31
Commentaires

Rue89, un rachat et des questions

Rue89 quitte le champ des pure players à proprement parler.

Derniers commentaires

C'est par Rue89, en lisant le 9H15, que j'ai eu envie de m'abonner à ce site. Je pense qu'il serait dommage de se priver de ce public même si je suis moi aussi très déçue que Rue89 ait été racheté d'autant que je croyais que, comme Médiapart, ils avaient réussi à équilibrer leurs comptes avec des modèles économiques quasi opposés.
Eh bé, ça ne traîne pas les effets :)

http://www.rue89.com/rue89-culture/2011/12/28/lempire-des-rastelli-ou-les-ravages-du-capitalisme-financier-227886

Voir le texte bourré de fautes.
Pourtant écrit par Haski lui-même. À moins que.
On lira le titre de l'article avec un sourire amusé, donc...
Ouais.

Visiblement Perdriel est un capitalo qui veut profiter du fait que le PS va arriver au pouvoir. Avoir un pied dans un média traditionnel, et un autre dans un nouveau média, c'est bien pratique. Est-il de gauche (en fait centre gauche), et sincère, et pense-t-il pouvoir aider le PS par son action en l'aidant dans la bataille idéologique ? Ou bien veut-il se placer pour se trouver dans une position intéressante à un moment où de nouveaux maîtres qui le percevront comme un allié se préparent à assumer le pouvoir ?
Seul l'avenir nous le dira......
Sans doute s'agira-t-il d'un subtil mélange des deux.

Après, je ne suis pas sûre de comprendre votre questionnement. Tant que Rue89 n'a pas encore changé, et même si des signes vous indiquent que ça va être dans le mauvais sens, rien n'est écrit, je ne vois pas pourquoi ça vous gènerait. C'est effectivement un procès d'intention regrettable. Vous n'avez de fait rien à reprocher à Rue 89, sauf d'avoir fait des choix de stratégie économique qui n'étaient pas les bons, et même si idéologiquement c'était déjà mal parti.

Mais aujourd'hui, alors que vous y écrivez, ces choix sont déjà faits depuis longtemps. Pourquoi changer alors que rien n'est sûr ?
Il faut faire confiance, et si vous voyez que ça foire, il sera toujours temps de s'en aller. Le NouvelObs est un magazine de bobos, c'est-à-dire de gens qui se prétendent de gauche sans en avoir les intérêts et les motivations réelles. D'ailleurs quand je lis Julliard dans Marianne, en tant que transfuge du Nouvel Obs, je suis atterrée par son centrisme alors qu'il s'est tiré parce qu'il était plus à gauche que le Nouvel Obs actuel (que je n'ai jamais vraiment lu, sauf chez le dentiste ou le médecin), c'est à dire que l'extrême centre de Marianne est de fait beaucoup plus à gauche que le Nouvel Obs qui se prétend de gauche.
Mais les gens de Rue 89 ont l'air de savoir se défendre, alors pourquoi les couler a priori en désertant ?
Je n'ai plus confiance non plus depuis leurs articles polémiques sur l'autisme et les TTC.
MCP
1°) On peut regretter que ce site quitte les rangs de ces "pure players" (il faudrait demander aux québécois de nous donner un équivalent à cette étrange appellation). On peut se féliciter d'avoir fait le "bon choix" : abonnement au lieu de pubs.
2°) On a le droit aussi de s'interroger sur Perdriel qui a repris tout le capital ; certes, c'est un affreux capitaliste qui gagne des sous avec des sanibroyeurs, ce qui permet à quelques bogôs des plaisanteries scatologiques ; mais, sauf peut-être à la marge, il n'a jamais fait preuve d'un interventionnisme outrancier dans les organes de presse qu'il a soutenu (France-Observateur) ou dont il est propriétaire (Nel Obs, navire amiral, et d'autres).
3°) Donc prétendre d'emblée et péremptoirement, comme l'a fait Schneidermann, qu'il va remettre en cause la ligne éditoriale de RUE89, est un [large]procès d'intention[/large]. Il est d'ailleurs marrant de voir tous ces commentateurs qui expliquent que, de toutes façons, Rue89 était à la dérive bien avant sa reprise. L'anathème est, ici, largement employée. Cela dispense d'un jugement fondé sur autres choses que ses rancoeurs ou sa pseudo-idéologie de "pure lefteurs".
Je pense qu'irrémédiablement, Daniel, subira des pressions. Ce genre de journaux demande une ligne de pensée conforme à la Direction.

Et comme vous ne vous soumettrez pas, il faudra vous démettre.

Dommage
Il était évident que vous deviez vous poser la question que je/nous, nous nous sommes instantanément posée(s).

Deux logiques s'affrontent dans un monde idéale, il serait bien plus beau que cette chronique continue sur Médiapart, ces rencontres préfiguraient elles, un barrage contre l'obligation pour la survie de faire de désagréables concessions....?

Vos réponses seront les bonnes.

Bon courage et merci d'entretenir ce soucis permanent de transparence, dans ce monde ou l'opacité règne de plus en plus en maitre absolu.
Bonjour

Puisque c'est la dernière de l'année, je me permets de souhaite d'agréables fêtes de fin d'année à toute l'équipe et à vous remercier pour tout ce que vous nous avez apporté. À titre personnel, dans mon action militante, le volet "déconstruction" s'est considérablement enrichi, grâce à vous.

Quelques éléments de réponse à la question de savoir s'il faut continuer à être publié sur Rue89:
1) Pas de précipitation: il est des portes qu'on ne franchit que dans un sens et une fois une décision prise d'arrêter cette collaboration, ce sera compliqué de revenir en arrière
2) Je pense que tant qu'il n'y a pas de condition à cette collaboration, et en particulier de condition imposée par Perdriel & C°, où est le problème? @si a bien été repris sur les médias mainstream à l'époque de l'affaire de la conversation "off" qui était "on" entre Sarkozy et Obama et c'est tant mieux
3) Tant qu'on en est à parler de condition, le "9:15" de ce jour sera un test. Si cela ne déclenche pas de guéguerre du coté de OBS-RUE89, ce sera bon signe (j'ai dit "si"...).

Ce qui rigolo, c'est que je me souviens d'une discussion avec Dan Israël lors du pique-nique d'août, où il me faisait part de votre exigence d'augmenter la qualité et en particulier d'assurer la constance de cette qualité. Je lui avais précisément rétorqué que vous êtes déjà tellement plus haut que... Rue89.

Pour terminer, une question: comment vous aider?

Très amicalement,

Jean-Claude Englebert
Je suis profondémment déçu par ce rachat, ou plutôt par cette vente de presse indépendante à une presse à pognon qui a elle même pas mal dérivé depuis la belle époque de ses fondateurs. J'aimais bien me sentir riverain, mais depuis quelques temps, déjà, ma newsletter quotidienne ne m'arrivait plus malgré mes "briques" (lol) : un problème technique depuis la mise en place du nouveau logiciel! Ca sentait déjà le cramé! Aussi, dès que j'ai appris que Rue89 suivait le même chemin, tout aussi anodin au départ, que Libération, je leur ai envoyé mon départ sans nouvelle adresse de riverain.Je pense sincèrement qu'@si ne doit pas attendre les contorsions politiques électorales pour se dégager de tout lien avec ces "traîtres à la cause" du journalisme libre. Il y a plein d'autres médias libres à trouver. Pourquoi pas Agoravox, par exemple? Ou même Marianne (!?!?!?!). Et puis, pourquoi pas cogiter à d'autres formes de diffusion? De plus en plus de relais semblent naître entre associations, mouvements thématiques et médias indépendants... Bonnes fêtes à tous et bonne année 2012!
Si lePoint.fr a oublié de citer @si comme exemple viable, c'est peut-être, contrairement à ce que vous dites dans ce billet, parce que vous ne l'êtes pas encore. Alors bien sûr, il y a l'hypothèque sur la question de la TVA à 2,1%.

SI vous étiez un média papier, toutes choses égales par ailleurs, vous seriez bénéficiaire. Les restaurants tombés en faillite avant l'instauration de la TVA à taux réduit auraient fait rire tout le monde s'ils avaient dit : "nous faisons faillite alors que nous sommes bénéficiaire", au prétexte que la restauration rapide jouissait d'un taux à 5,5%
Avez-vous pu vous faire une idée sur les résultats du "bénéfice" escompté de la publication du Neuf-Quinze sur Rue89. Je pencherai personnellement pour un abandon pur et simple du lien dans le cas bien entendu où ces résultats ne seraient pas réellement avérés (ce qui est sans doute difficile à évaluer précisément). La bouillie générale des articles de Rue89 (à quelques exceptions cependant) me semble plus attirante pour des internautes qui "surfent" en effet sur les vagues informationnelles dans l'air du temps et ne suis donc pas persuadé qu'ils soient de futurs clients d'@si. Sentiment diffus...
Daniel,

C'est une réaction "à chaud"... juste après la lecture de votre papier du matin (que j'attends toujours avec grande impatience) et alors que je suis encore - un peu - dans l'indécision quant à un avis quelconque !...

La première question à se poser n'est-elle pas de savoir si ce nouveau "boulevard" aura ou non une incidence sur votre indépendance =

- Si vous pouvez toujours continuer d'écrire vos chroniques matinales de la même façon, sans avoir de comptes à rendre... alors pourquoi ne pas continuer ! et ouvrir ainsi des perspectives nouvelles à de nouveaux lecteurs en leur donnant l'envie d'accèder (et donc d'adhérer) à @si ? Je ne crois pas alors que cette démarche irait dans le sens (redouté) de "perdre son âme"!

- Mais si vous avez l'impression que votre plume se bloque... que vous vous sentez "gêné dans les entournures"... il faut laisser tomber tout de suite la diffusion sur ce nouveau blvd... car perdre son âme ça jamais !!! Vos analyses et votre liberté de pensée, c'est ce que l'on aime... c'est ça @si...! et pour rien au monde il ne faut le changer !
Nous avons besoin de ce que vous êtes (clair, précis, objectif, incisif - mais juste ce qu'il faut.... et indépendant) surtout ne changez pas !

Enfin et très honnêtement, je suis abonnée à la version mensuelle papier de Rue89 (qui n'est peut-être pas la meilleure...?). J'ai été très déçue par son contenu qui ne reflète rien de particulier, où je ne trouve rien de substanciel, et qui ressemble tout à fait à ce qui peut plaire à l'OBS... Outre le fait que je vais résilier cet abonnement devenu inutile... croyiez-vous vraiment que cette diffusion quotidienne du neuf-quinze ait été une vrai ouverture pour @si ?
Tout ça pour insister sur la question que vous vous posez aujourd'hui... et que vous auriez pê du vous poser "hier"... dont le bien fondé n'est pê finalement qu'une déculpabilisation inutile !! A l'heure de votre existence sur la cinq, aviez-vous de tels états d'âme ? Ce qu'il faut éviter absolument, c'est de périr pareil... (!!!) mais tel que vous êtes aujourd'hui, il n'y a vraiment rien à craindre... et je vous en félicite.

Merci et bonne fin d'année.
Daniel
Votre chronique de ce matin est touchante.
Merci de vos billets matinaux, au passage.
Bien sur que tous les asinautes peuvent vous donner leur avis et s'écharper sur la question de la légitimité de la publication de votre chronique désormais chez boulevard 89.
Vous semblez suggérer que vous y perdriez votre âme.
Alors s'il vous plait, ne le faites pas.
Merci pour nous.
Hahaha.

//Rue89, lui, après avoir utilisé le même titre, l'a rapidement modifié, sans dissiper toute l'ambiguïté, puisqu'il indique désormais que "Rue89 rejoint le groupe Nouvel Observateur"...//

Effectivement, avec ce « rejoint », il n’y a plus d’ambiguïté : c’est bien une intégration pure et simple, et les protestations d’indépendance d’Haski me font dire : hahaha. Les voir se mettre sous les ordres d’un Joffrin qu’ils sont quitté de gré ou de force en 2008 : hahaha.

Sur l’honnêteté des patrons de la Rue. L’article de PH annonçant les épousailles du pot de terre t du pot de fer a suscité une très grande majorité de commentaires négatifs*. Eh bien si vous lisez la sélection, vous croyez que c’est fiftififti avec les positifs. Hahaha.

Ce qui est gratuit ne vaut rien. Preuve avec ces articles écrits à la va comme je te pousse par des stagiaires inexpérimentés, des liens paresseux vers d’autre sites. Cette gratuité leur amène toutes sortes de commentateurs, dont un paquet de tapés, d’irresponsables, de yaka-ifos et de gens qui écrivent avec leurs pieds. ASI et Mediapart, qui ont fait le choix du payant, sont plutôt épargnés par ce genre de verrues.

* J’en connais qui chignent, râlent, gueulent depuis des années, mais sont toujours là. Vais pas plaindre ces masos. Ben moi je me suis barré, et malgré la demande express d’un des patrons, pas question d’y retourner.
Je suppose que Rue89 va sortir du SPIIL du coup.
Je ne sais pas ce qui ce passe sur rue89 mais il y en que pour Marine Lepen,ou du moins beaucoup . Ils en font un peu trop d éloges , comme si c etait la seule opposition en France . Le front de gauche connais pas. faudra pas s étonner si elle fait un bon score. Rue 89 journal degôoche mdr..
faut-il comprendre que le vent du boulet passe sur tous les sites d'infos autonomes sur internet ?
@si et médiapart quoi qu'est-ce comment, dans le fond ? et le nouvel @si promis pour 2012, les vieux, les nouveaux, etc. ?
ça tangue de partout.
Ah ah ah ! les "sanibroyeurs"... ne m'étonnent pas de Perdriel... à cause du PQ rose.
Et quid de la participation de Rue89 au SPIIL ? Laurent Mauriac en est encore Vice-Président, a-t-il encore sa place au sein d'un syndicat "indépendant" ?
Oui, Rue 89 a beaucoup perdu de sa "prestance" du début...
Mais dites donc, les Sleepless et autres, où êtes-vous ? Vous voyez bien qu'il y a aussi un forum sur RUE 89 qui tombe dans l'escarcelle du Nouvel Obs... avant de critiquer, hein... ;o))

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.