98
Commentaires

"Qui êtes-vous, Audrey Pulvar ?"

Elle défilait avec les salariés de France 3, dans toutes les manifs pour le service public. Elle interpellait Sarkozy sur les sans-papiers. Elle ferraillait avec Wauqiez, avec Copé. Et puis, après quelques signes avant-coureurs, elle se fait filmer dans un sauna, ou s'entraînant sur une barre de strip tease. Didier Porte ne s'y retrouve plus. Et l'interpelle, angoissé: "qui êtes-vous, Audrey Pulvar ?"

Derniers commentaires

Ce serait bien de publier les commentaires en ordre chronologique inverse, ce qui renouvelle la page de manière bien plus agréable et visible.

Ou alors, de nous offrir le choix d'un sens ou l'autre, par sujet ou pour tous (en paramètres perso).
Sortons de la France classique et formatée, où chacun doit avoir une étiquette, une seule, le plus longtemps possible.

Nos curiosités sont multiples, nos facettes ou "personnages" aussi.

On peut soutenir les luttes ouvrières de plus en plus chaudes, et les saunas ; aimer lire et danser ; démonter un sarkomenteur sérieusement et faire le pitre un autre soir.

Pulvar se marre, aussi, et elle a bien raison.

A quoi servirait de "lutter pour le bonheur des autres", et de vivre comme un cul coincé ?
Dans l'émotion j'avais oublié: Très bonne chronique, merci.
Ma-gni-fique !
Bonjour
La question méritait d'être posée et merci à Didier de l'avoir fait avec humour et du tact (les images parlent d'elles-même).
Y'a eu un débroussaillage sur le forum, ou c'est une idée ?
Une fois encore , on égratigne une femme délicieuse qui a travaillé aux côtés des plus grands comme Laurent Ruquier.
Oui ,on l'aimait bien.Et on l'aime encore.
Merci Didier !
Ça c'est de la super chronique, qui égratigne avoir humour, intelligence, et sans méchanceté parce que l'Audrey d'avant on l'aimait bien.
je pensais plutôt à [large]ça[/large], comme signes avant-coureurs.

mais c'est vrai qu'il n'y a pas d'images.
À cette question, mon cerveau et mes gonades ne sont pas d'accord.
Quoique. Mon cerveau est soudain turgescent, elle commence à me plaire !

Mon cœur, quand à lui, se méfie de la raison, et crie à l'unisson de mes gonades "qu'est-ce qu'elle est bôôônne !!!"

La nature a parlé. C'est pas toujours propre, la nature.
La question pourrait-être "Qui étiez-vous, Audrey Pulvar ?"
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.