dessus le marché !
Excusez-moi de changer de sujet mais concernant la Grèce, j'ai halluciné de voir qu'un parti NAZI a été élu !!!!!

C'est possible une chose pareil en Europe ???!!

C'est pas pas un parti d'extrème droite genre FN (France), UDC (Suisse), Ligue du Nord (Italie) etc mais carrément nazi !!!

Est-il possible de savoir ce qui se passe vraiment en Grèce ?

Et en face d'eux, ils auront l'extrème gauche !! Espérons qu'il y aura pas la guerre civile...

Merci
"Je pense avoir des qualités pour m'exprimer en tribune. Je ne suis pas impressionné par les hommes politiques, j'ai eu la chance de croiser quasiment tous les leaders, dont j'ai le numéro de portable, lorsque je présentais ma chronique sur RTL pendant la Coupe du monde de rugby. Sauf Ségolène Royal."


Déclarations de celui qui voulait se présenter à La Rochelle contre Ségolène Royal aux Législatives. Il a tous le numéros de portable sauf celui de Ségolène Royal... hum.., hum... coucherai-t-il?
Il est renvoyé ? Et alors?il sévira ailleurs... Hélas,aucun traitement contre la connerie n'a encore été découvert.
Question : RTL a t'elle utilisé le fact-checking pour vérifier si baiser utile est efficace ?
Et bah rien de nouveau sous le soleil quoi ...
Vivement demain qu'on n'ait même plus droit aux blagues sur les bisounours ...
Ce n'est pas ça qui va améliorer le chômage.

Quelques mots sur RTL, pour ceux et celles qui avaient encore des doutes quant à l'orientation "sân-concessiong" droitière:
silence religieux lors du discours de Sarkozy
en parallèle avec ça:
Réaction à chaud après le discours de Hollande
Laurent Gerra sait comment consoler ses collègues... avant d'avoir "à digérer ça", comme il dit.

J'en ai plusieurs des comme ça, j'en ai envoyées en propositions de sujets ou de vite-dits à la rédaction, jamais de nouvelles, et à chaque fois.

EDIT: j'en profite pour signaler que fandasi pour clavier me manque sur le forum, et comme ça fait plusieurs mois qu'il ne s'est pas connecté sur @si, j'espère qu'il va bien. Pas de réaction en mp en tout cas.
Dis, "la rédaction", c'est pour faire bien, genre "neutre", dénonciation de "Hollande-qui-peut-avoir-fait-pression" ou "des-médias-qui-se-censurent-par-avance-comme-sous-Sarko" que tu écris des conneries comme ça ?
Le tweet n'est pas "sexiste contre Trierweiler", il est sexiste, point. Il n'insulte pas Trierweiler, il insulte les femmes. Trierweiler et Hollande doivent n'en avoir absolument rien à foutre de Salviac - dont j'ignorais relativement l'existence avant ses premiers tweets racistes et homophobes. Outre le florilège relevé par vous et par Rue89, on avait aussi Vincent Glad qui a rappelé des tweets racistes plus anciens (je ne retrouve pas, là, mais c'était sur le fait que les Noirs ne compostent pas leur ticket dans le bus, et qu'ils ne gagnent pas la coupe du monde).

Le pire, c'est que plein de militants et sympathisants UMP ont relayé ce tweet, puis le tweet d'un faux compte qu'ils prennent pour le vrai :
https://twitter.com/#!/pierresaIviac/status/200275444648509440 (http://img824.imageshack.us/img824/5881/fakesalviac.png)
Le faux compte est ici : https://twitter.com/#!/pierresaIviac et on peut voir qu'il mobilise bien la droite et son extrême...

Le vrai compte est ici : https://twitter.com/#!/pierresalviac et il ne brille pas par plus d'intelligence... Salviac est même plutôt fier, qui écrit "Le jour où je perds un employeur je franchis allègrement la barre des 10 000 followers. Moi qui envisageais de fermer mon compte...#destin"
Ah, autre signe de sa classe, un tweet qu'il n'a pas enlevé :
http://img444.imageshack.us/img444/9517/salviaccocues.png

Et dire que ce type doit avoir un salaire confortable pour ses conneries et son boulot à la cool.

C'est important, essentiel, bien sûr, d'être aussi vigilant quant aux compromissions des médias vis-à-vis du pouvoir, mais là vous tapez totalement à côté... le chef de Salviac trouve qu'avoir un gros con raciste, xénophobe et machiste qui s'en vante publiquement, c'est pas top pour sa chaine, il le lui fait comprendre en public aussi... des UMP et FN tout excités depuis quelques jours, qui sont absolument flippants sur la toile, car flippés, sautent sur "l'affaire" et sont persuadés que c'est le PS qui a fait ça car il est contre la liberté d'expression (et tue les enfants des riches pour les donner à manger aux musulmans noirs sans-papiers afin de les encourager à voter aux élections présidentielles prochaines).
J'essaie de ne pas trop regarder ça, mais des amis qui sont sur Facebook m'ont dit qu'une page créée par les Identitaires "ce n'est pas mon président", agressive et mensongère, est largement relayée par les militants UMP et FN ; de même que le hashtag #pasmonprésident sur Twitter... Avant, la droite se pensait seule légitime ; en 1981, les ministres de gauche ont trouvé des bureaux vides (pas de feuilles ni de stylos) et des hauts fonctionnaires haineux, qui espéraient vite refermer la parenthèse. Maintenant, la droite est dangereuse, mais relativement bonne perdante quant à ses chefs (qui espèrent peut-être chacun rebondir dans l'opposition) ; ses militants sont dans un état d'esprit qui, pour un historien, fait plutôt penser aux réactions en 1934 ou face au Front populaire.
Cet incident prouve que la réforme de la presse est plus que jamais nécessaire. comme vous l'avez si bien montré, ce journaliste est un habitué de la provocation, mais cela ne lui jamais valu la moindre sanction auparavant. Se demander donc pourquoi aujourd'hui me semble légitime,en ce que la personne visée est la compagne du nouveau président de la république. Ensuite parce que nous savons tous la proximité embarrassante qu'entretennait le pouvoir sortant avec les médias ou l'inverse. Bien entendu les dirigeants des grands médias souhaiteraient la continuité de cette connivence, qui pour certains leur ont valu la décoration de la légion d'honneur.
Il faut un changement, maintenant.
faudrait foutre la paix aux femmes.elles sont exposées à trop de violence alors qu'au même moment on les prive de droit (suppression de la loi sur les agressions et harcelments en tout genre .
je comprend qu'elles tirent à vue .Une intelligence doit être restaurée entre le masculin féminin c'est urgent :
Les premiers signeaux d'allégeance , j' espére que F.H . et V.T demeurent silencieux et j'invite à consulter Médiapart ( lettre de E.P à F.H ) ....Quant à Salviac.....?
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/article/2012/05/09/la-maire-ump-d-aix-demande-au-conseil-constitutionnel-d-annuler-l-election_1698714_1471069.html

Madame Joissains, je vois venir une belle voiture blanche qui fait pinponpinpon. Deux messieurs très gentils mais très costauds vont en descendre avec une jolie chemise à manches longues rien que pour vous.

Ne criez pas davantage, et tout se passera bien.
On ne va pas pleurer sur un gros beauf, d'accord.
En même temps, le fait que cela sera interprété comme un ordre venant d'"en-haut" est gênant (et le beauf en question le proclame déjà dans ses twitts).
Le twitt est bien injurieux envers Valérie T. (comme l'avait été la question de Fogiel à Carla). Cela dit, si l'on ne s'en tient qu'à ce message, le sexisme en est contestable (Hollande aurait pu très bien être dans la situation du journaliste, compagnon de la présidente et le message serait resté valide).
En plus, il y a un côté terreur du politiquement correct à l'américaine: ça se réduit à ça, désormais la gauche?
On doit pouvoir rire, même graveleusement, des puissants.
Enfin, le twitt pointe un phénomène: la collusion monde politique/monde médiatique en France. Est-ce normal que le fameux débat ait été arbitré par une journaliste à laquelle on a prêté une relation privée avec un candidat (cf aussi Cotta avec Mitterrand, en 1988)?
Que ce soit Pulvar, qui la première et avec véhémence, se soit élevée contre ce twitt, au nom de la noble cause du féminisme, est gênant aussi: comme quoi, de belles idées sont mises au service de la défense de sa propre cause (ou gueule).
Audrey Pulvar semble souvent dans le convenu et jamais décontractée, toujours en représentation. Bon certainement qu'ainsi, "elle ne lâche rien" jamais, ce qui n'est pas mal. Elle ne peut pas être prise en défaut de "propos légers", c'est sûr.
Mais là, on se dit qu'elle s'est juste sentie visée, (les hommes politiques qui séduisent les journalistes, ou l'inverse) et que ce n'est pas la cause des femmes en général qui l'a alarmée.


Personne n'avait lu le tweet (surtout pas moi) avant que le patron de RTL ne vire le journaliste, donc... Si j'étais visée par la vanne je dirais "merci patron de RTL"
Il a 66 ans Salviac, j'imagine qu'il s'en fout. Encore un qui va gagner aux prudhommes!
Je ne comprends pas car c'est quand même moins grave que certaines remarques de Thierry Roland, qui sont passées.
Le pli est pris? Toutes les bêtises de Sarkozy vont faire jurisprudence?


Pour répondre à Salviac j'aurais tweeté: "Et confrères, si votre femme est en concurrence directe avec vous, n'hésitez pas à la tacler au bon moment" ou "Devenir femme de président, c'était pas son ambition à Hollande!".
C'est ce que mon féminisme épidermique pure et dure m'aurait dicté.

Et aussi que je trouve qu'ils doivent aller au bout de la démarche. Ils ne sont pas mariés, donc pas question qu'elle soit présente à l'Élysée et qu'elle y joue un rôle. Une bonne fois pour toute, c'est l'occasion rêvée pour affirmer que la femme du président n'est pas la reine de France, ni la maitresse de maison qui place les invités et qu'une compagne n'est pas une potiche décorative. Que les rôles peuvent s'inverser. Voilà comment faire taire le "bisou utile".
ainsi donc le chateau n'aurait pas besoin de faire quoi que ce soit pour que les patrons de rédactions se comportent comme des [s]larbins[/s] courtisans ? C'est ça qu'il faut comprendre?

ou alors c'est une occasion de faire croire qu'ils n'étaient pas soumis à la droite mais seulement au pouvoir en place?

j'ai pas confiance, je préfère croire que c'est uniquement le sexisme du propos qui est sanctionné...mais ça sonne faux aussi je sais pas pourquoi....

tout ceci me laisse extrêmement perplexe.
Et un beauf de moins! Tant mieux! Je ne vais pas pleurer.
L'échine très souple de RTL fait que la liberté de parole soit très injustement sanctionnée; c'est un premier faux pas de Hollande, à quand le second !!!
Je déteste ces lynchages : un tweet sexiste ? Mouais. Un tweet homophobe ? Mouais.
Encore - à la limite (mais même) - s'il l'avait dit à l'antenne, je veux bien, mais faut tout de même pas exagérer. Je connais pas ce Salviac, et je m'en contrefiche. Mais soit c'est un prétexte pour virer un gêneur, et auquel cas c'est un manque de courage de la part de ses employeurs, soit c'est vraiment pour ce tweet, et dans ce cas, c'est du terrorisme intellectuel. Je déteste ça.
Bien entendu, on ne saura jamais si RTL l'aurait viré sous le règne (heureusement non avenu) de Nicolas II.
Pauve'type un jour, pauv'type toujours.

Si Madame Trierveiler nous lit :

Madame, si vous avez besoin d'un modèle pour faire le métier de femme de PR (pas "première dame", pitié); plus que Carla Bruni (du vide enveloppé par du plat), choisissez Danielle Mitterrand, qui sut se tenir à l’écart du piapia médiatique et avoir sa vie propre, aux deux sens du mot.

Merci d'avance.

MATL
20 ans qu'il commente le rugby sans savoir que Cyan ( rugbyman irlandais) se prononce Kyan.
Et toujours hésitant à dire " euh ... chiann"....
Son humour de vestiaire nous manquera.
Dans le même temps, on avait eu droit à :

MatthieuDelacharlery @MatthieuDelach
V. Trierweiler se dit davantage inspirée par les exemples de D. Mitterrand et H. Clinton que par C. Bruni-Sarkozy ou B. Chirac. (Times)

pierre salviac @pierresalviac
@MatthieuDelach Ce sont quand même les cocues les + célèbres de l'histoire;-(
Tellement pov'type que je ne vois même pas ce qu'il y a à commenter. Pourquoi + qu'un vite-dit?
RTL, la radio des beaufs hydrocéphales.
Moscato, l'ex-rugbyman poursuivi pour injures raciales qui, occasionnellement, "sort le chichi à la femme de ménage", doit se sentir orphelin.
Il a été viré ? parfait ! Quel pauvre type !
La cabane est tombée sur le chien...
Je ne vais pas le regretter mais l'appel au licenciement lancé par les journalistes, je trouve cela très moyen.
Quelle injustice ! Tout le monde sait que les footballeurs de droite marquent plus de buts que les footballeurs de gauche !
ça a été la goutte d'eau qui a mis le feu aux poudres
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.