109
Commentaires

Réformes : la voie de la sagesse

Il y a des réveils plus exotiques que d'autres. Au hasard du zapping matinal

Derniers commentaires

Vous pouvez pas arrêter avec "le mariage homo/mariage gay (merci pour les bi et lesbiennes !)" ? Il ne s'agit pas de demander un mariage spécifique mais simplement l'égalité des droits ni plus ni moins.
Citation: " L'argument est imparable. On pourrait d'ailleurs l'appliquer à tous les projets de réforme du gouvernement. "

Donc, surtout ne rien changer en Corse car cela risquerait d'attirer la vindicte populaire sur la mafia locale et ce n'est vraiment pas le moment...
Ca, pour pas être prêts, ils ne sont pas prêts : http://www.metrofrance.com/info/logement-social-la-loi-duflot-retoquee-ou-pas/mljx!DW2QGa0iGRspY/

Enfin si, pour augmenter les impôts, ils ont plein d'idées.

Je ne suis jamais fou de joie quand des gens pour qui je n'ai pas voté sont élus, là, non seulement je ne suis pas fou de joie, mais je commence vraiment à flipper.
"La voie de la sagesse", c'est aussi celle que vont emprunter, dès vendredi, les belligérants syriens pendant l'Aïd al-Adha.
Quatre jours de trêve, le temps de recharger les batteries, les canons des fusils et des lance-roquettes. Le temps de prier pour l'anéantissement du camp d'en face.
Mais dès mardi matin, promis, on rattrapera le temps perdu.
Non mais quelle mauvaise foi, Schneidermann, Aphatie, c'est hallucinant !

Le mariage ouvert aux homosexuels, ça demande un vote à la majorité à l'Assemblée, un au Sénat, un petit coup de navette parlementaire pour corriger les scories et un vote final à l'Assemblée. On a juste besoin d'une majorité à 50% plus une voix. Ca tombe bien, on l'a, cette majorité.

Le droit de vote des étrangers aux élections locales, ça implique deux choses.
Une réforme constitutionnelle.
Par la voie parlementaire, il faut les trois cinquième du congrès. A partir du moment où Borloo jette l'éponge, on ne les a plus. Il faudrait donc aller chercher des voix de parlementaires de droite une à une. Des Etienne Pinte, François Bayrou, etc.

Ou alors il faut passer par un referendum. On l'emporterait, c'est sûr. Mais imaginez trente secondes l'ambiance de la campagne. Les traces que ça laisserait.


Mais c'est pas terminé. En fait, le plus délicat reste encore à faire.
Une fois que vous avez augmenté les listes électorales des citoyens étrangers, il faut redécouper les bureaux de vote. Un bureau à 1200 électeurs, c'est déjà trop.
Il faut surtout redécouper les circonscriptions cantonales.
Le Président UMP de mon Conseil Général représente 3600 habitants.
Mon Conseiller Général préféré, qui est socialiste, représente 19 300 habitants. Y a encore plus petit, comme canton de droite.
En fait, la plupart des habitants du premier et du troisième canton cité sont de nationalité Française. La moitié des habitants du second sont étrangers.

Qu'on soit dans un rapport de 1 à 3 ou 4, passe encore. On doit ça au découpage scandaleux de Charles Pasqua, complété par celui plus récent d'Alain Marleix. C'est ce qu'on appelle les "réserves d'indiens". Ca permet à la droite de gouverner mon département avec les 2/3 des sièges, alors qu'il vote sans discontinuer à gauche à plus de 55% à toutes les élections locales.

Mais si le rapport entre cantons de gauche et cantons de droite devient de 1 à 10 ou 12, là, c'est plus possible. Vous allez donner le droit de vote à des gens dont la première expérience électorale sera que leur voix compte dix fois moins que celle des électeurs ruraux.
Il faut donc redécouper les circonscriptions cantonales, mener de front l'autre grande réforme institutionnelle qui est justement la réforme territoriale, et tout ça à un an des campagnes électorales pour les élections locales dans une ambiance de guerre des races entretenues par le FN et l'UMP.

Vous rêvez éveillé.
sacré Malek. Il vient d'avaler une si grosse couleuvre , qu'il a l'air d'être en hivernation! le barrissement c'est maintenant!
L'héritage de dix ans de droite est catastrophique.Ils font avec ce qu'ils ont trouvé.Il serait bon de ne pas l'oublier.Qu'aurait fait la droite si Sarko avait été réélu ?Imaginons...
Excellent billet Daniel ! Autrement, on n'est pas prêt de sortir de la [s]m +++[/s] , de la crise, on s'y enfonce chaque jour davantage, mais qui s'en soucie depuis le temps qu'elle dure, qu'elle n'est plus une crise... Un jour ou l'autre ça va mal finir, quand tous ses hochets qui nous distraient, vont tomber de nos mains. Et ce jour-là, nombreux seront qui nous diront "on vous l'avait bien dit", qui n'auront rien fait ... ce sera bien fait pour nous.
Des regrets.
"Vous avez vu comme elle est belle, Ségolène ?"
Sûr qu'elle est belle, mon vieux François, mais fallait pas la laisser partir.
Et pour un "Si tu reviens, j'annule tout", je crains que ce soit un peu tard.
Gouverner, c'est berner, les seules questions étant: qui?, jusqu'où?, comment?, pendant combien de temps? Les réponses ne sont pas si faciles à apporter. Car, comme le trait d'esprit du Général de Gaulle: "je feins de feindre afin de mieux dissimuler", l'a décelé, le plus bernant ne l'est pas le plus directement: tant sur le plan tactique qu'au point de vue éthique. Les modalités en seraient ainsi à spécifier, mais je préfère ici laisser le soin à chacun de s'y risquer. À ceux du moins qui, en la matière, ne cèdent pas à la facilité de "simplement" "s'indigner".
mal placé (one more time)
Comme toujours, les articles de Daniel sont excellents. Il a une vision juste des choses. Donc j'approuve. Mais je sens que ce gouvernement pour qui j'ai voté devient de plus en plus mou. Vivement le retour en politique de Martine Aubry !
Raph.
Ça c'est du Daniel !
gamma
Ouais, bien vu !
Excellent billet, je n'aurais pas dit mieux.
Merci Daniel.
En résumé,il n'y a rien de bien dans ce gouvernement socialiste. Et sur le vote des "étrangers,voilà asi d'accord avec Apathie qui répétait ce matin "jamais jamais jamais...".incroyable!
Bonjour
Ils appellent en urgence un patron en retraite (mais de gauche)
Faites attention Daniel à ce que vous écrivez, l'un des mots (patron, gauche) ne convient pas… mais lequel ?
Pour vous aider, ces temps-ci, le mot gauche est plutôt imprécis puisque la novlangue appelle ultra-gauche ce qui n'est semble-t-il que la gauche normale.
Il y a clairement un problème de méthode chez l'exécutif en-dehors de ses déclamations politiques sur le respect des droits de l'opposition ou du Parlement.

Après l'heure, ce n'est plus l'heure : les arbitrages rendus au dernier moment, voire après la date fatidique, ce ne sont pas des méthodes de gouvernance responsable. Ayrault devrait sérieusement remettre en question son organisation de prise de décision, sous peine de déraper sans cesse.
Siouplait, expliquez-moi en qoui le droit de vote des étrangers a à voir avec le racisme...

Quant au reste, en tant que Français je sens plus de connivences avec des Sénégalais ou des Marocains qu'avec des Danois ou des scandinaves,.
En quoi un déscendant des tirailleurs est-il moins légitime qu'un Letton ou un Britannique à dire son mot sur la gestion communale.
En esprit le déscendant des combattants de Cassino a le mêmes ancêtres gaulois que nous,
En franchissant le Garigliano son grand-père étai Bayard , en entrant dans Paris un soldat de l'AN II.

Est français qui veut bien l'être clamait le trop mésetimé Georges Pompidou..
Ah le rapport Gallois. S'il est appliqué (réduction des dépenses publiques), on fermera encore plus de maternités pas rentables.

Et la dernière promesse en matière de rapidité d'accès à des soins rejoindra la liste déjà longue de ce que Fromage fuyant nous a fourguées pour se faire élire.
Le mariage gay et le vote des étrangers sont les deux sujets les plus souvent abordés par les gens de droite, hostiles au gouvernement, qu'il m'arrive (fortuitement) de fréquenter. Selon eux, ce sont les préoccupations essentielles de Hollande et de ses ministres depuis leur arrivée au pouvoir. Bien sûr, ils caricaturent (un peu), mais Malek Boutih a bien assimilé le sens du vent.
Et Ils ont aussi fait appel à "l'expert" Attali, le même qui avait été sollicité par Sarko pour pondre des rapports (cf émission d'@SI Attali/Méluche). Et à Lescure pour faire le tour des producteurs et se faire une idée de leurs positions sur Hadopi.
Emmanuel Todd, de moins en moins crédible, a dit de Hollande qu'il fera un mandat à la Mitterand à l'envers en se gauchisant. La blague !
Faire quelque chose contre la crise ? En pleine crise! Vous n'y pensez pas, ce n'est pas le moment.
Mais foin d'ironie. Le gouvernement agit. La preuve ? Il a demandé à l'ex-patron d'EADS Louis Gallois un rapport sur la compétitivité des entreprises.

Il ne faut pas s'en faire pour ça. Le gouvernement fera semblant de lire le rapport, y choisira quelques mesures qui lui plaisent, et peu importe qu'elles s'articulent ou non sur des mesures qu'il n'appliquera pas, et au final tout se passera comme s'il n'avait pas commandé de rapport. Mais qu'une des mesures en question s'avère moyennement pertinente, le gouvernement pourra toujours en blâmer Gallois. Simple mesure d'autodéfense.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.