50
Commentaires

Rama Yade, son marathon des médias, ses rétropédalages

Rama Yade était l'invitée de Dimanche + le week-end dernier pour commenter l'actualité politique du moment. La secrétaire d'Etat aux Sports est une marathonienne des médias : interviews, tribunes, réactions, elle est partout et s'exprime sur tout. Mais la marathonienne dispute une épreuve très particulière : comment apparaître le plus possible, en en disant le moins possible ?

Derniers commentaires

Merci à Sherlock pour ce texte, j'ai bien rigolé. On descend de son piédestal ce symbole de l'ouverture aux minorités.

C'est dingue d'ailleurs si on voit la Rama et la Rachida ce qu'elles représentent : la pire image des immigrés en réussite possible ! Adeptes du bling-bling (haute couture, bijoux), pas pros dans leurs boulots respectifs (le conseil municipal j'y vais quand j'ai le temps, le parlement européen ça m'a soulée...), rétives au renvoi d'ascenseur (quand le patron t'offre un poste dans le gouvernement, tu rends la pareil en te mettant où on te dit, ingrates !).

Mais comme dit plus haut, sa popularité ne s'en ressent pas le moins du monde, de l'art du paraître...
Rama Yade me semble être l'incarnation parfaite de la peopolitique à tendance reality show. Ca nous change de Roselyne.

C'est vrai qu'elle est belle, ouahou ça nous change... Elle doit une fière chandelle à Royal qui a lancé la mode (mais en moins belle). Mais alors ce qu'elle raconte est d'un vide, un vide intersidéral mais bon on regarde tellement elle est belle. D'ailleurs Elle est tellement [s]bete[/s] belle qu'à la radio, elle passe beaucoup moins bien. (Sauf chez Demorand ou y a la video sur le web) Ouaho qu'elle est belle.

Bref, Rama Yade il vaut mieux l'avoir en photo qu'en ministre.
Comme chaque mercredi, tout avait pourtant bien commencé. Confortablement installé dans mon canapé d’aventurier du 221 b Baker Street, je m’amusais d’un mauvais anagramme sur Rama Yade / ready-made, lorsque je fus subitement extirpé de ma méditation artistique. On sonna. J’ouvris. C’était un vendeur qui faisait du porte-à-porte. Très avenant, il commença par me vanter les qualités du produit qu’il devait me vendre. Il semblait avoir renouvelé les techniques de vente du démarcheur habituel. En effet, malgré mes efforts, je ne réussis pas à savoir d’emblée ce qu’il souhaitait que j’achète. Mais il continuait à ne pas tarir d’éloges sur ce produit qui changerait presque ma vie. Je me résolus alors à l’écouter jusqu’au bout. Le fameux objet avait à l’origine un nom proche du clown mais il fut remplacé par ce dernier. Souvent injustement utilisé dans des expressions courantes péjoratives, il marque pourtant symboliquement le passage qui nous purifie. Il est même à nos pieds. Bon sang mais c’est bien sûr. « Le paillasson ! » répondis-je avec une force de déduction qui en aurait épaté plus d’un. Le paillasson ne mérite pas en effet un tel mépris. Le paillasson a une valeur méliorative depuis qu’il nettoie de tout sens la forme du discours du politique, ce qui n’est évidemment pas sans risque quant à sa vacuité. Mais brasser de l’air, que ce soit avec ses pieds, ses mains ou sa parole politiques semble être le lot de presque toute sa médiatisation. Je me souvins alors, dans l’article de Sherlock, que Rama Yade avait réussi à faire disparaitre un paillasson de ses discours. Le discours devient alors lui-même un paillasson, mais un paillasson sans fibre pour ne pas risquer de rayer la langue de bois magnifiquement astiquée. Le vendeur de paillassons ne réussit pas à me convaincre, non pas qu’ils n’en avaient pas de jolis, non pas qu’il m’en manquait un, mais aucun n’avait de mordants. Je commence à être fatigué du formalisme politico-médiatique.
Le poste des droits de l'Homme est supprimé, elle fait valoir son droit à en refuser un autre, se fait ouvertement engueuler politiquement parlant, et continue de défendre et de cautionner un gouvernement xénophobe jusqu'à l'os.
Psychologiquement, son cas doit être intéressant à étudier.
Et Anne-Sophie a effectivement fait preuve d'une surprenante mansuétude dans ses questions, je l'ai vue plus incisive.
Les bonnes choses ne durent qu'un temps.
Ou alors qu'elle reprenne des vitamines avant de succomber pour de bon à l'apathie en vogue à la chaine où elle travaille.
Qu'ils sont soulant avec leur identité nationale à toutes les sauces, assorties avec aveuglement d'arguments personnelles.

Moi, j'aimerai beaucoup qu'on m'explique une chose, à savoir où placer cette identité nationale "pour vivre ensemble"'. Pour le moment La République ne reconnaît que la constitution et les lois qui doivent se conformer à la première. Le citoyen se devant de respecter les lois et pouvant faire appliquer la loi et la constitution. Alors l'identité nationale c'est quoi. Je croyais que pour vivre dans ce pays il suffisait de respecter la loi, et aujourd'hui on nous explique qu'il y a d'autres critères que la loi républicaine!!! des critères à définir d'ailleurs, sur lesquels personne ne veut rien dire d'autres que de vagues principes existant déjà dans la loi. La République c'est la loi, point barre.
Au delà de cela, comment va faire ce gouvernement avec la réforme des collectivités territoriales et la suppression/remaniement des régions??? On nous parle d'identité nationale, et dans quelques mois ils vont détruire les identités régionales, avec la même mauvais foi, et le même cynisme. Retenons leurs arguments d'aujourd'hui qui seront à leur opposer aux démantèlements des régions. Qu'on demande aujourd'hui son avis à Alliot Marie, sur l'identité nationale, à cette élue de Saint Jean de Luz, en plein coeur du pays basque, pour voir pour quels électeurs elles en pincent le plus.. Qui prime l'identité nationale ou la régionale.. Bah oui va falloir répondre à ce genre de questions bientôt. Commencez vos copies messieurs les ministres, vous avez mis les mains dans la merde, demain, vous y serez jusqu'au coup.
Et donc dans cette France,qu'ils disent eux même plurielles, il n'y aurait qu'une seule identité, qu'un seul moule dans lequel chacun devrait trouver sa place. Mais n'est ce pas de l'intolérance affichée que de dénier sa place à la différence? Tant que celle-ci s'exerce dans le cadre légal, où est le problème, si ce n'est qu'ils sont intolérants sur tout ce qui parle, bouge, mange, prie différemment d'eux!
Plus on avancera dans cette exhibition et ces leçons de savoir vivre pour bons français de l'intérieur, plus les positions vont se radicaliser, c'est indéniable. Plus ils donneront d'arguments de fosses à purin, plus les français, les vrais, ceux qui respectent la République et rien d'autres seront en décalage profond avec ces valeurs morales d'un autre âge qu'on tente de nous imposer. Et si ce ne sont pas des valeurs, alors ce sont des valeurs légales, et si c'est la loi, tout existe, alors fermons le débat!!
La ramamania est explicable et déroutante à la fois. Si on met ensemble :

- le culot d'un(e) apparatchik de l'UMP
- le cynisme et le talent oratoire d'un avocat d'affaires de Neuilly
- un physique "de rêve" pour publicitaires / communiquants

on obtient une personnalité politique "hors du commun" comme disent ou pensent lémédia, mais j'y vois plus un danger qu'une porte de sortie pour notre pauvre République bonapartisée jusqu'au bout des ongles.
"Mais à force de courir les caméras sans faire de fond ni même de demi-fond, elle finira bien par s'essouffler."

Ben oui, mais vous êtes marrant, c'est exactement ce qu'on disait de Sarkozy il y a 10 ans. Ah on s'esclaffait bien hein, de voir un pareil marchand de soupe courir entre caméras et rétropédalages avec ses petites pattes. Et vous dites que tiens, c'est curieux, Yade reste populaire. Ben voyons.
"Non, une simple réaction à propos de l'attaque criminelle subie par l'équipe de football du Togo (elle est contre)."

Arf Arf Arf, j'aurais rigolé au moins une fois dans ma journée, merci @si !
Pour avoir une intervention de rama Yade plus claire et directe que ses propos consensuels de la télé,je vous invite à regarder un extrait de la vidéo du dernier consiel municipal de Colombes où elle est élue depuis 2008 (même si, selon Isabelle Balkany, c'est de la faute de Rama Yade si la ville a été perdue par l'UMP et gagnée par le PS), elle y parle du logement social à Colombes et cela fait froid dans le dos (25ème minute)!
http://alexisbachelay.typepad.com/l/2009/12/comment-rama-yade-d%C3%A9nigre-le-logement-social-en-conseil-municipal-et-le-maire-remet-les-points-sur-l.html
Bonjour à tous.

Une nouvelle qui va faire plaisir à asi: l'argent dette 2 est disponible sur bankster.tv

Sinon, quelqu'un dans la rédac aurait il des nouvelles de M. Cori ? Son blog les cordons de la bourse est sans activité depuis octobre.
Rama Yade c'est : "Ça compte pour du beurre !" Télé Rama
j'ai l'impression de lire les "posts" du figaro ou du Parisien!!!!!
Cette nana m'a toujours fascinée (dès ses débuts en tant que porte-parole de l'UMP) par ses discours "tout faits" et "tout creux"...
Elle récite, elle a bien appris la leçon de langue de bois et de : "comment biaiser à partir d'une question dérangeante".
Ca, elle sait le faire. Mais c'est la voix de son maître... elle avait un parfait mentor non ? Sarko fait pareil.
Les communicants, ça ne fait que "vase communiquants" mais à l'intérieur des vases, c'est la même daube qui circule... on leur apprend juste à botter en touche.
M'sieu Sherlock, je ne sais pas si vous savez, mais un Marathon c'est une course à pieds...
Pour pouvoir faire du rétropédalage, c'est dans le Triathlon.
Quoi ?
Rama Yade est sur la liste de la course à la Mairie de Paris !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.