126
Commentaires

Qui sème la panique...

Il y a des mots rien qu'à leur évocation tu te mets à faire n'importe quoi et c’est exactement ce que je vais faire dans cette chronique qui cède à la panique.

Derniers commentaires

[large]On a retrouvé le point G ![/large]

Merci qui ? Merci François Morel !!!
;-))))
toujours, au point au niveau musical, surtout face à sleepless & cie :-), je vous propose une p'tite panique badinterrienne pour ce long dimanche de valentin...
Sarkasme
"Par le moyen d’un grand bruit..." en effet, Besson n’est là que pour détourner l’attention en faisant du remue-ménage, un bruit de fond, qui si on tend trop l’oreille, risque de nous divertir ! Le spectacle est ailleurs. Regardons plutôt l’illusionniste qui tire les ficelles, et veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Pantalonnade dans la commedia dell’arte, chez nous « Pan-pan talonnette »
couverture Siné hebdo
Excellente façon de détendre l'atmosphère, cette rubrique, en plus étayée par une super culture! quant au forum, il ya de grands imaginatifs, heureusement, au moins on se marre.
En levant un pan du voile, vous avez mis dans le mille.
"ils doivent bien ricaner de nous savoir tous niqués."

ha non! pas niqués ! c'est trop trop trivial !
Bon désolée de plomber l'ambiance, mais je ne sais pas où poster ça, et d'autres paniques se préparent: avez-vous lu l'avant-projet de loi Besson concernant les sans papiers? C'est dans le Monde. Par exemple: délai pour déposer un recours après un OQTF réduit de 30 jours à 48h...
Chro-nique qui apaise la pan-nique ! Ce moche Pan n'a pas été alaité par sa mère, et voilà le travail ... Un monstre qui a fait tout plein de petits à la bourse.
Super, la référence à l'hilarante série (et au film que je n'ai pas vu) Panique au village Anne-Sophie!

Justement, il s'en passe de belles dans mon village, ou pas loin, c'est à dire chez moi. Je vis au coeur d'une forêt de 300 ha, les doigts de pieds en éventail cela va sans dire. Bon, ma forêt est au premier abord une forêt tout à fait conventionnelle aux normes NF, la forêt de base de Sologne, avec des arbres de forêt, des buissons de forêt, des champignons de forêt, de l'humus de forêt, des chemins de forêt et même des citadins qui aiment saloper les forêts avec des couches culottes de la mère Badinter et autres déchets de pique-nique par exemple. Jusque là, rien de très glamour je l'avoue, même en cas de feu de forêt, puisqu'alors on peut faire un jeu de mots stupide comme "les feux glamour", oui ben je vous avais prévenus, je vous prends pas en traître, j'ai ma conscience pour moi. Oui bon.

Souvent donc, à la faveur d'une journée d'oisiveté mère de tous les vices comme je les aime, j'enfile une tenue de chasseur, à savoir une panoplie marron treillis, un chapeau ridicule, une gibecière, des bottes, j'enfile aussi trois litrons de rouge cul-sec mais ça c'est obligatoire pour développer un sixième sens, faut bien se rendre compte qu'on est complètement en osmose avec la nature à ce moment-là, et complètement bourré aussi mais c'est pas grave et même recommandé, on peut dégueuler dans la forêt sans salir la moquette et déambuler sans se prendre les portes, ça paraît évident. Non je dis ça parce qu'il y a des gens qui ne connaissent rien, et si vous avez des fois la sensation d'être dans une forêt où il y a de la moquette ou des portes, soit vous devriez être suivi médicalement, soit vous devriez sortir un peu de chez Ikéa. Bon je signale que je ne vise pas les Suédois, j'aime la Suédie et ses habitants blonds et stupides, et je prends les devants pour ne pas être accusé d'antisuédisisme. C'est dingue comme je m'égare, souvent.

Bon j'avoue que je ne chasse pas vraiment non plus. J'ai une carabine à plomb et je m'emploie surtout à tirer des plombs dans les fesses des petits bestiaux, comme ça juste pour les faire chier. C'est rigolo. Enfin de mon point de vue d'un mètre quatre-vingts évidemment. Parce que du leur je suis sûr qu'ils aimeraient s'en passer, c'est comme qui dirait une intuition féminine que j'ai. Je suis balèze en intuition féminine. Par exemple, je sais que quand je rentre bourré de la chasse, ma douce moitié va me gueuler dessus pour diverses raisons complètement futiles et que je vais devoir lui coller trois plombs dans les fesses pour avoir la paix. J'aime me conduire en jeantleumanne. Si elle savait la chance qu'elle a.

Nonobstant, rien du tout. Non des fois, je rajoute des mots à la con juste pour paraître cultivé, pour que les gens se disent "ah ben t'as vu le mec, il est cultivé, il connaît le verbe nonobster", c'est important d'avoir une bonne couche de vernis culturel, même si c'est moins résistant qu'un vernis polyuréthane ou cellulosique à la longue. Je préfère d'ailleurs le vernis à la lasure, c'est plus léger la lasure, et puis faut refaire les volets tous les ans, c'est chiant. Surtout quand comme moi, on fait une allergie aux volets. Enfin bref.

Donc ce matin, parti à la chasse au lapin, je déambule de-ci de-là, du moins j'essaie de suivre les chemins qui tournent autour de moi avec les arbres, on n'est pas aidé j'vous l'dis, déjà qu'on boit pas mal, si en plus les éléments se liguent contre nous pour nous faire perdre les quelques neurones qui surnagent dans le rouge, mais bon. Donc à un moment, je me mets à quatre pattes pour stabiliser la machine et réduire la voilure, et pour augmenter l'adhérence faut bien le reconnaître. J'avance comme ça quelques mètres, le temps de marquer mon chemin de quelques dégobillages faisant office de marqueurs ou de fil d'Ariane comme on veut, et je tombe nez à nez avec une bande de petits lapins! Et là surprise! Le chef de la bande de lapins...n'est autre que Panpan, le lapin de Bambi, pas celui qui est mort au mois de juillet dernier, non l'autre, celui qui tape du pied compulsivement. Ne me demandez pas ce que veut dire compulsivement, je viens de l'apprendre et je trouve qu'il est très joli comme mot, même s'il ne rapporte que dalle au Scrabble, pas comme kiwi, Xanax ou Zorglub.

Du coup j'ai été pris de panique, parce que je sais très bien que Panpan n'existe pas, enfin sur le DVD si, sur la jaquette aussi, mais pas dans la vraie vie. Je suis donc rentré en quatrième vitesse chez moi, conscient de commencer une crise de delirium tremens. J'ai vraiment eu peur. Je me rends pleinement compte à l'heure qu'il est. Il faut vraiment que j'arrête la boisson. Au moins jusqu'à ce soir. Faut commencer petit.

Merci pour cette chronique Anne-Sophie.
Et merdre !!! i zont déjà épuisé le stock de jeux de mots pourraves !!! Et moi qui croyais être fortiche en 1er degré, me voilà surtout bon dernier... à arriver.

N'empêche, super chro(pa)nique, Anne-So, avec juste ce qu'il faut de sexe et poivre... et de bouillon... de culture.

J'ai écouté/entendu Stiglitz ce matin et je pense qu'il faudrait au minimum lire son dernier bouquin "Le triomphe de la cupidité" non ?
Anne Sophie c'est quoi le "coup du Roseau" ???
Vous avez trouvé quelquechose sur le sandwich "Pan ini" ??
Casse Dale au Roseau ??
Emincé de Nymphe ??
"Le labyrinthe de pan" super !!! Allez toutes et tous le voir (si
c'est encore possible) !! (ou en DVD alors)
Super boulot Anne Sophie .
Certes,pour le moment, ils nous font la nique,mais "niquera bien qui niquera le dernier" ! et, là, tout est ouvert !

Votre chronique est érudite et désopilante ! Elle fait grand bien à mes zygomatiques ! et mes grands-droits en sont tout tonifiés !
Les marchés seraient donc comme des molosses inconscients de leur force et qui prennent peur facilement. Il faut les "rassurer", les pauvres... sinon ils nous bouffent tout crus !

A lire : Frédéric Lordon dans le dernier Diplo : Et si on fermait la Bourse ?
Les leur couper serait plus approprier, non ?
Croustillante chronique, qui m'a rappelé mes cours de latin (mais en mieux).

Par contre, y'a quelques traces de la vôtre de panique :

la notion de peur n’est pas liée à sa disgrâce mais à une toute autre légende


http://www.cce.umontreal.ca/capsules/2816.htm
Troublée par la répétition de "La Grèce... ne fait plus confiance". Envie de répondre : à qui ? à la margarine ?

Parce qu'en fait, on ne lui fait plus confiance, donc la Grèce n'est plus faite confiance, enfin bref, elle n'inspire plus confiance aux spéculateurs.

Bougre de transitif, un peu comme dire, il l'a marié pour dire il l'a épousé, alors que c'est le maire qui les marie
bougre de "faire" qui veut tout et rien dire, mais qui là est prisonnier d'une phrase toute faite, qu'on ne peut modifier.




http://anthropia.blogg
Jolie chronique.
Il est vrai qu’avec « pan » on peut s’en donner à cœur joie.
Les contrepéteurs ne vont pas tarder à rappliquer, style « le pan qui glisse » (la « flûte de Pan » étant elle-même une contrepèterie ).

À noter que « panique au village » est aussi une bd diffusée dans Spirou publiée au départ sous le nom d’ « indien et cow-boy ».

Et sinon pour les vicelards qui trainent sur ce site, vous avez des noms ?
Une autre panique... avec les Marx Brothers : "PANIQUE A L'HOTEL"
(n'est-ce pas dans ce film qu'ils parviennent à faire entrer une 15zaine de personnes dans une toute petite chambre) ?
Pour l'affiche de cinéma, je préfère celle du film de Julien Duvivier avec Michel Simon (film tiré d'un livre de Georges Simenon "Les fiançailles de Monsieur Hire")
l'affiche est aussi ici (je n'arrive pas à ouvrir votre site Paméla)
Le vôtre me semble également fort bidon.
votre lien est "forbidden" !

la voici sur une autre source
c'est fou car quand je clique sur votre premier lien, l'accès m'est 403 forbidden (ou fort bidon comme dit Ulysse). Et mon lien fonctionne bien. Mais apparamment pas pour vous. Étrange tout ça. En revanche votre second lien est accessible.
les voies [s]du Seigneur[/s] de la Toile sont impénétrables ;)

Avec "pan" vous risquez de vous retrouvez avec des jeux de mots salaces comme dans une chronique précédente
Pour les liens précédents d'Anne-Sophie et le vôtre, il s'agit apparemment d'un bug de Firefox.
Vous pouvez les ouvrir avec Safari de préférence, ou sinon, avec Internet explorer.
Voili voilou.
D'ailleurs c'est bizarre ce genre de bug, et ça arrive souvent sur firefox.
Si tu suis le lien, tu as le message "fort bidon", et si tu copie/colle l'url dans une nouvelle fenêtre, ça marche.
Pourtant je préfère faire confiance à petit panda éclatant :)
Moi aussi ^^.
Voila comment régler le problème sur Firefox: bloquez-votre-referer
La conclusion est donc que certains sites bloquent l'accès en ciblant la combinaison arretsurimages.net + Firefox, pourquoi ? mystère

Edit: c'est pas Firefox qui est bloqué, Ce sont les navigateurs polis qui indiquent leur referer (je viens de tester avec Opera)
Et sans doute pas @si en particulier, mais plutot un referer externe, ils en ont marre de se faire pomper la bande passante :D
Meeeeerci Anne So, pour la kro, et pour y avoir inclu mon cher Tonton Georges, parce que dès lors que je vois Pan dans le texte, je l'entends!
(pas pan, mais Georges :-) )
Merci aux postant-e-s pour vos jeux de mots qui laissent pantois-e...
[quote=Elle ne fait plus confiance. Les pays de l’Europe du Sud, eux aussi très endettés, ne font plus confiance non plus.]

Ce serait plutôt la Grèce n'inspire plus confiance et les pays de L'Europe du Sud n'inspirent plus confiance.
Y'en a une une qu'est vach'ment impatiente
c'est la Pépette qui part en vacances
demain elle s'en va planter sa tente
sur une plage au bord de la France
Elle prépare ses affaires énervée
elle s'agite elle s'affaire elle panique
depuis le temps qu'elle est paniquée
elle rêve d'un grand amour exotique...


"Le retour de la Pépette", à l'époque ou Renaud était au meilleur de sa forme.
...et les couches Pampers , ça veut dire qu'elles se trouent dans le monde entier?
Panique ,certes , mais Brad ?
À propos de « serpent qui se mord la queue » :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Serpent_mon%C3%A9taire_europ%C3%A9en

C’est sûrement un pan de la [s]crise[/s] panique d’aujourd’hui…
Waouw, Anne-Sophie !
Lecture bien plaisante (légèreté remarquablement dosée ...)
(Je vois que votre chronique provoque une réunion de potaches !)
Le papa de Pan aurait quand même dû se méfier chaque fois que son épouse lui disait, l'air innocent : "Tu as déjà assez bossé, Peter, repose toi. Aujourd'hui c'est moi qui vais traire le bouc".
Et l'infidèle prenant les jambes à son cou en découvrant le fruit de ses amours zoophiles... Chochotte, va !
A l'époque, déjà, les femmes ne brillaient pas par leur sens des responsabilités.
et si les nymphes le fuyaient... sacré Pan !
Il est bien sage votre Pan! pourtant il arrive que Pan nique (enfin s'y prépare).
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.