22
Commentaires

Quand Hollande parle des médias avec des journalistes

C’est au moins le cinquième livre de confidences de François Hollande. Dans Conversations privées avec le président (Albin Michel), cosigné par les journalistes Antonin André (Europe 1) et Karim Rissouli (France 2) Hollande revient sur les quatre premières années de son mandat mais aussi sur son rapport aux médias et aux journalistes. Entre dézingage en règle de Vincent Bolloré et retour amer sur l’affaire Closer, on y découvre un président qui, auprès des journalistes, oscille entre volonté de transparence et enfumage, opération séduction et art de l'esquive.

Derniers commentaires

vous vous ?tonnez de son appétit pour les journalistes, mais depuis après Miterrand , les politiques en font que parler , bla bla bla bla et rien en action pour sauver le modele Francais. alors que c est leur devoir, rien contre l egemonie Allemande ou americaine, au contraire on se soumet, merci Sarko et Hollande... et les journalistes qui n ont plus le bagage pour analyser les problèmes sociaux, les problèmes economiques, les guerres, préfèrent les histoire de cul que de politique ou de geo politique, et la remise en question des USA ou de l Allemangne .
Des megalos , on élu un megalos, je parle pas des Francais la , je parle des partis qui nous les choisissent, des mecs incapablent, mafieu et macho, et des zelites televisuel et journalistique qui nous les vendent, comme les journalistes et intello de goches, sur Mediapart.
Cette fois ci ils sont mal , ils ne savent qui nous vendre, Montebourg ? on en veut pas , mais d Hollande non plus. Et JLM est pour la goche totalement invisibiliser, il a du courage de continuer , vu la violence des intellos a son egard.
A avoir voulu, en 2012, juste le départ du nain sans penser aux Francaises qui souffrent sans penser a élire une personne digne de confiance, pas un macho qui trompe ses femmes, et qui na rien fait en 10 ans a la tête du partis socialiste, c est quand même pas très reluisant, non ? Quand c est une femme qui trompe ou est incompétente, les mêmes intellos sont beaucoup plus sévère, ( Segolene et Eva ont été evinc?e a cause. de leur incompétences supposée, pour s?go c' est vrai, c est une truffe), mais un mec, ca n a JAMAIS. d importance son comportement avec la moitié de la population, et dans son boulot, meme nul , c est mieux qu une femme, pour des intello de gauche, putain ca craint.
et apres ils viennent pleurer et accusent le peuple d être con, raciste, et de mal faire. comme ses Anglais... N empeche ils vont condamner les conseiller en evasion fiscal Les anglais et leur Brexit, tiens la politique peut contrer lesmarch?s, étonnant , non ?
F. Hollande n'aime pas G. Zeller ? Et bing, message reçu !

"Moins d'un an après son arrivée, Guillaume Zeller n'est déjà plus le directeur de la rédaction d'iTélé

Un petit tour, et puis s'en va. Le directeur de la rédaction d'iTélé Guillaume Zeller a quitté ses fonctions moins d'un an après son arrivée, a annoncé ce mercredi à la rédaction le patron de la chaîne d'info, Serge Nedjar.
Guillaume Zeller "va avoir d'autres fonctions au sein du groupe Vivendi", a déclaré iTélé, sans préciser les raisons du départ du jeune directeur de la rédaction, confirmant les informations de PureMédias et "L'Expansion" "

le suspense sur ces raisons est insoutenable. Les confidences aux journalistes, c'est efficace finalement!
"A plusieurs reprises nous avons demandé de recevoir le président soit à l’Elysée soit en marge du Conseil, comme le faisaient les autres présidents. Car depuis le début de son mandat on ne sait pas ce qu’il pense de l’Europe, on ne comprend pas ce qu’il veut, la façon dont il perçoit les rapports franco-allemands."

Pour une fois je trouve un journaliste qui écrit moins bien que moi !
Ouf... Merci !
Moi qui enviait les journalistes pour la maîtrise, de leur propos clairs et concis, de la langue de Molière.
Bonjour, merci pour cet article. Concernant le dernier paragraphe, je sens qu'il pourra y avoir beaucoup à dire sur les confidences recueillies par G. Davet et F. Lhomme. Ceux-ci ont en effet commencé depuis hier dans le Monde une série d'articles (bonnes feuilles ?) qui préfigurent le livre. Comme d'habitude, c'est assez savoureux (si on aime les coulisses), inutile de le cacher. Mais ça pose aussi beaucoup de questions et de problèmes. Il y a par exemple un petit making-of qui explique que la colonne vertébrale de cette série d'article est un ensemble d'entretiens que les journalistes ont eu régulièrement avec Hollande depuis qu'il est président. Du coup, beaucoup d'épisodes sont racontés dans la bouche de celui-ci, mais il n'y a pas le contrepoint des personnes citées. Que F. Hollande dise la vérité ou non, on ne peut pas le savoir. Et comme ça balance pas mal...Par ailleurs, chaque article est illustré par un document "exclusif", et hier, c'était une note d'un conseiller (gratinée, d'ailleurs) sur la loi El Khomri mais annotée de la main de F. Hollande. Vu qu'ils sont allés le voir directement, on doute peu de leur source... Du coup, je me demande si c'est très moral (voire légal?) qu'un président refile quasi-officiellement (mais sélectivement) des document de travail confidentiels, et plus généralement, je me demande au final si on a vraiment affaire à une enquête journalistique ou à une longue tribune de l'Elysée....
Cela ne justifierait-il pas une émission, ou un entretien avec les journalistes concernés ?

En bonus, j'ai noté un passage illustrant d'un jour assez cruel l'origine d'une réforme qu'on pouvait espérer majeure, je l'ai remis ici dans le contexte d'une chronique matinaute d'alors
Bonjour
Décidément avec Bismuth les casseroles, Normal 1er le bonimenteur et LaPen la raciste, l'époque est à oublier au plus vite.
"Je pense qu’il faut se méfier de Bolloré. Mais pas simplement politiquement. Ceux qui ne s’en sont pas méfiés sont morts. C’est un pirate."
Pour une fois que je suis d'accord avec Hollande...
Quand Vincent Bolloré a lu ce que disait de lui Fromage mou, il s'est enfermé dans son bureau pour pleurer.

De rire : qui peut le croire une seconde atteint par les paroles d'un type dominé par l'impuissance promis dans quelque mois à une retraite (dorée), un type n'ayant été (j'en parle volontairement) que le chargé d'affaires du MEDEF ?

http://misentrop2.canalblog.com/
"A plusieurs reprises nous avons demandé de recevoir le président [... ]à l’Elysée ". Quatremer a le sens des convenances...
Tout cela n'a pas d'importance... Aujourd'hui ,c'est l'ex qui tient le haut du pavé dans les médias. Il n'y en a que pour ce personnage enflé de lui-même, qui se prend pour ce qu'il n'est pas . Son retour est une menace. Qu'on lui ferme une fois pour toutes la porte de l'Elysée et qu'il aille planter ses salades ailleurs.
""Quand Bolloré est venu me voir, il m’a dit : «On va reprendre Le Grand Journal, Les Guignols ça deviendra une émission internationale.» Puis il me dit qu’il va faire venir une nouvelle génération de comiques : Dany Boon et Arthur !""
Mon dieu, il en est à parler de ça...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.