16
Commentaires

Poutou, ridiculisé chez Ruquier ? Les élèves décryptent

Le 25 février dernier le candidat du NPA pour la présidentielle, Philippe Poutou, était l’invité de l’émission On n’est pas couché sur France 2. Alors qu’elle l’interrogeait sur la question des licenciements, une chroniqueuse de l'émission a été prise d'un fou rire qui a gagné l’ensemble du plateau. Pas moins de deux minutes d’éclats de rire à la suite d'une question mal posée. Un fou-rire interprété par beaucoup, sur les réseaux sociaux, comme un "mépris de classe" face au candidat ouvrier. Nous avons montré aux élèves l'extrait en question. Ils décryptent.

Derniers commentaires

Non, mais vous imaginez une rencontre Poutou-Poutine ?
Bonjour,
Les ridicules étaient la "bande" à Ruquier et Bedos qui une fois par an rencontrent un ouvrier.
Ce que l'on peut surtout retenir du passage de Poutou (qui ici est résumé à l'extrait le plus spectaculaire, mais également le plus vide de sens), c'est que la polémique n'existerait sans doute pas si le passage ou la journaliste se plante et s'amuse de sa propre erreur (ainsi que le reste du plateau) avait été coupé.

Le fait de ne pas avoir coupé ce passage humainement compréhensible - dans le sens ou le tournage de l'émission dure plusieurs heures, et qu'il est compréhensible que la "pression" se relâche spontanément lors de ce genre de bourde - est par contre révélateur du peu d'importance médiatique que peut avoir Poutou. Comme le disait un des "observateurs", la séquence aurait probablement été coupée au montage si l'invité politique avait été un candidat comme Macron.

Autre point, et c'est peut être l'erreur de Poutou (facile à dire, je sais), ne pas s'être imposé comme l'aurait fait un Mélanchon en indiquant que sa présence n'était pas juste l'occasion d'une vaste plaisanterie aurait sans doute calmé le jeu. Ou aurait au moins fait en sorte que la séquence soit supprimée au bénéfice du temps de parole du candidat, car c'est également de ça dont il s'agit.

La remarque de Moix aurait du être coupée également, car la condescendance dont il fait preuve est particulièrement évidente "tu parles peut être au prochain président de la république". Une occasion loupée de se taire/de le couper.
On peut se poser la question de la persistance des politiques à venir cautionner ces guignolades pseudos journalistiques. Hansolo a raison : pourquoi Philippe Poutou et son parti ont-ils accepté de venir se faire mettre des plumes dans le derrière chez Ruquier ? Certes, on peut penser que cette fois, c'est l'émission qui n'en sort pas grandie, mais ça, c'est le point de vue de ceux qui ne la regardent pas habituellement. Les spectateurs réguliers, eux, auront plus probablement pensé que le ridiculisé, dans l'affaire, c'était bel et bien Poutou. Il est même encore plus probable que c'est ce qu'ils attendaient, ce qu'ils viennent trouver en se mettant devant leur poste. Je sais bien que les "petits" candidats ne peuvent guère faire la fine bouche, tant ils sont exclus des écrans, mais ils n'ont rien à gagner à venir chez ces clowns, sauf à laisser penser qu'ils font partie du cirque.
Ils sont géniaux, les gamins !
De nombreux commentateurs politiques devraient écouter les interventions de Mohammed.
Bravo à lui pour sa clairvoyance.Il a tout compris.
Je ne pense pas qu'à son âge,j'aurais eu une telle lucidité dans le propos.
Philippe Poutou se serait grandi a refuser de participé à ces émissions "mascarades" ...

Et effectivement la "journaliste" passe pour une abrutie
Comme manque de respect à l'invité, faut-il rappeler la récente et tout à fait crapuleuse "Émission Politique" consacrée à Mélenchon, avec les coups bas prémédités de Pujadas et Salamé..?
A un point tel qu'ils ont fini par se prendre eux-mêmes ridiculement les pieds dans le tapis, quand Torreton a refusé de jouer ce jeu délétère.
Bravo ! Beaucoup de lucidité.
Comme l'a dit Mohammed, cet extrait nuit plus à l'émission qu'à Philippe Poutou
Le manque de respect, la différence de traitement la volonté de faire rire pour accrocher le public, l'incapacité des téléspectateurs à maintenir leur attention si l'émission n'est pas ponctuée de franches rigolades, tout cela les jeunes collégiens l'ont compris

J'ai entendu récemment une émission d'hommage à Pierre Bouteiller. Ruquier a donné son témoignage après d'autres. Le sien s'est distingué par quelques indiscrétions pénibles et non nécessaires d'autant qu'il les exprimait d'une façon qui pourrait être à charge contre l'ancien animateur disparu alors qu'en fait, il y avait chez ce dernier plus de subtilité. Là encore son témoignage a nuit à lui-même.
C'est quoi ce doublon ?
J'en profite pour dire que la lycéenne que j'évoquais ici c'est Minyana.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.