160
Commentaires

Royal, quand baissent les ricanements

Tiens, étrange, on dirait que ça ricane moins

Derniers commentaires

A lire les différents échanges sur ce forum, la reconstruction du parti socialiste semble bien mal partie....Plutôt désespérant !...
je n'ai encore rien dit depuis que ROYAL a eu la majorité à Reims, mais depuis quelques jours je commence à m'énerver sérieusement sur les autres socialistes, ceux dont le silence en dit long sur leur coopération future !!!!!!!!!!!!!!!!

incapables de respecter le choix des militants (c'était déjà le cas pendant la campagne présidentielle et leurs coups bas envers ROYAL, tout de même la candidate de LEUR parti !!!), c'est à dire incapables de respecter rien de moins qu' un vote DéMOCRATIQUE ; ils se taisent et semblent préparer la contre-offensive ;
je trouve cela scandaleux, bas, minable, je n'ai pas de mots ;

et maintenant j'aimerais que tous ceux qui ne sont pas capables de suivre celui ou celle qui a reçu les voix d'une majorité, dégagent du parti socialiste..........
je ne peux pas croire que des HOLLANDE, FABIUS, AUBRY et bien sûr DELANOË, en soient arrivés à ce degré zéro de la politique politicienne qu'ils ne voient plus que leur réussite personnelle et non plus celle du parti, et allez je le dis comme je le pense quitte à faire ricaner : qu'ils ne voient plus la réussite DU socialisme ; ben oui, j'y crois encore........................

Royal a gagné, très bien ; de plus je trouve son équipe tout à fait correcte : REBSAMEN, PEILLON, DRAY et VALS sont des personnalités qui ont l'habitude de connaître leur sujet lorsqu'ils avancent quelque chose, et de nos jours c'est appréciable ;
elle a gagné, et bien que le parti en prenne note et se serre les coudes pour mener dès à présent la bataille qui va demander toutes les énergies pour remettre le pays sur le bon chemin en 2012, tel OBAMA aujourd'hui après les années BUSH....................... mais la France sera dans un état encore plus pitoyable et en 5 années seulement !!!

je ne supporte plus l'attitude de ces anciens, c'est profondément choquant et laisserait penser que les votes démocratiques ils n'en veulent pas si le résultat n'est pas en leur faveur !!!!!!!!ras le bol !!!!!!!!!
occulter peut être et même certainement car beaucoup ont la mémoire courte mais imposer NON JAMAIS ; elle a pourtant changé de discours semble t il la gourgandine mais chacun sait ce que une "com" bien dirigée peut provoquer. En tout cas ce n'est pas un revirement de mon opinion qui s'enclenche car il est nécessaire d'avoir un discours de gauche et de rentrer en résistance, Hamont n'a pas tort...... A voir sur le long terme!
D'après http://www.intox2007.info/index.php?post/2008/11/08/Melenchon-prend-les-gens-pour-des-cons , Mélenchon aurait préparé sa sortie du PS avant les résultats...
En réalité, il semble que la crise du PS est due au mode de vie politique sous la Ve République, mode de vie qui influence la structure des partis politiques. Depuis 1962, l'élection du Président de la République au suffrage universel direct rythme puissamment la politique française. La personnalisation qui en découle ne permet qu'aux partis personnalisés de remporter l'élection.

La droite l'a bien compris, et ce dès le début : l'Union pour la Nouvelle République (puis UDVR et Union des Démocrates pour la République - UDR) a été conçue comme une machine de guerre législative pour le général de Gaulle, récupérée et utilisée comme telle après juin 1968 par Georges Pompidou. Les militants et citoyens de droite semblent être dotés d'une malléabilité extrême : la violence avec laquelle ils se séparent de leur homme providentiel et du parti qui lui est lié est tout à fait surprenante. Valéry Giscard d'Estaing supprime toute référence à ceux qui l'ont rendu populaire (de Gaulle et Pompidou qui le nomment ministre des Finances) avec la création de l'UDF en 1978 ; le RPR de Jacques Chirac fait oublier tout ce qui existait avant lui ou s'opposait à lui. Enfin, l'erreur de Chirac a été la création de l'UMP en 2002, mâchant le travail de Nicolas Sarkozy qui n'a eu qu'à se baisser pour en prendre la présidence et en faire son parti.
Effectivement, certaines caractéristiques permettent à la droite de faciliter ce mouvement : il ne semble pas qu'elle ait besoin de s'appuyer sur une idéologie précise (même si le gaullisme a pu jouer ce rôle dans le RPR des années 1970) et, historiquement, la droite a toujours échoué quand il s'agissait de s'appuyer sur des partis politiques non personnels (le CNIP et le MRP sous la IVe République) alors que, sous la IIIe République, elle s'appuyait déjà sur des hommes providentiels (Mac-Mahon, Jules Méline, Raymond Poincaré).

La gauche, au contraire, n'a toujours existé qu'à partir d'une idéologie, même si elle a pu rassembler des visions contradictoires. Par exemple, en 1904, l'Internationale Socialiste oblige Jules Guesde (gauche révolutionnaire - Parti socialiste français) et Jean Jaurès (gauche réformiste - Parti socialiste de France) à s'allier ; la création de la SFIO en 1905 découle de cette décision. Ce parti reste le parti d'union des socialistes jusqu'en 1969, et ce malgré l'existence constante de divergences internes (Guesde-Jaurès, Blum et Mayer contre Mollet, voir à ce sujet le dossier du Monde 2). Les partis de gauche, même alliés au sein de la Fédération de la Gauche Démocrate et Socialiste (FGDS), ne parviennent pas à renverser les raz-de-marée gaullistes. C'est seulement en 1971 au Congrès d'Épinay que la gauche sort la tête de l'eau, alors que François Mitterrand fait du jeune Parti Socialiste "son" parti : Mitterrand, pourtant plus républicain que socialiste, lie forcément le PS à son nom. C'est ainsi qu'il parvient à traverser les défaites surprises (élections législatives de 1978) et à être élu Président en 1981.

L'histoire du PS est trop lourde à porter pour trouver une dynamique nouvelle : l'échec de Lionel Jospin en 2002 montre que sa popularité était artificielle. Ségolène Royal, puisqu'elle est aujourd'hui le plus à même de le faire, doit chercher à refonder un parti, un mouvement, en tous cas montrer qu'elle veut du nouveau sans se fonder sur des bases historiques trop dérangeantes et massives.
Tant mieux si les ricanements baissent au sujet de Royal. Elle a vraiement eu le courage de supporter tout ces manqes de respect venus d'un peu partout (ses adversaires et d'autres qui l'ont moquée). Elle avait un score plus qu'honorable au premier tour. Elle a assumé sa défaite avec brio et a rebondi, continué son petit-"bonhomme" de chemin sans broncher avec une peine de coeur sur les bras.

Je me demande s'il ne sera pas plus difficile d'avoir une Femme à l'Elysée, qu'un Noir à la Maison-Blanche ?
Par Mona

Vous voyez la haine dans mon commentaire .Je suis surpris .La tolérance n'est pas la connivence .Essayez de relire objectivement ma contribution .
Je ne comprends pas bien cet acharnement contre Royal ou le PS en général. Encore une fois, je préfère les divergences du PS à la pensée unique de la droite. Si tous ceux qui souhaitent un PS selon leur désir prenait leur carte, peut-être auraient-ils plus de légitimité à râler contre les dysfonctionnements de ce parti et surtout pourraient avoir une influence sur les tendances de celui-ci. Je n'ai pas ma carte au parti socialiste alors je ne vois pas en quoi je peux leur demander de résoudre les problèmes de la france. Certains plébiscitent Jospin, moi pas, je n'oublie pas que qu'il a été devancé par Le Pen à une certaine élection présidentielle et après nous l'avoir mis dans les pattes, il s'est retiré de la scène politique. Pour moi, il a moins de légitimité a donner de la voix que les autres et je me méfie de ceux qui se disent "jospinistes". A gauche, il y a également d'autres partis mais, jusqu'à présent, le seul qui ait pu accéder aux présidentielles est le PS, alors, je fais avec pour m'opposer à la présidence de sarko même s'il ne représente pas ma gauche.
Tout ce que je souhaite, c'est que la droite perde les prochaines présidentielles car le véritable danger pour nos droits et la démocratie est là surtout depuis sarko et quand je vois ceux qui pourraint lui succéder, j'ai plutôt froid dans le dos.
Et si le PS gagne, la seule façon que j'aurai d'influencer ce parti vers une gauche qui me conviendrait davantage, c'est de voter pour ceux qui représentent ma gauche aux autres élections : législatives, municipales, régionales afin d'orienter la politique du PS.
Alors, j'espère que le PS va sortir de ses chicanes internes quand il aura choisi son représentant et je réserve mes critiques et actions contre l'actuel gouvernement.
Pas terrible les résultats : personne n'a gagné ! Et pour cause, ils n'ont rien à proposer d'autre que ce que décide l'Europe.

Un exemple : 4700 élus soutiennent un projet de Loi contre la privatisation de la Poste. Aucune des listes en présence ne les soutient. Les réponses sont identiques : on ne peut aller contre les Directives européennes... Malheur, le PCF et le NPA répondent idem.

RE MALHEUR : dans ces 4700, il y a une majorité d'élus PS (toutes tendances) et PCF dont des SÉNATEURS, des Députés (qui se sont fait virer par le bureau de l'assemblée nationale), des conseillers généraux...

Ils sont tout sourire mais nous en bas on serre les dents (et le porte monnaie).
Merci de bien vouloir rectifier la photo illustrant l'article : Elysée 2012 !
Ricaner ricaner c est la loi de la bien pensance éditoriale française ( et parisienne ) c est la loi pour segoléne royal toujours .... un exemple le compte rendu fait par lesmédias sur la reunion de la fraternité au Zenith : tout pour la forme ( ah la nouvelle coupe de cheveux ) tout pour le look ( ah la tunique ) tout pour rire donc
et pourtant elle a parle , elle dit quelque chose non .... mais rien sur le fond rien ( même ceux qui n étaient pas au Zenith peuvent juger ce qu elle a dit .... la preuve dans les precédents messages
Et pourtant le Zenith était plein de militants ( surement des imbéciles venus de force ) certains venaient de leur province , partis en bus le matin ( 6 à 7 heures de bus rien que pour la forme chez ces imbéciles ) logeant le soir chez des militants ou au hasard.
Et pourtant le Zenith était en fête ( quelle drôle d idée une féte de la fraternité et ricanements )
Et pourtant son discours était de gauche ( ricanement de ceux qui savent puisqu ils n étaient pas la )
Segolene Royal a toujours dit qu elle ne postulerait pas comme premier secrétaire laissant la place à Vincent Peillon un affreux homme de droite en plus surement un éléphant mais d à peine 40 ans
Ricanements vous dites et vieux réflexes datant au moins de deux ans : la france a du boulot pour donner une place aux femmes sans ricaner
Ah oui, si le PS perd en 2007 c'est la faute de Jospin. Meme la droite a arreté de blamer Jospin pour l'économie ou le mauvais temps. Ne soyez pas ridicule.

Royal n'a jamais rien fait ou dit de stupide ? Très récemment, elle ne déclamait pas des platitudes tout en rimes sur la scène du zénith dans un format plus proche du one-man-show que du discours politique ?
C'est bon, avec ce résumé pertinent de la démocratie vous avez réussi à me déprimer au point que je voterai presque pour Royal.
Car c'est le seul argument valable pour la défendre, le "faut bien quelqu'un" (d'autre que Sarkozy), avec celui de lâcher un symbole aux féministes systématiques pour les calmer un instant.
François Hollande assure que "Royal n'est pas majoritaire au PS".

Tiens, il continue d'enterrer sa femme.

En tout cas , je sais ou il trouve le bois du cercueil : dans leur S.C.I la sapinière !
Un peu trop ouvertement Royaliste Mr Schneidermann. Vous ne vous rendez pas compte ? C'est quoi le truc avec Royal ? C'est depuis qu'elle proposé de reprendre ASI après son éviction de France Télévision ?
Votre sympathie pour Royal est un peu trop voyante pour un site qui se veux strictement neutre politiquement. Enfin c'est ce que j'avais cru au départ, quand je me suis abonné. Bref je trouve que vous en faites un peu trop là où n'en faut pas autant. Mesurer le ricanement sur Segolène sur les radios ! tout un programme...
Liliane Le Roscouët

Quelle hargne, quelle haine .Ne vous trouvez-vous pas un peu excessive et brutale dans vos propos .Vous me donnez froid dans le dos .Je n'ai pas voté Ségolène Royal, ni d'ailleurs le président actuel . Mais un peu de mesure ne vous ferait pas de mal .Ségolène Royal n'est pas une cruche, une idiote comme certains aiment la qualifier . Sortir de l'ENA, et même bien classée, n'est pas une honte , une tare .Ségolène Royal commence même à avoir le cuir plus épais ces temps-ci . A défaut d'adhérer à ses idées politiques , je respecte son courage , car rien ne lui aura été épargné .
Pour parler en termes marketing : les temps sont mûrs, le marché existe, il suffit de le prendre. Plein de gens en ont marre d'attendre un sursaut du PS qui n'arrivera jamais.

+1
Après toutes les manipulations de listes, les cartes gratos, les copains et moi-même (certes connus pour voter à gauche), au PS depuis 2002, radiés sans préavis ni même un e-mail... plus rien ne m'étonne, sauf que des gens croient encore qu'il s'agit-là d'un "vote militant". Comme le suggérait Marianne2 ce matin, ce n'est pas la barre à droite qui a poussé Mélenchon vers la sortie (il serait déjà parti depuis longtemps), mais le fait qu'il s'est fait volé la vedette par le jeune beau-gosse Hamon, certes plus photogénique.
Qu'à cela ne tienne, il est enfin parti...

Je veux juste faire remarquer à ceux qui voient déjà un duel Royal-Sarko en 2012, qu'au train où vont les choses (Obama, crise éco, climat...), on n'est pas au bout de nos surprises d'ici la présidentielle. Si Hamon fait 20 %, il ne faut pas oublier tous ceux qui étaient déjà partis, dégoutés par le clientélisme droitier du parti, mais qui n'attendent qu'une occas pour se réveiller. Plus tous ceux qui ne se sont jamais engagés et qui y pensent aujourd'hui, plus tous ceux que l'actu oblige à rééxaminer les certitudes, plus ceux qui ont voté Sarko (ou Royal) et s'en mordent les doigts.

Politis a lancé un appel pour une alternative à gauche. 15 000 signatures en quelques semaines, et 700 représentants de "fédérations" le 11 octobre à Gennevilliers (où des gens étaient littéralement enragés et voulaient pousser à la création d'un parti politique le jour même), et une mise en minorité de Buffet au dernier conseil national du PCF sur ce thème... Et pas UNE ligne dans Libé (bonjour le quotidien de gauche), pas un mot à la télé, tout juste une brêve dans le Monde !

Pour parler en termes marketing : les temps sont mûrs, le marché existe, il suffit de le prendre. Plein de gens en ont marre d'attendre un sursaut du PS qui n'arrivera jamais.
Bonjour la France,

Quoi ? Sainte Ségolène ROYAL a parlé ? ouais !

Ce que l'on en pense est ici :

http://gueulante.20minutes-blogs.fr/

Cela étant, avec le fait de l'avoir vu et entendu depuis la vidéo de France Inter, on ne peut s'empécher de penser qu'elle gaspille ses énergies.

Elle n'a qu'à dire "oui", je veux le PS, je veux en découdre et je veux revenir en 2012 !

A plus

JD
l'Equipe
gueulante.fr

Epuisants ces socialistes...
Horreur! Que lis-je Daniel? Je vous cite: "C'est bien moins net qu'au jeu des ciseaux, de la feuille, de la pierre et du puits"
`
Comme l'a noté Jack Burton avant moi, le puits est extrêmemement inégalitaire, et l'introduction de ce symbole pervers dans les règles du jeu n'est pas pour rien dans l'augmentation de la délinquance juvénile. Je ne saurais trop vous recommander de vous plonger dans ce passionnant article, qui aborde la grave question du puits dans le PFC et cherche une solution aux ravages irrémédiables causés par ce nouveau symbole dans les rangs de la jeunesse française.

Introduction: "Si j’ai décidé de rendre public ce bref essai, ce n’est pas par plaisir, mais motivé par le désir de briser le silence entourant un scandale national, scandale dont sont victimes les plus fragiles d’entre nous : nos enfants…"

Conclusion: "C’est pourquoi il est de notre devoir à tous (chercheurs, intellectuels, professeurs des écoles, statisticiens, mais aussi simples citoyens concernés par l’avenir de nos jeunes) de nous consacrer à ce qui va devenir, n’en doutons pas, l’un des débats de société les plus brûlants des prochaines années.

Entre les deux phrases citées, une démonstration brillante et étayée des méfaits du puits. À méditer...

Je note d'ailleurs que la grave question du puits dans le pierre-feuille ciseau est un sujet qui n'est absolument pas traité par lémédias: censure? complot? pressions politiques? corruptions en tous genres? ça mériterait qu'@si se penche sur la question de cet assourdissant silence médiatique :o)
[quote=Daniel Schneidermann]A la primaire socialiste de 2007, Royal fut accusée -à tort- par ses rivaux d'être la candidate des sondages, et des médias (mémorable couverture de L'Obs), contre les militants. La suite montra le contraire.
Vous affirmez. Vous ne démontrez rien.
Derrière une motion, il y a peut-être des hommes et des femmes célèbres, mais il me semble bien qu'on vote au PS pour des MOTIONS et pas des CANDIDATS.
Ce n'est pas Ségolène Royal qui a gagné, dans le sens où elle n'est ni candidate désignée en 2012 ni même secrétaire du PS.
C'est sûr que derrière les motions, il y a des hommes et des femmes, mais je pense qu'il faut être précis pour que les gens ne mélangent pas tout.

Les gens n'ont pas VOTE Ségolène Royal, ils ont voté pour la MOTION soutenue par Ségolène Royal.

C'est un détail, mais il a son importance.
Ségolène n'est pas aussi bronzée que BaraCk Obama (je ne me lasserai jamais des plaisanteries de Silvio qui sont à l'humour ce qu'un gros qui tache est au Romanée Conti, mais comme lui, elle est belle et (encore) jeune.
Probable, donc, que des militants mâles concupiscents se soient avant tout laissés séduire par son physique, puisque comme l'affirment en toute objectivité certains delanoéistes et martineaubristes de ce fil, sa motion était aussi nulle qu'elle.

Je lui trouve une pêche, moi, à Ségolène ! Surtout depuis qu'elle est pacsée à Bruno Gaccio (Info Vite dit et gratuit reprise par Closer).
Chouette chronique avec tonalité et interrogation adéquates – et l’illustration appropriée :-)

[quote= Preuve supplémentaire que les uns et les autres disposent (peut-être) du pouvoir d'occulter, mais pas de prescrire, ni d'imposer.]
Remarque éclairée pour une perception patente :-)
J'aurais une pensée pour ce pov' nicolas dont la mal-chance me réjouit ! L'homme aux sept cerveaux qui choisit Bertrand ! ferait mieux d'avoir un nez supplémentaire, et éventuellement un cerveau de moins, sinon je crains que la droite la plus bête du Monde ne soit obligée de changer d'âne !
Tempête dans un dé à coudre

Nous savons depuis Mallarmé “qu'un coup de dés jamais n'abolira le hasard”

Et cependant...

Quelques chiffres d'abord, pour situer le débat :

44.472.733 électeurs inscrits lors de la dernière présidentielle.

160.000 inscrits au PS (à jour de cotisations, soit 40% de moins qu'au moment de la présidentielle mais c'était grâce à la promo Jack Lang) soit environ 0,36% des électeurs inscrits.

230.000 électeurs si on compte ceux qui doivent une ou deux années de cotisation, ce qui est pour le moins improbable et tiré par les cheveux…

Pour le dire autrement 99,64% des électeurs inscrits ne jugent pas utile (ou se gardent bien) d'adhérer au PS, ou de payer leurs cotisations (trop d'impôts et de taxes peut-être ?)...

Pour faire court ce pourcentage du corps électoral ne peut inspirer qu'un seul qualificatif statistique : N.S. (Non Significatif)

Les partis politique n'ont plus aucune audience réelle ni soutien populaire, même le premier parti d'opposition… Qui ne s'oppose d'ailleurs à rien du tout depuis des mois, d'autant qu'une partie de ses cadres a rejoint la gamelle gouvernementale, rêve de le faire ou va le faire…

N'étant pas un perdreau de l'année j'ai connu les années 60 (ex-fan des sixties) un temps où la politique jouait un rôle dans lequel les citoyens s'impliquaient.

Ce n'est absolument plus le cas aujourd'hui : tout le monde râle mais personne ne fait rien. Les politiciens se sont tellement déconsidérés du haut en bas de la pyramide politique que plus personne de digne n'envisage d'aller nager dans ce glauque marigot !

Cette désaffection ne se limite d'ailleurs pas au monde politique (très fourni au demeurant de parfaits inutiles, et strictement inamovibles contrairement à ce qu'on observe dans la plupart des pays civilisés) Les Syndicats sont des déserts et les églises sont vides… Les Français consacrent leurs loisirs en constante augmentation à absorber les programmes fascinants et très éducatifs de TF1 (la chaîne qui vous sort la cervelle par les trous de nez…) C'est moins fatigant et plus amusant que de militer, il faut croire…

Bon Mélenchon et Dolez quittent le navire ce matin, ce n'est plus un parti politique le PS, mais une bombe à fragmentation…

VOIR ICI

Une dernière observation : il faut vraiment être désespéré pour voter Royal, il y a presque quelque chose de triste là-dedans, tant il est évident qu'elle n'a pas la pointure, ni pour diriger ce qui fut le premier parti d'opposition, ni pour diriger la France, étant précisé qu'elle ne pourrait pas faire pire que l'actuel locataire du faubourg Saint-Honoré, mais que ce n'est nullement une excuse, vu le niveau actuel.

***
En tous cas, continuez à nous donner des nouvelles d'Askolovitch.
Quand vous restez deux jours sans nous parler de lui, nous mourons d'inquiétude.
et enfin dire aux médias qu´ils n´ont pas à décider du deuxième tour des présidentielles de 2012...
Sympathisant PS je suis affligé par Ségolène Royal mais là n'est pas la question.

Je trouve très intéressant de voir comment elle brouille toutes les grilles d'analyse au point que personne n'a vu venir la victoire de sa motion.
DS fait remarquer le changement de ton des médias. J'ai noté aussi que les médias délaissent de plus en plus "Ségolène" au profit de "Royal". Est-ce le signe qu'elle se normalise ou qu'elle est acceptée dans la cours de grands ?
c´est vrai qu´il n´y a pas de quoi pavoiser, mais au moins les militants font preuve de constance. En cas de victoire d´un Delanoë moins pragmatique et plus blairiste que Royal , j´aurai renoncé à voter pour le PS aux prochaines élections. Maintenant, faut voir. l´actualité économique va forcément bouleverser la donne, et Royal semble plus à mème à s´adapter qu´un Delanoë apparemment plus rigide. J´aurais préféré de loin une victoire de la ligne Emmanuelli et le bon résultat de Hamon oblige le PS à rester un tantinet à gauche , encore un petit peu...

Cela dit, il ne s´agissait pas de désigner le candidat à la prochaine présidentielle !!! d´ici là le capitalisme aura été "refondu" par les Maitres des Forges une paire de fois. wait and see comme dirait Barak

P.S : baraka qui veut dire providence en arabe est un mot d´origine hébreue, je viens de le découvrir, comme souk, par ailleurs.

il y a deux fois plus de mots d´origine arabe dans la langue française que de mots d´origine gauloise.
Absolument d'accord avec Daniel Schneidermann...
Il faut parfois savoir dire à quelqu'un qui gagne : bravo.

PS : Royal a remercié Opinionway de sa contribution à son succès.
Les socialistes sont à bout de souffle. Quelles idées, quels projets? Le vide et la situation actuelle les met dans une drôle de situation. Comment rattraper les déclarations plus libérales les unes que les autres et la volonté de "moderniser" le parti ce qui voulait dire le droitiser.
Pas d'accord avec DS ; Ségolène est bien la candidate des sondages et en a profité. Le Nouvel obs l'a lancée et Libé a été la Pravda de Ségo.
Comment des militants ont-ils pu voter pour son "projet"(?) après qu'elle ait joué les vedettes de music-hall. Mélenchon a bien raison de quitter ce parti déliquescant.
Plutôt surpris ce matin de voir ressurgir la défaite de 2007.
Après réflexion, je me suis dit qu'être 1er secrétaire ne veut plus automatiquement dire être le candidat naturel à la présidentielle. Je respire !
L'important, c'est qu'elle puisse prendre sa revanche fasse aux chiens de l'Elysée...
Belle leçon de démocratie participative dans les bouches du Rhône et l'Hérault où les "militants après avoir "participés" ont élus massivement (près de 75 %) Ségolène Royal!
"Je participe... puis je vote pour Ségolène comme le veut le secrétaire de ma section et celui de la Fédération"
telle est la devise de ces Fédérations véritables république bananière ou mafieuse ( Naples est en face) c'est comme on veut!
Le quidam moyen aurait pu s'attendre à un résultat dans ces fédérations, ressemblant statistiquement au vote national, mais non l'échantillon n'est pas représentatif, trop important et surtout trop biaisé!
Il est vrai que ce n'est pas une surprise du temps de Jospin par exemple, ces fédérations "pesaient" près de 90% pour la motion du premier secrétaire sortant!
Pas la peine donc de "mettre chapeau bas" devant le résultat de Ségolène. Le résultat sera proclamé au congrés après la longue "nuit de la synthèse" comme d'habitude...
Saint thèse priez pour nous...amen
Moi qui ne vote pas chez les socialistes, je suis contente.
Et ceux qui disent qu'elle est inculte et incompétente, je ne sais pas où ils cherchent leurs informations,
mais il suffit de l'écouter sur France Inter pour comprendre qu'elle est constante, cohérente et opiniâtre.

Moi, je vois bien un ticket gagnant Hamon-Royal.

http://anthropia.blogg.org
Eh oui, la donne a changé. Moi je pense, que c'est carrément un renversement. Quand j'ai entendu Demorand ce matin l'interviewer ET LA LAISSER PARLER, j'ai carrément rigolé en me rappelant comment il l'avait traitée les autres fois.

Envers et contre tous, Madame, la pas futée, l'hystérique, la-qui-comprend-rien-du-tout-et-qui-fait-n'importe-quoi, une femme, quoi, résiste envers et contre tout et réussit à sortir son épingle du jeu.
C'est malheureux d'être une femme et aussi bète, et la bète noire de Sarko, et de réussir aussi insolemment.
Je suis tellement désolée.

En plus, horreur, aux USA, un représentant des minorités visibles est passé malgré ce qui semblait être un handicap quand on croit que les électeurs sont des imbéciles et des racistes, le temps des femmes pourrait aussi venir.

Bon, je rêve. nous ne sommes que la moitié de l'humanité.
Le problème de la pierre, du ciseau, de la feuille et du puits est que le puits et la feuille ont deux chances de gagner et une seule de perdre tandis que le ciseau et la pierre n'ont qu'une seule possibilité de victoire. Mon conseil laisser tomber ciseau et pierre.

Sur France Inter, ca ricanais moins effectivement, ca ensencais même, célébrant la grande victoire de 4 points.
Je constate néanmoins que Benoît Hamon a réalisé 20%, c'est quand même énorme pour quelqu'un qui n'est pas médiatisé comme Delanoé
J'espere que le PS le laissera jouer un rôle important, car c'est vraiement un des rare que j'apprécie beaucoup
Il n'y a pas de quoi pavoiser non plus.

En 2006 Ségolène Royal, seule, pesait 60% du parti. Maintenant, forte de plusieurs alliances dans une configuration de congrès, elle fait moins de 30%. Lionel Jospin réunissait plus de 90% des militants sur son nom après la défaite de 1995.

C'est d'autant plus inquiétant pour Royal que s'arrete maintenant la voix de militants pour laisser place à la coulisse du congrès, aux tractations entre courants. Sa motion est la moins à meme de rassembler.

Il n'y a plus à espérer qu'une ligne politique cohérente et un leader émerge d'entre les 5 autres motions. La seule bonne nouvelle est le camouflet infligé à la direction sortante, je ne sais pas si ce Congrès sera à la hauteur de la réforme démocratique et statutaire dont le PS a besoin. Delanoe traine derriere lui l'arriere garde mitterrandiste et hollandiste des faiseurs de pluie du PS, Hamon est issu d'un mouvement qui souffre d'un plus grand déficit démocratique que le PS, le MJS. Je sais pas si l'armée mexicaine d'Aubry pourra remettre le PS au travail, je l'espere... Ce Congrès manque cruellement de renouveau.
C'est peut-être parce que, comme moi et tant d'autres, ils sont consternés. Comme peut-on trouver 1/3 d'électeurs capables de miser sur Royal?? Comment autant de personnes, sensées être particulièrement formées et informées, peuvent louer une personne aussi irresponsable, démago et inculte? Une personne basant sa conquête du pouvoir sur des recettes péronistes, narcissiques et mystiques? J'en ai marre, totallement marre... Alors je comprends ceux qui se matin sont désespérés au point de se taire.
http://www.billy-tallec.typepad.fr
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.