146
Commentaires

Saint Gourcuff, aimant à fantasmes

Si on n'a pas pu, tout au long du week-end, se décrocher du feuilleton de lébleus en délire

Derniers commentaires

Entièrement d'accord moi aussi. Les imposteurs, ce sont les journalistes, qui montent une affaire d'Etat là où il n'y en a pas. Et le pompon, la chose insoutenable, c'est d'entendre les gens de la rue, du bistrot, les voisins, répéter consciencieusement les mots proférés par les journalistes. "C'est scandaleux, les joueurs de l'équipe de France n'ont pas mouillé le maillot", "l'honneur", "la patrie", etc, j'en passe et des meilleures. Bêêê bêêê...
Quant aux politiques, qu'ils balaient devant leur porte.
Et que l'on passe enfin à autre chose ! Au fait, Guillon est viré.
Je trouve la presse française crapuleuse sur le traitement de Lébleus à la coupe du monde et pratiquement autant responsables que le coach et les joueurs du fiasco retentissant.

Avant même la fin du match l'Hallali a sonné.
Dehors Domenech! Out of Africa! Domenech est enterré avec crampons et vuvuzellas sous les huées et les injures d'une confrérie qu'il n'a jamais aimé ni cajolé et inversement.
Le discours est affligeant de bêtises et de commentaires tous plus odieux les uns que les autres. Avez-vous entendu les commentateurs RMC et lu l'Equipe? Ils crachent leur venin et Domenech est leur catharsis !

C'est dégueulasse mais tellement plus vendeur et facilement joué par cette presse qui n'a jamais soutenu cette équipe de France mais qui la disait perdante avant même qu'elle ne mette les pieds en Afrique Du Sud.
Sans doute chaque journaliste est un meilleur sélectionneur que Raymond Domenech mais ce dernier n'écoute que lui. Il subira donc leur mépris et nous subissons, lecteurs ou téléspectateurs, tout ce déballage fielleux. Cette arrogance déplacée et malvenue au moment où Lébleus étaient et sont aussi vulnérables.

Certes, la mauvaise performance de l'équipe de France est avant tout dû à un manque de préparation, d'envie, de bonne ambiance au sein des joueurs et avec le coach mais elle est aussi dû à un manque de support de la nation Française au premier rang duquel la presse fait bonne figure prêt à monter en épingle la moindre décision du sélectionneur. C'est racoleur. C'est facile à écrire. Ça occupe l'espace.
Et tout ces politiques qui montent au créneau pour cacher la misère et les fourberies qu'ils fomentent pendant que l'opinion a les yeux tournés vers la tragi-comédie de l'équipe de France. Juste ridicule.

Oui 6 ans c'est long et Raymond n'a pas fait que des bons choix mais un titre de vice-champion du monde atteste tout de même de son palmarès.
Le cauchemar c'est cette presse incendiaire en proie au doute et qui vomi ses injures tant qu'elle peut sur des joueurs surpayés alors qu'elle même est à la base de ce business model en payant des droits de diffusion exorbitants. Ce que la presse attend comme d'habitude c'est un Messie, un homme providentiel qui ne viendra pas sans un soutien populaire comme Zizou pouvait en avoir. A croire que seul ce format du sauveur permet de vendre correctement du papier.

Je ne sais pas pour vous mais je préfère encore entendre les commentateurs se plaindre de l'arbitrage et ils auraient pu se plaindre du carton rouge reçu par Gourcuff et qui nous place de facto dans une position désavantageuse
Dans l'ancien temps de l'équipe de France et des journalistes, c'est ce qu'on aurait entendu ou lu.
Messieurs vous pouvez dormir sur vos 2 oreilles en attendant le changement. J'espère surtout que c'est votre attitude qui changera !
Non mais attendez, "couleurs du pays, honneur à laver, débâcle morale", on est en juin 40 là? C'est vraiment de la science fiction!
Ce soir,elle a déclenché l'hilarité générale à Canal+ La sainte Roselyne,l'oeil inspiré,la formule culpabilisante,l'expression exaltée......La palme d'or du ridicule à la ministre de quelque chose indéboulonnable depuis 15 ans!
L’équipe de France qui nous a été présentée lors des deux premières rencontres n’a collectivement ni le niveau, et individuellement ni la maturité* nécessaires à la participation à une coupe du monde de football.


Les responsabilités sont à chercher du côté de ceux qui encadrent ce groupe depuis 6 ans ; ceux-là mêmes qui sont chargés – car personne ne peut le faire à leur place -, de sélectionner les joueurs et le "staff" qui se révèleront à la hauteur des enjeux d’une manifestation sportive d’une telle importance : enjeux humain, collectif, individuel, éthique, technique, stratégique, tactique et financier.



*Comment ce groupe a-t-il pu passer à côté du fait suivant : une fois rendue publique, l’insulte d’Anelka appelait inévitablement une sanction exemplaire ?!

Un Anelka qui s’est toujours étonné de ne jamais être sélectionné en équipe de France. Aujourd’hui, on ne peut espérer qu’une chose : c’est qu’il ait enfin compris, une bonne fois pour toutes, les raisons de ce refus depuis 12 ans : non respect de l'encadrement, et plus grave encore, non respect des consignes de jeu ; ce qui implique la remise en cause de la stratégie et de la tactique définies par l'entraîneur.



***

Quant à ceux qui saisissent ce qu’ils croient être une opportunité pour continuer de régler leur petit compte communautaire – nommément Attali (qui souhaite ouvertement sur Slate.fr la défaite des bleus), Finkielkraut et Zemmour (qui ne renoncent jamais !) -, force est de constater que ces derniers sont bien en dessous de tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un intellectuel ou d'un journaliste ; de leur part, difficile de ne pas voir, là aussi, la même incompétence et la même immaturité face aux vraies questions que pose ce fiasco... programmé de longue date, à en croire les professionnels du monde du football : fiasco avant tout SPORTIF ; n’en déplaise à ceux qui souhaiteraient y lire un échec qui toucherait la société française dans son ensemble.


Et si honte il doit y avoir, elle ne saurait toucher la France... mais bien la Fédération française de football (FFF) qui, année après année, a mené ce groupe là où il est aujourd’hui, ou bien plutôt : là où il n’est pas et n’aurait très certainement jamais pu être.
Ouh ! beaucoup de vite-dits intéressants...

Et cette école qui décide de ne pas retransmettre le match, parce qu'ils donnent un mauvais modèle..
Et une école qui diffuse un match de foot à des enfants au sein de l'école, c'est pas un peu n'importe quoi ? L'école n'est pas censé ouvrir ? Les élèves ont besoin de l'école pour regarder le foot ?
Je suis pas contre, mais qu'on aille pas dire que c'est pour leur édification qu'on avait choisi de leur diffuser le match !
"la figure tutélaire du boutefeu Finkielkraut, qui n'a pas manqué l'occasion, dès dimanche, de stigmatiser les "cailleras" de l'équipe, et leur "morale de maffia"" (Daniel Schneidermann)

"Va te faire enculer, sale fils de pute" : ce n'est pas un langage de "cailleras" ?

"le traître [...] il faut l'éliminer" : ce n'est pas une "morale de maffia" ?

En l'occurrence Finkielkraut n'évoque pas les clans à l'intérieur de l'équipe, vous faites un rapprochement trop hâtif.
Aucun intérêt ! Nos fouteux ont perdu ! Ils ont foiré ! Point !
Que voilà une excellente rubrique! tout à fait d'accord avec vous, remue-toi la presse, si tuveux que nous soyons clients!
On ne manque pas de raisons de les critiquer, ces joueurs : vulgaires, stupides, trop riches, vaguement racistes, arrogants, rebelles, ...
Si on regarde bien, on ne manque pas de raisons de les plaindre, non plus : exploités par une hiérarchie dans laquelle ils ne se reconnaissent pas, entrainés (dans tous les sens du terme) dans un système qu'ils ne maîtrisent pas, insultés par des millions de gens qui ne les connaissent pas, ...
Et si on se regarde bien soi-même, on ne manque pas de raisons de les aimer. Ce n'est pas qu'ils le méritent : ce sont peut-être - sans doute - des imbéciles, divisés et irresponsables. Mais collectivement, c'est bel et bien eux notre équipe, celle de la France dans laquelle nous vivons.
quel régal quel festival que de bonnes émissions en perspective sur le délire médiatique éclipsant tout débat sur le sort des retraites de la France entière ..... quel sublime écran de fumée pour ce beau pays
- comment les différentes chaines de télé déclinent et se nourrissent du feuilleton avec dans le rôle du " géné " TF 1 diffuseur et financeur des bleus ?

- comment la presse écrite rivalise d audace et de secrets révélés sur ce feuilleton avec en vedette le quotidien l Equipe et ses unes hargneuses et vendeuses ( ? ) jusqu à " va te faire enculer .... " ligne jaune franchie ???

- comment les talks shows s abreuvent d experts et d ex à la condamnation rapide et vive et comment les différentes chaines rivalisent dans les commentaires les plus méchants , crus , haineux

OU comment un pays est censé à travers "sesmédias " devenir fou et schizophrène oubliant tout ce qui est important

Quellle aubaine
Je n'ai pas encore eu la chance d'entendre Thierry Rolland donner son avis sur cet imbroglio mais j'imaginerais volontiers sa marionnette des Guignols nous sortir prochainement un truc du genre " Moi j'vais vous dire mon p'tit jeanmimi, cette histoire c'est "Boul'vard et Pécuchet" !

;-)))
[quote=je sais plus]Ce qui serait drôle, quand même, c'est que la France batte l'Afrique du sud 4 à 0, que le match Mexique-Uruguay ne se termine pas sur un match nul - ce qui qualifierait "notre" équipe pour le second tour -, puis que les Bleus se débarrassent de l'Argentine en huitième. Et là, et là... tout serait possible : ce ne sont plus Domenech ni le président de la FFT que l'on sommerait de démissionner, mais les rédac-chefs de l'Equipe, les consultants de TF1, et même, oui messieurs-dames, au point où nous en sommes, le gouvernement, le chef de l'Etat, puisque ministres et président se sont invités dans le débat

vu comme çà je suis à fond pour les bleus! :)
Ah bein non, moi j'ai zappé - flûte ! - tout cet infâme brouet politico-médiatique autant que j'ai pu. Vu que le ridicule tue, je craignais trop de recevoir en tant que spectateur une tarte perdue. Hélas, je n'ai pas pu échapper à tout, alors de guerre lasse, je m'y intéresse. On se demande quel fin personnage a eu l'idée saugrenue d'aller tirer Zinédine Zidane par la manche de maillot, vu que son habituelle dignité fait ressortir plus encore par contraste la personnalité d'autres importants qui hélas ne montre pas une telle envergure. Bien sûr, la solidarité des joueurs entre eux, c'est toujours une bouffée d'air frais : alors, ayant ainsi retrouvé mon souffle, je vais vite m'intéresser à d'autres choses.
Qu'est-ce que j'ai ri ! J'ai rajeuni de 10 ans, avec cette vieille menace de colonies de vacances : "tu seras rapatriée à tes frais si t'es pas gentille !".
Un problème qui n'en est pas un ; comme si c'était la première fois qu'il insultait Domenech, l'autre...
Dérive, dérive, dérive... Ca aurait dû faire 2 lignes dans Voici cette histoire, ou dans les pages people de l'Equipe (s'il y en a une).
C'est une non-histoire. Pareil que Sarkozy qui trompe sa femme. Ca ne nous concerne pas ; la presse n'a rien à en dire, sauf à en rire.

Et petite question : elle va faire quoi maman Bachelot avec ses deux petits ? C'est son rôle de ministre, ça ? Elle est la C.P.E. de l'équipe de France ?

Ah !!! j'ai jamais autant apprécié une coupe du monde !! Ai gagné plein de verres en pariant contre la France jeudi soir, et me suis marrée tout le we !
merci lébleus !!!!

ps : oui, moi aussi, je veux bien, une émission sur le foot traité par les médias. Avec un journaliste de l'Equipe s'il vous plaît.
Au lendemain de la défaite de l'équipe de France face au Mexique,
l'Equipe choisit de titrer Les Imposteurs puis n'hésite pas à afficher,
plus tard, à la Une, l'insulte d'Anelka, reprise sans vergogne par les chaînes d'info en continu.
Le quotidien sportif aurait pu titrer autrement et citer tout ou partie de la phrase dans les papiers des pages intérieures.
Ce choix et la prise de parole du directeur de la rédaction de l'Equipe peut laisser penser
que le journal a choisi de jouer la surenchère du scandale afin de vendre le plus possible tant qu'il est temps.
Car après l'édition de mercredi matin, et la probable élimination des Bleus dès le premier tour,
le titre va certainement connaître un sérieux manque à gagner.
ou la la, je me prend soudainement a réver d'une émission d'@si sur le traitement médiatique de la coupe du monde, de l'équipe de France, de l'Afrique du sud et des questions sociales.... vivement vendredi!
Comme il était touchant d'entendre Mme Lagarde, qui n'a jamais dû se commettre avec la plèbe dans un stade de foot, nous sortir les niaiseries habituelles sur le "maillot" - au fait Nike qui a dépensé des fortunes pour fournir lesdits maillots va s'en mordre les doigts et Adidas doit lui se frotter les mains - qu'il faut être digne de porter. Et Woerth lui aurait pu se dispenser de son commentaire, ce qui nous éviterait l'abominable tentation d'user de l'insulte anelkienne à son encontre !

Admirons aussi l'incroyable détachement des biens de ce monde dont ont fait preuve lébleus : comme qui dirait qu'il y a un sacré paquet de pubs qui va leur passer sous le nez après leur magnifique mouvement de grève !
ce dont on est sur c'est qu'ils ont perdu.De la à penser qu'ils ne veulent pas jouer pour laisser croire que rien n'était joué d'avance et brouiller les paris en ligne sont en difficultés il n'y a qu'un pas .
je vote pour l'exclusion de la france pendant 4 ans il faudra bien ça pour assénir le foot en france .
Il y a en effet matière à rire, à pleurer, à hurler, à s'en foutre, à élaborer des analyses sociologiques super pointues etc... selon la fréquence radio sur laquelle chacun a choisi de recevoir les messages produits par la planète footage de gueule.com.
Cependant, je n'ai encore lu ni entendu personne, parmi ceux qui mettent la focale sur Domenech, souligner le fait que l'entraîneur de l'edf, outre sa "passion" pour le foot (et la provoc) était amateur de... théâtre. Donc je choisis de le faire, moi. Parce que c'est peut-être l'une des clés de ce psychosociodrame : Domenech n'est pas l'entraîneur d'une équipe de football mais le metteur en scène d'une troupe de comédiens amateurs, payés comme des acteurs de cinéma hollywoodien, et qui écrivent leur rôle, chacun dans son coin, au jour le jour, sans jamais vraiment répéter ensemble, avant les représentations !

A partir de là (comme dirait un vrai entraîneur de foot), je crois que, bon, ça ne peut fonctionner que dans le malentendu et la farce comique !

:-)
Et ce matin sur France inter Demorand n'a rien trouvé de mieux que d'inviter Finkielkraut qui a pu ainsi nous resservir ses théories rances et ses attaques contre la banlieue et l'école. Insupportables! Ceci dit ,même en se foutant du foot,comme je l'ai déjà dit, on est embarqué dans cette série débile.N'oublions pas pour autant la planète politique qui nous réserve bien des raisons de s'offusqur encore davantage!
D.S a le droit de rater un edito de temps en temps. Dont acte. Pas grave.

Cher D.S, pourquoi vous limiter à l'analyse de TF1 dont la plupart des asinautes n'ont rien à foutre ?
J'ai découvert en direct sur BFM tv l'après midi des bleus, hier : les commentaires m'ont semblé ne pas faire référence à vos lunes favorites.

Ceux qui choisissent d'écouter TF1ou le groupe Canal doivent avoir à l'esprit que ces chaînes sont partie prenante.

Attendons nous plutôt à une défaite devant l'Afsud. Précédant un re-make en 2012 ?
Vu d'ailleurs…… la situation semble assez claire : le comportement de l'équipe de France de foot est une aubaine pour le gouvernement : au lieu de parler de l'injustice de la réforme des retraites, du scandale Bettencourt-Woerth, de l'affaire Karachi, des faux-frais des ministres on parle de ces "sales gosses" du foot qui font l'unanimité contre eux…..trop faciiiiile.....même ASI, "décrypteurdémédias", tombe dans le panneau.
En attendant, ce forum est nettement plus fourni que d'habitude, non ? :-)

(Heureusement que je n'ai regardé aucun des matches finalement, je ne reçois pas TF1 et j'ai eu un peu la flemme d'aller chercher un streaming gratuit. J'ai économisé du temps, et de l'honneur patriotique, comme on dit).
Je lis ici quelque chose de bien juste, c'est-à-dire d'absolument contraire aux idées de Finkielkraut :

"D'aucuns désignent la "mentalité des cités", alors que c'est celle de n'importe quel microcosme qui vit selon ses propres règles et considère que l'extérieur ne peut pas comprendre celles-ci. C'est selon ce mécanisme que l'omerta et les codes en vigueur au sein du peloton cycliste ont permis d'y développer au secret un dopage systématique sans que les consciences en souffrent, et avec le sentiment que toute révélation est une trahison, que toute accusation ne peut émaner que de félons ou de personnes qui n'entendent rien au problème."
Extraits de Wikipedia - La société du spectacle (livre) http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Société_du_spectacle_(livre)

« Selon Guy Debord, le spectacle est le stade achevé du capitalisme, il est un pendant concret de l'organisation de la marchandise. Le spectacle est une idéologie économique, en ce sens que la société contemporaine légitime l’universalité d’une vision unique de la vie, en l’imposant aux sens et à la conscience de tous, via une sphère de manifestations audio-visuelles, bureaucratiques, politiques et économiques solidaires. Ceci, afin de maintenir la reproduction du pouvoir et de l’aliénation : la perte du vivant de la vie. Aussi le concept prend plusieurs significations. Le « spectacle » est à la fois l'appareil de propagande de l'emprise du capital sur les vies, aussi bien qu'un « rapport social entre des personnes médiatisé par des images » »

« Le philosophe Giorgio Agamben en 1990 : « L’aspect sans doute le plus inquiétant des livres de Guy Debord tient à l’acharnement avec lequel l’histoire semble s’être appliquée à confirmer ses analyses. Non seulement, vingt ans après La Société du spectacle, les Commentaires sur la société du spectacle (1988) ont pu enregistrer dans tous les domaines l’exactitude des diagnostics et des prévisions, mais entre-temps, le cours des événements s’est accéléré partout si uniformément dans la même direction, qu’à deux ans à peine de la sortie du livre, il semble que la politique mondiale ne soit plus aujourd’hui qu’une mise en scène parodique du scénario que celui-ci contenait. L’unification substantielle du spectacle concentré (les démocraties populaires de l’Est) et du spectacle diffus (les démocraties occidentales) dans le spectacle intégré, qui constitue une des thèses centrales des Commentaires, que bon nombre ont trouvé à l’époque paradoxale, s’avère à présent d’une évidence triviale. Les murs inébranlables et les fers qui divisent les deux mondes furent brisés en quelques jours. Afin que le spectacle intégré puisse se réaliser pleinement également dans leur pays, les gouvernements de l’Est ont abandonné le parti léniniste, tout comme ceux de l’Ouest avaient renoncé depuis longtemps à l’équilibre des pouvoirs et à la liberté réelle de pensée et de communication, au nom de la machine électorale majoritaire et du contrôle médiatique de l’opinion (qui s’étaient tous deux développés dans les États totalitaires modernes). »
« Le temps est l’une des choses les plus rares à la télévision. Si on parle de choses "futiles" (faits divers, sport, etc.) c’est qu’en fait ces choses ont bien une importance cruciale au point de vue économique (elles font vendre) et au point de vue politique (on ne parle pas d’autres choses plus importantes) » - Bourdieu (Sur la télévision, Liber-Raisons d'agir, 1996)
entendu itou fine-quelle-crotte ce matin. du pain béni pour lui et ses thèses toutes pourrites.
m'enfin dans deux jours fini le mondial, les journalistes vont peut-être commencer à parler de choses [s]sérieuses[/s] pertinentes :

yuan
woerth
retraites...

l'inflation à venir du fait de la chute de l'euro, l'augmentation des salaires chinois et le flottement du yuan.

woerth , il va devoir en faire des pirouettes pour se sortir de là

retraites dans deux jours grosse manif, inch'allah !!
Pas lu le forum, mais histoire d'éléver le débat ;-) http://www.rireetchansons.fr/ecouter-293/exclus-299/article/245774-alerte-enlevement-22-joueurs-ont-disparu-.html
J'attendais ce papier. C'est vrai que la manière dont cette histoire est fabriquée est un formidable exemple du fonctionnement médiatique. D'autant plus révélateur que l'évènement en lui-même est nul et sans importance.

Pourquoi ça marche et pourquoi ça se transforme en histoire ?
- c'est préparé, comme on parle d'un pre-sold project à propos des blockbusters à Hollywood : des semaines que l'Equipe (entres autres) fait monter la sauce ; le feuilleton Gourcuff contre les caïds de banlieue est déjà en place depuis quelques semaines ; s'ajoute la frustration des résultats (si l'équipe gagnait, imaginerait-on une telle affaire ?) ; ne restait plus que l'Evenement qui est en l'occurrence à la limite de la fabrication pure et simple : des paroles marmonnées qui finissent en Une. Comment une engueulade de vestiaire peut devenir une information ?

- pour cela il faut des ingrédients supplémentaires ; et c'est là qu'intervient le grand sous-texte xénophobe ou anti-banlieue (il faudrait trouver d'autres mots) ; la lecture des articles est ahurissante : "caillera", "chef de gang", le collège, Domenech en prof débordé par sa classe... Hallucinante grille de lecture ! C'est la définition du stigmate des origines (la cité) : on ne peut pas le cacher, il revient toujours.

- et pourquoi ça monte en sauce ; je pense qu'il ne faut pas négliger l'effet carnaval, c'est-à-dire le grand renversement ; ceux que l'on a adoré (Anelka, Ribéry et cie) deviennent les boucs émissaires ; des noirs, des arabes et des "français musulmans" (comme on disait dans le code colonial) qui sont payés comme des pdg, vous voyez bien que c'est impossible, ils n'ont pas la carrure pour être de notre monde : on renverse le renversement des valeurs et on revient au monde tel qu'il devrait être.


Cette manière de fabriquer l'histoire en occulte d'autres. Par exemple, sur le coup des "enfants-gâtes-trop-payés-qui-n'ont-plus-le-sens-de-l'autorité", on pourrait se demander si les footballeurs doivent être moins payés ? Mais s'ils sont moins payés, cela veut dire que les profits du foot-spectacle reviendraient à d'autres acteurs de la chaîne : les clubs et leurs actionnaires, les agents de joueurs, les chaînes et leurs recettes publicitaires, les ligues, et ainsi de suite. Peut-être est-il légitime qu'ils touchent leur part du gâteau, après tout.
En revanche, ce qui est indécent c'est le gâteau et l'ensemble du système football. Et ce système là ne sort pas de nulle part. Nous l'avons fabriqué, à coup de dumping fiscal, mais aussi avec l'arrêt Bosman et la libéralisation qui va avec. Anelka, le joueur qui se vante de ne pas payer ses impôts en France, ce n'est pas simplement M. Anelka, c'est le produit d'un système du foot qu'on se garderait bien de mettre en question.
Quelle grille de lecture préférer ? La petite comédie xénophobe ? Ou le système foot sur lequel tous les acteurs qui hurlent aujourd'hui sont assis ?

p.s Finkielkraut a au moins le mérite de dire tout haut ce que les autres pensent tout bas (comme disait l'autre)
p.p.s et dans le même temps, on a un ministre des finances dont la femme est chargée d'organiser l'évasion fiscale de la plus grosse fortune de France ; ce qui est amusant c'est sa défense. Il déclare ce matin : "est-ce que j'ai la tête à favoriser la fraude fiscale ?". Il faut croire que Anelka a plus la tête de l'emploi !
p.p.p.s quel beau mot aussi que "la mutinerie" des joueurs. Toujours l'arme des dominés. Sous-texte quand tu nous tiens.
Ce qui serait drôle, quand même, c'est que la France batte l'Afrique du sud 4 à 0, que le match Mexique-Uruguay ne se termine pas sur un match nul - ce qui qualifierait "notre" équipe pour le second tour -, puis que les Bleus se débarrassent de l'Argentine en huitième. Et là, et là... tout serait possible : ce ne sont plus Domenech ni le président de la FFT que l'on sommerait de démissionner, mais les rédac-chefs de l'Equipe, les consultants de TF1, et même, oui messieurs-dames, au point où nous en sommes, le gouvernement, le chef de l'Etat, puisque ministres et président se sont invités dans le débat.
C'est pourquoi demain soir je serai fidèle au poste : Allez les Bleus !
Oui, tout cela s'appuie essentiellement sur de la rumeur rumorisante. Raison de plus pour se porter à l'écoute des acteurs eux-mêmes, effectivement. Et notamment à cette phrase de Govou, qui m'a personnellement glacé. A Vincent Duluc qui lui demande "Est-ce que les différentes cultures forment des clans en équipe de France ?", Govou répond (L'Equipe du 17 juin, p. 2) :

"Dans la vie de tous les jours, on cherche des affinités, alors en Equipe de France aussi. Et quand on cherche des affinités, la couleur de peau, c'est la première chose qui vient à l'esprit (sourire)".

Voilà. Je ne sais absolument pas ce que Govou représente. Et dans quelle mesure sa phrase est partagée par les clowns qui l'entourent. Et si la question Gourcuff a à voir avec ça. Et si la vulgarité d'Anelka a à voir avec ça (le rapport me paraît très distendu... ).

Mais moi, un gars qui pense comme ça, j'appelle ça un raciste.
Ne pas oublier, que le foot est le sport le plus populaire en France :
+ de 10% de Pratiquants ou accompagnateurs-supporters tous les fin de semaine !
Ce qui fait mini 6-8 millions,
normal que les médias se ruent sur le sujet qui fait vendre....
et ce n'est pas fini:-((((
hé merde
gamma
Cette situation de crise autour des bleus n'est pas nouvelle . En effet qui a
soutenu Domenech et tous ses joueurs plus préoccupés par le pognons
engrangé par leur sponsors que par l'équipe de France??? La FFF !!!
Et oui Escalette et toute sa bande de gros crétins véreux plus occupé à
trainer de banquet en banquet plutôt que de mouiller le maillot (cqfd).
Donc un bon coup de lance flamme pour anéantir
toute cette mafia qui a oublié ce que le mot sport et équipe nationale voulait
dire . Daniel , Y. Gourcuff avant de jouer au Girondins de Bordeaux était au
Milan AC (un grand club) . Vous voyez bien que les clubs étrangers ont son
nom sur leurs tablettes . Après le cataclysme des bleus est catastrophique pour
d'éventuels transferts car c'est une équipe de seconde zone et les recruteurs
ne sont pas inspirés par cela .
Un commentaire d'un juriste : Gilles Devers
http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2010/06/21/les-bleus-n-auraient-pas-le-droit-de-greve.html
Bonjour Daniel,

Une inexactitude, me semble-t-il, dans ce que vous dites de TF1 : même si de décryptage il n'y avait point, je crois que Ribery a parlé à plusieurs reprises des démêlés qu'on lui prête avec Gourcuff (il n'arrêtait pas dire qu'il n'avait jamais eu de problèmes avec "yohan" etc.).

Et une erreur d'orthographe à la 4e ligne : où A fusé... (enlevez l'accent sur le A)

Bonne journée et merci pour vos chroniques,
Camarlette
Pauvre Daniel...en allant vous empêtrer dans un sujet que vous maitrisez mal, vous faites justement ce que vous reprochez à la Presse française de faire....les insultes d'Anelka n'ont rien à voir avec Gourcuff puisque celui-ci ne jouait pas et avait été écarté grâce à l'intercession de ceux que l'on a vu qualifier de gang (Ribery, Anelka...) : le problème d'Anelka est plus un problème de positionnement et de schéma de jeu qu'il avait déjà évoqué il y a qq mois dans la Presse donc ne vous emballez pas dans des conflits ethniques (je sais que vous aimez critiqué la Presse, Finkie et Sarkozy...c'est plus fort que vous !) mais là, sur le coup, ce n'est pas le sujet....
Par contre, en effet, il y a bien un problème Gourcuff dont chacun a sa part de responsabilité ....à des degrés divers....
En fait le "Va te faire E....., fils de P..." de Nicolas Anelka c'est la version racaille de "Casse toi, pauvre C..." d'un autre Nicolas !
C'est dommage que Anelka n'est pas utilisé la version élyséenne, cela aurait été amusant d'entendre lémédia et lépolitic...
François Olivier
Obligé de faire un peu de route hier, et puis ce matin aussi.
Vu l'horaire, dimanche, France Info : foot, foot, foot et foot.
Ce matin, France Inter : foot, Finkielkraut sur le foot, foot, Finkielkraut sur le foot.

Je dis un gros et sonore "merde" à la radio de "service" public.
lébleus c'est avec un "x" (l'inconnu qui rapporte et à qui ça rapporte°
Bonjour,

Une remarque sur cette affaire : ces joueurs sont largués mais surtout stupides.

En effet, leur mouvement est dans une certaine mesure dirigé contre les médias. OR, leur pseudo grève, les clashs etc....C'EST PLUS QUE CE QUE LES MEDIAS POUVAIENT ESPERER!!! C'est du pain béni pour l'Equipe, RMC et consorts !! Vous imaginez les tirages et les audiences que cela provoque ?

Si ils voulaient protester : entraînement normal, sérieux, sans histoire...à la place, ils offrent sur un plateau leur scalpe à ceux qu'ils voulaient combattre.

PS : En lieu et place de Laurent Blanc, je propose Pascal le Grand Frère comme prochain sélectionneur.
rappels à l'ordre sentencieux par toutes sortes d'autorités morales, Woerth en tête

heu .. C'est quoi le truc deja avec "hopital" et "charite" ?!?
c'est IMPRESSIONNANT de voir la place du foot dans les médias, çà commence à me gonfler! Le foot fait l'ouverture des JT de 20h sur TF1 et France2, c'est normal??? Y aurait pas des sujets plus importants à traiter actuellement??? Je commence à comprendre que si le gouvernement a choisi d'annoncer le plan de réforme des retraites à la mi juin, c'est pas un hasard, juste au début de la coupe du monde de foot et juste avant les vacances d'été, pour mieux faire passer la pilule!
Et depuis hier même les politiques se mêlent du foot! C'est dingue!!!!

L'acharnement médiatique contre l'équipe de France ne fait qu'en remettre une couche dans le mécontentement des supporters, parce qu'il faut bien parler d'acharnement quand on voit la une de l'équipe de samedi je crois avec cette photo montage bidonnée.... Si la préoccupation première de l'équipe était simplement le devoir d'information, cette photo bidonnée n'existerait pas.

Quant aux joueurs, ce sont des enfants gâtés pourris par le fric. Les supporters : çà vole parfois assez bas côté supporters..... c'est plus facile de supporter une équipe qui gagne qu'une équipe qui perd.....

En conclusion, je me rappellerai toujours de ce que m'a dit un néo zélandais qui m'a hébergé pour une nuit lors d'un voyage en nz en 2009 : The soccer, it's a sport for girls!!! (le foot, c'est un sport de filles)
Moralité : détresse après le football quand la presse se spécialise dans le foot...
On peut effectivement s'interroger sur le rôle de la presse, puisqu'on entend partout que "tout le monde il est coupable". La presse l'est, qui cherche encore et toujours, micros tendus vers le moindre pauvre hère échevelé, la citation qui tue. Ce sont les journalistes qui attisent le feu, et ils réussissent leur coup, les bougres. Le gros titre de l'Equipe, celui qui a mis le feu aux poudres, est honteux. Une phrase sortie de son contexte, balancée comme ça, en Une, pour attirer le chaland. Méthode digne, si je puis dire, d'un tabloïd anglais.
De quoi être de plus en plus supporter de l'Espagne où, comme le demandent
tant d'@sinautes, aujourd'hui on va enfin parler du Honduras. :-)
[quote=toutes sortes d'autorités morales, Woerth en tête] Bien trouvé :)
Le cas du 20 Heures de TF1 ... a consacré l'essentiel de sa durée au feuilleton...

rappels à l'ordre sentencieux par toutes sortes d'autorités morales, Woerth en tête, des joueurs, qui devraient se souvenir de "l'honneur" de "porter le maillot de l'équipe de France"; figure omniprésente, et en creux, des "gamins de banlieue" et de leur terrible désillusion : la télé est fidèle à sa vocation, montrer pour ne surtout rien dire.

Vous n'en avez pas marre de tout ce pataquès autour de rien ? Pendant cette coupe du monde, il ne se passe plus rien d'autre dans le monde, justement.
Quant à "l'honneur" de la France, dont blablatent à longueur d'antenne les "autorités morales" (tout ça en donnant Eric Woerth en exemple ! , ou la mère Bachelot), non mais je rêve !

L'honneur de la France il est dans le caniveau, depuis trois ans, et c'est notre gouvernement de mafieux qui l'y a jeté. Et ce n'est pas onze joueurs de baballe archi payés qui vont le rattraper.

Feriez mieux de lire Plume de presse

Contre-réforme des retraites : la presse se déchaîne ; Eric Woerth gravement insulté

Après qu’Eric Woerth a dévoilé le projet gouvernemental de contre-réforme des retraites, aussi injuste qu’inefficace, la presse se déchaîne : ’"Indigne", proteste France Soir, "Lamentable", juge Le Parisien, Le Dauphiné parle de "déroute" démocratique, les Dernières nouvelles d’Alsace d’ "un pied dans la tombe" (sur le chapitre de la prise en compte de la pénibilité), la Nouvelle République titre sur "L’humiliation" des syndicats et La Montagne voit l’UMP "en dépôt de bilan". Quant à L’Equipe, après un premier titre sur "Les imposteurs" qui prétendent sauver les retraites, le quotidien sportif passe les bornes en adressant au ministre cette invective : "Va te faire enculer, sale fils de pute !" Il est du reste étrange que ce journal se mêle à présent de politique... Ah mais pardon, on me souffle dans l’oreillette que tous ces titres ne concernent pas le dossier des retraites mais l’équipe de France de football. Au temps pour nous. On se disait aussi...

Mise à jour : finalement, d’après 20 minutes, Nicolas Anelka n’a pas prononcé la phrase qu’affiche en Une L’Equipe. Il a juste suggéré à Eric Woerth Raymond Domenech : "Va niquer ta mère". Alors que ce pauvre Raymond n’est pour rien dans la réforme des retraites ! A n’y rien comprendre.
Moi, personnellement, ce que j'ai retenu des médias ce matin, c'est qu'entre 8h et 9h sur France Inter je n'ai entendu aucun des mots suivants:
- retraites
- yuan
- G20
- BP

Seul Guetta a parlé d'autre chose (les élections en Pologne) que des disputes de la cours de recré nationale.
je ne m'intéresse pas au foot, mais je n'ai pu échapper au psychodrame des bleus! Même les vuvuzelas n'ont pu couvrir le bruit des insultes !
Toute la presse internationale en parle.
Et la réaction du président qui s'offusque, ça me fait bien rire (n'est-ce pas lui qui lançait des "casse-toi, pov' c...) ?
Lébleus qui font la grève, c'est risible, on comprend qu'ils puissent se le permettre.

Tant mieux si ça se transforme en poudrière et que ça pète dans tous les sens. Une implosion ne peut qu'être bénéfique à cette "institution sportive" qui roule depuis trop longtemps au son du fric et plus au bonheur de taper la balle.

La vraie victoire, ce serait que lémédias se lassent de ce n'importe quoi pour passer à autre chose de plus essentiel. Là oui, la société aurait progressé.
Ben moi j'pige rien... sauf que Finkie devrait avoir été lourdé depuis longtemps de France Cul !
Et qu'ils aillent tous se faire voir, entraîneurs, joueurs, ministres, journalistes crapoteux, avocats véreux, petits enfants gâtés, vieux autistes, fédé pourrie, ministres mouillés qui l'ouvrent quand ça ne les concerne pas et démentent quand ça concerne leur porte-feuille...
Un p'tit suicide collectif, là ? Ca ne les tenterait pas ? Au feu avec Sarkozy au milieu... comme le disait la comptine d'antan "l'école est finie... la maîtresse au feu, les cahiers au milieu ou l'inverse ?"
Une démission collective ? Une ch'tite dissolution de l'Assemblée Nationale et du Sénat ? Une ch'tite révolution ?
Ha… Vous aviez résisté, tenu, et puis, et puis… Vous voilà tomber dans la grasse grossièreté qui n'intéresse que "on":Si on n'a pas pu, tout au long du week-end, se décrocher du feuilleton de lébleus en délire

C'est vrai il est formidablement révélateur sur le fonctionnement de la presse française. D'un côté des histoires de minots, de l'autre des catastrophes. D'un côté un rapport temps de trois à un dans les JT, les loosers toujours en premiers, les décès, eux, en second.. La place du mort.

Et encore, TF1 a fait mieux qu'ASI. TOUS les médias ont fait mieux qu'ASI, puisque tous révoquent lébleus, mais tous ont évoqué Le Var aussi.. Tous, tous?? non sauf ASI, qui préfère la vulgarité à la compassion, dans un vite dit, puis Sous couvert d'une revue de presse, puis sous la rubrique phare de la chronique du chef!!!

si l'on a bien suivi le feuilleton, on a à peu près compris le fonctionnement de la presse française, et à ASI!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.