45
Commentaires

Retraites chapeau : vrai et faux libéralisme

Tiens, un scandale du matin. Ca faisait longtemps. O frisson d'être saisi au réveil par le montant de la retraite-chapeau de Philippe Varin, ex-PDG de PSA.

Derniers commentaires

Enfin plutôt tragiquement drôle, à partir de 15:00 dans cette vidéo.

Suis-je un gauchiste ? Que les petites mains des délocalisations des emplois ouvriers (ou plus généralement des jobs du bas de la hiérarchie) pleurent que c'est au tour de leur niveau hiérarchique d'y passer, sur le coup j'ai souris (même si c'est grave et qu'on peut voir l'avenir de la France comme une réserve touristique naturelle avec ses autochtones, son camembert et son pinard comme seul horizon) non seulement au coup de l'arrosseur arrosé mais aussi à cause de l'innocence de leurs explications.
Il a renoncé au chapeau , solennellement ... vu le zapping

Vous croyez qu'il ne va pas touché ces millions qu'un contrat signé Peugeot lui promettait ?
Ses avocats , pour s'en assurer une part , ont oeuvré dans l'ombre , cette ombre où ne se risquent pas ni la justice , ni les journalistes d'investigation .
Et dans la lumière , varin se sacrifie ;-))
Sa retraite officielle ne fera pas pleuré dans les chaumières , mais on se garde bien de lui poser la question .
la tâche de M. VARIN et consorts ce n'est pas de faire des voitures ou des robots ménagers ou je ne sais quoi, c'est de faire du fric pour les actionnaires et de ce côté là il a effectivement bien travaillé et par conséquent ces employeurs le récompensent. Au risque de me répéter les voitures, les salariés, les chômeurs il en a rien à foutre.
Quand même je me dis parfois que faire du journalisme ça relève quelquefois du sacerdoce parce que regarder BFM Business ..........
"C'est bien dans ce sens là, et uniquement dans ce sens là que le peuple, ici les salariés, doit avoir le pouvoir."
J'ai souvenir d'un débat où un expert de BFMTV avait affirmé "les coopératives ouvrières, çà ne marche pas". Parce qu'au cours du débat, le principe de la SCOP avait été cité comme une bonne solution pour empècher les "parachutes dorés". Cette fois çi, c'est la faute au faux libéralisme. En fait, BFMTV est plutôt pour les parachutes dorés...parce que le PDG a été un bon serviteur des intérêts de la famille?
on raconte que le bonhomme renoncerait au magot.
C'est bien la démonstration, si il fallait encore la faire que ceux qui prennent les décisions jouent au monopoly avec la vie des autres, et se lave les mains des conséquences réelles et graves.

C'est bien dans ce sens là, et uniquement dans ce sens là que le peuple, ici les salariés, doit avoir le pouvoir. Non pas parce qu'ils vont prendre les bonnes décisions, ni parce qu'il faut être gentil et youkaidi youkaida!

Mais bien parce ceux qui prennent une décision doivent être ceux qui vont subir les conséquences de la décision.
On est en plein dans du bolchevisme privatisé. !
Après le "mercato" (Renault-Psa), achetez français !
p.c.c. : Arnaud Montebourg
Là où ça tombe mal, c'est que François Ruffin voyait bien Varlin en prochain ministre de l'économie, tout successeur qu'il est de DSK puis Moscovici à la présidence du Cercle de l'Industrie. Vu la médiatisation de sa retraite chapeau, ça paraît foutu.
Le modèle socio-éco-culturo-politique dont nous rêvons tous est :

1. autogestionnaire...
2. donc, autarcique
3. fédéraliste
4. frugal...
5. donc, vertueux

En attendant le retour des coquecigrues, on fait avec le capitalisme-socialisé-libéral ousque :

1. les riches doivent être raisonnables
2. les pauvres doivent être vertueux


Manifestement, là, le sieur Varin n'est pas raisonnable. Si j'étais orwellien-michéiste compatible je dirais que cette retraite-chapeau est indécente.
Soumier est en soit un probléme :entre sa pensée jeux de piste ce néolibéral sort sans doute tout droit de l'école de chicago !!
Je suis libéral et pas d'accord avec Soumier, cette prime n'est absolument pas anti-libérale, et je ne vois pas bien d'où il sort cette histoire de connivence dans une entreprise familiale. Le libéralisme prône le respect absolu du droit au contrat, et si la famille Peugeot est assez stupide pour accepter de signer un tel contrat, c'est son problème. Et si l'Etat est assez stupide pour filer du fric à Peugeot sans imposer de renégocier ce type de contrat, encore une fois c'est son problème. Alors oui, cette prime énorme est une connerie, mais tout ça ce sont des contrats signés par des parties pleinement informées, vous allez voter une loi contre la connerie ? Bonne chance pour la faire appliquer. Et je vais enfoncer le clou sur le rôle de l'Etat, pourquoi ces primes de départ sont-elles si peu taxées (d'après mes recherches, 21 % d'impôts et pas de charges sociales) ? Est-ce cela que Soumier appelle de la connivence, le gouvernement PS n'aurait pas légiféré parce que des potes à lui profitent de cette niche ? Ca serait intéressant que vous le fassiez préciser sa pensée...
[quote=François Lemaire]Alors oui, cette prime énorme est une connerie, mais tout ça ce sont des contrats signés par des parties pleinement informées, vous allez voter une loi contre la connerie ?

Ah mais non, précisément, il nest pas vrai que ce sont des contrats signés par des parties pleinement informées.

Un des axes majeurs du libéralisme n'est il pas que prennent des décisions ceux qui vont en assumer les conséquences? Qui a pris cette décision? La famille Peugot qui est pour quelques générations à l'abri du besoin. En conséquence de quoi qu'ont-Ils perdu? Une partie de monopoly.
Qui subit les conséquence réelles et graves? Les employés, qui n'ont eut le droit de signer aucun contrat et n'étaient pas pleinement informés.

Si je joue au monopoly et que je parie ma voiture, je perds, c'est mon problème, si je joue au monopoly et que je parie VOTRE voiture, Monsieur Lemaire, ca n'est pas vraiment mon problème mais le vôtre. Donc on ne peut pas dire que "la famille peugeot et l'etat sont cons c'est leur problème" car ce n'est pas leur voiture qu'ils ont parié et perdu.


[quote=François Lemaire]Je suis libéral

[quote=François Lemaire]Et je vais enfoncer le clou sur le rôle de l'Etat, pourquoi ces primes de départ sont-elles si peu taxées (d'après mes recherches, 21 % d'impôts et pas de charges sociales) ?

Je croyais, détrompez moi, que si c'était l'état le problème, et non la solution, comme le dit une maxime célèbre du libéralisme, il fallait que l'état arrête de taxer, alors pourquoi un libéral nous dit il faut que l'état taxe plus?
Bonsoir,

Tout d’abord, je trouve étrange qu’@SI consacre encore du temps aux élucubrations de M. Soumier qui est à l’analyse économique ce que Donald Duck est à la littérature.

Mais au fait. Je suis antilibéral et je suis à moitié d’accord avec vous, comme quoi il n’y a pas que les libéraux qui pataugent dans les contradictions. Cette prime n’est pas en effet anti-libérale MAIS le contrat signé par Peugeot n’est pas une « connerie ».
Tout d’abord, il correspond simplement à la nécessité (réelle ou fantasmée) d’éviter que M. Varin aille vendre ses services à la concurrence une fois rendu à la liberté. Ensuite, ce contrat procède de la drague des « cerveaux ». Pour éviter que les autres profitent des lumières de ce patron de luxe, il a fallu l’attirer. On n’attire pas les mouches avec du vinaigre (certains libéraux appellent cela la loi du marché).
Pour tout dire, je vous trouve un peu libéral tendance Hayek. C’est-à-dire en suspension dans un azur libéral bien loin de la cruelle réalité des choses.

Sur la supposée stupidité de l’Etat, je me permets de vous rappeler ceci : http://www.arretsurimages.net/forum/read.php?5,1337105,1338924,quote=1#REPLY

Qui s‘ajoute à la réponse que bbounty vous a faite.

Vous terminez votre message par cette suggestion : « Ca serait intéressant que vous le fassiez préciser sa pensée... »
C’est gentil à vous de le supposer capable de pensée. Mais c’est vrai, les libéraux sont gentils.
M. Soumier a répondu : http://www.atlantico.fr/decryptage/grands-patrons-pourquoi-scandale-est-pas-tant-dans-montant-remunerations-que-dans-opacite-fixation-et-pourquoi-rien-voir-avec-li-910816.html

Si je comprends bien, il est d'accord avec bbounty, c'est une question d'éthique libérale, de morale personnelle qui interdirait de s'accorder des avantages quand on a échoué. C'est très beau et très noble comme analyse, et j'y souscris personnellement car elle correspond à ma morale ; malheureusement, les humains sont souvent des fumiers, et quand on est libéral, c'est-à-dire qu'on veut donner le maximum de liberté aux individus, il faut assumer que certains sont des fumiers amoraux et vont utiliser leur liberté pour faire ce genre de crasses. M. Soumier n'assume pas.

Cher bbounty, ce sont les actionnaires de Peugeot qui ont l'argent et M. Varin qui en bénéficie, ce sont eux les parties du contrat. La société Peugeot n'appartient pas à ses employés, mais à ses actionnaires, donc votre analogie avec le fait que les actionnaires auraient parié la voiture des employés ne tient pas. Mais elle est typique. Quant au rôle de l'Etat dans la question, je vais redire ce que j'ai déjà dit à propos du fait qu'en tant que libéral je soutenais la simplification de l'impôt : pourquoi sur un salaire standard paie-t-on des charges sociales, de la CSG, j'en passe et des meilleures, et pas sur cette retraite chapeau ? Ce que je souhaite de l'Etat, ce sont des règles claires et simples garantissant l'égalité devant l'impôt. Après nous nous écharperons joyeusement sur le niveau des impôts vous et moi !

Cher Pierre38330, je souscris en grande partie à ce que vous répondiez à mon autre message, en lien. Je ne nie pas le droit de l'Etat de se mêler au marché en en définissant les règles et en agissant en tant qu'agent économique comme les autres. Et bien entendu la concurrence libre et non faussée parfaite est impossible, rien n'est parfait en ce bas monde. Là où vous vous trompez, c'est que vous niez son intérêt au marché en le cantonnant à un aspect régulateur de l'activité humaine, alors que le marché n'est pas un instrument régulateur, c'est un outil d'information des entités qui vont réguler. Et dans une société démocratique à économie de marché, les libéraux et les étatistes vont s'opposer sur quelle entité doit réguler quoi ; les libéraux comme moi diront que l'intervention de l'Etat en tant qu'entité de régulation doit être minimale et restreinte aux secteurs d'intérêt général et à la violence légitime (police, justice, et certains secteurs vitaux comme l'énergie), et les étatistes diront que l'Etat doit intervenir un maximum dans tous les secteurs. Et au final on se fait une cote mal taillée et vogue la galère...

Je maintiens que cette retraite chapeau est une connerie car je pense que promettre un tel salaire n'est pas nécessaire pour obtenir un bon dirigeant, il suffit de voir les palmarès des salaires des grands dirigeants pour constater leur grande disparité, y compris dans la relation avec la performance de ceux-ci, et ce à tous points de vue (celui des actionnaires qui veulent des dividendes, des employés qui veulent du travail et du salaire, des clients qui veulent de bons produits pas chers, etc.). Ces délires salariaux sont un fantasme et les actionnaires qui s'y laissent prendre des gogos. Mais en tant que libéral, je leur laisse le droit à la connerie.

Enfin, la stupidité de l'Etat dont je parlais s'appliquait au cas précis de ces subventions à Peugeot. Si l'Etat était stupide 100 % du temps, vu qu'il gère 57 % du PIB, nous serions dans une panade bien pire que nous ne sommes déjà... A partir du moment où l'Etat rentre dans le jeu et qui plus est en position de force, je pense qu'il faut qu'il impose ses conditions, dont ne pas gâcher de l'argent à arroser un dirigeant que l'Etat considère avoir échoué du point de vue de l'intérêt de la société (ie développer l'emploi) aurait du faire partie.
C'est du chipotage, mais par rapport à ce que vous dîtes et ce que dit bbounty, le contrat n'est pas conforme à l'esprit du libéralisme (s'il devait y en avoir un), car il est passé entre le directeur et le conseil d'administration et non entre le directeur et les actionnaires directement. Or le CA gère, mais ce n'est pas son argent.

On peut penser que si les actionnaires avait leur mot à dire sur cette retraite-chapeau, ils voteraient contre car c'est du fric en moins pour leurs dividendes. On peut aussi penser le contraire.
Toujours aussi forts, sur Atlantico:
"Bien que Philippe Varin ait déjà annoncé renoncer à sa retraite chapeau "
Un bon gros mensonge en préambule: il prétend renoncer à celle-ci, en faveur d'une autre. Quel oubli généré par cette imprécision...

Aaahh, ces libéraux selon lesquels leur idéologie "n'est pour rien dans le montant de ces rémunérations", tout en rappelant que "l'opacité de leur fixation" est bien davantage scandaleuse que le dit "montant".
Bien évidemment.
Tout le monde, en lisant 21 millions, a manqué s'étouffer en pestant avec ce style de phrase:
"mais c'est à proprement parler, consternant et dégueulasse, cette opacité de fixation ! j'espère que ce Varin va avoir la décence de remplacer ce montant par un autre par le filtre du conseil de surveillance du groupe afin qu'il bénéficie de conditions appropriées pour son départ à la retraite ! Moi faut pas me faire chier, ça dépasse les limites ! Je ne sais plus de quel montant il s'agit (c'est moyennement scandaleux de toutes façons), mais alors cette opacité de fixation, là c'est trop, j' m'en vais aller péter les portiques du MEDEF à Bercy de ce pas !".
Les petite gens ne savent pas comment gérer (et diriger) leur colère, c'est bien connu.
C'est pourtant simple: trop de libéralisme tue le libéralisme.
Le sentiment profond après ça que ton bulletin glissé dans l'urne après mûre réflexion n'a servi à rien..On ne peut en rire.Par contre, ricaner est possible: le sarkoziste Bruno Le Maire dans le rôle de la vierge effarouchée: irrésistible!
Bonjour
"Apparemment, le gouvernement avait le projet de réformer le système, en obligeant les entreprises à "externaliser" les retraites, c'est-à-dire à en confier la gestion à un assureur… Apparemment … il y a renoncé, pour cause de difficultés techniques"
En effet, confier à autrui, qui se sucre en passant, une tâche réalisée jusqu'à présent à un organisme qui ne recherche pas des bénéfices financiers, fait partie du deal néolibéral.
La réforme, c'est le graal !!!!
On parle de PPP, de RGPP ou de retraite par capitalisation pour masquer l'entourloupe.
"Et ce ne sont pas les gauchistes habituels, qui s'en émeuvent le plus fort"
Nooon, ça se saurait en effet s'ils le criaient dans le désert depuis X années, comme hier notamment devant les hébétés du PAF
On attend le sieur Soumier pour les prochains colloques du FdG pour l'augmentation du SMIC, le rétablissement de la retraite à 60 ans, les rapports de salaire entre le plus bas et le plus haut dans l'entreprise, et le rétablissement de droits des travailleurs supprimés ou réduits à quasi néant par Sarkozy puis Hollande.
Quelque chose me dit qu'il n'est pas à jour de ses cotisations.
En ce moment les génies de Bruxelles planchent sur la taille idéale des chasses d'eau européennes.
Nul doute qu'ils y parviendront, même moi je suis fichue d'avancer un chiffre.
Et pendant ce temps-là... Le canard est toujours vivant...
Ma reconnaissance éternelle à celui ou celle qui lui fera sa fête.
he oui ! Dans un monde libéral "idéal", PSA aurait mis la clef sous la porte, absolument tous les salariés se seraient retrouvés à la rue, y compris Varin, et sa luxueuse retraite chapeau serait restée dans le vestiaire de l'entrée de l'usine.

Et Sourmier aurait loué le vrai libéralisme, qui aurait permis cette horreur économique qui avait le mérite d'être clair et net...

Le problème ne serait-il pas plutôt une décision politique qui empêche cette aberration ? Mais pour cela, il faudrait sortir de toutes les ornières idéologiques....
21 millions ? Ouaah ! La chance qu'il a ce Varlin ! J'aimerais bien être à sa place.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.