104
Commentaires

Réforme du travail : "Evidemment", tous les amendements sont rejetés !

Tous les amendements rejetés? "Evidemment!" Un échange vidéo tiré de l'examen en commission à l'Assemblée nationale du projet de loi d'habilitation du gouvernement sur la réforme du code du travail a provoqué un mini tollé, après avoir été repris par plusieurs grands médias. De quoi s'agit-il ? Derrière la vidéo, une majorité parlementaire bien "en rang", et beaucoup d'amendements "de suppression".

Derniers commentaires

Pour les ceuxssss qui

Art1....
Art2....
Art3....

Une petite énigme pour alimenter la nuit:

https://youtu.be/u7Tcp2vKh5w
C'était Louis XIV qui se prenait pour Jupiter. Sous son règne, le parlement est devenu une simple chambre d'enregistrement.
Sous Emmanuel 1er aussi, on dirait...
Bonjour citoyens et citoyennes de la dictature souriante

Les godillots et les godillottes, parité oblige, sont en ordre de marche, tout marche en France, et plus ça marche plus ça marche en ronronnement
Les marcheurs et les marcheuses vont d'un seul homme, d'une seule femme donner au dictateur souriant tous les pouvoirs
Avec le sourire et le sous-entendu sarcastique "Evidemment" qu'on vous enc... (sorry pour l'écart langagier mais il y a parfois des mots qui réussissent l'exploit de tout dire en quelques lettres, au Scrabble ils remporteraient la mise, c'est assuré)

Et Le Monde qui sort un article "Les députés français sont-ils assez protégés contre les attaques informatiques ?" comme s'il y avait un intérêt quelconque pour une puissance étrangère ou un hacker d'aller fouiller dans les entrailles d'un godillot, d'une godillotte, ces "Walking Deads" de la démocratie.

Maintenant, l'assemblée nationale qui perd ses majuscules n'est qu'un séminaire d'entreprise où l'on occupe le personnel pour le convaincre qu'il prend part aux décisions alors qu'on les a déjà prises.
La question est de savoir à quoi servent les amendements dans cette parodie de démocratie. C'est un peu comme si on déposait des amendements à la Génèse .
Finalement,les seuls "députés" qui font le travail qu'on est en droit d'attendre d'eux sont des opposants. Ils devraient donc être les seuls à recevoir un salaire. Les autres,la "voix de son maître" qui n'ont qu'un rôle de croupion n'ayant aucune réelle activité seraient dispensés de présence et,en ne les payant pas,la république ne ferait qu'entériner cette situation. Quelle économie! Pour ne pas les payer à chômer on pourrait les convertir en postier,agent de police ou trouver quelque chose pour les occuper.
Loin de moi l'idée de défendre quoi que ce soit venant de Macron, pour qui je suis furieuse d'avoir été obligée de voter, comme beaucoup de monde, alors même que j'avais juré sur la tête de mes ancêtres (décédés, c'est plus prudent - et j'ai bien fait, du coup), de m'abstenir, mais là je trouve que le buzz est malhonnête.

On interprète sa réponse "évidemment, vous l'imaginez !" Comme une réponse à l'affirmation " tous les amendements sont rejetés ", auquel cas elle sous-entendrait avec l'ironie qu'on lui prête que c'est du fait de la majorité absolue. Mais pour moi, contrairement à cette interprétation que tous le monde semble prendre pour acquise, elle répond plutôt à la question-affirmation " [les amendements sont rejetés] avec un taux de 100%, donc ?"

Sa réponse et son rire viendraient alors de l'incongruité de la question, puisque c'est une évidence mathématique au vu de l'échange qui vient d'avoir lieu. C'est ainsi que je l'entends, plutôt que l'interprétation que tout le monde en donne, qui me paraîtrait témoigner d'une arrogance inimaginable et que je ne ressens pas, en tout cas pas dans les propos échangés dans l'extrait diffusé. Mais je suis peut-être naïve, je l'admets.
Franchement, je ne vois pas où est le problème et quel est le sujet d'étonnement.
Macron n'avait pas caché qu'il ferait une telle réforme du code du travail.
Il n'avait pas caché qu'il la ferait passer par ordonnances.
Les électeurs l'ont élu.
Ils ont confirmé en lui donnant une très large majorité à l'assemblée.
Et vous voudriez quoi ? Qu'il renonce à tout ça sous prétexte qu'il reste quelques députés de l'opposition qui veulent batailler ferme contre sa politique ?
Il me semble évident qu'il fera passer cette réforme, et les électeurs étaient prévenus.
Fallait pas l'élire et lui donner cette majorité. On ne peut pas lui reprocher de l'utiliser maintenant qu'il l'a.
L'opposition (la résistance !...) ne pourra se faire que sur d'autres terrains.

Et on est quand même bien loin d'une dictature !! Attention aux mots ! Dans une dictature, tous les gens ayant débattu sur ce forum recevraient une visite de la police, ou des messages d'intimidation, des trucs que certains russes ou certains chinois pourraient nous expliquer...
Et non on ne regrettera pas les vieux députés aussi godillot que les nouveau , sou Sarko , sous hollande que des lèches cul. Leur seul revendication c'est d'aller a la TV, et d'voir du fric.
Qu'ils dégagent, z avais qu'a voté FI , nous au moins on bosse. L'article fustige plus la FI (qui on aussi des député novices...) qui ne fait "que" des amendements de retrait, et c'est mal pour #lautredroite, comme Daniel et Plenel, eux qui ne s'engagent que pour leur pomme et leurs amis de reseau, ils ne savent qu''ereinter nos élus FI, Daniel le fait moins fort qu'a mdp, moins de lectorat et tout aussi a gauche. Il va falloir penser a créer des medias vraiment de gauche, moins intello que le monde diplo (celui de juin un régal) , mais tout aussi a gauche, #lautredroite doit aussi dégager, ils se croient majoritaire les nantis qui ont honte de se positionner a droite , mais qui adorent le libéralisme qui asservit les femmes et les jeunes .
C'est moi ou on va droit vers une dictature qui ne dit pas son nom ?! N'aurait-on pas eu meilleure compte à élire Le Pen ?
C'est la république macronne. Ce n'est plus la République, c'est un truc inédit aussi incroyable dans ce pays que celui qui dirige. Inédit, incroyable avec un troupeau de moutons tondus .Les brebis égarées auront beau bêler, la marche jupitérienne avancera...jusqu'au croche pied inévitable
Une coquille à corriger : ce n'est pas "l'armée service" dans un des messages cités mais... "l'armée servile" (cf l'article de FranceInfo).
La brise du Pays du Matin calme souffle sur l'Assemblée...

La France allait mieux avec Hollande, maintenant elle va très bien.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.