32
Commentaires

Retraite pour les riches : Piketty sème le trouble

Accusé de "fake news" sur un chiffre, puis d'avoir proposé il y a 10 ans un système de retraite plus favorable aux riches que celui du rapport Delevoye, Thomas Piketty est au cœur d'une tourmente depuis trois jours. Il s'explique auprès d'Arrêt sur images.

Commentaires préférés des abonnés

Semer la panique dans "nos" rangs en dégommant les quelques-uns à qui on fait confiance? Mélenchon depuis toujours, Ruffin hier, Piketty aujourd'hui... Gardons la tête froide, discutons les contenus, les idées, certes. Mais ne laissons pas dénigrer l(...)

On dirait des sales gosses surexcités d'avoir trouvé une faille chez le prof, due à une imprécision - sans avoir même compris de quoi ils parlaient, (Picketti a en effet laissé entendre que les 2,8% supplémentaires allaient dans les caisses de retrai(...)

Les éditorialistes font semblant de découvrir les tranches d'imposition... Pour moi, c'est surtout une mauvaise interview, Salamé aurait dû relancer... Mais bon, il aurait fallu faire du travail de journaliste...

Derniers commentaires

S'il vous plaît, ne soutenez pas Pikkety pour les mauvaises raisons.

Piketty n'est pas opposé au système par points, et le dit clairement

De plus, il est partisan de droits de succession très élevés (pour moi, 100%  serait justice ) pour contribuer efficacement à la réduction des inégalités, donc, il a tout pour être sympathique, cette fois, pour de bonnes raisons.

Propagateur de "fake-news" ? Manifestement c'est celui qui dit qui l'est !

Le fait que les contradictions apportées à Piketty par plusieurs  médias et éditorialistes soient catégorisées comme du fact-checking ou de la "fake news" relève d'une grande (et volontaire ?) confusion. Piketty ne dit rien de actuellement faux : il précise bien que les cotisations s'élèvent à 28% pour tous les salaires jusqu'à 120k euros, il ne conteste aucunement qu'au dessus de 120k, les cotisations n'apportent pas de droit, et enfin  il apporte une réflexion supplémentaire sur l'espérance de vie. Il tire de ces éléments une analyse, qui peut naturellement être contestée, en estimant que c'est favorable aux plus riches. C'est cette analyse et non des "faits" qui est contestée, les critiques ne relèvent pas du "fact-checking" mais tout simplement de la contre analyse. 


Ici les notions de fact-checking et de fake news sont utilisées contre Piketty pour le décrédibiliser, le faire passer pour un bidon ou un "trompeur" (Checknews), alors qu'il s'agit simplement de proposer une analyse différente de la sienne.

Petit message à l'encontre de l équipe d'asi.  Pouvez vous inviter piketty ? 

Je crois aussi qu'un certain monde a envie de dégommer Piketty qui est un auteur crédible (je suis en train de finir son dernier livre). Son tort est de clamer partout qu'il faut reprendre la main sur les seigneurs de l'argent, et en plus de  faire des propositions réfléchies à défaut d'être parfaites. 

Mais ma réflexion va surtout vers la façon dont on parle des retraites dans le médias.

Quand on est un média intelligent, quand un problème important et complexe (comme celui des retraites) émerge et que ce sujet va revenir de façon récurrente, on devrait nommer un journaliste spécialiste ou non, mais entous cas qui se concentre sur le sujet et pioche la question. Il pourrait faire des résumés bien faits, analyser les arguments des différentes parties en jeu, faire des comparaisons avec d'autres pays, d'autres époques, et au besoin assister l'interviewer avant ou pendant l'interview. Y a-t-il dans les médias, en l'occurrence ici à France Inter un ou une journaliste spécialisé sur ces histoires de retraites, comme il y en a sur les questions de santé, d'environnement, ou d'autres ? Y a-t-il ça dans d'autres médias ?

Sur un sujet comme celui-là, il ne faut pas compter sur twitter ou sur des interviews d'un quart d'heure dans une matinales radio pour produire de l'intelligence collective.


C'est marrant que vous n'ayez pas du tout cite les critiques assez dures de Lordon sur Piketty

https://www.monde-diplomatique.fr/2015/04/LORDON/52847 

https://www.youtube.com/watch?v=kLZtkPyOEis 

J'en oublie surement

Milton Friedman, Margaret Thatcher, Ronald Reagan: sortez immédiatement des corps de Dominique Seux, Anne-Sophie Lapix et Patrick Cohen. Pour Apathie, je ne vois pas qui peut être dedans !

J'ai toujours pas compris :

Piketty dit que les salaires au dessus de 120'000 € ne cotisent que 2.8%.

Est-ce qu'en réalité c'est une tranche d'imposition différente ? genre sur les 120K€ on cotise 28% et l'argent touché au delà est imposé qu'à 2.8% sans contrepartie ? Ce que je trouverais pas mal comme système.


Auquel cas je ne comprends pas bien en quoi l'espérance de vie changerait quelque chose.


Du coup j'ai sûrement mal compris, si quelqu'un peut clarifier ?

Piketty  c'est très mal exprimé, mais le problème vient surtout du fait qu'en face, la "journaliste" ne lui demande pas de mieux exprimer son argument... Elle aurait tout de suite dù voir le truc qui cloche. 

Mais ces intervieweurs sont assez incultes. Il faudrait un "fact checkeur"  (hors micro) dans ce type d'émission, quelqu'un qui écoute attentivement, qui vérifie un minimum en ligne, et qui balance dans l'oreillette : hé attends, il a dit une connerie essaye de le relancer. Tout le monde y gagnerait et les celles et ceux qui mentent (intentionnellement) ne le feraient pas deux fois.

Semer la panique dans "nos" rangs en dégommant les quelques-uns à qui on fait confiance? Mélenchon depuis toujours, Ruffin hier, Piketty aujourd'hui... Gardons la tête froide, discutons les contenus, les idées, certes. Mais ne laissons pas dénigrer les personnes. On peut être en désaccord sur tel ou tel point sans jeter le bonhomme à la poubelle.


Dans la vidéo de Ruffin, à 21 mn, il dit un truc intéressant: "Ok, si j'ai une tache, je le reconnais mais je ne veux pas me laisser réduire à ma tache. Mais là (Ecopla) j'ai pas de tache".




Les éditorialistes font semblant de découvrir les tranches d'imposition... Pour moi, c'est surtout une mauvaise interview, Salamé aurait dû relancer... Mais bon, il aurait fallu faire du travail de journaliste...

On dirait des sales gosses surexcités d'avoir trouvé une faille chez le prof, due à une imprécision - sans avoir même compris de quoi ils parlaient, (Picketti a en effet laissé entendre que les 2,8% supplémentaires allaient dans les caisses de retraites alors qu'ils abondent d'autres fonds - c'est donc une réalité pire, non ? Ils contribuent encore moins à la retraite que ce qu'ils prétendent...)


Voilà qui en dit long sur leurs études, leur capacité d'approfondissement, leur sens logique et leur bonne foi.

ça commence à avoir peur chez les bourgeois .... 

un économiste influenceur hyperconnu et hyper lu qui remet en cause la propriété privé dans son dernier livre.. 

tremblez bourgeois...  

alors , on lui ressort des trucs pour le dégommer , le décrédibiliser ... Dominique Seux  s'en mêle et je rigole...  

Ils ont pas compris ces mainstream  qu'on en veut plus de leur monde!! aller ouste  et grève générale! 

et merci Lynda , contente de te relire.

Pour compléter avec le point de vue de Réseau Salariat (aka. Bernard Friot's Task Force (pardon)) :

Polémique reprise immėdiatement le soir même sur la Cinq "C à vous "  par P.Cohen


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.