234
Commentaires

Pourquoi Ferry ?

Il y a des mots qui devraient être interdits aux journalistes.

Derniers commentaires

Il semble pourtant que le discours de Hollande était clair à ce sujet : Faire hommage à celui qui a oeuvré pour l'école publique républicaine mais en montrant qu'il ne s'agissait pas d'un hommage à son engagement en faveur du colonialisme ... à mettre en parallèle avec le discours du président précédent à Dakar, édifiant. Rendre hommage à Jules Ferry sans mettre de bémol aurait été une faute morale. Ne pas lui rendre hommage pour un président qui veut s'engager pour école publique républicaine aurait été dommage. Le nouveau président fait d'une pierre deux coups : hommage à l'école publie, honte au colonialisme.L'exercice était difficile mais finalement plutôt mené avec finesse.

Mais personne ne s'est interrogé : le nouveau président n'a pas dit un mot sur un autre Ferry qui a pourtant travaillé à l'éducation. Quel oubli ! à moins que ce ne soit un manque de tact volontaire à la manière du tour de talons sur le palier de l'Elysée ? L'opposition n'aurait elle pas du relever la faute ? N'y aurait-il pas là matière à sévère polémique ? (on peut bien rire un peu non?) ...
Grande indigence ce matin... Où l'on voit que 10 ans de Sarkozysme ont déformé les esprits! Il agit cette fois négativement : il faut absolument trouver du mal quitte à se fendre d'un "que va-t-on découvrir plus tard?" parce que retenir le bien dans le symbolique et non dans l'historique serait suspect quand même... Le fantôme Sarkozy rôde... L'esprit de procès où il faut toujours laver et relaver jusqu'à tout délaver...
Et ben voilà, dès les premiers mots du discours de Hollande tout est dit sur le chapitre "Face cachée de Jules Ferry", tout ça pour ça... C'est bien la première fois que je me sens l'envie de défendre Hollande...
Et pourquoi pas Ferry ?

Si Ferry a indéniablement été le promoteur de la loi du 28 mars 1882 qui a laïcisé l’école publique (mais n’est toujours pas appliquée en Alsace-Moselle !), il n’a jamais fondé, pour autant, une « école laïque, gratuite et obligatoire ». Ce stéréotype, encore répété par le ministre de l’éducation, Luc Chatel, sur France-Inter le 2 mai dernier, devrait valoir un bonnet d’âne à tous ceux qui le colportent. Avec Ferry, l’instruction devient obligatoire (1882) et l’école publique gratuite (1881) et laïque (1882), ce qui est fort différent.

il faut alors soulever un problème essentiel que les personnalités politiques, médiatiques, intellectuelles feraient bien de “ruminer” : quand vous partagez, et prônez, les valeurs communes d’une époque, ses « nobles tâches », qui vous dit que vous n’êtes pas en train de faire exactement la même chose que Jules Ferry en son temps? Le plus probable, c’est que si jamais vos propos sont encore connus dans cinquante ou cent ans, ils susciteront raillerie ou indignation, apparaîtront comme de vulgaires « préjugés ». Et ce sont celles et ceux dont les idées étaient très minoritaires qui, tels Clemenceau, apparaîtront lucides. On ne peut pas critiquer Jules Ferry et partager les idées dominantes d’aujourd’hui. Le « devoir de mémoire » dont on se gargarise n’est qu’un masque couvrant d’inavouables dessins s’il n’induit pas une prise de distance avec les lieux communs véhiculés à haute dose par la communication de masse, et que certains beaux esprits tentent de transformer en croyances obligatoires.
Ouais ..., et si on attendait de l'avoir écouté, ce discours sur Jules Ferry ?
C'est chiant, j'avais un commentaire à mettre dans le forum « @ux sources de Caroline Fourest », mais il est fermé.
Je le dépose donc ici, si ça vous dérange pas :

+1
Dans la série Fume, c’est de la bonne, cet extrait d’un article de Charlotte Rotman (Libé) sur Terranova :

« En clair, depuis sa création et surtout depuis un an, dans le cadre de la campagne présidentielle, le think tank fournit notes sur notes. Le sommaire des productions s'étale sur 27 pages imprimées et s'attaque aussi bien à la dette grecque qu'aux classes populaires »

Oui, vous savez, ces pue-la-sueur que la gauche a délaissés et qui ont eu le culot de ne pas l’en remercier !
Petitre forme, aujourd'hui, DS.
Mais vous deviez être aux anges ce matin en écoutant France Inter, une citation de votre chronique de Libé chez Audrey Pulvar, et un résumé dans la revue de presse du 7/9
ça aussi ça peut affaiblir Merkel

----------------------------------------
>
> Amis désobéissants,
>
> 17-19 mai à Francfort : manifestons et occupons la Banque centrale
> européenne !
>
>
> À l'appel de mouvements sociaux allemands, une grande manifestation
> européenne se tiendra à Francfort le 19 mai. Au lendemain des élections
> présidentielles en France, il s’agit d’une mobilisation majeure par sa
> dimension européenne et symbolique. A un moment où les institutions
> européennes justifient toutes les régressions ("austérité"), où les
> marchés font pression pour l’adoption du Pacte budgétaire et où la Banque
> Centrale Européenne (BCE) préfère sauver les banques plutôt que les
> peuples européens, les mouvements sociaux se doivent de réagir.
>
> En plus de la manifestation européenne le samedi, une assemblée
> internationale se tiendra le jeudi, de nombreux ateliers seront organisés
> ainsi qu’un blocage de la BCE le vendredi matin.
>
> DEPARTS COLLECTIFS (depuis Paris, Strasbourg, Nancy et Lille) :
>
> Paris : départ vendredi 18 mai à 22h place de la république, retour le
> dimanche matin. Chèque de 40€ à faire parvenir à : Attac France, 21 ter
> rue Voltaire 75011 Paris, mention Francfort au dos du chèque. Contact :
> francfort@attac.org, 01 56 06 43 60 (de 17h à 19h)
>
> Strasbourg : départ samedi 19 mai à 7h, contact : Sylviane (Attac
> Strabourg), collectif.dette.67@gmail.com ou sylviane.rinck@wanadoo.fr
>
> Vosges (depuis Nancy) : départ samedi 19 mai à 7h, prix 23 euros, contact :
> Daniel Romary, 03.29.50.13.00 ou 06.83.26.48.49 daniel.romary57@orange.fr
>
> Lille : départ le matin (vers 8h), retour le soir. Contact : SUD Sante
> Sociaux, 03 20 74 17 69, sudsantesociaux.npdc@wanadoo.fr ; ou Attac Lille via
> http://attaclille.over-blog.com/
>
> IMPORTANT* : Les autorités locales de Francfort viennent de décider
> d'interdire toutes les manifestations prévues du 17 au 19 mai. Cette
> décision incompréhensible et très rare en Allemagne est attaquée en
> justice par nos amis d'attac Allemagne. Ils relaient aussi un appel de
> protestation de diverses personnalités. Les manifestations prévues, qui ont
> toujours été affichées comme pacifiques et de désobéissance civile, sont
> maintenues. Nous maintenons de notre côté notre appel à se rendre sur place
> pour manifester et nous vous invitions à relayer les protestations. Nous
> aurons rapidement d'autres nouvelles de la part des responsables locaux et
> vous les transmettrons. 8 mai 2012, Attac France Pour plus d'informations :
> http://www.francfort.attac.org
>
> www.desobeir.net
Jules Ferry et Marie Curie, école publique et progrès technique, c'est sans doute un message pour la gauche "rouge".
Dès lors qu'il y a accord avec les Verts, l'électorat qu'il s'agit de convaincre est plutôt celui de Mélanchon, des communistes voire de la partie des électeurs du FN issu de la gauche.
Et il se peut que Hollande veuille oublier le colonialisme de Jules Ferry mais il se peut aussi que ce soit l'affirmation d'un certain radicalisme "civilisationnel", l'affirmation de l'idéologie 3e République qui, notamment, ne transigera pas avec la laïcité. En tout cas, tout ceci me semble correspondre à un signal vers la gauche "à la Mélanchon".

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

La garde rapprochée de F. Hollande d'@si ne supporte pas le moindre questionnement au sujet du Grand Homme;
ça commence bien. :-(
Oh mais que c'est décevant DS! Je pensais que votre critique systématique allait changer de cible, mais le pli est pris, ce sera donc le président de la république, évidemment, puisque vos confrères l'encensent trop à votre goût semble-t'il, il faut bien être original, pas grand'chose à sortir de tout ce verbiage! je crains bien que ce soit sans moi
en politique il n'y a pas de gestes anodins !!Bien vue
Pourquoi pas Ferry? Personne n'est parfait, Clemenceau non plus si on va par là, son action vis à vis des grevistes par exemple.
Jules Ferry, le pere de l'ecole laïque gratuite pour tous, voila ce qu'il a honnoré; quant à tonton, c'est la CAF qu'il fleurissait mais ça n'a rien à voir.
Non, je vous le dis, en fait c'est un hommage à Fabius en rouflaquettes, des fleurs pour se reconcilier definitivement.
Je crois que Daniel Schneidermann commet une erreur en disant que Mitterrand a fleuri la tombe de Pétain durant ses deux septennats. Si mes souvenirs sont exacts, à la suite d'une protestation de Serge Klersfeld, appuyée ensuite par Fabius, Jospin, Balladur, Chirac et bien d'autres, il a dû renoncer en 1992 à faire fleurir la tombe de Pétain par le préfet.
Je crois qu'il y a erreur. Hollande ne célèbre pas Jules Ferry en tant que colonialiste, mais évidemment en tant qu'acteur symbolique de l'histoire de l'école laïque. Un rectificatif ?
Parce qu'à ce jeu là, on ne s'en sortira pas : la démocratie bourgeoise est pétrie de contradictions de classe, comme dirait l'autre.
Ainsi, on pourrait relever que Jean Jaurès, surtout dans sa jeunesse, voyait le projet colonialiste comme nos européistes voient la construction européenne : un grand projet humaniste. On pourrait reconnaître à Ferry au moins les mêmes penchants humanistes. Mais vous comprendrez que ce n'est pas si simple.
L'un des problèmes actuels des journalistes, c'est qu'ils ont un rapport complexe à l'Histoire et qu'ils se laissent souvent entraîner par l'air du temps.
Ca m'étonnait aussi que les journalistes soient allés chercher Luc Ferry. Enfin, pas tant que ça, ça reflète un soutien implicite aux thèses les plus droitières. Comme disait Mélenchon, sale corporation...



Luc Ferry mai 2012
http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2012/breve/2012/05/14/luc-ferry-reserve-sur-l-hommage-que-rendra-hollande-a-jules-ferry_1700764_1471069.html
Luc Ferry réservé sur l'hommage que rendra Hollande à Jules Ferry
François Hollande a prévu de rendre hommage mardi 15 mai, le jour de son investiture, à Jules Ferry (1832-1893), le père de l'école obligatoire et gratuite. Mais Jules Ferry était également de ceux qui justifiaient la colonisation française avec des théories raciales.

L'ancien ministre de l'éducation Luc Ferry a assuré, lundi, qu'il aurait "plutôt célébré Clemenceau que Jules Ferry". Il fut "non seulement un grand colonisateur, mais c'est quelqu'un qui fonde la colonisation sur une vraie théorie raciste. De même qu'il faut éduquer les enfants, il faut éduquer les Africains, c'est ça l'idée", a déclaré Luc Ferry.


Luc Ferry février 2012
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/02/09/97001-20120209FILWWW00381-ferry-les-civilisations-ne-se-valent-pas.php

Ferry : "Les civilisations ne se valent pas"

Le philosophe et ancien ministre de l'Education, Luc Ferry, se moquait hier de "l'effervescence proprement stupide" autour des propos de Claude Guéant. A ses yeux, les civilisations ne se valent "évidemment pas" et il n'est nullement scandaleux de le dire. "Toutes les civilisations se valent-elles? Evidemment non. Est-il scandaleux de le dire? Pas davantage", écrit-il dans une tribune au Figaro (lire l'intégralité du texte - article édition abonnés) .
"Les cris d'orfraie poussés par les bien-pensants touchant les propos de Guéant sont d'autant plus ridicules que ces derniers relèvent plus de l'évidence que de la provocation".
L'écrivain se dit "prêt à parier qu'en leur for intérieur, nos éléphants du PS pensent exactement la même chose". "Au nom de quoi pourrait-on refuser à quiconque le droit de préférer les traditions qui ont engendré une grande littérature à celles qui commandent les sociétés sans écriture?"
allez, je vais faire ma sale tête mais sachez que luc ferry est moins dangereux (philosophiquement parlant) pour les idées de gauche que ne peut l’être michel onfray.
Ils philosophent tous deux en quatrième division.
Vous êtes un peu dur.... quoique...
mais je pense surtout, du moins en ce qui concerne ferry (luc) que son "kantisme" il le sort et le rentre dans un tiroir quand bon lui semble...
Il faudra bien qu'un jour il nous explique comment il conjugue l’impératif catégorique et le le capitalisme sans être ridicule.
quand a onfray, la sncf a perdu un grand cheminot ...
un résume de ma pensée :
fleurir la tombe de ferry vaut un article dans dans le guardian :
les libéraux ont une conscience de l'histoire.
cela veut dire : i am not dangerous
ils l'ont compris et nous ferions mieux de le comprendre également.
Quoi hollande cherchait un type poilu? Jaurès aurait fait l'affaire.... non, trop de gauche.
Il voulais plaire symboliquement a l’éducation nationale? Hugo, l'aurait bien fait aussi.... non, trop rebelle.

Je vous le dis, ce type là va arriver a nous faire regretter sarko.... c'est une intuition.
Hollande c'est la drogue du violeur.
La cruauté a des limites.
aux premieres gouttes de sang j’arrête. :)
onfray est ridicule.... mais ferry est abject pour avoir gouverné sous sarko et en avoir fait sa propagande....

ou alors... ferry est honnête et onfray hypocrite de se prétendre de gauche...
"onfray est ridicule.... "

Superbe démonstration.
résumer Freud a tt sauf a ce qu'il a laissé a la philosophie.... on est pas loin du ridicule
résumer Kant a un précurseur du 3em reich.... on est pas loin du ridicule.
conclusion relire Kant et Freud
Je n'ai pas lu/ entendu l'année sur Kant...

Sur Freud : j'ai beaucoup lu Freud. J'ai lu et écouté très attentivement le bouquin d'Onfray et le cours référent. Rien de ridicule dans son approche, encore moins de résumé. Au contraire, toutes ses assertions sont argumentées et référencées. Onfray a été fidèle à sa méthode qui consiste à aborder l'oeuvre par le prisme de la vie de l'auteur. Ces rapprochements sont intéressants et éclairants, même si j'ai pris une claque quand je l'ai lu.
Quant à ce que Freud a laissé à la philosophie, loin de s'en désintéresser, Onfray donne toute sa place à la psychanalyse, simplement il nuance grandement la paternité de Freud, et met en lumière d'autres approches qui ont été plus ou moins étouffées par la doxa.
Alors dire "Onfray est ridicule", je trouve cela... ridicule.
Almereyda

J'aurais préféré : ...ressortissent à
Alors dire "Onfray est ridicule", je trouve cela... ridicule.
Mais depuis son affligeante tournée des plateaux sur le thème "Mélenchon-Robespierre nanana", je n'arrive plus à lui accorder le moindre crédit (d'honnêteté intellectuelle).
Il en est devenu ridicule. Au moins.
Onfray me semble complètement dépassé par les espoirs qu'il a soulevés. Les déçus d'Onfray doivent réfléchir au fait qu'ils étaient soulevables.
J'ai pas la télé, ça m'évite de voir beaucoup de conneries. Je suspecte la télé de pouvoir rendre débile n'importe quel participant ( mais, bon, c'est un gros préjugé, ). Je préfère lire et écouter, j'ignore si Onfray a pris parti dans la campagne (parce qu'en plus j'écoute peu). Pour le moment ce qu'il écrit m'intéresse. Pas lu encore son bq sur Camus.
En matière de démonstration vous êtes pas mal non plus... tapez onfray sur youtube et vous pourrez constater que ce "filozof" n'a besoin de personne pour se ridiculiser....

Il sait lire...soit... maintenant il faut réfléchir!!
@gondalah et Pompastel
Je viens de voir sur youtube les performances de Onfray sur Mélenchon, la video de Vilnux Atyx.
Je suis confortée dans l'idée que la télé fait des dégâts. Je souhaite à Onfray de sortir vite du système médiatique.
Comme Vilnux Atyx sur son site, je suis dubitative, j'ai les mêmes références de lecture que lui, tous deux on est d'accord pour reconnaître une pensée riche et constructive - ne vous en déplaise, gondalah. Pourquoi? Comment ? Je n'ai pas plus de réponse que l'auteur de la video.
Pour autant, je ne vais pas jeter au panier tout ce que je pense de Onfray, de son travail de contre-histoire de la philosophie, de ses essais sur l'athéisme. On a tous le souvenir d'avoir été, au moins une fois, très con sur un sujet ou un autre dans sa vie, pourquoi pas lui?
Attendez attendez, des tréfonds de mon anachronisme crachedanslasoupe j'en étais restée à mon intuition profonde qu'onfray était un trécon (tout aussi) -après m'être tapée tous ses enregistrements censés réhabiliter le matérialisme, et qui me donnaient envie de vomir mon corps/esprit s'il était fait du même grain que le sien-
et j'apprends qu'il vit encore et parle de politique

cela me turbine

et vaut il que je fasse une vile recherche internet qui m'arrachera propablement l'oreille, dites, inconnus compatissants?

On a tous le souvenir d'avoir été, au moins une fois, très con sur un sujet ou un autre dans sa vie, pourquoi pas lui?

non. Pas de pitié pour soi meme, pas de pitié pour eux.

@gondalah et Pompastel

Je viens de voir sur youtube les performances de Onfray sur Mélenchon, la video de Vilnux Atyx.

Je suis confortée dans l'idée que la télé fait des dégâts. Je souhaite à Onfray de sortir vite du système médiatique.
Modifié 1 fois. Dernière modification le 20:53 le 14/05/2012 par Sophie.


Je ne sais pas si la télé est la cause de la béhachélisation de Michel Onfray. Quand il raconte des conneries et joue les flics à propos des "épiciers de Tarnac", dans Siné Hebdo, la télé n'y est pour rien. Elle n'y est pour rien non plus quand il fait la girouette lors des élections. En 2007, Michel Onfray a d’abord soutenu la candidature de José Bové, avant de se raviser et d’appeler à voter pour Olivier Besancenot, puis de se raviser à nouveau optant pour le « vote utile », c’est-à-dire pour Ségolène Royal aux deux tours du scrutin. Avant de se raviser une dernière fois, et, découvrant soudainement que Ségolène Royal était un « candidate libérale », d’exclure de voter pour elle, avant de choisir, en guise de vote utile, de voter blanc. Ce qui revenait à avantager Sarkozy.
En 2012, Michel Onfray a annoncé qu’il voterait pour le Front de gauche, ce qui ne l’a pas empêché de se mêler de la primaire du Parti socialiste en apportant son appui à Arnaud Montebourg. Finalement, il a décidé de se mobiliser contre le candidat du Front de de gauche. Dans le genre caméléon, on fait difficilement mieux.
votre défense est absolument convaincante
@Sophie :

http://www.youtube.com/watch?v=oGCUmTAdYRw (déniché par AA, au coeur d'un précédent forum)


http://www.placeaupeuple2012.fr/michel-onfray-remis-en-place-par-judith-bernard/
Je n'avais pas vu ce post avant d'en mettre un plus haut.
1° Ravie de voir Judith Bernard en grande forme.
2° Onfray a l'air de s'être enfermé dans une rhétorique, et de refuser d'en sortir. C'est vrai qu'il se ridiculise. Mais comme le fait remarquer Judith à propos de Mélenchon : "il n'a pas dit que cela". Onfray non plus. J'espère vraiment qu'il va prendre un peu de recul. J'attends avec impatience les conférences de l'année sur France Cul pour voir ce qu'il en est. (m'est avis, a priori, qu'il a dit une connerie et ne trouve pas le courage de revenir en arrière sous peine de passer pour une girouette... ou bien a-t-il eu maille à partir avec un fdg, peut-être à propos de Camus. Je l'avais vu débattre lors de la sortie du Crépuscule d'une idole et l'avais trouvé moins à l'aise dans un débat public).
Je vous conseille cet opus génial d'Onfray.
Vous apprécierez j'espère la profondeur de la réflexion, et la sincérité de son engagement libertaire.
Ce jour-là, il m'a définitivement convaincu.
bel article!!

niveau bistrot.... mais classe, le bistrot
sous peine de passer pour une girouette...
Ah ben c'est réussi alors ! :-)
et bien justement si vous avez lu Freud vous savez qu'il ne se résume pas au portrait que onfray en a fait.
dire que freud n'a rien inventé car certaines notions qu'il emploie étaient vaguement reconnu avant comme le soutien onfray est de la mauvaise foi intellectuelle.
une invention est l'association de 2 concepts déjà existant.
c'est tt aussi ridicule que dire que Clement Ader n'a pas inventé l'avion car le le concept de véhicule et l'action de voler existaient bien avant lui.
Quand même la théorie de la libido même si elle existe depuis st Augustin . cette pulsion qui se sublime en désir pour créer un investissement et un lien social ... sans malaise dans la civilisation de Freud, on chercherait encore comment le libéralisme agit sur nous.
Bien sur qu'avant il y avait les passions Spinoziste mais elles étaient un peu simples pour se suffire a elles même.
l'inconscient, je suis désolé c'est Freud, interprétation des rêves c'est Freud. et résumer Freud a l’œdipe me semble une erreur.
onfray admirateur de Reich comme de Fromm et je le comprends tt a fait vu le travail de ces hommes, est dans un paradoxe car Reich comme Fromm admettent que sans Freud, leur réflexions n’eut pas été possible et je passe sur les Winnicott ou Jung -trop idéalistes pour onfray-
on ne reproche pas a picasso d'avoir développé le cubisme a son point culminant en le synthétisant même si c'est braque qui a l'idée de la simplification et la géométrisation des formes.

"Onfray a été fidèle à sa méthode qui consiste à aborder l'oeuvre par le prisme de la vie de l'auteur"

Je veux bien que cela soit utile pour comprendre pourquoi un penseur a pensé cela a ce moment, mais en aucun cas cela ne valide ou n'invalide la véracité de cette pensée.
Admettons que demain nous apprenions que Galilé avait horreur du plat pour x raisons et décida alors, de trouver des sphères partout... cela rendrait il la terre moins ronde?

Le plus embêtant c'est que onfray est en train de détruire les outils qui permettent de comprendre et de combattre l’idéologie libérale.
Je me demande alors si ce n'est pas un girondin...
L'inconscient de Freud ressemble beaucoup à la volonté de puissance de Nietzsche. Ce que lui reproche Onfray, c'est d'abord de nier l'influence de Schopenhauer et de Nietzsche sur l'élaboration de la psychanalyse puis de nier, par revendication d'objectivité scientifique, que la psychanalyse est "une vision du monde qu'il crée pour sauver sa propre peau" ce qui correspond à la thèse de Nietzsche selon laquelle toute philosophie, toute pensée procède du corps de son auteur, y compris dans ses dénis, dans la construction de ses "vérités". C'est d'ailleurs l'un des fondements de la psychanalyse, mais qui s'appliquerait à tous sauf à Freud lui-même.
Onfray ne nie pas l'importance de L'Interprétation des rêves mais critique la volonté de Freud de présenter comme une méthode expérimentale et scientifique une introspection et une interprétation subjectives (auto-analyse qui aboutit à une autojustification de ses propres fantasmes) afin de lui donner un caractère universel.
Depuis la sortie du bouquin, c'est le même malentendu qui fait rage. Onfray réfute le caractère scientifique de la philosophie freudienne et l'inscrit justement comme une philosophie ancrée dans l'autobiographie de Freud. Ce qui ne nie pas l'apport considérable de sa réflexion pour l'humanité (comme pour toute philosophie) mais refuse la portée universelle de certains éléments de la névrose de Freud, devenus des concepts"indiscutables" comme des préceptes religieux, tels que le complexe d'Oedipe.
Je ne vais pas reprendre ici toute l'argumentation du livre, elle est à mes yeux très intéressante. On peut la balayer avec mépris, chacun son cheminement.
Libre à vous de lyncher, discréditer, mépriser l'ensemble d'une pensée à l'occasion d'une bourde, même d'une énorme bourde. A une époque où tout est jetable, les gens le sont aussi.
Je pense que l'hypermédiatisation est un vrai fléau, il faut formuler une opinion sur tout et sur le champ, et j'ai l'impression que Onfray s'est fourvoyé dans les médias.
Par exemple, sur l'article joint en lien sur Tarnac, il n'y a pas de date. Onfray ne cite pas le nom de Tarnac ni de Julien Coupat. ça doit être au tout début de l'affaire. Je ne sais pas pour vous, mais moi je n'avais pas une opinion très claire ni très arrêtée avant l'arrestation de Coupat et les déclarations d'Alliot-Marie. Onfray a tort de jouer les chroniqueurs, j'en conviens, il aurait mieux fait de se taire. Ce n'est pas pour cela que je vais jeter mon exemplaire du Traité d'athéologie. On peut me fournir mille liens qui le montrent débile à la télé (je pense que passer à la télé, c'est toujours au risque d'être débile), je ne le jetterai pas.
Et puis, pour en finir, je me méfie des clips et autres séquences fournis à charge. Ma soeur qui éprouve une véritable aversion pour Mélenchon m'a envoyé pendant des mois quantité de documents le discréditant, le ridiculisant pour me dissuader de voter pour lui. Je crois qu'on trouve ce qu'on veut pour démolir, et c'est toujours au détriment du discours principal. Enfin, je n'aime pas les idoles, j'aime bien les gens, leurs contradictions et leurs défaillances, je n'attends pas d'eux qu'ils soient parfaits. Alors, on peut parler des dégâts : Onfray a-t-il l'influence suffisante pour nuire à la gauche? Pas convaincue. Il a nui surtout à lui-même, non?
"L'inconscient de Freud ressemble beaucoup à la volonté de puissance de Nietzsche"
woui, mais s’arrêter dans le hall n'est pas visiter l’appartement.
onfray a sûrement raison concernant le personnage Freud.
Mais le problème n'est pas là. christophe colomb était sûrement un mauvais navigateur pour partir pour les Indes et se retrouver en Amérique.
Freud a découvert les rives d'un continent que d'autre explorent maintenant. Merci, l'homme Freud.
Je me répète donc :comprendre pourquoi un penseur a pensé cela a ce moment peut être intéressant, mais en aucun cas cela ne valide ou n'invalide la véracité de cette pensée.
que onfray refuse tt "messie" je peux le comprendre, car on peut apporter au monde sans créer de "mystique". Mais là n'est pas la question.

"Libre à vous de lyncher, discréditer, mépriser l'ensemble d'une pensée à l'occasion d'une bourde, même d'une énorme bourde"

c'est justement ce que je reproche a onfray. la destruction pas des personnages mais des idées qui sont derrière. En participant a cette déconstruction des grands récits, sans rien emmener a la place, il laisse le champs libre a l’idéologie libérale qui n'en demandait pas temps.
Ce que je pense, Lacan le résuma fort bien lorsqu'il s'adressa aux jeunes de 68 :"Ce a quoi vous aspirez comme révolutionnaires, c'est a un maître et vous l'aurez".

Pour être plus clair encore:
je montre patte blanche en disant que je ne suis pas fan des "bondieuseries" en tt genres.
Cela étant dit. Lorsque onfray postule que jesus n'a pas existé comme moi je postule qu'il aurait bien pu exister, comprenez que ce n'ai pas un personnage barbu qu'il fait disparaître mais un "aimez vous les uns les autres".
j'affirme que le monde est bien meilleur avec que sans.
il y a un monde entre tuer l’église et tuer la pensé d'un jesus et onfray ce n'est pas de la frappe chirurgicale, ça ressemble plus a une bombe H.
Il ne faut pas s’étonner si par après il ne reste que le "jouit maintenant et pour toujours" du marché.
ça peut paraître prétentieux mais voila ce que je reproche a onfray, son manque de hauteur.
et je dis cela pour être gentil car ses prises de positions politiques récentes poussent a penser qu'il se satisfait de cet état des choses.
L'avez-vous lu? pas entendu ni vu à la télé, mais lu?
Je ne le reconnais pas dans ce que vous dites.
En aucun cas, il ne disqualifie la psychanalyse. Les déboires que subit actuellement cette discipline sont sans doute le résultat du verrouillage outrancié de SA discipline par Freud et ses disciples pendant un siècle et que critique Onfray.
Quant à Jésus, il l'appréhende comme un personnage conceptuel, à la manière de Deleuze, ce qui n'est pas tout à fait "tuer sa pensée".
Qu'il vous débecte pour ses prises de position politiques girouettonesques, je vous l'accorde. Mais un peu de nuance, zut.
"jouit maintenant et pour toujours" Je ne sais si c'est une allusion à l'hédonisme qu'il défend, en tout cas, l'ascèse hédoniste selon Onfray n'a absolument rien à voir avec cette formule.
Re patte blanche:
"L'avez-vous lu? pas entendu ni vu à la télé, mais lu?"

1/ je suppose que c'est en ce moment, et comme a mon habitude 4 livres sont ouverts
a/ la passion de détruire de Fromm
b/l'individu qui vient de Dufour
c/ la correspondance de 1906 a 1940 de Jung
d/ de nouveau, richard 3 de Shakespeare

2/ si c'est uniquement des écrits de onfray que vous parlez
le lire je n'en ai pas le temps mais j'ai écouté tt ses conf (les 17) oui en faisant le ménage ou la vaisselle, n'y voyez rien de désobligeant pour le philosophe.
j'ose espérer, que hormis le détail, on ne trouve rien dans ses livres qui ne soit dans ses conf.
la tv, j'ai pas.

"Je ne le reconnais pas dans ce que vous dites."
et bien moi c'est pareil, je ne reconnais pas Rousseau lorsque onfray le raconte.

"Les déboires que subit actuellement cette discipline"
Vous pouvez développez s'il vous plait?

"Quant à Jésus, il l'appréhende comme un personnage conceptuel, à la manière de Deleuze,
"
ça me rassure, ce ne sera pas la 1er fois que je regarde d'un drôle d'oeil ce que peut penser Deleuze.
mais plus sérieusement, un personnage réel qui porte des préceptes et qui les vie, rends ces même préceptes bien plus puissant que ne pourraient le faire 100 personnages de roman.
sur les sources, je viens de réécouter la saison 3 de onfray, car j'en avait un souvenir lointain.
quel sont les sources de onfray dans cette histoire?
il les cite saison 3 1/9 "accumulation d’invraisemblances" vers la fin : Prosper ALFARIC
c'est un personnage très controversé, ce qui ne prouve rien dans les 2 sens.

quoi qu'il en soit, je le redis, le problème n'est pas là.
Avec sa déconstruction des grands récits, sans rien emmener a la place, il laisse le champs libre a l’idéologie libérale qui n'en demandait pas temps.

il ne me débecte pas, je le trouve même plein d'humour.
mais concernant sa doctrine et je passe sur le terme "ascèse hédoniste" qui me parait assez étrange. Elle se résume en :"Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi, ni à personne, voilà je crois, toute la morale" prise a Chamfort et bien personnellement je trouve cette phrase d'un beau sophisme. Je pourrai également en appeler a Deleuze et son désir pour le prouver mais Freud ou Fromm suffiront. une vidéo de Stiegler sur ce site effleure le problème également. Bref, cette phrase ne tourne pas rond et si vous le désirez on pourra parler de souffrance et de jouissance.

mais le problème n'est pas encore là.
c'est juste qu'a mon avis, lorsque l'on se dit de gauche -on est pas obligé de l’être- mais lorsque on dit qu'on l'est, et bien on vote a gauche.

Vous me demandez de nuancer lorsque je parle d'un homme qui n'a lui même que faire de cette nuance. Qu'il commence lui même a la pratiquer pour que les pauvres amateurs de la pensé comme moi s'y mettent.
quoique je pense avoir grandement utilisé la nuance. :)
On attend votre podium de L1 (évitez MHSC, PSG, LOSC).

Ca m'étonnait aussi que les journalistes soient allés chercher Luc Ferry. Enfin, pas tant que ça, ça reflète un soutien implicite aux thèses les plus droitières. Comme disait Mélenchon, sale corporation...



Mea culpa, le Nouvel Obs rappelle les propos passés de Luc Ferry.
http://tempsreel.nouvelobs.com/election-presidentielle-2012/20120514.OBS5514/jules-ferry-la-polemique-de-l-investiture-de-francois-hollande.html

Je retire "sale".
C'est là toute la beauté de cette "sale" corporation...
"L'écrivain se dit "prêt à parier...".

ah, Ferry et ses certitudes...
Ce matin... Luc Ferry trouve un moyen de se rendre interessant ,c'est pas gagné! Copé avec son ton péremptoire quoique nostalgique croit utile de faire la leçon au nouveau président avant même qu'il ait entamé son mandat... D'aucuns célèbrent l'anniversaire de la chute de DSK... Comment dire ? Besoin de souffler ou de voir venir. Rejet.Gavés,nous sommes gavés...Jules Ferry C'est L'école laïque et obligatoire pour tous les petits français,riches ou pauvres. Voilà. Pour le reste ,il était de son temps...Pas glorieux,vu de chez nous en 2012.Assez de polémiques et de démolitions. Ras le bol.
...Rien, sauf ceci: l'exigence de curiosité. Que va-t-on découvrir plus tard ? Pourquoi Ferry ?

Que va-t-on découvrir plus tard? Mais la vérité mon pauvre Daniel: qu'Hollande a un plan secret pour recoloniser les pays nègres et bridés et rétablir l'esclavage. Heureusement que des grands esprits comme Ferry (Luc, un grand homme, lui) et Schneiderman sont là pour nous alerter: la bêt(is)e immonde rôde toujours.
Super la récup organisée par le faux derch Luc Ferry ! Bravo ASI !
C'était pour dissimuler ses bajoues, ces horribles rouflaquettes pendantes ?
Pour un type qui affirmait la supériorité de la race blanche, ce look simiesque c'était moyen.
Enfin, c'est toujours un symbole que La Pen ne pourra pas récupérer. Bien joué, François !
Daniel ce que vous dites sur Ferry et Clémenceau, tout le paragraphe, c'est exactement ce qu'a dit Luc Ferry sur France info hier.
Un petit mot sur la taule qu'a prise Angela Merkel aux élections d'hier aurait pu être intéressant car cela affaiblit Merkel dans cette soit disant "semaine décisive"....
C'est anachronique d'attaquer J. Ferry sur son colonialisme. Il vous reste à reprocher à Hugo son bonapartisme, à Voltaire sa grande affection pour les têtes couronnées... pff
Si Hollande se propose de faire autant pour l'école publique que Jules Ferry, tant mieux. Instaurer l'école obligatoire et gratuite pour tous à l'époque où le travail des enfants était la règle, chapeau bas!
Dans un premier temps j'avais cru comprendre que François Hollande allait gerber au pied de la statue de Jules Ferry et
rendre hommage à Marie Curie.
Comme quoi...
Ras le bol de ces subtilités à deux balles. De grace, un peu d'air pour l'instant.
Et moins de people please.
il aurait pu choisir Coluche, qui a aidé à sa façon à l'élection de Mitterrand
Il faut juste arrêter d'instrumentaliser l'histoire, dans un sens ou dans un autre.

Ca nous fera des vacances.

La comparaison avec Mitterrand/Pétain me semble totalement sans intérêt. Vraiment. Je cherche depuis tout à l'heure et je ne vois vraiment pas ce qu'elle apporte. Mais vous allez sûrement m'expliquer, cher Daniel.

Quant aux discours racistes de Ferry, ce sera peut-être l'occasion pour la France de réfléchir une nouvelle fois à son passé. Ce ne serait pas une mauvaise chose.

Les enseignants d'histoire savent combien il est complexe d'enseigner Ferry et la 3e république. Moment à la fois essentiel de la construction de la France contemporaine et apogée du colonialisme et de la pensée raciste. Nier l'un ou l'autre, c'est renoncer à comprendre.
Juste une remarque de français, en prof indécrottable que je suis: "ressortissent à", cher Daniel, et non "de". Ressortir correspond à deux verbes dont le sens et la construction diffèrent. Je m'étonne toujours de trouver ces tournures fautives chez les meilleurs d'entre nous, semant ainsi la confusion dans les rangs !
Parce que Ferry boat.

Après le yacht de Bolloré le ferry de Hollande.
Sinon petit aparté, Mélenchon a encore été excellent sur Inter ce matin, et a encore corrigé sévèrement (bien que plus gentiment) Cohen qui a encore pris leçon sur leçon. Quand comprendra-t-il que l'à-peu-près ne fonctionne pas avec Mélenchon ? Le mépris et l'arrogance non plus d'ailleurs ?

Bref j'ai encore une fois bu du petit lait.
[quote=Daniel Schneidermann]
Vers cette semaine compliquée, Hollande s'envolera en laissant derrière lui une querelle simple. Et d'actualité: la bataille d'idées entre Jules Ferry et Georges Clémenceau. Pourquoi avoir choisi d'honorer, avec Marie Curie, le colonialiste Jules Ferry, parmi toutes les gloires possibles de la 3e République ?
Mauvais, très mauvais choix en effet. Clemenceau fait partie de ces très rares hommes politiques dont le courage n'a d'égal que l'exceptionnelle lucidité. Sa formule: n'essayons pas de revêtir la violence du nom hypocrite de civilisation mérite un hommage intellectuel et moral au moins égal à celui que lui a valu son engagement dans l'Affaire Dreyfus. Les deux liés à son rôle dans la victoire de 1918 démontrent qu'il peut exister un "patriotisme" sans esprit de domination ou de rejet. Quant à Ferry, son titre de gloire aura été d'avoir assis en France cette religion "laïque" d'État qui a nom "Éducation nationale" dont nous allons risquer de mesurer qu'elle ne peut que reproduire en la masquant la division sociale: distribuant ainsi à quelques-uns des privilèges diplomitifs (Bac S avec mention Bien ou Très Bien, d'où Grandes écoles, ou concours quasi-équivalents), à une partie limitée des autres les qualifications subalternes, et à la masse des assignats: jadis scolaires, et désormais aussi universitaires. Le Parti Socialiste étant dans ses hauteurs celui des "administrateurs" bénéficiaires de cette sélection scolaire, on ne comprend que trop facilement qu'il puisse porter à préférer Ferry à Clemenceau: le colonialiste à l'ami du père de l'Impressionnisme. Hélas le président issu de ce parti n'aura pas su entrer en fonction autrement qu'en le vérifiant.
Il est vrai que au niveau du symbole, Ferry et Curie remplissent leurs tâches respectives, comme le signifie Hollande ce matin à une enseignante pleine d'espoirs et de ferveur. "On compte sur vous".

Maintenant, si DS a la fâcheuse(?) tendance de voir le mal partout, il ne fait en l’occurrence que commenter ce qui lui est servi. Hollande a dit pendant toute la campagne qu'il allait sauver l'éducation nationale... premiers pas demain.... une gerbe fleur...soit
Parfois il faut faire simple, et pas compliqué:
Parce que la très grande majorité des Français ignore que Ferry fut colonialiste, mais que presque tous se souviennent qu'il créa l'école publique gratuite pour tous, et qu'effectivement le "rêve français" est basé sur l'école, laquelle a été systématiquement saccagée par Sarkozy.
Un président doit trouver un symbole rassembleur.
Et Marie Curie, parce que l'histoire de France donne peu de place aux femmes, et que l'autre est Jeanne d'Arc (voir la chronique de Lelièvre sur Médiapart, en libre accès), et que oui, à l'époque, les polonais étaient eux aussi considérés comme inférieurs (pas aussi inférieurs que les "colorés" mais pas aussi avancés et intelligents que les "vrais" Européens. Italiens et Belges étaient d'ailleurs dans le même sac, et je ne vous parle même pas des Portugais.) ça permet de relativiser.
Merci Daniel pour cette interrogation bien fondée.
Comme on dit chez moi ça leur fait le cul et les dents à tous ces socialos bon teints et bien pensants. Ah! qu'ils sont toujours du côté du bien, de la gentillesse, de l'amour et du respect des autres... Que n'auraient-ils dit si la droite "classique" voire la bête immonde réincarnée en Lepen avait fait de même et idolâtrait bêtement ces figures qui ne réhaussent pas notre pays (surtout Mitterrand, quoi que..).
Ferry c'est aussi celui qui a légué à la postérité cette superbe preuve de l'égalité républicaine des hommes et des femmes lui qui disait qu'il fallait instruire les femmes afin de "donner" aux hommes des "compagnes républicaines" (c'est tellement mieux pour faire le ménage). Ca fait toujours plaisir d'être considéré pour soi-même!
Et aussi, comme il est dit sur Mediapart, notamment par Plenel, pour fleurir Ferdinand Buisson (l'un des pères fondateurs de la Ligue des Droits de l'Homme) qui organisa l'enseignement primaire (dont on se demande d'ailleurs si la plupart des commentateurs ont dépassé le stade). En somme, une sorte de Vincent Peillon... Je sais, je la ramène selon ma vieille habitude, mais employer les propos de l'extrême-droite antisémite - qui allait bientôt se ruer sur l'affaire Dreyfus - me fout en rogne pour taper sur "Ferry-Tonkin". Je ne voyais pas Hollande fleurir Buisson qu'est moins connu (y'en a qui l'aurait pris pour celui du Sarkoland fuyant à Sigmaringen). Outre promoteur de l'enseignement laïque et de la LDH, Ferdinand fut aussi le principal allié de l'Internationale des femmes (congrès tous les ans à la Belle Epoque) qui se battait pour des droits égaux à ceux de leurs pignoufs de maris ou amants (en particulier pour obtenir le droit de vote et celui d'ouvrir un compte en banque... ce qui ne viendra que dans les années 1970... rien que ça).
Je m'attendais à ce que l'un des tapeurs zélés fasse allusion au "gouvernement des Jules" qui, en 1870, fut au moins aussi capitulard que son succédané de Vichy et se lâcha en donnant le pouvoir à Thiers pour le triomphe de Versailles. Mais non mais non, c'était trop demander...
PS. A propos de Clemenceau (d'abord son nom ne prend pas d'accent sur le E et ça suffit à déconsidérer ceux qui parlent sans savoir) sa position "anticoloniale" (bel anachronisme) n'est pas plus humaniste que celle de Ferry : il veut seulement la peau du Président du Conseil... le temps d'après, il devient le Tigre, buveur du sang des pinardiers du Midi et des cheminots de Draveil. ça n'empêche que je l'aime bien, le grand Georges, maire du XVIIIe (pas du 17e !!!).
Oui, Daniel, vous avez raison, le choix de Ferry est douteux : il trompait sa femme, m'a-t-on dit. Sans compter qu'un de ses descendants a été ministre de Chirac.
Et Marie Curie, c'est encore pire, c'est le symbole de l'horreur atomique : à cause d'elle, les Japonais ont connu Hirosima et Fukushima.
Hollande, démission !
Et merde ! On s'est payé du sarkosy a tout les petits déjeuners shneidermanien ou presque depuis 3 mois et, moi, betement, je me suis dit, quand la campagne sera fini, on reviendra a des sujets de fond.
Je suis con, aussi.
Maintenant, on va se payer du Hollande à tous les petits dejeuners shneidermanien ou presque pour les 3 mois a venir.

Put'ain 3 mois...
Je savais l'anbiguïté de Jules Ferry... Mais votre chronique m'a fait lire la lettre de Jules Ferry aux instituteurs - http://fr.wikisource.org/wiki/Jules_Ferry_-_Lettre_aux_instituteurs,_1883 - et, donc, percevoir ce qui a pu motiver le choix de notre nouveau Président.
Bien vu monsieur Schneidermann,
symboliquement c'est très fort, bien plus encore que l'on ne croit.
allez, un peu d'histoire
Jules Ferry
Enlevez les rouflaquettes à Ferry et vous avez le portrait de... Non, je ne dirai pas qui mais il a été le plus jeune premier ministre de France.
Un patin et des papouilles de Hollande à Merkel m'étonneraient beaucoup.
Notre Nouveau Président parait savoir se tenir. Lui.
Monsieur Schneidermann, la comparaison assez alambiquée entre Hollande/Ferry et Mitterrand/Pétain devrait vous valoir au moins un demi-point Godwin! Félicitations! :)

A part ça, le fait que Clémenceau ait pu être en avance sur son temps ne fait pas de Ferry un monstre. Le reste de la notice Wikipédia que vous citez montre qu'avec ce discours, Ferry était malheureusement dans l'air du temps ("Peu d'hommes politiques de l'époque, quel que soit leur bord, remettent en question l'idée de supériorité européenne").

Le choix de Marie Curie et de Jules Ferry me semble assez pertinent pour illustrer une présidence qui se distingue notamment par la valorisation de l'école et des apports de l'immigration pour notre pays. Si le choix de Jules Ferry vous choque par les positions qu'il a prises à son époque, allez donc au bout de votre raisonnement et ouvrez donc le débat pour que l'on débaptise toutes les écoles Jules Ferry de France...
Illustration : Portrait de Jules Ferry par Léon Bonnat (1888)

Daniel, le fait que l'image soit désormais dans le domaine public ne signifie pas que ne pas mentionner l'auteur devient soudainement éthique pour un journaliste.
En effet, je regarderai désormais Ferry (et Clémenceau) d'une toute autre manière. Quant à Hollande... ça ne change guère mon regard. Le choix de Marie Curie, c'est peut être un message en faveur de l'immigration choisie?
Devinette destinée à ceux qui croivent que l'histoire est simple: Qui a dit, à propos de la colonisation de l'Algérie par la France: " Mieux vaut être dominé par des bourgeois porteurs du progrès technique que par des féodaux berbères qui, sous des dehors aristocratiques, dissimulent mal leurs intérêts sordides" ? Marx et Engels. ( source: "Marx et les marxistes", Kostas Papaioannou)
Epineux problème qui changera la face du monde........
ben euh, pour se rendre à la city, sans utiliser airsarko0ne, non?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.