37
Commentaires

Roméo Langlois, otage et "ami" des FARC ?

Roméo Langlois, un otage trop proche de ses ravisseurs ? Le journaliste français basé en Colombie, libéré mercredi 30 mai par les Farc après 32 jours de captivité, est accusé par la droite colombienne, et notamment par l'ex-Président Alvaro Uribe, d'avoir de la sympathie pour les Farc.

Derniers commentaires

En Colombie, si on est de gauche, on est dans la jungle ou on est mort. Pour ceux qui connaissent - un peu - l'histoire de ce pays, on sait bien que c'est le dernier pays tenu par l'extrême-droite au sevice des USA. Les paramilitaires, liés aux narcotrafiquants y tiennent le haut du pavé et terrorisent les populations à coup de massacres et de tortures.
Qui sait pourquoi des soldats français sont là-bas ? Comme instructeurs, pour les techniques de tortures et de répression, ou comme VRP, pour démonstration de l'armement français en situation réelle, comme en Argentine pour préparer la dictature ? Comme stagiaires pour apprendre en temps réel comment traquer et écraser toute résistance ?
Uribe, c'est l'anti-Chavez. Pour ma part, j'ai fait mon choix. C'est vrai qu'ici, ça ne coûte rien.
merci beaucoup pour cet article. Question à la con : où sont et seront les (postures) d'indignations unanimes des médias français, telles que celles qu'ils ont contre M. Chavez notamment, concernant l'attaque incroyable contre la liberté de la presse que représente ces diarrhées verbales de M. Uribe ?

Ah oui, j'oubliais, c'est une question idiote : M. Uribe est de droite. Rien à voir donc avec ces salopards de "dictateurs" de l'autre gauche d'Amérique du Sud, qui ont eu l'outrecuidance de redistribuer les richesses et de réduire la pauvreté dans leurs pays. Le fait que M. Uribe ait fait tirer au fusil sur les manifestants indigènes ne fait bien sûr pas de lui un mauvais bougre, lémédias ne vont pas le considérer comme un dictateur pour si peu. Puisqu'il est de droite ; il est donc l'ami de fait des puissances d'argent qui gouverne lémédias (ici et là-bas).
Je découvre complètement l'histoire mais la conclusion laisse penser que les FARC se sont débrouillés pour que le monsieur puisse être identifié et que donc, on puisse lui servir les éléments de langage appropriés lorsqu'on le rencontre.
J'ai lu des articles contradictoires sur cette histoire. Merci d'avoir clarifié tout cela.
Roméo Langlois était obligé d'avoir de "bonnes" relations avec les FARC, pour obtenir des renseignements.
Toujours le même problème. Entre les deux mon cœur balance, ou mes intérêts... comme le clientélisme.
gamma
Je me demande si les media, qui prétendent comme la science rendre compte de la réalité, ne sont pas en train de la produire...comme elle.Je sens que je vais m'inscrire en philo.
C'est sur ca change des déclarations d'amour enflammées de Sainte Ingrid a Uirbé lors de sa libération (bon elle y était resté plus longtemps ...)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.