49
Commentaires

Réponse d'un "boeuf carotte" à Cash investigation

Depuis le temps qu'ils en rêvaient ! L'équipe de Cash Investigation a donc pris les "boeufs carotte" (c'est nous) la main dans le sac du "mensonge".

Derniers commentaires

Cash Investigation est une tres bonne emission. Elle merite un plateau d'ASI, ce serait pas mal du tout.
La question du scenario écrit à l'avance est trés interessante.
D'accord avec Daniel et @si sur ce papier sur"cash". La scénarisation de cette émission nuit a la qualité des enquêtes. La télévision n'est pas forcément du spectacle.
Faut voir le bon côté des choses: Les Inrocks vous ont enfin consacré trois pages! http://www.lesinrocks.com/2014/10/20/actualite/difficulte-critiquer-les-journalistes-arret-images-fait-erreur-11530682/
mal placé
Si on explique et raconte, on prend les choses depuis le début.

Il y a donc, dans l'ordre chronologique :
une guéguerre entre deux journalistes
l'émission cash investigation, dont le rédac chef est un des deux journalistes en guéguerre
puis un article d'Anne-Sophie Jacques, sur le site dont l'autre des deux journalistes en guéguerre est rédac chef.

Et puis tout le reste qui est raconté par les deux de façon personnelle.

Il me manque une étape :
quand Anne-Sophie Jacques écrit son article, elle est en service commandé par son rédac chef, ou c'est une idée de toute la rédaction ou une idée d'Anne-Sophie toute seule ?
Ca serait pas une vive réaction de Cash Investigation qui a dû quand même se heurter à pas mal de vrais murs pour faire son émission ? Je me souviens comment dans la première émission Elise Lucet s'était fait sortir du restaurant où les élus discutaient avec les patrons en cause, j'ai eu peur pour elle. Cette femme là a du courage. ASI n'aurait peut-être pas dû donner ce coup d'épingle?
[mal placé]
Si j'essaie de démêler les trucs. @si s'est planté sur les annexes secrètes (et ce n'est pas une petite boulette), et Cash Investigation s'est planté en ne mentionnant pas (voire comprenant pas ?) le contexte de contribution des cigarettiers à la lutte contre le trafic (et ce n'est pas un petit oubli)

Bref, en ayant toutes les cartes en main, tout le monde aura appris des trucs, et l'information a progressé. Super !

Et pourtant, cela devient un combat d'égo. De l'or transformé en plomb. Signe des temps, de notre noirceur collective ambiante ? Et si on aérait ?

Bonne journée à tous
Bon, Anne-Sophie s'est plantée, c'est pas un métier facile, ça arrive à tout le monde. On passe à autre chose ?
Et si on donnait la parole à l'accusé : http://www.pltv.fr/cash-130414.php?id_film=20130521a
Milexkuz pour le troll, mais il y a urgence :

http://blogs.mediapart.fr/blog/alban-ketelbuters/141014/elisabeth-badinter-qui-veut-la-mort-de-baby-loup?onglet=commentaires
Il y a un ou deux ans, il y a eu un article paru dans le Canard Enchainé sur les milliards d'euros versés à l'Europe par les grands groupes du tabac. Il faudrait le retrouver, je n'ai pas accès à leurs archives. Si ma mémoire est bonne, c'était au sujet des cigarettes de contrebande. Les enquêteurs européens s'étaient aperçus que c'était les grands groupes de tabac eux mêmes qui étaient responsables de ce trafic parallèle. Pour éviter un procès, les cigarettiers ont payé cher un accord avec l'UE pour annuler les poursuites. Je n'ai entendu parler de cela seulement dans le Canard Enchainé alors que cette information cruciale aurait dû être relayée partout!
Cher Daniel "où sont les preuves" Schneidermann,

je vous cite :
"peut-être en effet que le lobby du tabac "achète" l'UE et les gouvernements, mais à ce stade, nous n'en avons pas la preuve, et Laurent Richard non plus. Toute l'écriture de l'émission concourt pourtant à laisser croire à l'existence d'un deal inavouable."


vous dites que Cash Investigation n'a pas de preuves. Certes, mais enfin que les lobbys essaient d'acheter ceux qui prennent des décisions (spontanément ou non, de façon transparente et avouable ou non), c'est même leur principe, vous le savez n'est-ce pas ?
De plus, le fait que les clauses soient secrètes pose problème, vous en conviendrez. Cela laisse possible des accords pas très joli-joli, et se cacher derrière le "secret industriel" est un peu facile... le dénoncer me parait une approche journalistique valable. Par contre dénoncer les journalistes qui pointent du doigt de possibles pot-de-vin en disant "où sont les preuves?", ça me parait moins évident. Pourquoi ne faites vous pas une enquete sur "l'absence de preuve des journalistes du Monde sur Sarkosy", à ce moment là ?


Donc vous leur faite un procès un peu rapide et votre enquete, désolé de le dire, n'apporte rien, sinon un peu de discredit sur une investigation qui a du coûter beaucoup plus de temps que la votre. Mais bon, votre article aura eu le mérite d'en remettre une couche (et maintenant 2) sur cette investigation
Ce que j'explique ici, je le sais, sera difficile à comprendre pour certains de nos abonnés

Quel mépris affligeant pour ceux qui vous font vivre....
Peut être que si vos articles reflétaient un peu moins vos guéguerres de ces 20 dernières annee, on douterait un peu moins...
Tiens, Daniel ne trouve rien à redire au fait qu'il y ait des accords confidentiels entre l'UE et l'industrie du tabac ? Secret industriel ? En quoi l'UE entretient-elle des accords « industriels » avec Big Tobacco ?

Mais alors il est tout aussi normal que le traité transatlantique soit négocié en secret, en vertu de ce fameux « secret industriel », non ?
Merci pour cette réponse points par points.
"je profite de l'occasion pour inviter Paul Moreira sur le plateau d'@si, pour débattre investigation et narrations médiatiques, quand il voudra, dans une de nos prochaines émissions, en mettant tout sur la table, et le reste. Chiche ?"

Je parie 100.000 que Moreira va se dégonfler
" en mettant tout sur la table"

il me semble avoir déjà entendu ça.
Elles laissent certes un doute, mais ne prouvent rien

Curieusement, quand Alain Korkos crée un doute qui ne prouve rien ( http://www.arretsurimages.net/chroniques/2012-10-08/Le-Baiser-d-Eisenstaedt-agression-sexuelle-ou-photos-posees-id5265 ) en s'appuyant sur une impression personnelle, subjective (et qui peut être contrée par la notion de sidération de la victime), le "doute qui ne prouve rien" devient "une hypothèse" avec "documents à l'appui".

Cash investigation n'a pas le droit d'utiliser le flou pour parler d'annexes secrètes, mais @si peut émettre à deux reprises l'hypothèse d'une mise en scène, sans plus de preuve que "j'ai l'impression que c'est louche sur les photos" ?
Est il fréquentable? Je ne sais plus où est passée la liste.
Le "lobby du tabac" et "Bercy"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.