17
Commentaires

Qui arrêtera la loi Cazeneuve contre le "cyber djihad" ?

Censé lutter contre le départ de jeunes volontaires ou de résidents français en Syrie, le projet de loi de lutte contre le terrorisme, proposé par le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve et voté à l’unanimité mardi en commission, présente-t-il de réels risques pour le respect des libertés et minimise-t-il le rôle de l’autorité judiciaire ? C’est ce que semblent penser un certain nombre d’acteurs du numérique en France. Etat des lieux avant que le projet de loi ne soit débattu à l’Assemblée le 15 ou 16 septembre.

Derniers commentaires

Les islamistes d'Ankara prouvent chaque jour qu'il n'existe pas de limite à la connerie.
Les merveilleux sourires des femmes libres de Turquie.
Il ne faut pas oublier que aucun blocage sur internet (espace international) ne peut être que limité au pays qui met en place et que les moyen disponibles pour contourner ces blocages sont nombreux et oblige les personnes souhaitant consulter ces sites bloqués à utiliser des moyen d'anonymisation rendant alors plus complexe et moins efficace le travail des services de renseignement. Si on pousse le raisonnement cela est même contre productif pour ce genre de services : à la place de bloquer le site il serait plus judicieux de récupérer les méta données des utilisateurs qui s'y rendent. Car que l'on soit clair, une personne souhaitant accéder à ce genre d'informations le pourra toujours et ce n'est pas un pauvre petit blocage par les FAI français qui vont l'en empêcher... par contre pouvoir lister et recouper les informations sur les personnes qui se rendent sur ce genre de site permet au services de renseignement de se tenir eux même informé... Je vais même pousser le raisonnement plus loin : en politique on le fait aussi de laisser un peu de liberté aux extrêmes pour pouvoir mieux les contrôler ...
Bonjour, est-ce que ce projet de loi figure dans le programme du parti socialiste, a-t-il été validé par des citoyens lors d'élections ?
Si le terrorisme consiste à tuer des civils qui ont le malheur de se trouver au mauvais endroit, à la mauvaise heure, alors l'application de cette loi entraînera le blocage de tous les sites faisant l'apologie des gouvernements US et Israéliens.

Comme répondait De Gaulle à celui qui criait "morts aux cons !"... "vaste programme !".
Je crois que vous ne comprenez pas les risques auquels nous sommes soumis.

Il y a une guerre terrifiante qui est en train de se dérouler à deux heures d'avion.

Les pays touchés directement et intensément sont: le Pakistan, l'Afghanistan, la Syrie, l'Irak, la Lybie, le Nigéria, la Somalie, le Mali, le Soudan...
Sans parler de l'Asie centrale, ni d'Israel.

Il y a sans doute en France 120 000 Salafistes. Et le Quiétisme est un bobard.

Il y a des centaines (et peut -être des milliers) de Français qui font la guerre en Syrie actuellement et qui vont revenir, après avoir participés et assistés à des violences
terrifiantes.

Ils n'ont en Syrie qu'un but : Pourfendre du Mécréant.

Et des dizaines (centaines?) de mineurs (garçons et filles), qui se radicalisent tous seuls devant Internet et partent faire le Jihad.


Alors oui, moi, j'attends pour le moins de l'Etat, qu'il essaie de réagir....
Dur dur, quand on croit plus en rien,, de traquer la foi des autres.
Comment faudra-t-il rédiger la loi pour ne pas bloquer les sites de l'ambassade d'Israël ou de son armée?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.