39
Commentaires

Rumeur, bouclier, pub télé : les confidences d'un transparent "proche de Sarkozy"

Bien commode, la source anonyme ! Jeudi 8 avril, une rafale de dépêches relayait l'opinion de "l'Elysée" sur divers problèmes franco-français. Aucune plainte déposée par le couple présidentiel dans l'affaire des rumeurs sur ses infidélités supposées (une dépêche AFP, une autre sourcée Reuters), le rappel de la position toujours favorable à la suppression totale de la publicité sur France Télévisions et la l'éventualité d'une brêche dans le bouclier fiscal pour financer la réforme des retraites. Trois sujets sensibles pour le chef de l'Etat… qui pourrait bien être lui-même la source de ces déclarations.

Derniers commentaires

Aphatie a souvent tendance à donner de grandes leçons de journalisme.
Ainsi, sur Canal+, a-t-il affirmé en substance qu'un journaliste ne pouvait se contenter de "sources bien informées".
A ce compte, le Canard enchaîné n'a plus qu'à supprimer sa page 2 (et sans doute plus), le watergate n'aurait pas eu lieu qui ne reposait que sur une seule source, etc.

Dans l'apparente contradiction du Monde sur la mise en cause de Dati, l'information a été corroborée jusqu'à la veille de l'intervention de Carlita, par Guéant lui-même disant que Mme Dati n'était pas la bienvenue à l'Elysée ! Donc la journaliste qui apprend qu'un conseiller proche de NS met en cause Dati et qui le publie, n'en déplaise à Aphatie, fait son boulot. Et Mme Bacqué fait le sien, ensuite, quand ces allégations sont apparemment abandonnées, en désignant clairement celui qui en est la source.
Mais vouloir faire croire que Charon ne cédait qu'au plaisir de faire sa langue de pute est aussi vouloir faire prendre les vessies pour des lanternes. Et comme disait Pierre Dac dans le fameux "Rabindranah Duval" "on se brûle" !

Interprétation libre mais pas très originale : oui Dati a bien participé à la propagation de la rumeur, MAIS elle a fait aussi comprendre qu'elle avait des biscuits dans sa besace si on lui cherchait des poux dans son brushing pour quelques commérages bénins.
La révélation par Mediapart que Nicolas Sarkozy comptait annoncer dès mardi la nomination de l'un de ses proches, Alexandre Bompard, à la tête de France Télévisions a eu un effet boomerang : après de nombreux conciliabules ce week-end, dans un climat d'inquiétude, l'Elysée hésite désormais à suivre le calendrier prévu. Le chef de l'Etat doit fixer sa ligne de conduite dans les prochaines heures, car c'est mardi matin que se tient un important conseil d'administration du groupe public.

« Après les révélations de Mediapart - France Télévisions : panique etconciliabules à l’Elysée » par Laurent Mauduit, Mediapart, 12 Avril 2010 ( accès payant ) http://www.mediapart.fr/journal/france/120410/france-televisions-panique-et-conciliabules-l-elysee
« Vous n'étiez pas au courant ? » http://www.dailymotion.com/video/xcwz9z_vous-n-etiez-pas-au-courant-y_fun
C’est ce que Pierre Charon, spécialiste de la communication de Nico et surtout de Carlita, a déclaré, menaçant !

Alors là, tout à fait d’accord !

Mille fois d’accord ! Il y a des années que Nicolas Sarkozy en tant que ministre de l’intérieur puis en tant que président de la république nous fiche la trouille. En mettant un flic tous les dix mètres, des caméras à tous les carrefours et en faisant voter tous les jours des Lois toujours plus répressives.

Il est donc plus que temps que ce soit lui et son entourage qui aient peur, à leur tour.

Et il semble bien que ce soit fait. Cette fois ils ont vraiment les chocottes, les flubes, les foies. Affolés devant le naufrage dans le ridicule qui les attend, l’engloutissement dans les histoires de cul-bite-couille.

Je retourne dans ma loge pour ne pas rater l’Acte V à la fin duquel des zéros trépassent, balayés par le vent de l’histoire et du ridicule conjugués.

Bon spectacle à tous…

***
"le chef de l'Etat s'est déjà glissé plusieurs fois dans la peau d'une source anonyme "
Comment le savez-vous, la Réd@ction ? Une source anonyme ? ^^
"le petit bout de la queue du chat...
qui nous électrizzzze...
(merci les frères jacques)
"Y a quelqu'un qui m'a dit que.... " Ce ne serait pas la technique dite de " Carla." ?..
Marrant quand même ... hi hi
Bon j'ai compris maintenant comment il faut faire passer les messages auprès de mes proches.
Au lieu de m'évertuer à dire que je vais enfin prendre des vacances si on ne me laisse pas tranquille, je vais leur envoyer un mail qui dira : "selon le robinet de mon appartement (= source de l'Elysée), il est possible que je parte en vacances incessamment sous peu" Je suis sûre d'avoir la paix au moins pendant quelques jours !!
Question : à quoi servent les porte-parole ? Ce sont des leurres ou quoi ?
Rue89 a recueilli les confidences de quelques journalistes embedded à l'Élysée, qui confirment — « sous couvert d'anonymat » — leur cocufiage.
Je ne sais pas si vous avez remarqué, brillante équipe d'@SI, mais cet article a fait l'objet d'une reprise par France Inter hier matin (le 10) un peu avant neuf heures. Le journaliste, peut-être Thomas Legrand, a explicitement signalé votre site qui avait découvert le pot aux roses à propos de ce mystérieux proche de Sarko..

Bravo ! C'est la gloire.
Un peu de pub ne fait pas de mal.
Curieux tout de même, et inquiétant, que l'angle du papier méritant réflexion (la diffusion de l'information par des "sources bien informées", celles "proches du gouvernement", les anonymes communiqués d'agence, des conseillers discrets, etc.) échappe aux asinautes fascinés, semble-t-il, par l'IMAGE du plateau des Glières...
le seul bouclier utile serait le bouclier "anti-sarko"
Glières c'est écœurant. Si sarko avait été adulte durant l'Occupation, il aurait collaboré
Sarko au Grand Bornand : "La marche de l'empereur", je parle bien sûr du film sur les manchots.
Très décevant, ce millésime "Glières 2010":
- pas de glissade dans la neige à deux doigts de l'embardée, comme ici (0:12)
- pas de rigolades bruyantes après le discours officiel, comme (>1:07)
- pas de stylo piqué et de prof lynché comme encore là (0:05 et 0:09)

Tous nos espoirs reposent maintenant sur la cuvée 2011, je parie pour un grattage de couilles pendant la çonnerie aux morts !
"le style et la syntaxe relâchée du président."
Ça nous ramène à Régis Debray: "La dignité du politique et l’imparfait du subjonctif font naufrage de concert, main dans la main »
Pauvre petit président.
Il a raison Régis Debray: heureusement il y a les Antilles. Ecoutez Christine Taubira. Écoutez la différence.
Bien orchestré le fumigène avec Dati comme tête de turc.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.