98
Commentaires

Potemkine au Figaro ?

Vous voulez qu'on vous avoue la vérité ? Ces débats entre candidats à la primaire socialiste

Derniers commentaires

DSK inspire "New York Unité Spéciale" (NBC)

Alors vous savez où ils peuvent se le mettre leur débat ces socialeux et tous les collabos militants qui les soutiennent.

SEMIR
...c'est que Hollande soit le candidat qui arrange Sarko. Il a déjà envoyé Jouyet en renfort. Les soutiens de droite à Hollande s'accumulent. C'est ça dont la signification est difficile à comprendre. Dans le même temps, Aubry est la cible sur laquelle l'UMP et l'UNI s'acharnent le plus et ça fait un moment que ça dure. C'est Aubry qui fait peur à Sarko ? Ou croit-il que si la droite affiche son soutien à Hollande les électeurs de gauche l'élimineront à la primaire ? Autre indice, les sondages sont derrière Hollande un peu comme ils étaient derrière Royal en 2007.

Pour de vrai, je crois que Sarko, il s'en fiche d’être réélu, ce qu'il veut, c'est avoir réussi à faire des réformes irréversibles en France. Et si il est suivi de Hollande, ça sera plus irréversible que si c'est Montebourg ou Aubry qui suivent;
OK, on a compris : depuis des mois, DS nous démontre que le Figaro travestit la réalité au service du pouvoir en place.
Alors qu'@si est l'exemple du journalisme rigoureux qui jamais ne déforme une info pour la rendre conforme à l'opinion de son éditorialiste.

Exemple : "au moment du débat, Sarkozy décorait Yvette Horner".
Pourquoi citer l'accordéoniste, et pas les autres récipiendaires décorés en même temps qu'elle ? Essayons :
au moment du débat, Sarkozy décorait Niels Arestrup
au moment du débat, Sarkozy décorait Claude Lanzmann
au moment du débat, Sarkozy décorait Euzhan Palcy
au moment du débat, Sarkozy décorait Julia Kristeva...

Ça ne l'aurait pas fait ?
Le choix de ne citer qu'Yvette Horner vaut son pesant de préjugés de classe. Sil existait un site d'analyse critique des médias, il pourrait se pencher sur la question.
Je change de sujet, mais à propos du Figaro, j"ignore qui a été couronné pour la meilleure une, le jeu de cet été, j'ai manqué un épisode ?
J'aurais aimé voir @si questionner le parti-pris des média de la même façon pendant les primaires EELV. Et j'aimerais bien voir une comparaison du nombre d'articles, de reportages, de dépêches, de brèves sur le PS, son DSK, ses universités d'été, ses primaires... en comparaison des autres partis. Voir si le temps consacré dans les media à tel ou tel parti est proportionnel à ses résultats électoraux, par exemple, qui sont supposés témoigner de l'intérêt que les français portent au-dit parti. Je ne suis pas sûre que le PS occupe 26% du temps médiatique consacré aux partis. J'ai plutôt l'impression qu'il en occupe 90%. Pas sûre que ce soit un bien.
J'ai la vague impression que la droite joue perdant, car elle va laissé un pays en ruine,
avec des dettes considérables.
La gauche ne pourra pas remonter la pente qu'avec des loi impopulaires ! et encore ? j'en doute.
Les "méchants" préparent déjà leur retour, Fillon ou Copé en 2017 ?
Bon, on a le temps de voir venir.
gamma
Décorer Yvette Horner, c'est un pléonasme ?
(il y aurait aussi eu Gilbert Montagné, mais lui ne risque pas d'être ébloui...)
"fastoche: au moment du débat, Sarkozy décorait Yvette Horner"
Et encore une fois, merci Daniel : tout le sarkozysme est résumé là!
Concernant le débat pré-primaires PS : ils ont été ceci et cela, il a repris, elle a dit ça, et patati et patata; bien,
ça, c'est fait; mais à part l'un(e) de ces 5 (+1?) là, il y a quoi d'autre en magasin comme parti de gouvernement?
PhV
Primaire réussi? Vous allez vite en besogne. On ne connait même pas encore le nombre de votants (et pour cause, l'élection n'a pas encore eu lieu). Le débat d'hier était plus intéressant que le premier qui ressemblait un peu à un épisode de l'île aux enfant car il ne fallait surtout pas dégainer n'y faire apparaître de divisions.

Par contre, j'ai été déçu sur le fond du débat. Hollande, Aubry et Royale nous ont resservi de vieilles idées, dont certaines frôlent le populisme : interdiction des licenciements boursiers, fixation des prix, nouvelle niche fiscale (contrats de génération), interdiction des licenciements en cas de tentative de délocalisation... Et si la haine que suscite le chef de l'État occultait cette réalité? On choisit la grippe plutôt que le choléra mais nous oublions que nous allons être quand même malade (moins gravement, certes, mais quand même...). Il faut être plus exigeant.
Je crois que DS vient de nous faire une sortie de route.

Un "Potemkine au Figaro" ?
La bonne blague ! S'attarder sur un article (ou plutôt sur quelques phrases d'un article) et en déduire que la colère gronde dans les couloirs du Figaro, c'est allé un peu vite en besogne.

Tout d'abord, c'est pas nouveau, Sophie Huet est un peu spécialiste de "l'ambiance au sein de l'UMP" : http://plus.lefigaro.fr/page/sophie-huet
Tout ça fait parti de la petite marge de manœuvre qu'on les journalistes, mais ça ne remet pas en cause la ligne du journal, et surtout le fonctionnement du Figaro est toujours le même : hiérarchie, précarité des "petits journalistes"... etc

La leçon principale que je retire de l'article pour ma part, c'est que même la primaire PS est décrite du point de vue de l'UMP, ce qui interesse le Figaro, ca n'est pas la primaire en elle même, mais ce que ca implique pour l'UMP. Ca confirme plutôt que le Figaro est l'organe de l'UMP

Les quelques "indices" d'une rébellion descellés par DS, c'est un peu de l'écume à mon avis.
Si trois syndicalistes se réunissent a Neuilly, @si titrera t il : "un soviet a Neuilly sur Seine ?"

Moatthieu
Hier soir après le débat de la primaire, les commentateurs de France Info ont choisi leur "vainqueur" : François Hollande.
Deuxième: Montebourg, troisième Valls.

Hollande, Hollande, ça tombe bien car justement hier encore un sondage (géant!) auprès de 900 personnes (Sofres? je ne me souviens pas)
le plébiscitait comme meilleur candidat pour le PS.

Hier toujours chez Mermet un auditeur corrézien témoignait que pour les sénatoriales en Corrèze (dont Hollande est Pésident du Conseil Général) le PS a mis sciemment un illustre inconnu comme candidat en face de Mme Chirac afin de faciliter la xème réélection de
la vieille bique anthipathique.

Un @sinaute pourrait-il confirmer?

Quand je pense à Hollande, je ...., je .....
(ce n'est pas moi qui ait la paternité de cette saillie, c'est entendu à la radio)
Oui, nous avons vu hier un parti donnant une leçon de débat.
Ça m'a même donné l'envie d'aller voter à leurs primaires.

Je ne suis pas une grande fana du JDD, mais il font des facte-chèquignes intéressants sur les interventions de chacun.
Exemples :
Aubry
Valls
Hollande
Montebourg
Royal
Baylet
Et pendant ce temps-là,il décorait,il décorait à tour de bras....Il y avait eu Servier,Mireille Mathieu,la mère Balkany et beaucoup d'autres qui n'avaient pourtant rien fait pour le pays. Horner et Montagné,ce jour-là. Cerné par les affaires peu ragoûtantes le mettant dans l'embarras,il jouait le président,aveugle sourd et muet.....etc etc. Après sa défaite fleuriront dans les rayons des librairies des dizaines et des dizaines de bouquins racontant les faits et gestes de celui dont on dira qu'il fut le PIRE président de la cinquième république.
Déjà,le ton change,chez Calvi,sur la Une au Figaro. Il va falloir que je retourne voir Calvi. Mais comme jamais je n'achèterai le Figaro et ne regarderai la Une,MERCI à DS d'en tirer la subtantifique moelle.Superbe chronique matinale.
Bonjour
Les états d'âme de TF1 ou de la Pravda me sont indifférents. Ils resteront toujours pour moi les âmes damnées du petit machiniste.
A voir un Etat où un procureur de la République, le chef de la police et celui du contre-espionnage sont mis en examen ne me réjouit guère.
Je verrais bien les 53% d'électeurs de 2007 se voir être condamnés pour complicité d'association de malfaiteurs et d'avoir comme amende de rembourser la dette creusée par leur chef de bande et sa clique…
Il y a une coquille : lire "@sile politique"
Petite chose amusante : sur mon flux RSS, la retranscription du débat d'hier sur lefigaro.fr était titrée "Primaire PS : un deuxième débat qui se veut plus offensif". C'est devenu en fin de soirée : "Les socialistes affichent leurs divergences" (Mougeotte était passé par là?), pour passer ce matin à : "revivez le débat minute par minute" (le titre original figure toujours dans l'adresse).

En repassant par le site, la formule "afficher leur désaccord" (et plus "divergences", Mougeotte devait avoir le dos tourné) est reprise dans le chapeau de la synthèse "tous unis contre Hollande". Toujours la même syntaxe délicieuse : chez les socialos on ne débat pas, on "s'affronte", on "affiche ses divergences" (quelle grossièreté!) ou ses "désaccords", tout pour faire croire que le PS est un joyeux foutoir, alors que ce parti est en train de montrer et de démontrer tout le contraire.
Signes de débacle, en tout cas pour Sarkozy, qui a fait perdre le Sénat à la droite, ce qui ne s'était jamais vu depuis 1958.

"Il faut lâcher le soldat Sarkozy" monte des profondeurs de la droite. Il aura beau se draper dans sa toge de tribun qui a fait gagner l'UMP unifiée en 2007, tout se dérobe autour de lui. Et je ne suis pas sûre que l'appel au rassemblement, qui a été une des bases de la stratégie de prise de pouvoir, ne soit arrivée au bout de sa logique. Désormais, le cercle s'est rétréci, plus d'alliés potentiels.
C'était un billard à une seule bande. Malheureusement pour lui.

Où trouver le sauveur, sinon de la France, du moins de la droite ? Le temps qui vous est imparti va rapidement arriver à échéance. Attention, choisissez un autre cavalier. Attention ! Attention !

Dring Dring Dring.

Vous avez PERDU....
Curieux titre. Potemkine était le favori (et l'amant) de Catherine II.
Qu'insinuez-vous à propos d'Étienne Mougeotte ?
Brave Yvette. Pendant des années elle a affronté le vent, le soleil, la pluie, le brouillard sur les routes du tour, perchée sur un camion publicitaire. Mais c'était elle la vedette.

Et là, elle a réussi plus difficile encore : faire de la figuration dans un spectacle dont elle n'était pas la vedette.

Avait-elle encore son terrible sourire en clavier de piano ?
Gageons que tous nos détenteurs du diplôme de délivreurs de Brevet de la prétendue vraie gauche vont s'écrier : "Si le Figaro apprécie les débats de la primaire citoyenne, c'est bien la preuve que le PS est vendu à la droite !"
Ah le jeu de pipeau...
Chez les socialos comme au Figaro... tiens, ça rime...
Pas enthousiasmant, comme truc. On a les révolutionnaires qu'on peut.

Et je sais pas vous, mais moi, sur la photo, c'est Edwy Plenel que je vois...
Surtout que l'accordéon est l'instrument de musique "national" de la Corrèze... même Sarko s'y met à soutenir Hollande (comme Chirac) avec Madame Horner. Heu... Reste que le plat de fayots, au Figaro, n'a pas encore trop de charançons. ça se saurait.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.