17
Commentaires

Reportages caviardés, tensions sociales : bienvenue à M6

Rien ne va plus chez M6. Télérama et Le Canard enchaîné révèlent que la chaîne connaît une grave crise interne. Sur fond de restrictions budgétaires, les salariés se sentent sous pression : les démissions se multiplient tout comme les arrêts maladie. Parallèlement à cette gestion contestée du personnel, des reportages de Capital et Zone interdite auraient été caviardés pour préserver des annonceurs.

Derniers commentaires

A quand un reportage de Zone interdite sur... les conditions de travail à M6? !
Economie de frais de transports, en plus! :D
je ne sais pas si vous avez vu le zone interdite d'hier sur les cambriolages, c'était racoleur au possible on aurait dit l'article du progrès,
en plus de faire une méga pub à "tordjmann portes blindées" ils ne parlaient que des "gangs de cambrioleurs albanais de l'est" contre lesquels les français peinent à se défendre, c'était pitoyable...
"M6, la petite chaîne qui monte !"
ben ouais, au bout d'un moment il n'y a plus de barreau à l'échelle et paf! on se vautre...
bienfait, de toute manière je n'ai jamais pu regarder cette "mini-copie" de tf1
c'est ce qui arrive quand on veut péter plus haut que son fondement !
On s’en fout !
Le point intéressant est : mais comment se portent les actionnaires ?
Ce qui surprend, c'est de prendre encore le temps de critiquer ces chaînes, M6 et consorts. Ce faisant, ne risque-t-on pas de leur apporter un crédit qu'elles ne méritent pas, en faisant croire que quelque chose de sérieux pourrait sortir de ces simulacres de "reportages" ou "documentaires" qui ne sont que des pompes à fric, et depuis longtemps ?
Eh oui, recettes publicitaires en baisse.
Une petite analyse sur ce sujet : tendance baissière confirmée.

Extrait :
"Situation comparée du marché en 2004 et en 2013
- Le marché en 2013 est à un niveau équivalent à celui de 2004 en euros courants
- La différence des recettes publicitaires nettes entre ces deux années est de : -48 millions € pour la télévision, +24 millions pour le cinéma, -90 millions pour la radio, -61 millions pour la publicité extérieure, -35 millions pour les annuaires, -1 764 millions pour la presse et +2 000 millions pour l’Internet
."
c'est la faute aux gauchistes qui pourissent l'ambiance de cette chaîne d'élite.
Ça, c'est du décryptage de combat, dans la veine de ceux qui ont fait exclure @si de la TV en 2007 par Sarkozy !
Merci Sébastien.
Ces questionnaires internes au sujet du bien-être au travail ne sont là que pour justifier les pratiques de management d'une entreprise donnée.

1° La formulation est en général biaisée. Pour établir le bon ou le mauvais comportement d'un manager, on présente en général des situations où il fait des erreurs grossières, et la question : "avez-vous déjà rencontré cette situation" ? En général, il est aisé de répondre NON à chacune des questions : le management est donc jugé à l'aune d'erreurs non commises, non à partir de bonnes pratiques... Autant vous dire que peu de managers sont inquiétés.

2° L'anonymat est effectivement bidon. Outre le fait que vous avez en général accédé au questionnaire à travers un lien personnalisé, il y a habituellement un dernier formulaire vous demandant de préciser votre service/direction/équipe, votre classe d'âge, votre genre... En clair, si avec beaucoup de chance vous n'êtes pas seul à correspondre à la bonne combinaison de réponses, il n'y a au maximum que deux ou trois profils. Ce qui réduit considérablement le choix.

En clair, très bien pour se justifier auprès du son CA et lors de l'assemblée générale. Mais pas représentatif de la réalité.
Bah oui, ce sont les annonceurs qui commandent. Quoi d'étonnant ?
Vous ne voudriez quand même pas qu'ils payent pour qu'on dise du mal de leurs produits. M'enfin !
C'est beau, l'ultra-libéralisme à la télé !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.