45
Commentaires

Quand les blogueurs-star ont le clavier qui flanche

Parmi les multiples particularités des nouveaux médias, un rapport plus relâché à l'orthographe... et à la coquille.

Derniers commentaires

J'ai connu un responsable d'une vingtaine de cadres qui était obnubilé par les fautes d'orthographe. Il passait son temps à corriger celles ci avec un stylo rouge (comme à l'école), puis la mode changeant, il collait des post it dans tous les sens. Sa journée se déroulait ainsi, sa compétence s'exerçait à déplacer les accents aigus des circonflexes, puis arriva....
le premier traitement de texte....
Malgré quelques imperfections, la machine arrivait à positionner d'elle même ces petites virgules qui donnent tout le fumée d'une phrase.

Cet homme en éprouva une aversion totale vis à vis de cette odieuse machine qui venait de le remplacer. Il se ferma dans son bureau et y attendit la retraite .
L'orthographe lorsqu'elle est utilisée comme unique valeur culturelle, alors que ce n'est qu'un vecteur de compréhension, perd son rôle et prive les personnes du droit à l'expression. C'est une ségrégation.

J'ai oublié de dire que ce responsable se grattait également les c...., pour en revenir au débat précédent, mais était ce bien important ?

Grand merci à ce forum qui m’a permis de parler de ce Monsieur que je n’avais eu aucun mal à oublier !
eh ? vous connaissez la novlangue ?
ce serait pas la solution à tous nos... mots ?
[quote=en demandant au procureur d'interjeter appel dans le cadre de l'affaire du mariage annulé de Lille.]

Il ne manquerait pas un mot devant "appel" par hasard ? ;)
Je remarque aussi ce phénomène sur le blog de Laurence Haïm sur Canal. Et en biiiiien pire. Mais bon quand on est pressé...
Félicitations.
Il y a toujours des mots difficiles à placer dans les conversations.
Etonnant pourtant que vous ne connaissiez pas Saint Bécherel, toujours au service des démunis de la langue, même celle ironique.
Je vous félicite de ne jamais avoir eu besoin de son soutien en implorant son pardon pour toutes les fautes commises.

En pointant ce lourd glaive qui trône entre mes mains, je ne pourrai que vous répondre que c'est juste une carotte.

Bon il faut que j'aille travailler mon subjonctif car ce n'est pas encore gagné.
Belle initiative de se gausser de participes trépassés, même si la cueillette reste modeste.
Vous êtes payés aux chroniques ?
En bref, beaucoup de bruits pour rien.
Pour les fautes d'orthographe, il y a toujours un âne pour vous les faire remarquer, avec en plus cette petite pointe d'agacement de celui qui sait, ce qui à mes yeux est une faute de tact et de savoir vivre.
Sur ce point les règles sont assez floues.

Cultivant allègrement les fautes, qui poussent comme du chiendent, je suis également confronté à cette tare, mais que celui qui n' jamais fauté me jette le premier dictionnaire.

Maintenant nous savons qu'@SI ne laisse rien passer, même ce qui relève d'un intérêt assez dérisoire.
En plus "ILS" ont la dent dure, sous des airs pépères.

@SI est de plus en plus conjugué à l'imparfait, mais soyez sur vos gardes car les légions monteront à l'assaut au moindre écart des règles académiques..
Ce sera le prix à payer en votre qualité de donneur de leçons et priez Saint Bécherel pour qu'il vous donne la force de ne jamais en commettre car la plèbe sera sans pitié.

Bonne chance.
Pourquoi reprocher à des journalistes pressés des fautes qui ressemblent plutôt à des erreurs de frappe et ne pas remarquer les fautes de français ENORMES de notre chef de l'état ?
La dernière en date justement au début de l'interview accordée à RTL récemment (interviewer J.M Apathie ) :" Luc Chatel (...) a été voir les prix dans un supermarché et après il est allé en Allemagne et qu'est-ce qu'il s'est aperçu ? " Sans commentaire ...
Bravo pour votre article !
Je suis heureux de m'être abonné au site internet du petit trublion des médias pour apprendre que les blogueurs-star (...) ont un rapport plus relâché à l'orthographe... et à la coquille.
Si j'ai bien compris l'organisation du site, les articles de la rubrique bleue sont rédigés par des journalistes et non des chroniqueurs. L'onglet, en haut de page, nous parle aussi de contenu.
Pour cette fois, l'article est un peu creux et ne relève pas vraiment d'une véritable enquête journalistique. Peut-être le journaliste qui signe " la rédaction " aurait-il du étendre la question aux coquilles et fautes d'orthographe présentes sur les sites internet des grands journaux et dans les dépêches. Nous expliquer le mécanisme de relecture dans la presse écrite. Creuser un peu son sujet. Bref, nous apprendre des choses.
Pour conclure, et sans cautionner un quelconque laxisme orthographique, j'aurais préféré un article béton comportant quelques fautes plutôt que du remplissage sur un sujet futile.
aie aie, étant très coutumier du fait, j'hésite presque à réagir à cet article. Si les fautes d'orthographes sont une plaie (le laisser-aller conduit aisément au langage SMS) , il est très difficile d'y couper quand on en fait régulièrement, ce n'est pas une excuse mais même en étant volontaire, quand l'apprentissage n'a pas été fait, ou mal fait, un ré-apprentissage est très loin d'être aisé. Cela dit, je trouve les réactions à ce genre de choses trop épidermique et totalement extrême (on cri à l'agression quand même ! même pour des cas très mineurs), et cela tient de l'erreur tellement impardonnable que cela occulte le contenu du texte, ça me gène, j'ai l'impression que cela donne à certain un droit de pugilat facile faute de pouvoir réagir intelligemment au contenu de l'article. Un peu de décence et civilité serait de rigueur et au lieu de crier à l'agression rétinienne, il est plus efficace et courtois de relever les méchantes fautes de les faire passer à l'auteur (publiquement ou pas) enfin qu'il corrige le tout. Les autres disciplines scolaires (pardonnez l'expression), comme une erreur de datation (qui, je trouve est de loin la plus grave des erreurs que l'on puisse faire) ou de calcul, ne provoquent pas autant d'urticaire chez les gens qui se sentent concernés et les erreurs sont corrigées au fil de la discussion sans provoqué de catharsis. Allez comprendre cette malsaine exception...
J'ai surtout remarqué des erreurs dans les vite dits... comme ce vite dit sur le traitement du mariage annulé par Gilles Klein... on avait droit à du jeudi 30 mai, du jeudi 31 mai, du vendredi 31 ou quelque chose dans le genre, il a fallu que je prenne mon agenda pour essayer de comprendre les dates effectives. Je voulais signaler, et puis j'ai du me dire que ce n'était qu'un vite dit... et puis j'ai du oublier. Cela dit, je n'en ai pas tenu rigueur à l'auteur de l'article. Je suis moi-même un très grand faiseur de fautes, je ne m'en sorts en grande parti que grâce aux correcteurs informatiques, pas toujours d'une grande fiabilité mais tout de même d'une grande utilité. Cela permet au moins de repérer à coup sûr les coquilles du type "cetet" pour "cette" comme dans l'un des derniers vite dits... (je taquine !) le mot est souligné, on le repère immédiatement, on le corrige (ou non si l'on sait que la machine se trompe, ce qui arrive) et on diminue considérablement le nombre de fautes. Ainsi le "proriétaire" eut-été instantanément repérer par le logiciel.

Il faut noter aussi que s'il est parfois facile de repérer les fautes d'orthographe réalisés par les autres, il est beaucoup plus difficile de repérer les siennes puisqu'ayant travailler sur le texte, on s'attache bien souvent plus au fond qu'à la forme et que ce que l'on a pas vu à la première écriture, tout absorbés que nous étions à la rédaction que nous faisions, passe souvent à la trappe à la lecture.
Comme dit plus haut, le problème est loin de concerner uniquement les blogs.
Je dois d'ailleurs à ce propos décerner la palme à yahoo.fr, qui a fait une bourde assez superbe il y a quelques jours. Vous vous en souvenez peut être, le chef de l'ETA avait été arrêté à Bordeaux. Et là, en page d'accueil de yahoo, que voit on: "Coup dur pour l'Etat: son chef présumé arrêté à Bordeaux".
J'ai fait une copie d'écran tellement c'était beau.
Dans vos articles aussi on trouve souvent des couilles.
Aphatie fait des coquilles? C'est normal , il fait parti de la basse-cour de Sarkozy.Et il y était déjà quand l'autre était ministre des poulets.
Ce n'est pas une particularité des blogs... Je lis Libé régulièrement et les fautes sont nombreuses. Je ne sais pas si le dernier plan de départs a signifié la baisse du nombre de relecteurs, mais c'est parfois assez terrible.

Mais ce qui m'exaspère le plus, ce ne sont pas les fautes, ce sont les expressions toutes faites des journalistes.

Celle qui m'agace vraiment le plus en ce moment, c'est "revoir sa copie". Cette expression, ridicule en soit, est servie à toutes les sauces. C'est quoi le but ? Infantiliser les propos des responsables politiques ?
Une "coquille", cela peut arriver. Surtout à ceux qui n'ont pas vraiment appris à taper un texte. Mais la règle de l'accord du participe passé avec "avoir" est un non savoir : Niveau CM1-Cm2.

Peut-être que comme pour le passé antérieur de Darcos, cet apprentissage va être repoussé au collège ...
Je suis un lecteur régulier du Monde.fr, et je peux vous assurer qu'il n'y a malheureusement pas que sur les blogs qu'on trouve des fôtes d'otrografe ! Même "le journal de référence" n'est pas écrit correctement...
Vous avez oublié de parler des règles typographiques ! C'est l'anarchie la plus totale. On utilise même les règles anglaises : disparition de l'espace fine avant les deux points ou le point d'exclamation. Cela dit, le journal Marianne est rempli de coquilles aussi... Que faire ?
Luc mandret vous a devancé d'un an presque tout pile : http://777socrate.blogspot.com/2007/06/apathie-020.html
Les entendre parler est largement suffisant pour se douter de quelques déficiences orthographiques de l'élite ultra-libérale.
Vivement les prochains dossiers «Jean-Michel Aphatie mange-t-il bio ?» ; «Jean-Marc Morandini ne pratique pas le tri sélectif !!!» ou «Nos plus belles têtes de turcs».
heureusement nous avons un président qui va remettre tout ça à niveau :-))
Une amie qui travaillait au progrès ( édition Bourg-en-Bresse) a vu disparaitre, pour raison économique, les personnes responsables des relectures. Du coup, ce sont les maquettistes qui s'en occupent maintenant.
Sinon, je conseille l'excellent logiciel de correction Antidote :-) qui fonctionne parfaitement sous windows, mac et linux. J'essaye justement de m'améliorer... j'ai toujours été très mauvais en orthographe :-)

Anthony [ Blog à part ]
bah, au moins ca fait travailler l attention des lecteurs. Genre, trouver Charlie. Mais c est bien dommage quand meme. D ailleurs, vous pouvez elargir votre enquete aux pubs SNCF...

ps : rancard pour rendez vous s ecrit aussi rancart ou rencard
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.