36
Commentaires

Rama Yade, le job entre deux chaises

Le Secrétariat d'Etat aux droits de l'homme, un poste intenable ? C'est ce que pense Bernard Kouchner, qui regrette d'en avoir proposé la création à Nicolas Sarkozy.

Derniers commentaires

"On n'est pas protégé parce qu'on est issu d'une minorité, parce qu'on est d'origine maghrébine ou africaine.
On doit faire comme les autres, et je dois même dire, plus que les autres"
Dixit Nadine Morano cité dans Le Monde

"Rama Yade existe parce que Nicolas Sarkozy l'a fabriquée ! On fait un placement, on le fait fructifier et,
au moment où on veut en tirer les bénéfices, voilà..."
Dixit Christian Estrosi dans Le Parisien.

En fait elle n’avait qu’une chose à faire, diriger la liste UMP aux européennes et dire "merci bwana !"
à son Créateur et Maître.

Que fait-elle encore dans cette famille?
Vous pouvez toujours vous moquer d'elle. Malgré tout ce qui peut être dit sur elle, malgré tout ce que le gouvernement a pu faire pour l'empêcher de jouer son rôle (les rares fois où elle aurait voulu se faire entendre), Rama reste attachée à Sarko: il reste son gourou, son oracle. Il pourrait la torturer des années, elle resterait béate devant lui (tout comme Rachida).
Ella n'a donc pas d'excuse, n'a pas besoin d'être défendue.
De toute façon, Kouchner peut bien dire, à juste titre, que les droits de l'homme (internationaux ratachés au Quai d'Orcet) c'est idiot, il aurait fallu qu'il dise que les Droits de l'Homme, ça commence chez soi, sur le plan national.
Dans ce que Yade a répondu à Chabot l'autre soir, j'ai bien compris que les Droits de l'Homme oui, mais pas en France "puisque je suis rattachée au Quai d'Orcet".

Enfin bref, cela est pour moi la preuve que les Droits l'Homme c'est pas un truc de droite, ils ont vraiment du mal avec ce concept.
Parcequ'il s'agit d'un forum parlant de Rama Yade : Interview en ligne du 14 decembre 2008 pour l'emission de la Television Suisse Romande "Pardonnez-moi!" :

clickez ici : ( tsr.ch )
y croyait-elle vraimt? je veux dire, elle ( et kouchner d'ailleurs... sarko, on savait déjà qu'il l'avait foutu là car mignonne, jeune, avec des locks, la peau bien bien sombre, et mec de gauche...du bon populisme comme on en voit qu'en amerique latine...) pensait sincèrement qu'elle allait pouvoir faire correctement son taf? moi je pensais que c'était de l'opportunisme et de l'envie de pouvoir, tt simplement... comme la miss ni pute ni soumise, si elles avaient un min. de jugeotte, elles devraient bien savoir qu'elles sont là pour faire le pantin, pour le symbole, pour faire chier et détruire l'opposition, point barre...
quelqu'un y croyait vraiment, à cette défense des droits de l'homme???
qui parle de RESF??? même pas ici...
Rama Yade comme d'autres ont été choisis uniquement par rapport à un casting qui n'avait d'autre ambition que de frapper l'imaginaire des français .Ce gouvernement m'insupporte à un tel point que je zappe chaque fois que je vois un de ces représentants .Je n'ai jamais été systématiquement contre un parti sauf le FN . Lors de l'émission de cette semaine avec Arlette Chabot sur le 2 , Copé face à Bayrou m'a littéralement scandalisé . Mais là , j'ai eu ma dose . .Je déteste la vulgarité , mais pour le coup j'ai eu envie de chanter la chanson de Patrick Sébastien " ah si tu pouvais fermer ta g .......... Je ne comprends d'ailleurs pas la patience de Bayrou qui aurait dû lui voler dans les plumes .Couper la parole, dire des contre-vérités avec un culot tel que j'en suis tombé sur les fesses . De façon incantatoire ,Copé n'en finissait pas de vouloir présenter Bayrou comme un homme de droite .Quand on connaît l'itinéraire de ce dernier, le placer à droite est une insulte .Bayrou, comme d'ailleurs J-F Kahn le dernier des candidats au MoDem , est ce qu'on appelle un humaniste qui ne pouvait lors de la période du programme commun de la gauche être en osmose avec un parti ayant des accointances avec un parti encore stalinien . (Mon père étant de sensibilité communiste, il a eu les plus grandes difficultés à prendre la mesure des horreurs perpétrés en URSS . ) Ne connaissant Copé que de façon superficielle, j'ai à présent une véritable aversion pour ce personnage qui peut donner la main à qui vous savez .Entre les deux, on pourrait glisser une feuille de cigarette .Quand on met bout à bout les membres du gouvernement actuel, on ne peut que sentir monter la colère et l'écœurement .
RAMA YADE NE SERT A RIEN
Pour une fois, je suis d'accord avec la meute hurlante.
Elle ne sert à rien dans ce gouvernement, car elle n'a rien compris à la politique française, à savoir que:
- l'homo politicus hexagonal tourne sa langue de bois 7 fois dans sa bouche avant de répondre à côté de la plaque et de façon incompréhensible. Rama répond clairement et dit ce qu'elle a envie de dire.
- si sa majesté l'a choisie, c'est qu'elle est musulmane, sénégalaise et black. Ainsi, on peut ratisser large dans l'électorat de complément. Le fait qu'elle soit intelligente et qu'elle ait fait khâgne serait plutôt un handicap.
- les mâles dominants des gouvernements adorent les jolies filles à condition qu'elles ne soient là que pour la photo et qu'elles ferment leur bouche. Ou qu'elles l'ouvrent uniquement quand on le leur demande, selon Clinton. Notre DSK a été blanchi. A méditer.
- les desiderata du roi en place sont à considérer comme des oukases. M'enfin, Rama, refuser d'aller aux élections européennes, c'est de la mauvaise volonté. C'est quand même un endroit où il y plus d'étrangers qu'au parlement français.
- sur un plan strictement personnel, elle ne s'est pas rendue compte que si Sarko l'avait nommée à la défense des ”droits de l'homme”, sa mission était de défendre un seul homme, lui-même. La preuve: ayant zappé cette évidence, le Kou-Kouch panier, habituellement inoffensif, a montré les crocs. Car lui, il défend son maître.
- les pieds-noirs sont nombreux et se cooptent à tous les niveaux. Par contre, les pieds-nickelés qui nous dirigent depuis des lustres ont du mal avec les noirs.
J'espère que vous pourrez vous tirez très vite de là, sinon ils vont finir par déteindre sur vous. Ce serait dommage.
jeanlucpepier.unblog.fr
Mea culpa, j'ai probablement fait une fausse manip : à lire la majorité des commentaires ci-dessus, j'ai dû tomber dans un forum de la Star Ac.
Chaleureuse ambiance au gouvernement : Tandis que Kouchner dégomme lâchement Rama Yade, Devedjian vire Chatel de son bureau.
Si tout ce qui est écrit dans cet article est vrai, on notera l'extrême délicatesse du nouveau promu, fidèle à sa réputation, et le sens de la hiérarchie qui a amené l'évincé à baisser son froc : "Il faut être flexible, et puis il est ministre et je suis secrétaire d'Etat."
C'est vrai qu'il s'en tire à bon compte. Une sous-secrétaire d'Etat aurait sans doute eu droit à un retentissant : "dégage, salope !"
Votre article très intéressant sur la forme et sur le fond :

Le premier point concerne les relations humaines dans l’entourage du Président de la République, avec deux sous parties. D’un côté les travers d’un milieu où les courtisans se poussent du col pour recevoir le rayonnement bénéfice de l’astre solaire. De l’autre, les relations complexes de Nicolas Sarkozy avec le beau sexe, qui sont loin de se résumer à des enjeux de pouvoir. Rama Yade est une jeune femme superbe, UMP de longue date, dont la couleur de peau permet d’illustrer la diversité. En conséquence, s’en séparer est difficile sur le plan politique et c’est une déchirure sur le plan personnel, comme pour Rachida Dati. Si l’on suit un peu la carrière de Bernard Kouchner (qui fait déjà rire avant même de s’être exprimé selon Emmanuel Todd), on peut imaginer qu’il n’a pas fait sa déclaration sur Rama Yade de sa propre initiative. Il est bien trop soucieux de sa carrière pour risquer de déplaire au Président de la République.

Le deuxième point interroge sur la pertinence d’un Secrétariat d’Etat aux droits de l’homme. Notre pays ne respecte par les droits de l’homme et est même régulièrement montré du doigt pour cette raison. Pour couronner le tout, notre pays soutient des dictatures et des dictateurs. Dans ce contexte, un Secrétariat d’Etat aux droits de l’homme est une supercherie sans nom.

Le problème et j’en arrive à un troisième point, c’est que Rama Yade n’avait visiblement pas compris qu’elle n’était là que pour faire beau dans le paysage. Les interventions que certains considèrent comme des bourdes, sont constitutifs de l’exercice de sa mission par cette femme courageuse. Aurions nous entendu parler d’elle si elle ne s’était pas faite remarquer ? Mais ça agace. Elle est belle, elle est jeune, elle a des idéaux et elle se fait taper dessus par tout ce que ce gouvernement compte comme vieux routiers de la politique. Il n’y allaient pas trop fort au début, lorsque Nicolas Sarkozy la soutenait « à mort », pour reprendre l’expression de Jean Sarkozy à propos de David Martinon.

Maintenant, nous entrons dans la troisième phase du mandat de Nicolas Sarkozy. Après l’euphorie et les doutes, on entre dans le réel : la crise économique est là. Les beaux discours et les grandes décisions ne suffisent plus, il faut des résultats. Dans ce contexte, il est très risqué de se croire invincible. Se faire envoyer aux combats des élections européennes, était pour Rama Yade une porte de sortie honorable. En refusant cette offre, elle s’honore, car elle montre qu’elle croit à son combat pour les droits de l’homme. Mais elle risque de voir sa carrière marquer une pause à moins que, et la boucle est bouclée, sa relation personnelle avec le Président de la République soit la plus forte.
Ce mot ne semble pas exister, cf http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2006/03/24/2006_03_cahoteux_chaoti/
Comment expliquerons nous aux autres Pays après toutes ses élucubrations élyséennes, la france reste le pays des droits de l'Homme ? Comment le french- cancan ! peut il découvrir la réal-politique ne rythme avec droits de l'Homme. Ces hommes politiques discréditent le peu de confiance qu'il reste aux personnels politiques dirigeant notre pays.

De mémoires d'éléphants ! je me demande si la france a connu une telle pagaille au sein de son gouvernement ?

De fait Rama Yade a déplu au prince, il m'étonnerait de la compter au gouvernement au prochain remaniement. Mais vu son sens de l'équilibre, et du grand écart le plus bel avenir lui est promis ! suffit de copier son mentor !

En refusant d'être candidate aux élections européennes de juin 2009 comme Sarkozy le souhaitait, Rama Yade a sérieusement hypothéqué son avenir au gouvernement. D'après Le Monde, le chef de l'Etat a abandonné l'idée ne de lui faire prendre la suite de Jean-Pierre Jouyet, au secrétariat d'Etat aux Affaires Européennes.


Une question : peut-on être député européen et secrétaire d'Etat aux Affaires Européennes ? Je ne pense pas.

En fait, elle subit le même sur que les femmes du 1er gouvernement d'Alain Juppé : une femme noir jeune aux Droits de l'Homme, c'était en fait pour faire joli dans les médias juste après l'élection du Président de la République.

Maintenant Rama Yade a "pris du galon"; elle tente de garder sa place au gouvernement, mais elle ne sert plus à rien au chef de l'Etat.
60eme anniversaire de la Déclaration Universelle, signée à Paris. On fête l'évènement comme on peut. Et en France, en ce moment, on peut peu.
Bjr,

« Notre métier n'est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie.» Albert LONDRES

ASI est loin de ceci non ?

Franchement, on ne sait dire si c'est le projet de la télé ASI qui fait ces perturbations mais le niveau baisse...

Et, en période de renouvellement d'abonnement, ce n'est pas très judicieux.

Au point, que l'on vient d'écrire ceci envers les faits kleenex de l'info de "kaka"...

http://gueulante.20minutes-blogs.fr/archive/2008/12/11/quand-la-presse-francaise-se-fabrique-ses-lecteurs-zappeurs.html

ASI, il faut se reprendre, arrêtez de nous faire du buzz contre les autres.

Vous avez pourtant de bonnes plumes non ?

Au boulot.

JD
l'Equipe
gueulante.fr
Je ne comprends pas quelle mouche a piqué @si et les @sinautes qui prennent pour argent comptant ce très beau fumigène que leur fournit l'UMP, l'affaire Rama Yade.
On se croirait au JT de F2 voire dans une enquête de Match !

ouh ouh, y a quelqu'un ? Yade a gaffé ok, Kouchner a été mufle ok, mais on s'en fout, et ce secrétariat d'Etat depuis le début c'est, même s'il y a probablement une part de louable candeur et de sincérité dans l'engagement politique de Yade, de la poudre aux yeux. Un franc-parler ? des convictions ?
Une femme de convictions reste-t-elle en poste en cautionnant une politique étrangère pareille (VIP de centrales nucléaires pour la Libye et la Chine, etc.) ?

SVP parlez-nous du traitement du reste par lémédias. Et la réforme du code des marchés publics passée inaperçue, dont parle le Canard ? et les récits de gardes à vue abusives racontées par le même Canard rien que pour l'année en cours ?

L'Elysée a-t-il réussi à enfumer même la critique des médias ?
Depuis quand @si se laisse prendre au mythe des "couacs", et se contente de faire du bon Aphatie ?
le son est assez mauvais sur les extraits vidéo ou c'est mon pc qui déconne?
Rama Yade sert peut-être à rien... mais ce n'est pas pire que de faire l'ENA (ou l'école d'Uriage). Elle a eu le courage de dire ce qu'elle pense vraiment en plusieurs occasions. On peut au moins la saluer pour cela... Au fond, ce n'est pas pire qu'un Hyper soutenant les anti-CPE alors que ses flics tabassent et que Napoléon de Villepin est chef du gouvernement. Sa carrière politique ne fait que commencer, contrairement à ce que disent en ricanant ceux qui l'achèvent. Et puis "... en attendant, mon vieux Corneille..."
C'est dur la vie de courtisan, surtout lorsqu'on a quelques principes!!
Jouer la carte des droits de l'homme dans un gouvernement qui n'a de cesse de les piétiner un à un dans son propre pays...
C'est quand même une gageure.
En connaissance de cause, elle se trouve au pouvoir parmi des gens qui n'ont aucun sens de l'honneur, veulent exister à tout prix et profitent de leur place privilégiée pour se servir eux et leurs proches.
Et là, quelle surprise, elle se fait lâcher par un mec qui a profité de sa situation pour "suggérer" son épouse à de hautes responsabilités, qui gueule devant les journalistes soit à cause de leur simple présence (cf la chronique ovni génialissime de Yann Barthès) soit parce-que l'intervieweur ne cire pas les pompes de son invité (France 24)...
Tellement content de ré-exister politiquement qu'il a quitté son rôle de figurant qu'il endossait depuis plusieurs années quand il se réclamait de gauche, et sauta dans le wagon UMP récupérateur d'extrême-droite sans aucun problème moral.

Elle va peut-être enfin avoir l'occasion de vraiment vivre dans un air moins fétide, si elle arrive à s'éloigner de ces grisâtres de seconde zone que sont les pantins de Sarkozy.
La seule erreur de Rama Yade, comme celle de beaucoup de
français, aidés par la pauvreté de l'alternative: croire en Sarkozy.
Qu'elle démissionne avant d'être virée, qu'elle prenne du recul, et
qu'elle se soumette au verdict des urnes dans un scrutin qu'elle
aura elle même choisi.
Les électeurs ne se tromperont pas et feront un triomphe à
celle qui aura osé dire non, qui aura été fidèle à ses idéaux.
Bernard Kouchner aura manqué d'élégance, pour le moins, en
disqualifiant un secrétariat d'état dont l'existence devrait
être une fierté pour la France.
Défendre les droits de l'homme n'a jamais été facile et l'est
de moins en moins par ces temps de crise.
Rama Yade a fait de l'excellent travail, elle est populaire et le sera
encore plus, maintenant qu'elle va apparaitre comme celle qui aura
osé refuser d'être un simple pion sur l'échiquier de la
stratégie Sarkozienne.
J'ai souvent été gêné pour Rama Yade qui en tentant de faire son boulot ( et semblant y croire sincèrement ), n'a gagné que désaveux et placardisation progressive.

Dire " merde " aux chinois dès le départ aurait pu éviter le carnaval auquel on assiste... Sarko visitant le Dalaï lama la mort dans l'âme, encore plus faux que d'habitude, tenant l'écharpe comme une serpillière et ne recevant en retour que le mépris de ses " amis " chinois.

Cette affaire est égalée dans le ridicule par Kadhafi qui plante sa tente à l'Elysée pendant que son fils continue ses frasques, impunies jusqu'a maintenant.
Ah oui, il y a aussi Medvedev qui se fout ouvertement de Sarko dans un discours, alors que Nico a pourtant été très " prudent " sur la Géorgie et qu'il a félicité Poutine.

La Realpolitik ne signifie pas devenir la risée du monde entier en reniant les principes fondateurs de la République. Des " paillassons " , j'en vois deux. Monsieur Bruni et Kouchner.
Snif, c'était la seule que je pouvais voir dans ce gouvernement, Rama... ( et en plus, quelle belle femme ! )
il y a un petit détail qui m'a sauté à la figure quand j'ai entendu parler kouchner, c'est le moment pour le faire, c'est à dire dans le prolongement des demandes pressantes chinoises d'un "geste fort" pour se faire pardonner la rencontre avec le dalai lama. s'il y a un écho dans la presse chinoise à cette histoire, il doit être grinçant de rire!
Merci pour ce long récapitulatif d'une si courte carrière politique, d'autant plus courte que les rares interventions de Rama Yade ont quasiment toutes été suivies de contorsions médiatico-linguisitques destinées à vanter la realpolitik de notre Guide Suprême et souligner en conséquence l'inutilité du Secrétariat d'Etat aux droits de l'homme. Au finale, Rama Yade, loin d'être un symbole, a surtout été cantonnée à un rôle de potiche à laquelle on a toujours demandé de la fermer.

Il eût été toutefois plaisant de rappeler ce que dit notre vénéré président concernant les droits de l'homme (propos visibles ici et ). Ainsi, en reconnaissant la profonde vacuité de la fonction de Rama Yade, Bernard Kouchner ne ferait-il pas le terrible aveu de l'impossibilité de combiner non seulement défense des droits de l'homme et politique étrangère, mais également beaux discours idéaux et pratiques politiques bien moins reluisantes?
Récapitulatif très intéressant et instructif. Les images ne trompent pas ici : au sein du gouvernement, un représentant des droits de l'Homme est condamné à faire de la figuration et à pratiquer la langue de bois. Vous me direz : "comme beaucoup de Ministres et autres secrétaires d'État". Oui, sauf que là en l'occurrence, cela dessert la défense des droits de l'Homme . Je serais alors tenté d'être de l'avis de Bernard Kouchner.

Cyrille
Mon blog : http://jepenseoujesubis.free.fr
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.