105
Commentaires

Pourquoi "il" a gagné

Un an après jour pour jour,

Derniers commentaires

Bjr à tous.
Le hachoir (au début les flics parlaient d'un couteau) n'a été vu par personne excepté les flics... Et il n'apparaît jamais sur aucune vidéo... Alors même qu'il vient de tomber et que les flics en sont encore à envoyer un robot... Rien... Aucune arme à proximité... Et les témoins (aveugles?) n'ont jamais vu l'homme armé... Ils l'on tous vu en revanche les mains levées et vides... Si vous l'avez vu ce fameux "Hachoir", dites nous où Daniel ça nous intéresse...

Cordialement.
À part la date "anniversaire", je ne vois vraiment pas ce qui permet de mettre cet évènement sur un plan d'égalité avec les attentats de janvier 2015. D'un côté, vingt morts (en comptant les trois terroristes), la majorité ressortissant d'une cible symbolique forte - Charlie Hebdo (ce qui a d'ailleurs en retour provoqué la réaction que l'on sait)... De l'autre, un type qui n'a fait qu'une seule victime : lui-même.

Curieux, en revanche, que personne ne rapproche ça de l'évènement très similaire pour le coup qui avait eu lieu au commissariat de Joué-les-Tours en décembre 2014. C'était pourtant pas beaucoup plus loin dans le temps. Mais c'était "avant Charlie", et puis à une heure de TGV de Paris, ça joue peut-être aussi. En tout cas à l'époque j'ai souvenir ça avait plutôt fait rire jaune que plongé dans la terreur, un type qui attaque tout un commissariat avec un couteau, franchement, ça faisait plus "suicide" qu' "attentat".

La SEULE chose qui justifierait donc de dire qu' "il a gagné", c'est donc bien le traitement médiatique de l'affaire. (Voire médiatico-politique, puisque Cazeneuve se fend d'un déplacement toutes caméras dehors.)

Et au risque de passer pour un âne ayant revendu son empathie, c'est là qu'on attend @rrêt sur image, à décortiquer le processus, voire à le dénoncer, en tout cas PAS à y participer en première ligne, en clamant la victoire du déséquilibré et en essayant de nous englober tous avec des "on" et des "nous" dans la sidération BFMesque et l'attitude de stress post-traumatique du matinaute. Si les "bœufs-carottes" se mettent à tirer sur la foule, c'est qu'on est très, très mal.

De même qu'il me semble qu'on devrait attendre de l'État qu'il garde, lui aussi, la tête froide, parce que c'est ça son rôle, pas la tête froide cynique au sens "oh voyons-y une bonne opportunité pour faire des petites manœuvres politiciennes en vue de la prochaine élection", hein, mais assurer que le système, les lois, les forces de l' "ordre", etc., continuent de fonctionner normalement quand les individus pourraient ne plus être en capacité d'y voir clair, PAS donner aussi dans le grand mouvement de l'hystérie, la course à l'état d'urgence, la révision de la Constitution, etc. etc. Là-dessus aussi, @si a du pain sur la planche, et s'en est d'ailleurs plutôt pas mal sorti jusqu'à présent avec, notamment, la très bonne émission du 11/12.

Daniel, je ne me suis pas débarrassé de mon empathie, mais je la réserve aux victimes et à leurs proches. Je refuse, en revanche, catégoriquement, de me laisser embringuer dans un grand délire collectif qui donne exactement aux terroristes ce qu'ils veulent : que nous vivions dans la crainte permanente, que nous renoncions à nos libertés, que nous rognions sur les principes de la démocratie. (Sans parler du statut de célébrité accordé à des gens dont on n'aurait jamais entendu parler sans ça.) Alors qu'honnêtement, la seule chose qui a concrètement changé dans mon quotidien et celui de tous les gens que je connais, c'est la confrontation à des petites mesurettes de "sécurité" à l'inefficacité patente, autre que sur le plan symbolique, peut-être, et encore (sont-elles là pour rassurer... ou pour entretenir la peur ?...).

On se doute que vous avez été très affecté par les attaques contre des journalistes à Charlie, mais si chaque annonce d'attentat - depuis les plus graves de novembre jusqu'à cette attaque de commissariat qui aurait dû rester un micro-évènement - vous fait soudain abandonner tous les principes sur lesquels ce site, et l'émission avant elle, ont été bâtis, et vous transforment en bête terrorisée cramponnée au canapé et incapable d'analyse un tant soit peu rationnelle, il y a un problème. -- Pour tout vous dire l'édito obscène du 14 novembre (ont-ils visé le grand nombre de journalistes qui habitent ces quartiers ?) me reste toujours en travers de la gorge : Didier Porte avait beau jeu deux semaines plus tard de moquer les journalistes qui ramenaient les attentats à leur petite personne... -- Je pense pouvoir affirmer qu'on n'attend pas de vous que vous soyez infaillibles, mais vos abonnés ne sont pas là non plus pour vous servir de psys. (En plus, ça ne peut pas marcher : les psys insistent sur le fait que payer fait partie du processus ; si ce sont les "écoutants" qui payent le patient, tout fout le camp.)

Ressaisissez-vous. Continuez, comme vous aviez commencé à le faire, à étudier la "semaine de commémoration" médiatique. Ne lâchez pas de vue les couleuvres que les politiques de tous bords vont tenter de nous faire avaler au nom de la "sécurité". Invitez des spécialistes d'histoire des religions pour discuter de la notion de martyre. Des spécialistes de droit public pour parler de la Constitution et des enjeux de la réviser. Pointez la lumière là dans les angles morts des chaînes d'info. Que sais-je encore ? (c'est votre boulot, pas le mien). Et ne vous interdisez pas d'exprimer vos affects, parce qu'on sait bien que vous restez un être humain, mais de grâce n'essayez pas de les imposer à vos lecteurs comme s'ils devaient aussi, nécessairement, être les nôtres, sans le moindre recul, ce qui est précisément le jeu des chaînes d'info (et de ceux qui y trouvent leur intérêt).

Même si elle s'exprimer parfois en termes brutaux, la réaction ultra-majoritaire des forumeurs sur cette page me rassure quelque peu. J'aimerais pouvoir croire que si on en venait à un referendum pour inscrire "l'état d'urgence" dans la Constitution, la réaction serait aussi unanime sur le plan national. Hélas, je doute...
On peut difficilement en vouloir au policier qui l'a tué, vu le contexte à peine deux mois après une série d'attentats meurtriers, et le jour de "l'anniversaire" des attentats de Charlie. On peut tout de même regretter que le déséquilibré n'ait pas survécu, car il a obtenu ce qu'il voulait : devenir martyre, notamment aux yeux des autres nombreux déséquilibrés et paumés comme lui, tapis dans l'ombre.
Dans le genre action-réaction : petites blagues où des "arabes" jettent des sacs au pied d'inconnus, un truc à se faire descendre ces temps-ci.
Je vais me faire "engueuler" mais j'y vais.

Avez vous vu quelque part cette info le Monde du 07 Janvier 2016 Quel est l’impact de l’immense fuite de méthane en Californie ?:

" Depuis sa découverte le 23 octobre, la fuite laisse se déverser d’immenses quantités de méthane en permanence dans l’atmosphère. Le California Air Resources Board, l’agence chargée de surveiller la qualité de l’air en Californie, a calculé, grâce à des mesures effectuées par avion, qu’elle libère entre 30 et 58 tonnes de méthane par heure, selon des chiffres communiqués le 23 décembre."

Le lien ci-dessous:
http://www.lemonde.fr/planete/article/2016/01/07/quel-est-l-impact-de-la-fuite-de-methane-en-californie_4843465_3244.html

Je n'ai pas souvenir d'en avoir entendu parler lors de la COP21, ni avant, ni après.
Si je me fourvoie, pan sur le museau (pour ne pas faire le canard.)

En tout état de cause il y a du souci à se faire...
Et on est scotchés devant la télé, oui, comme l'an dernier déjà, jour pour jour, heure pour heure, devant la même télé, au même endroit du salon, dans la même position du corps, adossé, presque cramponné au même meuble sans trouver la force de s'asseoir, moins saisi par l'événement lui-même que par la perfection sinistre de cet anniversaire, par cette année ignoble et immobile qui nous a faits aux pattes, réduits à des mouvements erratiques de gibier cerné, sans autre résultat qu'un lent enfoncement, un affaissement sur nous-mêmes, dans une écume de terreurs devenues ordinaires.

Je suis effaré par le nombre d'asinautes (mot venant du latin "asinus", l'âne) et non pas @sinautes, qui avalent les chroniques de DS au premier degré, sans aucun recul et réagissent en conséquence de façon primaire.
Or Il arrive très souvent que ce qu'écrit DS est décalé par rapport à sa propre pensée.

Dans le cas qui nous intéresse ici, le "on" met en scène un ensemble de téléspectateurs lambda, amorphes,
friands de BFM, gobant l'image sans discernement ni réflexion, sans le faire justement, ce fameux "arrêt sur image" qui nous est cher. Ce n'est certainement pas le cas de DS.
BFM = bouffe-merde, le pendant de la "une" mais en boucle. Attention à l'overdose.
Sur les flics qui ont abattu un type plutôt que de tirer dans les jambes.
J'attends les résultats de l'enquête mais je ne leur en voudrais pas:
La ceinture d'explosifs : factice?réelle? Il a fallut envoyer un robot de déminage pour le savoir. Si elle avait été réelle et qu'elle avait pété, combien de morts?
Et le type n'était pas là à menacer calmement, il fonçait couteau à la main...! À moins de 2m un couteau est aussi efficace qu'une arme à feu.
Dernier point... Daesh nous menace et a déjà commis des attentats. En temps de paix si on entend un pétard c'est probablement un pétard. En temps de guerre c'est peut-être autre chose... Je comprends que les flics réagissent comme ça. C'est dommage: je ne pourrai plus me balader dans les rues avec un pistolet factice. Mais si ça peut éviter qu'un type armée d'un pistolet pas factice ait le temps de mitrailler la foule c'est peut-être pas plus mal...

Je ne dis pas qu'il n'y a plus de bavures. Mais je vois une grande différence entre des flics qui abattent un type armé d'une hache et qui leur fonce dessus et des flics qui poursuivent des gamins jusque dans une centrale électrique...
Petite question : pourquoi on ne dit pas "selon la police" plutôt que "de bonne source" ? Parce que le secret s'applique là aussi ?
Il a pas gagné. Va falloir vous y habituer Daniel, des fous dans ce genre on va en voir d'autres. Probablement avec fausse ceinture d'explosifs, parce qu'une vraie c'est compliqué à fabriquer. Quand à BFMTV, si ça avait pas été ça, ça aurait été le tueur fou au tire-bouchon de trifouilli les oies. BFMTV, c'est la télé poubelle, une poubelle de boucher en l'occurrence.
Je trouve ce petit robot tout pétri de compassion.
Le rantanplan, du lucky luke qui tire plus vite que son ombre.
Quand ils ont tué les fous, j'ai dit bravo, je n'étais pas fou.
Et on est scotchés...

C'est qui ce "on" ? Il est si nombreux que ça pour que vous vous sentiez obliger de rajouter des "s" partout ?

--
Un vite-dit du site arrêt sur images nous apprend que Trévidic se peoplise.

Une chronique du matinaute en date du 16/11 sur le site arrêt sur images faisait l'éloge du même Trévidic, "une des seules voix qui sonne juste dans le tumulte".

Qui croire ?
Au contraire de mes frères et sœurs asinautes, je pense que le texte rend justement compte de la situation. Toute proportion gardée, bien sûr, et sans justifier la pointe d’emphase qui le traverse, il énonce clairement l’écheveau psychique dans laquelle s’embourbe l’opinion publique : troublants sentiments mêlés de stupeur résignée et d’incrédulité froide, amplifiés par le poison télévisuel. Le texte semble filer la métaphore animalière et traduit l’idée qu’une psychose collective est toujours vécue comme un moment bassement émotionnel par tout un chacun, puisqu’elle « nous a faits aux pattes » et des griffes de laquelle on ne saurait se soustraire sans « une écume de terreur », sauf à se sentir « gibier cerné », entravés que nous sommes par « la cage dans laquelle nous nous débattons ».
Bon, je m’inquiète quand même un peu pour le degré de métamorphose mentale de D.S...
Tout ça pour se retrouver dans la position de Jésus devant les caméras du monde entier. Je me demande si il n'y a pas un message derrière.
Il n'a rien gagné, il est mort lamentablement.

Des viols, des morts, des accidents, des faits divers, il y en a tout les jours. Mais, pour peu qu'il y ait un semblant de lien avec les [s]bougnouls[/s] [s]arabes[/s] [s]musulmans[/s] , allez disons "Syriens", ça fait le beurre de la propagande (cote de popularité des politiques, divertissement -on ne regarde pas les réel problèmes- et controle de la populace -on fait passer des lois [s]fascistes[/s] "sécuritaires", etc).

Daniel se fait enfumer.
Le plus hallucinant, c'est que l'on peut lire des articles qui accusent les policiers de l'avoir tué, alors qu'ils ne pouvaient pas savoir que sa ceinture d'explosif était factice.

On apprendra également qu'un homme de 20 ans a buté sa mère d'une balle dans la tête à Raqqa car elle le suppliait de quitter l'état islamique. Cette personne était dans l'armée syrienne libre (que l'on arme encore), puis dans al-nosra (que l'on a armé), et maintenant chez l'état islamique.

Donc je me pose la question: ce qui a provoqué un tel acte de barbarie c'est:
- les français qui ont attaqués la Syrie?
- la radicalisation d'un parfait modéré ?
- le racisme anti-etat-islamique ?
- Les illuminatis ?
- Israel ?
- Le coran et son interprétation littérale (en sachant que le coran en lui-même répète tous les 20 versets qu'il doit être interprété de manière littérale) ?
Il a gagné ? c'est vous qui le dites , pour vous passez a la TV c'est gagner ? Quel rapport , vous êtes un peu ridicule là , ou jaloux comme avec Trevidic , franchement , vos deux articles sont juste ridiculle et montre votre jalousie de ne pas être reconnus a la valeur ou vous vous estimez .
Par exemple que Trevidic , un homme aussi cultivé (merci l'école gratuite Française pour les nantis) fasse autre chose que son métier , me semble évident , déjà même nous les sans dents on a des hobby , on lit , nous aussi on écris ou participons a des actes artistique , rien que de normal, d'humain en faites . Mais pour vous les juges , ministres, en gros les gens qui pratiquent un métier qui est médiatisé , doivent eux s'enfermer dans vos petite case obsessionnelle . Evidement si on est juge on aime forcement le pouvoir et le montrer . La justice est un spectacle , ils sont en déguisement , donc heureusement qu'il aime ça ... et qu'il aime aussi la droiture, le courage , la protection des faible , et heureusement pour nous , ils ne sont pas tous l'abbé Pierre , sans déconner , vous etes de petits catholique là , comme Mam qui cache sont patrimoine , mais qu'un homme intègre aiment se montrer c'est trop beauf pour vous ?
Mais c’est quoi tout ce délire autour de BFM TV, lorsque je regarde cette chaîne je ne saute pas au plafond et surtout je ne reste pas sur elle en boucle comme avec toutes les autres d’info continue. Rappel : Téléspectateur je suis libre du temps que je passe devant mon écran.

Sinon, pour ce garçon, effectivement, entendant le hurlement des sirènes policières sur la rue Lafayette, j’ai automatiquement pensé à une attaque et rentrant chez moi j’en ai eu la confirmation aux infos. Je n’étais pas tétanisé comme la prose de Schneidermann le suggère mais l’intensité du passage policier m’a tout de suite mis en alerte. Après, à la description de la scène je ne peux que rapproché le geste de ce jeune homme avec celui, il y a quelques jours, à la voiture rouge. Avant de ces événements ponctuels on parlait de déséquilibrés, aujourd’hui on a une cause unique et elle va certainement mobiliser encore d’autres individus qui partirons seuls au massacre (pour eux et les personnes en face). C’est ainsi et BFM TV n’est pas responsable, juste une entreprise commerciale qui vent un produit et moi consommateur je garde ma capacité de choix...
C'est quand même énorme le cadavre du gars et le panneau vigipirate juste au-dessus. Vol au-dessus d'un nid de coucou. Plus on s'enfonce dans le délire plus des êtres délirants de ce genre vont surgir de partout et plus le délire les rendra incontrôlables... La spirale infernale.
Et si peu sont effectivement choqués que l'on abatte un homme avec un hachoir. Un hachoir bordel ! On donne donc des armes à feu aux flics sans leur apprendre à s'en servir ? Sans les mettre en condition pour être capable de mettre hors d'état de nuire une cible sans la tuer ? Et on veut assouplir les conditions d'usage des dites armes dans la constitution ??!

Sinistre, obscène, médiocre... Voilà l'état de ce monde en déperdition totale.
Ça doit être parce que je n’habite pas à Paris, mais ça ne m'a fait ni chaud ni froid (alors que les deux attentats de 2015 m'avaient réellement choqué).
Il faut voir à relativiser, ce n'est pas parce que les chaines en continue montent ça en épingle qu'il s'est passé quelque chose. Un fou s'est jeter sur des flics, qui l'ont tué, bon débarras. C'est au final un fait divers, et en parler autant me procure une altérative pitié...
Je crois qu'il n'a pas gagné, je crois qu'il n'y a pas que la France qui regarde BFM. Etant du quartier "visé" hier, je n'ai pas eu peur, je me suis dit que Daesh devenait low-cost, ridicule, qu'il fallait vraiment être aux abois pour se faire une fausse ceinture d'explosif. Et que donc au contraire, "ils" avaient plutôt perdu symboliquement, cette fois, eux qui brandissent la terreur (cf le titre de leur journal décrypté sur @si il y a peu) sinon comme valeur, du moins comme stratégie et comme objectif.
Je pense que pour avoir l'impression qu'"ils" gagnent, il faut avoir une petite intox à l'info-en-continu, qui surjoue la mise en scène de la peur pour conserver sa pseudo raison d'être.
Ma suggestion est de lire, relire et privilégier les analyses dépassionnées, par exemples celles de Kepel, qui donnent des raisons bien concrètes de ne pas se laisser gagner par la peur, en pointant précisément les faiblesses des actions de Daesh, leur impasse, leur fuite en avant illusoire. Ca n'empêche pas la vigilance, la prudence, et la lucidité sur le fait qu'effectivement, nous vivons une période de péril grave. Mais ça évite de se laisser gagner par l'irrationnel qui conduit à la perte des valeurs républicaines, qui est précisément l'objectif visé par les stratèges très rationnels, eux, de Daesh. Cf par exemple la conclusion de cet article du Monde :

"Surtout, ces nouvelles recrues permettent à l’EI de mettre en œuvre le projet d’Abou Moussab Al-Souri, un ancien compagnon de route syrien de Ben Laden, qui avait tiré, dès 2005, les leçons de l’échec du 11-Septembre. Plutôt que des opérations spectaculaires, le mouvement djihadiste devait chercher à attirer les musulmans européens dans des enclaves « libérées » afin de les entraîner à mener des attaques en Europe contre des cibles faciles et peu coûteuses (écoles juives, apostats, etc.) afin de provoquer une montée de l’islamophobie et un ralliement par contrecoup des communautés musulmanes en Occident. "

(Il faudrait aussi s'autoriser à évaluer sérieusement la dimension psychiatrique des individus concernés, non pour nier le sous-texte politique et la menace, mais pour quand même savoir de qui on parle)

Donc au final, si BFM pouvait nous éviter d'aller dans la direction d'Al-Souri avec gyrophare allumé, en klaxonnant et en accélérant...
Et si, au passage, on pouvait ici, sur @si, se demander en quoi les chainedinfocontinu on été utiles à l'information en 2015 (au sens fondamental : qu'aurait on manqué si elles n'avait pas existé cette année ?), plutôt que juste décortiquer leurs petites zerreurs et précipitations, je crois qu'on ferai oeuvre utile, parce qu'on établirait que le curseur penchant largement du côté de leur nocivité, au final, et on serait légitimes à ne plus en faire une source de peur, un jeudi de janvier, sur le canapé de son salon.
" il a pris en otages tous les protagonistes de cette longue cérémonie funèbre que fut la semaine..."

Comme les skieurs par la neige,
Comme les usagers par la SNCF,
Comme les peuples par les OGM,
Comme les clients par les immondes CGT et FO qui renaclent contre l'ouverture des magasns le dimanche,
Comme les téléspectateurvores par la nullité, le creux, l'énorme, le vide, l'abyssale vacuité...

Tout au même niveau. Le caniveau a de l'avenir, la boue va se vendre à la tonne. Beurk!

Engloutis nous sommes par le continu, l'avalanche, le nauséeux, le micro-trottoir, le répétitif: djihadiste, radicalisation, drapeau de l'EI, tracts, sites...

Peut-on réintroduire le courant alternatif après ce flot continu?
J'en parle à mon aisé sûrement comme tout lambda...mais enfin.
Voilà un mec, clairement agressif je suis bien d'accord, qui à 3 m se fait directement descendre au lieu d'être neutralisé en lui tirant dans les jambes ? Malaise ... Sont formés comment nos policiers ? Et c'est quoi l'engin robotique sur la photo ?
Rien à envier à ceux des US qui assassinèrent un gamin jouant avec un pistolet en plastique.

Deuxième degré je préfère croire quand on suit régulièrement vos chroniques Daniel. Je ne suis pas non plus de celles qui se cramponnent aux nouvelles à la con, excusez du mot. Hommage aux morts dans le silence du cœur et radios et télés à la poubelle, c'est de la bouillie honteuse sur fond de propagande électorale. Beurk !
Bonjour
L'instrument tranchant qui figure sur la photo de la journaliste habitant en face du commissariat, parue sur Twitter hier, n'est ni "une feuille de boucher", comme écrit dans la majorité des articles, ni un hachoir de boucher, comme ici. C'est un grand couteau à manche en bois, qu'on appelle en général couteau à découper (instrument type des illustrations de mélodrame de la fin du XIXe siècle). La feuille de boucher, c'est le truc avec lequel le boucher sépare les côtes encore reliées par les vertèbres. C'est plus classe que ce vieux couteau que chacun a dans sa cuisine, sûr.
BFM a gagné !
Bonjour
"Il" est mort tué par la police.
Contrairement aux autres asinautes, je dirais que c’est super bien dit.
Bonjour Daniel,

Je vous conseille de moins regarder BFMTV. Et plus généralement, de faire un petit pas de côté de temps en temps, pour éviter que le flux médiatico-spectaclo-politique vous assaille d'angoisse.

On peut restreindre cet événement à un pauvre gugusse avec un hachoir, et passer à autre chose.
« On est jeudi, il est midi. Et on est scotchés devant la télé, oui, comme l'an dernier déjà, jour pour jour, heure pour heure, devant la même télé, au même endroit du salon, dans la même position du corps, adossé, presque cramponné au même meuble sans trouver la force de s'asseoir, moins saisi par l'événement lui-même que par la perfection sinistre de cet anniversaire, par cette année ignoble et immobile qui nous a faits aux pattes, ...réduits à des mouvements erratiques de gibier cerné !

Calmos ! Votre réaction me ferait presque plus peur que l'attentat de ce pauvre type !
Sérieusement, faut arrêter BFM Daniel. Prenez des vacances même. Et puis il faut assumer un peu, oser écrire "je", au lieu de "on" ou "nous".
En ce qui me concerne, quand j'ai entendu cette histoire grotesque de déséquilibré suicidaire, je me suis dit "tiens, ça va leur faire la journée sur BFM", et puis j'en suis retourné à mes activités, sans gâteau d'anniversaire et sans chaine d'info continu.
Et on est scotchés devant la télé, oui, comme l'an dernier déjà, jour pour jour, heure pour heure, devant la même télé, au même endroit du salon, dans la même position du corps, adossé, presque cramponné au même meuble sans trouver la force de s'asseoir

Vous êtes sérieux, là, Daniel ?
Rassurez-moi. C'est du deuxième degré, une parodie.
J'espère que que les 7 milliards d'habitants de cette planète nous sommes un certain nombre à nous foutre éperdument de cet anniversaire. J'ai la conviction qu'un certain nombre de Lybiens, d'Irakiens, de Maliens, de Syriens, notamment, ne sont guère intéressés et ne sont pas cramponnés à leurs meubles en regardant la télé
Et j'espère qu'en France, nous sommes une large majorité à être écoeurés par la récupération de cet événement par le gouvernement et tous ceux que Les Charlie vomissaient.
Putain ! Cabu décoré à titre posthume de la légion d'honneur. Il ne peut même plus faire un dessin pour de défendre contre ces charognards ! Et Johnny, ce gros porc vérolé, ce réac, la bête noire de Cabu, qui va chanter pour lui "rendre hommage"...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.