104
Commentaires

Proglio, le retour des argumenteurs

Revoilà les lemmings, frais et pimpants, comme neufs, jamais servi.

Derniers commentaires

Le Ministre de l'éducation Nationale Luc Chatel a passé une journée mouvementée ce 11 Février dans les Vosges, où il s'est fait chahuter par des manifestants (enseignants, futurs enseignants et lycées), et s'est retrouvé enfermé dans le gymnase d'un petit village, Ban de Laveline, où il devait poser la première pierre d'une future école primaire.
Le ministre est reparti sans avoir pu poser sa pierre.
Un reportage du journal local "Vosges Matin" est le soir meme apparu sur le site du journal, afin de relater vidéo à l'appui ces incidents.
Mais ce soir meme, la vidéo semble avoir été effacée.
On peut également etre étonné de voir si peu de médias (en réalité aucun) reprendre cette info. Dommage pour le ministre, il était pourtant sans doute venu aussi pour les caméras et les micros.
Il faut dire qu'à Ban de Laveline, on ne trouve pas beaucoup de fausses caissières UMP...
Un nouveau mot est apparu avec Koko, face à ferrari, et repris, par Xavier Bertrand et Laurence Parisot, dans "Mots Croisés" par la suite sur F2. Le statut transitoire du double engagement de Proglio.

Simplement évoqué en justification, Xavier Bertrand et Laurence Parisot, ont renchéri, en expliquant que le statut "transitoire" étaiot explicitement expliqué dans les auditions de Proglio à l'Assemblée Nationale du 27 Octobre 09, puis au Sénat le 28/10/09. (Revoir la vidéo pour les termes précis de leurs propos, plusieurs fois évoqués.)

Parisot explique qu'elle a elle même lui les comptes rendus et que c'est écrit noir sur blanc.
Malheureusement pour elle, l'audition à l'Assemblée Nationale, s'est fait à huis clos, à la demande de Proglio, et il semble qu'il n'y ait eut ni journaliste, ni compte rendu d'audience (au délà de la spécifité d'une audition publique.. à huis clos). Et dans le compte rendu de l'audition au sénat, aucune mention du statut transitoire, il est même noté:"
"tous ses pouvoirs exécutifs au sein de Veolia seront transférés au nouveau directeur général et il n'aura plus qu'à présider six ou sept conseils d'administration par an, ce qui signifie que 98 % de son temps sera consacré à EDF" (il n'aura que 450000 aussi...!! Grandiose la diminution de la fonction chez Véolia ce "n'aura plus qu'à" face à la rémunération pour ce "n'aura plus qu'à"!!)
Propos difficilement compatible (les arguments de Chérèque sur F2, puisque tout le monde parlait de revenus annuels, c'est assez contradictoire avec un statut transitoire de quelques mois), avec une transition de quelques mois.


Il reste une trace, petite miniscule du mot transitoire, de la bouche du.... vice président du groupe PS à l'Assemblée:"«J'ai cru comprendre que ce bicéphalisme avait peut-être une dimension transitoire» "


Mais où donc, Parisot et Bertrand ont ils lu les comptes rendus mentionnant ce statut de transition, nouveau cheval de bataille à galop inversé?? Dans leur rêve? un petit mensonge entre amis en somme... un de plus.

(Proglio a aussi répondu sur les possibilités de conflit d'intérêt dans son audition au Sénat, sous l'exacte forme du risque présenté par Fabius sur F2 toujours. Ce à quoi Bertrand, opposait grimaces démentis, inventions..."ce qui rend très improbables les risques d'opérations litigieuses " Proglio Sénat. Improbable... Il est pourtant notoirement connu, que des évolutions de capital sont en cours sur Dalki/ EDF/ Véolia "Une source proche du conseil de Veolia avait indiqué à Reuters fin septembre que l'électricien public français pourrait monter jusqu'à 15% du capital du groupe de services à l'environnement, contre 3,9% actuellement, en lui cédant sa participation de 34% dans Dalkia.") en autre. A Suivre)
>en réponse au vite-dit PROGLIO LÂCHÉ PAR LE GOUVERNEMENT ?
Je ne comprends pas pourquoi tous les [s]moutons[/s] journalistes parlent de recul quand les ministres estiment que Proglio ne restera pas éternellement chez Véolia. Rien de neuf là dedans.

Comme tous les actionnaires de EDF j'ai reçu il y a 15 jours La Lettre de EDF dans laquelle on trouve une "interview" de Proglio où il le dit lui-même clairement.
question : Vous allez être président de Veolia en même temps que PDG d'EDF. N'est-ce pas trop ?
réponse : Une entreprise c'est une aventure collective, on ne quitte pas du jour au lendemain ceux avec qui on travaille depuis 40 ans. Cette situation sera transitoire, et je suis d'ores et déjà totalement engagé dans ma mission à EDF.
DS largement cité, et encensé par Nicolas Cori en page 4 du Libé daté du vendredi 22 janvier que je lisais entre Paris et Saïgon à propos des lemmings...

Et deux citations pour Arretsurimages.com !

Avec Marianne qui s'y met c'est la gloire...

P.S. Je crains que l'on ne trouve pas cet excellent canard que je ne manque pas d'acheter à Paris en Extrême-Orient... Je vous tiendrai au parfum (comme la rivière)

***
Pendant que ce Môssieur ce fait un salaire qui dépasse l'entendement et nous ramène à l'ère de l'esclavage moderne qui sévit dans ce monde où le principe de l'exploitation de l'homme par l'homme dépasse les plus grandes espérances des [s]capitalistes[/s] libéralistes qui s'arrogent les meilleures places quitte à les cumuler, un agent EDF "Robin des bois" est mis à pied 21 jours pour avoir rétabli de son propre chef le courant chez une famille privée d'électricité en raison de factures impayées pour cause de pauvreté.
Après un petit calcul approximatif, le salaire de Proglio à EDF représente environ 1 450 RMI

Établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC) jusqu’en novembre 2004, EDF a changé de statut, devenant effectivement une société anonyme à capitaux publics le 19 novembre 2004. Il parait que c'était pour le bien de tous !!!!
Tiens ça me rappelle l'histoire de la Poste. Le prochain proglio de la Poste touchera combien ??? De quoi faire réver certains membres de cette "élite" que j'imagine bien refaire le(ur) monde autour d'un Dom Pérignon : Je peux avoir la Poste ? ... Ok mais tu me donnes monopole de la gestion de l’eau... Je peux avoir l'énergie solaire ?...
Le gouvernement recule sur le salaire pour mieux nous embrouiller sur la prise en main d'EDF par le patron de Veolia.
ILs se sont tous retrouvés en caleçon . Chacun a la dignité qu'il choisit!
Ben, une fois de plus, les lemmings se sont noyés… Mais hélas, c'est pour préserver l'espèce…
Bonjour,

Je viens sur ce forum afin de savoir si quelqu'un comprend ma profonde détresse au regard de très nombreux commentaires d'internautes ayant inondés l'ensemble des sites d'information en ligne.

Face au tollé provoqué par ce scandale, je vous livre, non sans un certain désarroi, l'argument massue et définitif des défenseurs de Monsieur Proglio :

En substance, des joueurs de football, des artistes (Johnny est très souvent cité) gagnent beaucoup plus que Monsieur Proglio...or il ne sont pas diplômés d'HEC (à vérifier concernant Johnny), n'ont pas créé des emplois, ne prennent pas le risque entrepreneurial que prend le téméraire dirigeant de Véolia...

Déjà, je relève que cet argument ne semble pas provenir des "lemmings" (terme désormais consacré : Bravo Monsieur Schneidermann) et de leurs, comment dit_on ? Ha oui "éléments de language".

Donc, certains internautes ont trouvé ça tout seuls.

Une explication : il est certains que ces dernier ne l'ont pas faite, eux, HEC...d'où une sorte d'adoration quasiment mystique pour ce diplôme peut être...bref...

Eléments de réponse selon mon humble personne : Johnny n'est que très rarement rémunéré par l'Etat (c'est arrivé mais c'est un autre débat), ses fans sont libres et exercent tout simplement un choix (acheter ou télécharger illégalement ses albums, acheter ou pas ses places de concert, le T-shirt avec le loup...etc...). Ceci est valable pour l'ensemble des artistes.

Les sportifs, quant à eux, sont payés par leur Club, en fonction de leurs performances...et je remarque que les joueurs cités à longueur de forum évoluent tous à l'étranger.

Quelqu'un voit-il une différence avec le dirigeant d'une entreprise publique (mais aussi d'une autre privée mais ça ... c'est encore un autre débat) ?

Indices : cette entreprise bénéficie d'un quasi monopole d'Etat et envoie ses factures (trop chères... mais c'est un autre débat) à la quasi totalité des foyers français qui financent donc, à plus d'un titre, les rémunérations querellées.

Je vous remercie de m'aider à trouver une répartie efficace et tenant en quelques lignes...

Ou alors...allez leur dire!

Merci
Au JT de midi trente, on vous rendait hommage, Daniel, un petit couplet sur les argumenteurs et voilà le travail.

http://anthropia.blogg.org
Moi ce qui me choque, bien au delà du coté astronomique de la rémunération, du cumul des mandats, et des potentiels conflits d'intéret (et déjà il y a pas mal de choses à redire), c'est surtout que la pression politique sur Proglio soit uniquement dues aux échéances électorales qui s'approchent...
Car c'est bien à cause des élections régionales que l'UMP - qui a peur de heurter l'opinion publique - a poussé Proglio a céder aux pressions...
Donc s'il n'y avait pas eu d'élection dans deux mois, à mon avis, tout ce beau monde aurait continué à justifier l'injustifiable bien tranquillement.
En fait, en regardant les trois derniers "éditos" de D.Schneidermann, on voit qu'il évoque à chaque fois un ou plusieurs bonimenteurs du président...
Et l'autre... il continue à bonimenter, mentir, démentir, nier, dénier ! C'est quand, "son" émission chez l'almanach Pernault déjà ?
Sot F[s]inanciar[/s]isme

Il doit toucher tout ça parce qu'il le mérite, comme l'ont amplement démontré les boniargumenteurs.
Mais finalement, il y renonce.

Puisqu'il y renonce de si bon cœur, c'est qu'au fond, il ne méritait pas cet argent.
Bon.
Donc, la bonne question pourrait être : quand est-ce qu'on s'attaque au reste, qui est peut-être tout aussi peu mérité ?

Quand le sage rend la monée, l'idiot regarde son sale hère, et gueule

Vache, aidez-moi, je viens d'avoir une attaque de milgramisme aiguë, help, gaaargle, [sub]aidez-moi, je, non, pas ça[/sub]...
J'ai lu ce matin sur ma messagerie votre florilège sur les argumenteurs déployés dans la plaine auxquels il ne manquait que le nom de Copé qui était en train de boucler sur France-Inter la série des lecteurs d'éléments de langage soigneusement préparés par les conseillés de l'Elysée.
Ils ont déjà pris une claque de la part de sarkozy avec l'affaire Jean sarcosi-EPAD et ils viennent d"en prendre une autre de la même origine avec Proglio-Véolia.
En ont-ils tiré des leçons, ont-ils compris ou senti les gifles
A leur place je me poserai des questions mais ont-ils encore la capacité de percevoir le regard méprisant de celui qu'ils ont désigné comme leur chef? Le "pauv'con" ne s'adressait pas qu'à un inconnu du salon de l'agriculture, il recouvrait en fait tous les français, UMP compris.
Merci à vous pour vos analyses toujours très pertinentes dans lesquelles je me retrouve.
On a gagné ! On a gagné ! On a gagné !!!

bon ben je vais me coucher...

Bonne nuit.. jusqu'au prochain scandale...
Merci Daniel pour cet excellent article.

En lisant Le forum, je ne dirai qu'un mot: AUTO-GESTION (Ouahouu ça fait du bien)

Cela dit si tous les grands médias appartenaient uniquement à leurs salariés en général et à leurs journalistes en particulier, ça pourrait nuire au commerce d'@SI... Prudence donc.
;-)

PS: Les gands patrons pourraient proposer leur talent ailleurs ? Qu'ils y aillent, et vite.
Relisez Bonus et primes : le (résistible) chantage des « compétents »
la journée du 21/01
je prépare le déjeuner en écoutant les belles et grande phrases de Mr Copé à France Inter.Il m'explique que tout ça est bien normal du fait de la grande compétence de Mr Proglio...enfin il rame beaucoup...j' y repense dans ma voiture
A midi,je déjeune en lisant Daniel qui me decrit tous les argumenteurs de ces derniers jours...j' y repense au boulot
Ce soir en rentrant: flash info de 21h d'Inter :Proglio renonce à sa double paye!!!
Je me précipite sur mon mac :et là déjà monté(sur @si) tous les argumenteurs qui rament ,rament ...
Vraiment vous êtes trop fort à @si ,bravo
je vais me coucher le sourire au lèvres
Il y en a qui viendront demain argumenter sur le bien fondé de la reculade et nombreux sont ceux qui n'y verront rien à redire......
Reculade sur le salaire. Bon c'est fait. Il lui en reste largement trop mais enfin il recule.
Reste le conflit d'intérêt. Ils n'ont pas argumenté la-dessus.
Ne lachez rien les journalistes.
Une proposition à la con :
1. Echanger ISF contre Bouclier fiscal (en gros, on supprime l'ISF, l'impot le plus bete du monde) et on supprime le bouclier fiscal.
2. Rajouter des tranches d'imposition , pour arriver à 99,9% de taux marginal pour les revenus > à 10 smic par mois .

Bon, ça inciterait à l'évasion fiscale, et ça necessiterait une concertation européenne, voire mondiale. Mais qu'est ce que ça serait bien...

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Les argumenteurs pris à contrepied, Monsieur Proglio renonce à son salaire chez Veolia!

Et si tous les grands patrons faisaient comme celui-ci!
On voit bien qu’arrivés à ces chiffres vertigineux (et indignants) 12 fois plus ou moins ce n’est pas l’essentiel : on n’y comprend rien de toute façon, on ne le conçoit pas vraiment…

Le calcul sur le salaire journalier (pour revenir vers des ordres de grandeur vaguement compréhensibles) est drôle aussi : 5.000 et quelques € par jour c’est samedis et dimanches compris, mais sur 21 jours de travail mensuel nous sommes à 7.936 € / jour ce qui après IR (vous savez, celui qui sert tout juste à payer les intérêts de la dette) laisse quand même 3.968 € avant TVA, taxes foncières, d’habitation et autres joyeusetés… Enfin, de quoi voir venir quand même !

Vous savez quoi ? Ce n’est pas cela qui m’indigne le plus !

Ce qui me gêne vraiment c’est qu’on ose se sucrer à ce point quand on n’est qu’un ramassis de grosses buses et d’incapables tout juste aptes à empiler les dettes les unes par-dessus les autres en laissant tranquillement la population claquer du bec… Parce que ça c’est vraiment ignoble !

Ce qui me gêne ensuite c’est qu’on puisse payer 450.000 € (qui ne viennent pas de Mars mais du travail de ceux qui bossent) pour rémunérer la présence compassée - deux fois deux heures par an - d’un bras cassé au conseil d’administration de Veolia – Boîte qui ne vend pas de préservatifs mais l’eau qui appartient à tout le monde et qui fut mise à sac par cet imbécile de J2M…

Ce qui me gêne enfin c’est qu’on est bien obligés de constater que tous ceux qui ont l’occasion de mettre la main dans la caisse se goinfrent comme des porcs. EDF est un excellent exemple avec le très vorace Proglio auquel s’ajoute depuis longtemps l’ignoble Comité d’Entreprise qui croque 1% du CA depuis l’époque où l’électricité était anecdotique (bougie et chauffage au bois) au nom des avantages acquis sur le dos du cochon de payant et jamais remis en cause afin d’assurer la plus totale injustice et de préférence jusqu’à la fin des temps…

P.S. Mes prochains messages vous parviendront de Saïgon.

Edit 2 : La Tribune cite Rocard :

Pour Michel Rocard, ancien Premier ministre socialiste, "c'est un symbole d'une économie de la cupidité qui n'est plus moralement vendable aux électeurs. Je ne suis pas sûr que le gouvernement soit complètement conscient. Ces gens ne réfléchissent pas que le système devient intolérable pour le petit peuple. Nous sommes en démocratie, ils prennent un risque politique terrifiant. La colère populaire, elle va monter, tous ces gens sont complètement déraisonnables".

***
"Quand, zappant entre les stations et les chaines, on perçoit le déploiement majestueux de la philarmonie, alors on sait que le gouvernement est en grand danger, et on se surprend à n'attendre rien d'autre que [s]la reculade[/s] sa démission."
Et pendant ce temps là, un agent d'ERDF est mis à pied 21 jours pour avoir rétabli le courant à des RMistes. On pourrait peut-être utiliser le mois de salaire perdu, pour meubler un peu (un petit peu) le beau bureau de 120 m2 de M. Proglio.
Un électricien de chez ErDF est astreint à des clauses de confidentialité de folie. Ca va du relevé du compteur chez les particuliers jusqu'aux secrets industriels les mieux gardés de France. C'est même en partie à cause de cette histoire de confidentialité, pour éviter la "schizophrénie" des agents qu'on sépare ErDF de GrDF sur le terrain, avec la désorganisation monumentale que ça implique.
Veolia, c'est aussi, surtout de l'énergie (Dalkia) : valorisation des déchets, éclairage public, etc. Les relations entre le patron de Dalkia qui fournit les réverbères aux communes et celui d'ErDF qui fournit de quoi les alimenter vont devenir assez simple. En même temps, on tape sur les lampistes pour des motifs qui ne s'appliquent pas à la direction. En réalité, le gouvernement poursuit la privatisation d'EDF.
J'ajoute: C'est un BONHEUR de pouvoir lire tout ça et de dire ce qu'on a sur le coeur!
"argumensonge", j'adore ce néologisme
Excellent article, Daniel.
J'adore les termes d'argumenteur, argumenterie, argumensonge.... Très bien trouvés.

La question à se poser est quand même celle-ci : dans cette histoire, qui sont les dindons de la farce, sinon les ministres en question ?

Les récepteurs ultimes, c'est-à-dire nous, auditeurs, téléspectateurs et électeurs, avons pour l'essentiel tous bien compris que tout cela c'est du flan. Des arguments de foires. La première idée en les écoutant, c'est : ils vont encore nous ressasser leurs arguties minables. Vivement qu'on puisse les décalquer aux prochaines élections, ou non.....
Les dindons de la farce, ceux qui ont tout à perdre, c'est cette clique qui se croit maligne.

Ils donnent une image d'eux-mêmes hautement ridicule. Le locataire de l'Elysée passe pour un grand chef capable de faire dire à ses ministres n'importe quoi. Quel leader ! Les journalistes opinent avec tact et font semblant de ne rien voir. Qu'il est bon, Sarko !!!!
Et on repart pour un petit tour...

Tous ces tours me donnent le vertige. Et ça commence à énerver....
Sinon hier, c'était le jour du grantemprunt, on connait un peu mieux la répartition du saupoudrage et des conditions destinées à maquiller l'endettemnt. Résultat souhaité, 0,3% de pib en plus sur dix ans!! Well,c'est mieux que rien, mais de là à en faire une mesure, LA mesure phare, y a une marge, énorme. Mais bon on pouvait pas faire plus, sinon c'était la dette de La France qui était dégradée, et là ça coutait bonbons.


Alors un oeil rapide sur la répartition:

1,3 Mds pour un plan campus, donc à diviser sur tout le territoire.
1 Md pou un campus à Saclay, haut lieu de la recherche nucléaire française, il me semble.

2,4Mds pour le médical et les biotechs (les labos, nos amis Sanofi & co)
1,5 Md pour OSEO, une agence gouvernementale pour le dévellopement
2,5 Mds pour l'avion (EADS, Dassault) et la voitue (Clio 4 ...!!!) du future

5 Mds pour nrj renouvelables (EDF nvelles technologies, ), technologies vertes (à distinguer apparement du renouvelable, Total biocarburant), le nucléaire (EDF, AREVA & co) et des campus d'innovation techno (???)

4,5MDs pour les réseaux très haut débit ( France telecom, Bouygues, edf, vivendi), et les usages du ho débit, services et contenus (hadopi? Hadopi2, filtrage, et autres...)

A vue de nez, il reste 3 MDs pour les PME à partager avec les poles de compétitivité et un mystèrieux "etc" dans le texte, à ajouter à une partie des 1,5 MDs pour OSEO.
Au bas mot, 3 MDS pour les PME et le tissu industriel, une trè grande partie pour les grands groupes, puisqu'on ne voit pas qui à part eux peut s'occuper du nucléaire, du ho débit, de l'avion ou des voitures du futur!!!!

Quel grantemprunt, pour grands groupes et petits amis.

Soyons honnêtes, il reste 7,7 MDs de dotation pour des campus d'excellence, nonen cash mais en dotation de capital... soit 350 millions par ans, à partager... Siles plavements sont de la mëme nature que ceux qui ont vu s'envoler des MDs de $ pour les universités US dernièrement.. Ca promet... ( vaut mieux annoncer 7,7 MDs de dotation de capital non disponible, rendant 350 millions, que le montant direct de 350millions en cash.. ca impressionne plus.)
Tiens, voilà le retour de "vous n'avez pas compris, nous devons vous expliquer davantage"

Décidément, ils nous prennent vraiment pour des cons.
Je ne sais pas quoi dire. Je suis sur le cul.
Qui peut penser que des arguments seront en mesure de justifier de tels salaires?
Qui peut penser que quelqu'un a besoin de 5333 € par jour?
Qui peut dépenser 5333 € par jour? Et tous les jours. Ca doit être fatiguant non?

Vous allez voir, ils vont faire marche arrière. C'est pas possible autrement.
Quoi? Je suis naïf?
Connait on à peu près la rémunérations du président d'EDF lorsqu'EDF n'était pas privée? juste pour rigoler comme ça..
Je vais être iconoclaste : dans l’industrie, on nous vante à tue-tête les légendaires compétences de nos grands patrons qui méritent bien leurs salaires démesurés, mais je me permets de grandement mettre en doute leur influence sur la marche réelle de leur entreprise. Ce sont leurs conseillers et leurs salariés qui font la plus grande partie du boulot ! Je vois pas bien le plus apporté à eux seuls par ces grands dirigeants (et je suis ingénieur dans l’industrie).

Les grands patrons c’est une oligarchie consanguine qui s’auto-congratule en permanence et s’entretient de l’illusion de son indispensabilité. Combien de grands patrons disent, “mais les salaires sont plus hauts à l’étranger, si vous nous payez pas correctement on va partir !!!”. Mais qu’ils partent, personne ne veut d’eux ailleurs ! Combien de grands patrons français dans des grosses boîtes étrangères ?

Les succès d'un Ghosn il les a eus tout seul ? Y’a 99% de chances que son rachat de Nissan lui ait été proposé par ses conseillers. Sans parler de la mise en œuvre.

Le boulot d’un dirigeant c’est :
1) Savoir bien s’entourer (des gens brillants qui auront les idées pour vous).
2) Savoir trancher (les conseillers lui apportent tous les tenants et les aboutissants, il prend des avis, mais il doit décider au bout du compte).
3) Faire jouer ses relations (et comme tout le monde est dans les CA de tout le monde, et finance les politiques, c’est facile quand on fait partie du cénacle).

Encore une fois, c’est une oligarchie. Les grand patrons c’est la reproduction des élites par excellence : une main caresse l’autre, tu me nommes CEO de l’Oréal je te soutiens pour Total, tu me votes mon augmentation de 15% même si les résultats sont mauvais et je voterai ta retraite chapeau mon coco !

Réformer ce système est impossible, seul l’Etat pourrait, mais comme les politiques sont nourris pas les grosses boîtes, personne ne veut essayer, et ils font semblant de croire à l’indispensabilité de ces élites. S’ils laissaient la concurrence internationale jouer, aucun d’entre eux ne pourraient se placer ailleurs à l’étranger croyez-moi ! Ils prendraient ce qu’on leur donnerait ici et basta !
Si M. Proglio peut sans problème cumuler deux emplois, c'est que ces emplois sont relativement tranquilles ou du moins pas trop gourmands en temps. Comment peut-on justifier ce cumul dans le temps de travail ? Encore un qui doit bien déléguer, ça me fait penser à nos politiques Maire/Ministre ou Maire/Député, etc.
Pour les étourdis, je le reposte:


Les meilleurs, qu'ils disent, on le savait déjà
Bonjour,
Daniel, vous n'êtes pas au bout des épisodes Lemmings: le débat sur l'allongement de l'âge de la retraite pointe.

Comme toujours, on veillera bien à ce que les chers auditeurs regardent bien du bon coté du miroir.
Pour la retraite, on vous dira que l'espérance de vie a augmenté et qu'il faut à tout prix faire des sacrifices…
mais on omettra de vous dire que le babyboom actuel nous garantit l'équilibre ou que la baisse des recettes provient de la baisse du nombre de cotisants (eh oui les plans sociaux pour le bien être des actionnaires, c'est la "piétaille" qui va compenser en travaillant davantage… pour les pauvres piétons qui pourront travailler jusque là !).
Même le PS s'y met (S comme Suzerain).
C'est Christine Lagarde qui l'a reconnu devant les députés hier.
"Il faut regarder la réalité en face Le monde a changé" (almost verbatim).
Voyez Haïti, le gouvernement est accusé de ne rien faire. Le Président René Préval n'en peut mais. Les manettes ne répondent pas.
Mais en fait il ne détenait que des manettes factices et tout se passait ailleurs.
Elle peut agiter les bras, notre Ministre de Finances,
il peut montrer du doigt , notre Président,
elle ne décide pas du salaire (et des indemnités) d'Henri Proglio,
il n'empêchera pas Renault d'assembler ses "Clio" en Turquie.
merci, merci Daniel pour vous emparer tout de suite des sujets scandaleux de l'actualité.

Il faudrait demander à M. Copé qui sait si bien défendre les salaires exorbitants de ces dirigeants qui ont mis le monde dans une super crise, pourquoi il ne défend pas mieux les salaires des ouvriers, employés et cadres, parce que là il y a du boulot, et les 8 millions de chômeurs on en fait quoi ?

Lamentable gouvernement, et j'attends moi aussi la reculade, parce que trop c'est trop !!!
Vivement la reculade aux élections ;o(
ET Coppé,ce matin,vous savez,celui qui jurait avoir abandonné la langue de bois !Empêtré dans le fameux argumentaire,faisant la leçon aux auditeurs sans jamais répondre sur le fond...De quoi vous écoeurer à jamais .Malgré les journalistes qui insistaient il s"est défilé jusqu'au bout.
Le meilleur c'est Copé alias le kennedy de la seine-et-marne. Lui au moins il est sans complexes!
==> IL TRAITE BERNARD GUETTA DE COMMUNISTE! mdr! du jamais vu! (c'est à 5'30'' de la 2e vidéo)
==> il dit: "on peut le regretter [qu'il y ait des salaires aussi élevés] mais c'est comme ça". Quelle magnifque pédagogie de la soumission!
"Christine Lagarde, au nom du gouvernement, a changé d'avis".
ESTROSI

j'adore cette phrase elle décrit parfaitement la politique sarkozyste depuis deux ans !
surtout ne changez plus rien (sauf le nom du ministre concerné selon la circonstance bien sûr !) tout est dit...

et sur les bonus et sur les salaires des grands patrons et sur la politique économique de ce gouvernement qui continue à faire ses cadeaux aux plus riches....
mais bon en même temps c'est la Droite de Sarko et de plus élue démocratiquement par une majorité de français alors assumons les erreurs de nos compatriotes qui se sont plantés lamentablement en mai 2007 !!
y'a rien d'autre à faire qu'à attendre et à espérer les prochaines élections c'est bien ça non ?
"deux millions par mois [...] le talent se paie"*

C'est toujours la même soupe qu'on sert pour faire avaler la pilule à autrui et tenir la dragée haute face aux protestations, que ce salaire soit en million ou plus modestement (attention à l'ironie) en millier d'euro par mois. Comme si, il y avait une quelconque corrélation entre le mérite et la rémunération...

Vous pouvez, Monsieur Schneidermann, passer rapidement de ce point à celui du conflit d'intérêt, sous couvert que cet aspect des relations humaines est parfaitement admis et revendiqué par l'idéologie de droite.
Cependant, n'étant pas l'un de ces argumenteurs, je n'ai pas à le faire et loin de se dissoudre sous l'influence du second argument, celui du conflit d'intérêt, cette pilule de la rémunération ne passe toujours pas. Elle constitue un mal plus profond encore, car lui systématiquement nié, galvaudé ou simplement minoré.

yG

ps: * avec deux millions par an, le raisonnement et l'indignation reste la même.
Et Jean-François Coppé, qui a mis ses pas et sa langue dans le concert, sur France Inter (difficile exercice de parler d'indémnités pour justifier le cumul des revenus).

Il y a bien dû y avoir un entretien d'embauche, c'était l'occasion de se mettre d'accord sur le salaire et de tout ce qui va avec (les congés payés, le 13ème mois...), le cumul avec un autre poste. En général on fait ça avant, pas après. Et si le salaire ne lui allait pas, il n'était pas obligé de prendre le poste, si ?

Et je veux bien croire que ce type de compétence soit rare, mais pas à ce point ! Il y avait surement d'autres volontaires, qui se seraient contentés des 1 221 000 euros de son predecesseur.

Le cumul de poste (pas de salaire) avec Véolia est injustifiable - sa seule justification est de fournir à ce Mr des Euros dont il ne sait pas quoi faire. EDF est surement amener à travailler, faire des alliances avec des concurrents de Véolia, en France ou à l'étranger - Cela va devenir difficile, pour de mauvaises raisons, puisque ce n'est même pas un groupe.

Je demande donc à notre gouvernement, en sa qualité d'actionnaire, de demander à Mr Proglio (qui a touché 1,6 M d'euros par an chez Veolia et qui a donc dû épargner un peu pour des jours difficiles) de choisir : EDF ou Veolia. Et pas d'embrouille sur les indemnités.
Pas 2 millions par mois, Daniel, mais par an, ce qui ne fait plus que 160 000€ par mois...
Tiens, ça m'a fait penser à cette chanson de mes potes de MSS : Tout le monde ment...

Christine Lagarde, dite "Madame Tout va très bien"....

Lemmings, mouais, c'est meugnon les lemmings... Moi, j'aurais dit les RATS.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.