107
Commentaires

Pour défendre les néonazis, Trump pioche (encore) dans la matinale de Fox News

Et Trump remit sur le même plan néonazisme et antiracisme. Au cours d'une conférence de presse mouvementée, tenue ce 15 août dans la Trump Tower, le président a estimé qu'il y avait des "gens biens" parmi les manifestants d'extrême droite présents à Charlottesville, où une militante antiraciste a été tuée. Pour se défendre, Trump a pioché dans sa matinale préférée, celle de Fox News, où une polémiste avait fait une comparaison historique absurde sur l'esclavage.

Derniers commentaires

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

"Au moins 27 civils ont été tués dimanche [20 août 2017] dans des raids aériens de la coalition antijihadistes dirigée par Washington sur une zone résidentielle de Raqa, fief du groupe Etat islamique en Syrie, rapporte lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Sept enfants figurent parmi les victimes de ces frappes qui "ont frappé le secteur densément peuplé d'al-Badou dans le centre-ville" de Raqa, cible d'une offensive d'envergure d'une alliance arabo-kurde appuyée par les Etats-Unis, a indiqué à l'AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l'OSDH.

L'OSDH, qui dispose d'un large réseau de sources à travers la Syrie en guerre, avait recensé dimanche 17 morts, mais le bilan s'est alourdi après la découverte de cadavres sous les décombres.

Ce bilan porte à 125 le nombre de civils tués depuis une semaine dans des frappes de la coalition sur Raqa, la "capitale" de l'EI en Syrie, d'après l'OSDH".
Comme l'explique très clairement cet article (en anglais), toute cette affaire de statues ne tourne pas autour de la "vraie" guerre de sécession, mais de la mise en place de la ségrégation dans les années 1890:
https://www.nytimes.com/2017/08/20/opinion/confederate-statues-american-history.html?action=click&pgtype=Homepage&clickSource=story-heading&module=opinion-c-col-left-region®ion=opinion-c-col-left-region&WT.nav=opinion-c-col-left-region

S'il ne fallait en retenir que quelques phrases:
Like all monuments, these statues say a lot more about the time they were erected than the historical era they evoke. The great waves of Confederate monument building took place in the 1890s, as the Confederacy was coming to be idealized as the so-called Lost Cause and the Jim Crow system was being fastened upon the South, and in the 1920s, the height of black disenfranchisement, segregation and lynching. The statues were part of the legitimation of this racist regime and of an exclusionary definition of America.
et
Historical monuments are, among other things, an expression of power — an indication of who has the power to choose how history is remembered in public places.
"Des gens bien[s]s[/s]"
En tant qu'adjectif "bien" est invariable, contrairement à "bon".
Il me paraît approximatif d'écrire que l'anti-esclavagisme est né dans les années 1820. Les États du Nord l'ont aboli entre 1777 et 1804, tout de même.
Et voilà !
C'est parti!
Les fachos vont manifester à Boston pour la Liberté d'expression - la rigolade :-(
Tous les Nazis d'Europe se rassemblent dans un raout monstre dans la banlieue de Berlin
Dans les deux cas, grosse mobilisation Antifas. Donc baston assurée, médiatisation assurée et PUBLICITE assurée...
Que du bonheur!
Personne pour se dire, laissons ces cons hurler dans le désert dans l’indifférence et sans médiatisation?
un papier intéressant par ici :

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2017/08/18/31002-20170818ARTFIG00199-la-guerre-de-secession-americaine-ne-peut-etre-reduite-a-un-conflit-pour-ou-contre-l-esclavage.php
"il y a des gens bien des deux côtés".
Oui, mais il y a un côté où il faut beaucoup chercher pour en trouver...
Ce qui 'na pas été compris ici par ceux qui défendent la position de Trump, ou qu'ils ont volontairement voulu éviter de comprendre, c'est que le General Lee est une statue érigée bien après la guerre de Sécession et au moment de l'entrée en vigueur de certaines lois racistes comme les lois Jim Crow. Ces statues viennent promouvoir l'idée d'un Sud qui prendrait sa revanche... Pour eux, la guerre de Sécession n'a pas cessée, c'est sûr.

Les statues de Washington symbolisent au contraire l'union des USA, et cette union des USA s'est constituée au cours des temps par l'inclusion de tous les citoyens quelles que soient leur origine ou leur religion.

Et c'est pour cette raison que les animaux de violence qui reprennent le bonne tradition macabre et funéraire du déambulage à la torche (tradition nazie ou cuculseclan) sont si attachés aux statues de General Lee et consort. Au passage, un humoriste Américain a justement remarqué que nos nazis-suprémacistes blancs tous défilent avec des torches Tiki des îles polynésiennes. Nos racistes n'ont pas trouvé mieux dans l'arsenal de leur culture racialo-hygiéniste : ils sont obligés de se résoudre à d'autres cultures.

Et donc Trump fomente une nouvelle guerre civile. Mais est-il besoin de lui rappeler les chiffres ? Les tarés qui ont défilé à la lumière cafardeuse des torches ne sont qu'une minorité
Je comprends pas, quand c'est en Europe qu'un fondateur d'un parti nazi devient président de parlement tout va bien et il est reçu au plus haut niveau des instances...
ça gêne visiblement personne. Les marches au flambeau en Europe, ça passe.
Et puis quand Trump promet une intervention armée contre un gouvernement élu, et donc contre le peuple qui l'a élu, (déclenchant des manifestations de soutien qui n'entrent pas dans le récit des médias occidentaux) c'est cool et beaucoup moins grave que ses déclarations de white supremacist.
Et @si suit.
Cette presse 'à sens unique' ici est en train de repeindre les médias de 'propagande' comme RT en dissidence.
D'autant que la comparaison historique ne tient pas. Les militants antiracistes ont, en effet, beaucoup moins de raisons d'en vouloir aux statues de Washington et de Jefferson, qu'à celles de Lee et de Jackson. Si les deux pères fondateurs et premiers présidents des États-Unis possédaient aussi des esclaves, dans le cadre de la gestion de leurs plantations, c'était avant que le mouvement anti-esclavagiste ne naisse, dans les années 1820.

Alors ça c'est pas mal. C'est un truc de lire ça. Mais j'imagine même pas ce que ça doit être de l'écrire. Ca sonnait vraiment comme un argument dans votre tête quand ça vous est venu, Robin Andraca ?

Et les juifs exterminés tant que le reich était aux affaires c'était pas un motif de rancoeur ?

Non attendez, je retire, le point Godwin, pardon. Il n'y a qu'à parler de l'extermination des indiens (légales). D'ailleurs, que reproche-t-on à Bachar El Hassad ? Certes il torture, mais chez lui, ce n'est pas illégal. La suffisance des victimes, vraiment...

Et puisque coté empathie c'est l'électro cardiogramme plat, testons le cerveau : vous pensez vraiment qu'après avoir virer les statuts de généraux qui ont soutenu l'esclavage, à aucun moment, aucune association dans les vingt prochaines années ne va demander la même chose pour les propriétaires d'esclaves ?

Et ne vous méprenez pas : personnellement je trouve qu'elles auraient raison. Une statut est une célébration historique d'un modèle. Oui, ça me semble problématique de célébrer quelqu'un qui était esclavagiste. D'autant qu'à l'époque, certain(e)s refusait déjà d'avoir des esclaves. Montesquieu l'avait critiqué dès 1748. Washington l'avait probablement lu.
D'autant que la comparaison historique ne tient pas. Les militants antiracistes ont, en effet, beaucoup moins de raisons d'en vouloir aux statues de Washington et de Jefferson, qu'à celles de Lee et de Jackson. Si les deux pères fondateurs et premiers présidents des États-Unis possédaient aussi des esclaves, dans le cadre de la gestion de leurs plantations, c'était avant que le mouvement anti-esclavagiste ne naisse, dans les années 1820. A une époque où le sujet n'était pas encore sur la table. Difficile, dès lors, de les mettre sur le même plan que Robert E.Lee et Stonewall Jackson, qui ont activement combattu pour les États sudistes confédérés, favorables à l'esclavage pendant la guerre de sécession (1861-1865).

Ah oui ils avaient des esclaves mais c'était avant, à l'époque ça ne choquait personne on ne peut pas leur en vouloir. Non mais vous êtes sérieux là ? C'était pas grave d'avoir des esclaves en 1780 parce que ce n'était pas "sur la table" mais alors en 1860 houlala ça ne passe plus. Vous vous rendez compte de l'absurdité de votre paragraphe ? Je vous signal au passage que la France à aboli l'esclavage en 1791, c'était pas 40 ans après hein donc on pouvait déjà considérer que la question était "sur la table".

Washington et Jefferson étaient des grosses merdes d'esclavagistes qui ont battis leurs fortunes sur la traite des êtres humains et OUI il faudrait enlever leurs statues partout où il y en a. En soulignant leur ressemblance avec Lee et Jackson Trump souligne bien involontairement les bases pourries sur lesquelles ont été fondés les Etats-Unis.
Voilà ce qui arrive quand on donne la parole aux petits-fils de tenancier de bordel, aux fils de mafiosi du bâtiment, aux escrocs qui font croire qu'ils sont merveilleux en gestion de leur fric quand en fait ils accumulent faillites sur faillites et ont fait fructifier leurs avoirs des centaines de fois moins que les autres dans les mêmes circonstances

Tucker Carlson, l'abruti de service, dit "Je vois la même chose à gauche. Je vois des gens avec des pancartes attaquer des suprémacistes blancs. Pour eux aussi, c'est une question raciale. Ils ont l'air tout aussi obsédés par les questions raciales et en colère que les gens qu'ils combattent"
Sauf que, pauvre abruti, la victime est blanche et donc ta démonstration est nulle à...
Faut arrêter de parler de gens bien et de gens méchant. Je pense que ce que Trump veut dire, de manière très maladroite (probablement pour ne pas froisser son électorat aussi), c'est que la violence ne résout rien. Et que des deux côtés il y a des gens qui expriment leurs idées dans le calme et qu'il y a des perturbateurs des deux côtés.

Je ne supporte pas cette gauche extrémiste, qui clôt le débat car c'est elle qui a raison.

Bien sûr qu'elle a raison sur le racisme et l'esclavagisme, mais ça c'est mon point de vue. L'attitude de cette gauche attise la violence et empêche toute discussion entre tous les partis.

Mais ça, ce n'est que mon avis.
La perte de repères ! C'est fou, ça !
Ce mec ne veut rien comprendre à rien. Le néonazisme et l'antiracisme sont à mettre sur le même plan. Et puis quoi encore ?
Dans les médias, ce sera Une heure pour les noirs ! Une heure pour les nazis !

Les USA (et pas qu'elles) sont en phase de dépression aigüe, il est temps de soigner tous ces fous furieux....
Difficile, dès lors, de les mettre sur le même plan que Robert E.Lee et Stonewall Jackson, qui ont activement combattu pour les États sudistes confédérés, favorables à l'esclavage pendant la guerre de sécession (1861-1865).

Je sens que je vais être accusé d'être "white supremacist" MDR :-) mais cette phrase est tendancieuse. Elle donne un éclairage idéologique moderne biaisé sur une réalité triviale.
Ces deux hommes étaient des militaires combattant naturellement dans le camp de leur pays d'origine (les États confédérés). Le "activement" est manipulatoire - encore heureux qu'ils aient fait ce qu'on attend d'un militaire, sinon au peloton. Et le "favorable à l'esclavage" pas moins puisque totalement secondaire dans la motivation de défendre sa terre contre l'ennemi venu du nord.
Dans cette histoire, il est bien connu que l'esclavage n'a été qu'un prétexte même s'il a très bien servi la propagande du Nord.
Qu'on essaie pas de me faire croire que les soldats du Nord - blancs - sont allés massacrer des blancs dans le Sud pour libérer leurs frères noirs de l'esclavage. Ça se saurait. MDR :-)
En tout cas les copains, malgré votre volonté d'être honnête dans votre travail, le formatage vous donne bien peu de chance. Ya encore du boulot pour se sortir du "Catho Zombie" :-D
Comme disent beaucoup de medias français : les extrêmes, Mélenchon et LePen. Parfois à jouer à l'amalgame on se prend le boomerang en pleine face.
" les extrêmes se touchent" ( Pompidou-Plantu)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.