221
Commentaires

Propos racistes de policiers sur Facebook ? Enquête de l'IGPN

Des policiers ont-ils laissé des commentaires racistes sur Facebook, sous leur nom, à propos des émeutes de Trappes ? Le site militant Copwatch (repris par le site altermondialiste Indymedia) pointe des propos racistes ou d'incitation à la violence sur le forum "police-info.com" (qui n'est plus accessible actuellement). Selon nos informations, l'IGPN vient d'ouvrir une enquête.

Derniers commentaires

Dans ce fil consacré aux bavements policiers, d'aucuns dissertent sur la peur de la mort. Ils ont raison. Lorsque pointe le flic à l'haleine aussi chargée que son arme de service, la mort n'est jamais loin. L'occasion aussi de s'interroger sur le sens de la vie qui précède cette mort que Montaigne voulait apprivoiser, le con, mais qu'il aura tout de même réussi à amadouer pendant près de soixante ans.

Tout au long de son existence, l'homme est confronté à des choix cruciaux, placé devant de douloureuses alternatives :
La mer ou la montagne ? La France ou l'étranger ? Le nord ou le sud ? L'est ou l'ouest ? L'UMP ou le PS ? Nicolas ou François ? Nadine ou Aurélie ? L'aile ou la cuisse ? Bordeaux ou Côtes-du-Rhône ? Vanille-fraise ou citron-cassis ? TF1 ou M6 ? Britney Spears ou Christina Aguilera ? Bach ou Mozart ? Nissan ou Toyota ? Sony ou Panasonic ? Peinture à l'eau ou acrylique ? Le bio ou le chimique ? Le solaire ou le nucléaire ? Foot ou rugby ? Messi ou Ronaldo ? Carles ou Schneidermann ? Chien ou chat ? Windows ou Ubuntu ? Apple ou Samsung ? La chemise bleue ou la blanche ? Les draps ou la couette ?... et plein d'autres du genre avant les ultimes questionnements : Hôpital public ou clinique privée ? Inhumation ou crémation ?

Et voilà. J'ai le moral dans les chaussettes (aujourd'hui, j'ai opté pour des noires en coton). Pour me changer les idées, je vais lire un bon bouquin. J'hésite entre "Mort sur le Nil" et "Mort à Crédit".
http://harmoniques-nuances.blogspot.fr/2013/08/oligarchie-contre-democratie.html#comment-form
Dans le texte de la chronique on lit : "J'ai passé la nuit à Trappes hier avec les collègues...pauvre France, vive le bleu Marine." Manifestement, Laure Daussy tient là un exemple merveilleux d'un flic raciste, islamophobe et lepéniste. C'est tout bon pour satisfaire les attentes de l'opinion mainstream de @si.

Mais, tout de même, réflexe d'honnêteté intellectuelle * sans doute, le fac-similé du tweet d'où la citation est tirée est publié en encart. et on peut compléter ainsi la citation : "J'ai passé la nuit à Trappes hier avec les collègues. Au menu : cocktail Molotov, mortier, caillasse. Pauvre France, vive le bleu Marine." Et là, nous pouvons faire un lien justificatif entre la présence du policier à Trappes et sa préférence lepéniste : les policiers chargés de réprimer l'émeute - puisqu'il s'agissait d'un assaut contre un commissariat de police, ont du subir des jets de pierre, de cocktails Molotov artisanaux et des tirs de mortier de feux d'artifice. Ces projectiles peuvent tuer ou blesser gravement ceux qui les reçoivent.

Et ici se pose la question incongrue sans doute sur un forum d'@si : "Les policiers ont-ils le droit de souhaiter de ne pas être blessés ou tués quand ils font une opération de maintien de l'ordre ?" La question peut,en effet, être incongrue si l'on pense que depuis les glorieuses journées révolutionnaires de mai 68, il est acquis, dans la gauche radicale, que : "CRS=SS". Donc, no problem, les flics ont le devoir d'accepter de prendre des projectiles sur la gueule et ne ne pas répliquer ; car ils sont le symbole et le bras armé d'un Etat répressif au service de la ploutocratie internationale.


*Attention ! Ne perdez pas ce réflexe. Si vous le perdez et que vous êtes prise en flagrant délit de manipulation, c'en sera fini du Projet éthique de @si
Je trouve que le petit monde médiatique s'acharne beaucoup moins sur l'info "policière" du jour :
le forcené de je ne sais plus où est décédé... tué par l'arme de poing du policier chargé de le maîtriser...
Ben tiens !
La psychologie de l'arme de poing, qu'ils travaillent, les keufs ;o)
Parfait comme ca on voit bien que la police est elle aussi decomplexé et est raciste ouvertement , pas seulement qd ils sont seuls face a une personne qui ne leur plait, pas du fait de sa couleur , de son origine supposé .
Oui notre police et notre armé sont raciste et mysogine (l'etat aussi en passant) , maintenant qu'on le sait agissons contre . On ne peut pas demander a des humains quelqu'il soient d'etre chaque jours en contact avec la misere humaine et de devoir agir; sans jamais de soutiens de mise en perspective , en prenant du recul ..
C'est comme les psy qui voient la société a travers les 'cas' qui viennent les consulter , alors que ce n'est qu'une infime partie de la population .
Evidement que la pauvreté engendre l'injustice qui engendre la dinlinquance , le controle des femmes ... ect mais seulement pour une petite partie de la population pauvre , les autres s'en sortent sans violence tout en revendiquant (les assos , les partis ) leur droit a l'egalité ou bien en se soumettant . Il faut permettre aux agent de l'ordre de connaitre des realités plus diversifiées , pas juste le petit prisme qui prend toute leur vie de travail .
Je me suis contente de lire l'article, donc, je n'ai pas d'idee si des commentaires plus explicites ont ete publies ou pas.

C'est pas pour jouer les emmerdeurs, mais a l'exception de l'evocation du ramadan, aucun des commentaires publies dans l'article n'est explicitement raciste :

1) Le commentaire sur le "bon nettoyage" ne fait aucune mention de l'origine des personnes concernees. Il pourrait tout a fait etre entendu dans la bouche d'une personne parlant de ceux qu'elle considere comme des voyous, peu importe d'ou ils viennent.

2) Considerer le souhait de l'election de MLP comme un propos raciste est tout de meme un sacre racourci ! Dans ce cas, il ne reste plus qu'a penaliser l'appartenance au FN.
Une autre version des évènements de Trappes.

http://www.youtube.com/watch?v=9Wb93wIZp7M

A méditer!!!
bizarre des posts ont disparu depuis hier soir... La modération pourrait au moins prévenir de ses interventions... Pas que ce soit grave hein mais Zigoto et les réactions qu'il a suscitées c'était plutôt rigolo.
les policiers ne sont pas des super héros mais garder son calme devant les provocations et dans un climat médiatique où les faits sont utilisés à des fins de politique électorale, "relativiser" et penser ses actions sous les insultes et les coups, c'est un vrai métier dont on devrait reconnaître la difficulté et l'utilité publique.
A l'opposé des propos racistes sur face-book, les lignes politiques comme celle de certains députés verts qui demandent l'abrogation de la loi sur la burkha dans les lieux publics (ce matin, porte parole du gouvernement) pour résoudre le problème sont au mieux angéliques au pire presque anarchistes. La laicité, le droit des femmes sont à la base de notre bien vivre en France.
En France, pour des politiques, justifier les tchadors, qui sont autre chose qu'une tenue vestimentaire, c'est ouvrir directement aux propos extrémistes, (qu'on pourra ensuite condamner...)
on peut encore discuter de tout celà sur un forum comme ASI, sans qu'une charia ou un fascisme quelconque vienne nous apprendre à vivre.
Désolée, Laure, votre article méritait mieux que ces deux derniers commentaires.

Autant je peux comprendre que les policiers et CRS à Trappes doivent en avoir ras le bol, autant ces propos sont inexcusables venant d'agents de l'Etat en face de voyous qui se servent de ces ratiocinations pour justifier leurs propres turpitudes.

Et justifier, ça attire sur les forums tous les Françoisdesouche qui s'ennuient dans la chaleur de cet été impossible.

J'espère que vous aurez le temps de suivre cette affaire et savoir les décisions de l'IGPN.
arrêtons les propos diffamatoires envers notre police républicaine nationale, qui ne fait que faire respecter la laïcité et contrer le communautarisme rampant des Franprix halals, des Quick halal, et des tournantes.
tenir ces propos dans le vif de l'action(encore faut-il que l'action soit à leur avantage) peut être qualifier de pétage de plomb plus déplorable que condamnable mais avant d'écrire sur Face book il y a ou il devrait y avoir le temps de réfléchir et de se reprendre.
Très révélateur de l'atmosphère nauséabonde qui régne en France. Il n'y a plus aucun respect ni d'un côté ni de l'autre. La parole s'est bel et bien libérée grâce aux tenants de la droite forte. Maintenant si certains s'imaginent que l'arrivée de Le Pen changera quoique ce soit, ils se trompent lourdement. Car un parti comme le FN n'est viable que dans l'opposition; au pouvoir, 2 alternatives s'offrent à lui : appliquer son programme, intenable sur le long terme qui aboutira en moins de 6 mois à une crise majeure avec à la clé des élections anticipées ou accepter le principe de réalité, devenir un parti comme un autre et disparaître.
Propos difficiles et tristes à lire, mais pour penser un peu contre moi-même je me demande ce que je deviendrais à la place de ces policiers. Des types "normaux", pas forcément très âgés et expérimentés, envoyés en première ligne pour tenter de calmer et colmater les conséquences effroyables de dizaines d'années d'errance dans les politiques urbaines successives et la ghettoïsation accélérée de ces quartiers. On peut être révolté par leur propos mais que voulez vous qu'ils pensent d'autres ? A moins de développer une capacité de réflexion plus large et plus profonde (ce qui sera sans doute difficile, sans aucun mépris de ma part, pour des policiers et CRS qui n'ont sans doute pas fait de formation de sociologie, d'ethnologie etc.) comment pourrait-il en être autrement ? Comment réagirai-je après une "grosse intervention" avec toute cette violence donnée et reçue en pleine figure ?
Alors les forums de policiers et autres pages Facebook deviennent des exutoires, des moyens de relâcher l'énorme pression que nous tous leur mettons sur les épaules en les chargeant d'aller régler avec des moyens "dérisoires" les profonds dysfonctionnements de notre société. Ils mettent leurs mots sur les problèmes et l'immense désespoir qu'ils rencontrent, et ces mots ne sont pas ceux des chercheurs, sociologues ou philosophes. C'est moche oui. Ça heurte les oreilles chastes sans doute. Cependant je réfléchirai à deux fois avant de me boucher le nez et de les résumer à de simples brutes sourdes.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.