166
Commentaires

Pour Hadopi, un quintet de gauche

"Une tragédie familiale" se lamente Askolovitch

Derniers commentaires

L'objectif affiché de cet loi (soutien à la création) n'est qu'un leurre. C'est tellement inapplicable techniquement et judiciairement.
L'objectif est de mieux contrôler internet.
Ceci rejoint les analyses précédentes d'Arrêt sur image comme quoi le gouvernement a peur d'internet et chercherait à mieux le contrôler.
Obliger les internautes à installer un mouchard (appelé à tort logiciel de sécurisation dans le texte de loi) qui va écrire nos faits et gestes sur un serveur; c'est quand même osé.
Le filtrage de site au niveau des FAI par l'Hadopi pourra aussi être ordonné (avec autorisation d'un juge. ouf!). Le contrôle des flux au niveau des FAI pour détecter des contenu illégaux va être experimenté et sous la seule autorité de l'Hadopi et par des sociétés privées. C'est à dire que des sociétés privées auront le droit d'espionner tout ce qui passe par les tuyaux (sous quel contrôle).
Les adresses IP seront elles aussi repérées par les ayants droits. L'internaute incriminé ne pourra même pas savoir qui l'a dénoncé. La présence d'une adresse IP sur un serveur Peer2peer n'est pas vraiment une preuve en soi, vu qu'il est très facile de d'emprunter une adresse IP. Quelles seront les conséquences de ces erreurs d'accusation pour les accusateurs ? Nul, vu que l'internaute sera bien incapable de prouver sa bonne foi.
On va donner des pouvoirs judiciaires sans contre pouvoir a quelques sociétés.
Aux Etats-Unis où un système de repérage d'adresse IP a été mis en place, on a estimé le taux d'erreur à 30%.

Je souhaiterais qu'Arrêt sur images s'intéresse aux conséquences pour internet de ce projet de loi.
C'est amusant...

La lettre ouverte du quintette fait plus de bruit médiatique que toutes les pétitions, pourtant signées par des personnes tout aussi respectables (sinon plus ?) et concernées.

Celle-ci, par exemple, ou les plus de 52000 signataires chez SVM, ou la lettre par plusieurs assos et 41 artistes. Etc.

Un petit décryptage ?
Cet(te) après-midi Michel Drucker interviewant Annie Chancel dite Sheila sur France2:
< " Elle vend des millions de disques. Pourquoi se fatiguer à faire de la scène ? " >>
Aujourd’hui, pour maintenir son niveau de vie, elle fait la « Tournée Age-tendre »….
Qu'importe ce qu'on pense du piratage, des lobbys de la musique et du cinéma :

-Il est totalement antidémocratique de laisser SEULE une entité ADMINISTRATIVE (soit soumise à la sphère étatique) décider, prononcer et mettre en place une condamnation judiciaire civil.

---> Pour ou contre, une suspension internet DOIT être prononcée par un juge, et non pas par un mini sarko.
Je suis plutôt en faveur de la loi. Un peu naif j'imagine qu'il sera toujours possible de changer la loi pour la rendre moins liberticide et protéger les droits d'auteurs.

Mais ce qui a vraiment attirer mon attention sur cet loi Hadopi est l'affaire Jérôme Bourreau-Guggenheim à TF1. On pourra discuter de l'attitude estomaquante de Françoise de Panafieu de diffuser au gouvernement un mail privé de l'un de ses administré. Mais le fait que le ministère de la culture contact la direction de TF1 est, est ... je ne sais plus quoi penser. Dans quel but, basé sur quel argument ?? Je ne suis pas naïf, et imagine les pressions et remarques que les pouvoirs peuvent avoir sur les médias. Mais là j'avoue que je suis gêné par le comportement d'une député, du gouvernement et d'une chaîne de TV. Je ne suis pas de ceux qui pense que le Sarkozisme = perte de liberté mais cette affaire mélange toutes les craintes et les fantasmes des relations des médias et du pouvoir.
Bon l'amendement Bono vient de passer, (qui stipule l'obligation d'une décision de justice avant toute sanction internet). Ca promet des embouteillages dans les tribunaux ... A moins qu'on ne mette les préfets chez les FAI, comme avec les radars au bord de la route ^^ ?
Pourrait il enfin y avoir une émissions d'arrêt sur image consacrée et Hadopi ? Ou le sujet est il trop inconfortable pour l'équipe du site tiraillée entre l'esprit libertaire d'internet et son modèle économique ? Il me semble pourtant qu'on est 100 % dans la forme de sujets qui sont traités dans l'émission habituellement : tapage médiatique, intrigues sarkozyste, combats à contre-front, points Godwin ....
http://fr.readwriteweb.com/2008/11/18/a-la-une/rapport-hadopi/

Militant certes (surtout les derniers paragraphes), mais assez fouillé.

Il faut un peu de courage pour s'y mettre (long et bourré de chiffres), mais au final on y trouve des réponses un peu plus argumentées que les "tellement des familles qui dépendent de notre business..." de la plupart des auto-proclamés "artistes" (qui aurait décidé de leur accorder cette qualification?) qui parlent sur nos plateaux ces derniers temps.
ne pas se réjouir trop tôt des décisions de Bruxelles, Sarko supporte si peu la contradiction qu'une fois de plus il va s'asseoir dessus ???

Le texte «s'appliquera dans les semaines à venir» (Karoutchi)
Roger Karoutchi (ministre des Relations avec le Parlement) a affirmé que le projet de loi internet «s'appliquera dans les semaines à venir», laissant ainsi entendre qu'il n'était pas remis en cause par le vote des députés européens.
«Le scrutin solennel» sur le texte «aura lieu le 12» mai à l'Assemblée, «le texte va passer après un examen approfondi. Il sera le 14 au Sénat et sera définitivement adopté conforme au Sénat le 14. Il s'appliquera dans les semaines à venir», a indiqué M. Karoutchi dans les couloirs de l'Assemblée nationale.

Les députés européens ont confirmé aujourd'hui leur opposition à toute coupure de l'accès internet en cas de téléchargements illégaux sans décision judiciaire préalable, ce que ne prévoit pas le projet de loi en cours de discussion à l'Assemblée nationale.

«Ce n'est ni la première, ni la dernière fois qu'au Parlement européen il y a des débats», a poursuivi M. Karoutchi selon lequel «il y a au Parlement européen des éléments de pression qui ne sont pas toujours ceux qui existent au Parlement français».



pourquoi déjà aller voter le 7 juin ?????
"Hadopi" c'est parce que "Vigipirate" était déjà pris, mais la technologie envisagée fait penser
à la vigie dans sa hune à l'époque de l'invention du sous-marin.
Pour ma part, j'ai surtout lu une tribune d'artistes estimables, que j'aime d'ailleurs, dépassés par les nouvelles technologies, la nouvelle économie et une société différente de la leur. Bref, de brillants artistes, simplement réactionnaires.
Une gauche qui sent bon le formol et la naphtaline...
j'ai trouvé l'émission de Taddei hier soir sur le sujet assez complète, parce qu'habituellement j'y comprends pas grand chose à ces querelles entre "gauches" et "gauches"
il semblerait d'une part que le texte apporte juste des réponses de sanction en cas de téléchargement illégal et aucune solution qui permettrait aux artistes de toucher leurs royalties en cas de téléchargement illégal ???
le véritable écueil si j'ai bien compris c'est que personne, et surtout pas le gouvernement avec Albanel et sa loi Hadopi, ne ce soit attaqué aux fournisseurs d'accés, les seuls pourtant qui s'en mettent plein les poches sur le dos des artistes, et vers qui on ne s'est jamais tourné ;

or ce serait les seuls à devoir reverser une redevance à la création car le gros du pactole ce sont bien eux qui le touchent ...
un abonnement = minimum 30 euros par mois juste pour avoir une connexion ???
un peu cher c'est vrai puisque par ailleurs tous les sites auxquels on veut avoir accès sont payants : les médias, les banques, les téléchargements etc.... partout il faut de toute façon payer en plus de son fournisseur donc le seul qui ne fait qu'encaisser sans jamais rétribuer c'est lui ??!!!!!!!!!
alors Me Albanel il est peut-être urgent de poser votre copie sur la table et d'aller chercher l'argent là où il se trouve à commencer par les fournisseurs d'accès et de prélever une redevance sur nos mensualités (sans les augmenter bien sûr !) à nos fournisseurs d'accès pour la création ???!!!
Cherche-t-on à encourager la création artistiques ou a protéger des héritages ? Au-delà des sensibilités politiques présumées de ces "gloires" du paysage artistique français, je vois surtout une poignée de rentiers de l'industrie artistique retranchée sur son pavois. Est-ce bien le même Piccoli épiphénoménologique, qui vomissait la société de consommation dans La Grande bouffe, qui aujourd'hui passe les plats au nouveaux grossistes de l'art à la chaîne ?
la musique n'est pas un métier, et elle n'est surtout pas négociable.

dans le quintet, je ne vois aucun artiste, je ne vois que des carrières :o
Il fut une époque où les "intellectuels de gauche" étaient des intellectuels avant d'être de gauche. Et leurs interventions avaient un certain panache. Aujourd'hui on a parfois du mal à distinguer la gauche de la droite mais le pire, c'est que ces gens raisonnent au niveau des pâquerettes.
La sarkozie a de beaux jours devant-elle.
Ce club des 5 est consternant, la vieillesse (fut-elle "de gauche") est un naufrage...
Je profite lâchement de ce forum pour demander si quelqu'un ici pourrait nous donner des informations sur une éventuelle influence de Carla Ubu dans le forcing d'Albanel.
Pour moi (mais j'avoue que je ne suis ni tout à fait encore jeune, ni tout à fait vraiment pauvre...) les artistes du quintet sont d'abord des gens qui ont du talent ; qu'ils se soient enrichis avec le temps, si c'est à la force de leur talent, sans facilités systématiques ni compromissions honteuses, je ne vois pas bien où est le problème. De même s'ils ont choisi le camp idéologique de la gauche par conviction et compatibilité avec les valeurs du dit camp... où est le problème ? Ah, c'est vrai, j'oubliais, ils sont nantis et riches ! Faut-il donc en conclure que l'honneur de la gauche authentique se mesure au pourcentage de pauvres hères qui la composent ? C'est très discutable pour ne pas dire absurde...

Je ne considère pas pour ma part que l'Hadopi soit la bonne solution au problème ; la solution licence globale me semble plus équitable pour toutes les parties prenantes mais je n'arrive pas à avoir un avis tranché. Et mon point de vue se trouble encore lorsque j'apprends que les labels indépendants sont à la fois contre hadopi et la licence globale ! Ils s'en expliquent notamment ici. Si ça peut être utile au débat...
Hallucinant! Depuis ce matin je lis sur ce forum des énormités incroyables....
je suis auteur compositeur réalisateur et producteur de disques.
J'ai réalisé des albums en France et à l'étranger depuis une dizaine d'années. Que vous n'aimiez pas la gauche caviar, ni les vilains riches, c'est votre problème. Que vous émettiez des doutes sur l'efficacité d'Hadopi, pas de soucis....
Mais seulement voilà, nous ne sommes pas tous des chanteurs péruviens dans le métro..
Le disque est une INDUSTRIE avec des professionnels qui tentent de préserver leurs Droits. Tout comme les gens qui fournissent un Travail. Savez vous seulement combien de temps prend la conception et la réalisation d'un disque? Je le répète, il s'agit d'un travail avec des musiciens, des techniciens, des agents (il faut bien payer tous ces gens par ailleurs). Oui les maisons de disque ont gagné bcp d'argent sur notre dos. Pourquoi? Parce que jusqu'à présent, elles étaient les seules capables de constituer des fonds suffisants pour la promotion de l'album, ce qui coute le plus cher en l'occurrence. Maintenant, les majors et même bcp d'indé rechignent à signer de nouveaux artistes, pourquoi? Parce qu'ils ne vendent plus suffisamment, donc c'est tt un secteur qui est touché avec la précarité que ça comporte.
Vous pensez que seuls les gros vendeurs sont concernés? Eh bien non, c'est tout le monde. Alors si certains parmi vous pensent encore que nous sommes que des gentils « saltiMbanques » vivant dans une roulotte d'amour et d'eau fraiche, j'en suis désolé. Régalez vous, vous allez bien profiter de la star ac et compagnie parce qu'à force de piller le secteur artistique, vous n'aurez plus beaucoup le choix.
Au fait les droits d'auteurs et la rémunération sur les ventes de disques n'ont rien à voir.
J'ai également adoré la rémunération horaire comme au bon vieux temps de l'URSS. Dans ce cas je propose la réouverture des goulags et du KGB en même temps...
Le plus effrayant, c'est que la majorité de vos propos reflète la perception de la population. Je suis d'ailleurs étonnamment surpris à être le (seul?) à réagir.
Le jour où le marché du livre sera lui aussi affecté, je sens que l'on va vraiment rigoler.
Au fait, il n'y a pas des auteurs dans l'équipe d'ASI?
Voilà il ne reste plus que deux solutions:
Vous voulez faire la révolution? OK
Sinon,, laissez vos clés au concierge, on viendra se servir chez vous.
A bon entendeur,
Adios
Le ton de cette lettre, ma doué... :-|

Ah Arditi... ce velouté de voix off des reportages animaliers contant tout en flegme la vie des grands fauves... jolie conscience estampillée de gauche qu'on pouvait admirer, juste après les zélections de 2002, perdues dans les conditions et le contexte qu'on sait (votre campagne très sécuritaire ici, votre Papy - mes désoles - Voise là), vanter courageusement à la TV, les deux pieds sur le cadavre fumant de la bête, les vertues de l'alternance. Il a que ça à nous raconter Arditi aujourd'hui, reprendre le refrain trop bien servi et rabaché d'une gauche inaudible, ou a-t-il deux trois trucs à dire, tiens, sur l'alternance, par exemple ?

Je ne telecharge pas sur le net. Cet outil est avant tout un bon moyen de ne plus totalement subir, impuissant, le discours de ce type de poseurs, de gauche ou d'ailleurs.
Dans le métro ou dans la rue, des musiciens prennent leur guitare et chantent contre quelques pièces de monnaie, jetées par ceux que leur mélodie séduit et qui ont l'âme généreuse. Les autre écoutent gratuitement.
Télécharger de la musique c'est comme écouter un musicien des rues, ni plus ni moins. Sauf que ceux qui s'insurgent contre cette liberté ont les poches pleines à millions. Ils veulent quoi au juste, être plus riche que riche ?
Bon allez je me mets à la place des signataires et je me fais l'avocat du diable avec cette question: si on admet qu'il est possible de rémunérer les artistes par un système vaguement ressemblant à un salaire horaire, ça collerait pour les chanteurs, pour les acteurs, pour les musiciens, et leurs métiers avoisinants (clowns, chef d'orchestre etc etc ...). Logiquement dans la foulée, me vient alors immédiatement une interrogation: comment rémunérer les auteurs (dans cette catégorie j'y mets les écrivains, dramaturges, compositeurs etc etc.), autrement que par les droits d'auteur?
À ce "quintet de gauche", je préfère un trio d'anarchistes http://www.youtube.com/watch?v=MjynHXaU0x8,
pourtant déjà riches et célèbres à l'époque.
Interview disponible dans son intégralité (plus ou moins légalement) ICI.

Une pétition contre cette loi inique .
Et merci à Francès Pérance pour son post plus haut.
Pour moi, qui respecte la plupart de ces artistes, il s'agit plutôt d'une incompréhension du texte. C'est normal de vouloir protéger ses intérêts mais pas en bafouant les libertés individuelles sur les bases d'une loi floue et bancale.

Quelques points qui font qu'on peut vouloir être compte, j'espère ne pas trop me tromper :

- l'hadopi pourra donc couper votre accès sans procédure judiciaire, de plus on continuera à payer son abonnement (à priori contournable en se résiliant soit-même)
- tout citoyen devra installer un horrible logiciel d'auto-flicage et devra le payer, et puis on ne sait pas grand chose sur son caractère multiplateforme ou non
- le contrôle de toute la population risque de coûter une fortune
- et il est apparemment facile de contourner son ip

Bref ne faites pas voter une loi uniquement pour votre pomme en ne tenant pas compte du danger qu'elle peut représenter sous couvert de la protection du droit d'auteur. Ça ressemble plus aux travaux que mène l'état en ce moment pour contrôler internet, à mon humble avis.
Pourquoi ne pas leur envoyer Finkielkraut pour leur expliquer qu'il faut vivre avec son temps ? Ché pas quoi, leur proposer un stage à @si ? ?
juliette Greco utilise les termes "chanteur" et "chanson" à propos du dernier opus d´Abd el Malik.
C´est la preuve qu´elle est quelque peu....confuse.
on aimerait bien connaitre les revenus annuels et le patrimoine de ces artistes "de gauche", lorsqu'ils ne gagneront pas plus que 10 fois le SMIC on pourra commencer à s'inquiéter des conséquences du piratage sur les revenus des artistes. Si on arrêtait tout simplement de dire qu'ils sont de gauche? Si on disait plutôt qu'ils sont riches et que nous on est pauvres, et si on disait que ce sont des ennemis de classe? Et si on disait qu'ils ont une position très "lutte de classes" ils défendent le droit de gagner encore plus ! on leur a déjà donné un bouclier, la loi hadopi leur donne un glaive, mais nous en face nous avons des piques, des fourches et le nombre ! Mais nous on se bat pas.....
Arditi, Gréco et Le Forestier et Murat ont publié une lettre ouverte ?
Aucun d'entre eux n'est écrivain, non ?

Il me semblait pourtant que le propre d'un artiste était de s'exprimer au travers de son art...

PatriceNoDRM
Il sent le paté, peut-être?

Ah , il y avait déjà Ulysse Martagon plus haut
Tapez pas comme ça sur ces gens-là qui valent mieux que ce que la plupart des intervenautes en disent... Je sais pas pour la muzik mais pour le cinéma je sais. Et pour l'édition, pareil. Vu les maigres "émoluements" que les producteurs et autres "vide-goussets" de l'édition offrent aux zauteurs (je parle pas de ceux dont on parle dans lémédias, et notamment sur @si, mais du prolétariat du cinéma et de l'écriture, ceux qui tâcheronnent pour d'autres ou chichement pour leur propre compte), je vois pas comment sortir de cet écheveau indémerdable. Un : s'approprier le travail d'autrui est toujours du vol. Deux : mettre son travail à disposition sur la toile engage une rémunération. Le problème est que quelqu'un ment dans l'affaire. Ce ne sont en tout cas pas les zauteurs. Et prendre les "vedettes" pour taper sur les "p'tits" c'est pas beau, même quand on est un virtuose du hacking (en "vieux" françoué ça se disait "crocheteur"). Au bagne, même si la loi Hadopi est une merde. Marrant qu'un livre, un disque, un film ça puisse se voler et pas le morlingue d'un SDF... Ou alors, il faut dire clairement que les zauteurs doivent avoir un autre métier. Prof' ou journaleux, par exemple... On voit le travail !
Pontifex spontex.

http://www.spontex.fr/
Franchement, ce « quintet de gauche » déversant son discours sur le thème « les pirates sont en train de tuer la création artistique » sont-ils crédibles ? Ne voient-ils pas qu’ils sont manipulés au minimum par les lobbyings de l’industrie de la musique et plus généralement de la culture ?
Ne sentent-ils pas le manque de respect vis-à-vis de leurs spectateurs et fans ? Car à part seriner « sauvons les artistes » donc votons la loi Hadopi, exposent-ils des arguments autres que la baisse des ventes de CD, et plus généralement le manque de création artistique, seraient dus au piratage sur internet. Démontrent-ils qu’en votant cette loi, les artistes seraient mieux rémunérés ? NON ils serinent ce qu’on leur insinue de seriner en les brossant dans le bon sens du poil et entre deux petits fours…
Je les trouve complètement déconnectés de la réalité car en s’informant un peu, ils sauraient que le piratage est bien loin de nuire à la création artistique et à la rémunération des artistes et j’ai plutôt l’impression qu’ils défendent leur pré-carré d’artistes sacralisés.

Mais en France, bien qu’on ne les entendent pas, il y a aussi des artistes qui s’élèvent contre cette loi : Le blog des artistes pour une alternative au tout répressif : "La loi création et internet ne répond à aucun des défis du numérique, ne prévoie aucun dispositif visant à favoriser la création. La loi création et internet ne répond qu'à un objectif: assurer le maintien des positions monopolistiques des acteurs les plus puissants de l'industrie culturelle, sans créer aucun nouveau soutien aux plus menacés."

et publient une Lettre ouverte aux spectateurs citoyens : " …Démagogique, techniquement inapplicable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive, cette loi est aussi un rendez-vous manqué. Ne prévoyant aucune forme de rétribution nouvelle pour les ayants droit, la loi Création et Internet ne s’adresse ni au cinéma dans sa diversité, ni aux spectateurs."

Les artistes anglais s’élèvent également contre la criminalisation des pirates
"Robbie Williams, Annie Lennox, Billy Bragg, David Rowntree de Blur, Ed O’Brian de Radiohead, Peter Gabriel, David Gray, Fran Healy de Travis, Nick Mason de Pink Floyd, Mick Jones des Clash, Craig David, Iron Maiden, Soul II Soul, Wet Wet Wet, David Gilmour… en tout, plus de 700 artistes de la musique anglaise se sont réunis au sein de la Featured Artist Coalition pour réagir la semaine dernière aux propos de Lord Carter qui proposait de criminaliser les pirates.
Le combat de la Featured Artist Coalition porte sur différents point parfaitement définis et notamment celui-ci : Que tous les transferts de copyright se fassent par le biais de licences et soient limités à 35 années."


Nine Inch Nails, gratuit et best-seller prouve que le téléchargement gratuit ne ruine pas forcément l’artiste au contraire

Plus, le piratage, serait plutôt bon... pour les artistes : "Mais en fait de crise de l'industrie musicale, il s'agit surtout d'une crise de l'industrie du disque, c'est-à-dire de l'industrie de la musique enregistrée. Si les revenus des labels chutent d'année en année, les revenus des artistes, eux, tendent à augmenter."

Et puis n’oublions pas les « couacs » autour de la pétition des 10 000 artistes : "Les 10 000 signataires de la pétition pro-Hadopi ont été décortiqués par la Quadrature du Net qui a relevé plusieurs incohérences... Nicola Sirkis du groupe Indochine affirme sur son site Internet ne pas avoir signé cette pétition alors qu'il est listé dans les 10 000 signataires."

Alors que sur Jamendo, les artistes autorisent le partage de leur musique. C'est libre, légal et illimité.
Et contre HADOPI: Jamendo lance le “Remerciement Gradué”

Que ces artistes qui se définissent de « gauche » (comme le font Besson et Kouchner ???), apportent de vrais arguments qui démontreraient les bienfaits d’Hadopi au lieu de taper sur les détracteurs de cette loi à tort et à travers.
Ces cinq signataires n'ont rien compris à l'Internet ni au téléchargement.

La loi ne protégera en rien les artistes, puisque les internautes déterminés à télécharger illégalement contourneront le P2P. Ne parlons même pas de l'absurdité qui consiste à défendre le téléchargement payant en déconnectant les internautes.

Surtout la loi instaure 1) la présomption de culpabiité 2) l'impossibilité de prouver son innocence 3) la responsabilité du tort causé en réalité par autrui. (Pour ne rien dire des inquiétants spywares qu'il faudra installer sur son disque dur pour être "en règle".)

Ces trois atteintes aux libertés fondamentales et aux fondements du droit, à elles seules, devraient conduire n'importe qui de censé, surtout de gauche (!) à rejeter une loi pareillement scélérate.

Nous aussi, nous saurons nous souvenir qu'Arditi, Piccoli ou Gréco ont soutenu la loi de l'incompétente et shadokienne Albanel ! L'autorité morale et artistique dont ils peuvent se prévaloir ne saurait faire oublier, non plus, qu'ils ne touchent pas les plus petits cachets de la profession… En réalité, ces "artistes"-là ne fréquentent pas assez la Toile pour avoir la moindre idée des dégats que cette fichue loi est en train de causer à leur corporation, et causera à coup sûr lors des premières déconnexions — si elles ont lieu. Bonjour alors le bombardement massif de hackers !

En attendant, j'en connais qui soutenaient Sarkozy encore hier, et qui viennent de basculer dans le camp des anti. Bravo Albanel !
Dites pas à Piccoli et Grecco que Hadopi est une loi, ils croient que c'est le titre de leur nouveau film..., et qu'ils viennent de signer pour le scénario.
En effet, on ressort les vieilles choses ! Les jeunes, eux, sont déjà passés par la fenêtre, puisqu'on leur ferme la porte ! Je crois surtout que ce sont les majors qui parait-il sont à l'agonie qui envoient leurs vieux grognards à la bataille.... Pathétique !
Toutes ces stars ont juste oublié une chose = leur véritable activité, c'est SALTINBANQUE ! Ce qui est bien plus noble et valorisant que "vieilles gloires" mais ils l'ont oublié....
C'est hadopire en pire. Je ne vois pas en quoi rejeter la loi Hadopi est être contre le droit d'auteur (ça me rappelle le débat " si vous êtes contre la constitution européenne, vous êtes contre l'Europe"). J'ai lu la lettre des quatre artistes dit de gauche et je me demande s'ils ont vraiment suivi les débats sur cette loi. On y lit par exemple: "En vous opposant, à l'occasion de la loi "Création et Internet", à ce que des règles s'imposent aux opérateurs télécommunications pour qu'ils cessent de piller la création" (drôle de raccourci), on y parle de diversité culturelle (en quoi les grosses maisons de production promeuvent la diversité culturelle..), de capitalisme débridé (je n'ai pas compris le lien entre le piratage et le capitalisme débridé, point de capital dedans, même si je ne défends pas le piratage) et pour finir "Ce n'est pas parce que les PDG des nouvelles multinationales portent des jeans et des tee-shirts que leur âpreté et leur cupidité est moindre." Bref ils épousent un discours de gauche pour faire bien sans une fois citer les principaux concernés par la loi : lespirates (ce sont eux qui sont visés par la loi hadopi ou j'ai loupé quelque chose ?). Je n'ai donc rien compris à leur pétition et je ne suis pas sûr qu'ils aient compris quelque chose non plus.
Ils feraient peut-être mieux de s'abonner à ASI : )
Dans quelques jours, comme chaque année, on pourra juger sur pièce, de la pauvreté de l'industrie cinématographique mondiale, pillée par ces pirates...à Cannes! Le jour où Cannes se fera à Etampes, je les croirai!!

Puis on verra le malheureux gratin au grand prix de Monaco, puis d'étaler dans les tribunes de Rolland Garros. Point de Tour de France cycliste pour le show biz, par contre, trop populaire, ça sent trop la sueur!! Non à cette époque là ils seront déjà chez Sénéquier ou à Pampelonne!. Y a une très jolie piscine à vagues à Etampes!!
[quote=DS]prennent la défense de la loi Hadopi

Heu...

Il y a un tarif préférentiel pour s abonner au Monde quand on est (ré)abonné à ASI ?

A part ça, oui, plutôt bienvenue cette chronique

Et le bandeau "dans le texte " pour accrocher les auditeurs de France Inter de ce matin, très pro aussi...
Je vais finir par croire que Mme Aubry est socialiste. Finalement, la "gauche caviar" (je tiens à conserver cette appellation) est toujours la même. Juste un petit étonnement : trouver Leforestier dans cette liste; mais il faut dire que cela fait longtemps que je ne l'ai pas suivi.
Ha! Encore cette gauche caviar qui nous fait la morale... C'est vrai quoi! Et pis d'abord, artiste, c'est pas vraiment un métier, juste une bande de drogués et d'alcolos qui se lèvent à deux heures de l'aprem et se tapent des meufs canons, les salauds... (C'est ma boulangère qui me l'a dit, j'vous jure!) Moi j'vous dis, j'préfère garder ma thune et pis envoyer des sms surtaxés pour voter à la starac ou la nouvelle star ( c'est un peu comme si on avait le droit de mort sur un minot c'est drôle hein?)
En plus la thune, c'est universal et tout le tintouin qui s'en foutent pleins les fouilles hein? Alors, on s'en tape. Et pis les autres tant pis pour eux. Moi, la derniere fois que j'suis allé voir un film, c'était Bienvenue chez le ch'tits.  Ca au moins, c'est de la culture!! Bon, après, y'a mon ptit neveu qui l'a chopé sur le net pour le revoir, de tte façon, il a assez de thunes comme ça Dany Boon. C'est vrai quoi? Qu'est ce qui viennent nous emmerder ces mecs qui s'appellent artistes, genre, ils ont jamais bossé de leur vie... Tenez moi , quand Bashung est mort, j'me suis dit, oh, c'est cool ses chansons! Allez hop, un ptit coup de Kazaa et voilà! Bon de tte façon, il est mort, il va pas se plaindre non plus hein?
Alors, les mecs ils ont qu'à bosser comme nous d'abord, y'a pas de raison j'vous dis!
Bon, j'vous laisse, ya Morandini qui commence bientôt.........
De toutes façons si la loi passe, le boycott s'imposera, et perso, je n'irai pas au ciné, je n'achèterai aucun DVD ni CD!
On verra s'ils feront les malins après!

Sinon je pensais que votre chronique d'aujourd'hui parlerait de la visite de Lieberman à Kouchner...
Le monde change à grande vitesse, et nombreux sont ceux qui refusent de le voir. Pas facile, quand on a toujours connu un modèle, de se convaincre qu'il est mort, que rien ne sera plus comme avant. Internet (comme d'autres léviathans apparus ces dernières décennies) change radicalement la donne. Cela crève tellement les yeux que cela en devient presque invisible à nombre d'entre nous, et des plus progressistes...
Comme les économistes de boulevard face à la crise des subprimes, ces artistes sont déboussolés. Il ne faut pas les accabler, mais leur expliquer gentiment que désormais, vendre des millions d'albums sur un titre n'est plus possible. Qu'il faut repenser jusqu'à sa vision du monde et son mode de vie... pourquoi pas sa façon d'être artiste ?

Le fait que ces artistes soient "de gauche" en dit long également sur l'état de la gauche, incapable de reconceptualiser. Encore faudrait-il accepter que ses concepts sont périmés...
Mais à mon sens, l'âge n'est pas significatif. Certains artistes "historiques" s'adaptent très bien à Internet. Alors que des webstars se dressent contre le piratage sans n'avoir jamais vendu un seul album...

@ François T :
La licence globale est effectivement sortie du débat par un tour de passe-passe politique. C'est néanmoins la seule et unique solution pour sauver un minimum du revenu des artistes (avec aussi pourquoi pas un revenu minimum d'existence !) dans le nouveau monde d'Internet. Hadopi, ce n'est que l'ancien monde qui se convulse dans sa mort.

Une info à méditer :
Je ne sais plus si j'ai lu ça sur @si ou ailleurs, mais le site suédois the Pirate Bay, condamné la semaine dernière par la justice, mais toujours en ligne, propose une technologie d'IP (adresse internet) qui permet de surfer sans être repéré par son fournisseur d'accès : l'IPv6. Pas franchement nouveau, mais surtout utilisé dans les intranet d'entreprises. Cela s'appelle IPredator, et ça coûte 5 euros par mois... soit à peu près le montant évoqué pour une licence globale ! Il y a je crois déjà plusieurs dizaines de milliers d'abonnés (ça serait intéressant de savoir combien, mais à 10h du matin, il y a déjà 32 000 connexion en IPv6 sur le site)
Et Murat !?
Exclu du quintet ?

Bien, les photos du quartet d'anciens, mais je préférais nettement votre choix précédent.
Message 1/5max du 05/05/09.

C'est une certaine gauche qui prend l'acquis, le bête mais bien pratique pour eux droit d'auteur, pour un droit légitime, alors que cet acquis n'a rien de légitime en lui-même, car, si tout travail mérite salaire, toute reproduction n'est pas travail.

Un disque chanté sur scène, c'est une production artistique reproduite, la sueur est visible, elle dégouline, un disque reproduit sur le net ne nécessite lui aucun travail, juste un clic par-ci, par-là, guère plus que d'ouvrir une porte et de la refermer (soit, certains veulent aussi se faire payer ce genre de service, mais qu'ils aillent se faire f....), c'est un don, que cela soit celui de l'auteur ou non, peu importe.
C'est la notion de travail qui doit mériter salaire, pas celle de droit d'auteur.

C'est à cause de cette notion indue de droit d'auteur que crèvent des populations entières faute de pouvoir se payer les droits de copie sur un brevet technique (pompe à eau ou médicament), que restent exploité d'autres qui ne peuvent se procurer le savoir pourtant-là, derrière la porte close d'une librairie.

Vivre de la rente de sa création, que cela soit pour l'art ou la technique, non merci, l'humanité que ce principe dessine en creux ne m'est pas cher du tout.

Messieurs, Mesdames les artistes de gauche, il fallait y réfléchir avant, avant de profiter indument de ce droit d'auteur pendant des décennies pour ne pas dire des siècles, et imaginer une alternative qui récompensent vraiment votre travail et non sa bête reproduction.

yG
Vous semblez oublier qu'il y a eu des réunions d'artistes prenant publiquement position pour Hadopi avec des vieux comme Thomas Dutronc.
(mais je ne tiens pas les comptes).
Faire passer les artistes favorables à Hadopi pour une bande de vieux has-been est ... facile.
Ce qui m'étonne, c'est qu'on laisse passer un discours de propagande de la part ce cercle, totalement fallacieux, selon lequel le refus de la loi Hadopi relèverait du libéralisme, de la loi de la jungle, or l'alternative à Hadopi, c'est la licence globale, qui est une forme de régulation. Or cette alternative est aujourd'hui semble t'il sortie du débat public.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.