77
Commentaires

Porte salue Ruquier, patron social de Zemmour et Naulleau

Derniers commentaires

Loin de moi l'idée de défendre RTL, mais réjouissons-nous d'abord de retrouver Didier Porte une fois de plus chaque semaine
et attendons-donc de pouvoir juger sur pièces avant de faire des supputations!

Pour ma part, je fais confiance à Didier Porte et on peut raisonnablement penser que, avant de s'engager à RTL, Stéphane Bern
a reçu des assurances concernant l'indépendance de sa nouvelle émission de la part de sa direction.

Mais en tous cas: quelle HENAURME BAFFE pour Val & Hees...
Je viens de réaliser qu'on ne peut pas faire des commentaires sur tout sur le site d'@si. J'ai reçu ce matin le vite-dit de Laure Daussy selon lequel Porte sera sur RTL à la rentrée et ça m'a permis de réaliser que je ne pouvais ni réagir ni créer de sujet sur le forum, privilège réservé à la rédaction.

Donc à défaut, je mets mon commentaire sur "le forum de la dernière chronique de Didier" (que j'ai pu trouver) comme conseillé par Mireille Campourcy (webmaster), même si j'aurais bien aimé que mon commentaire soit associé à l'article en question pour le partager avec d'autres @sinautes.

"Didier Porte sauvé par Stéphane Bern", peut-on lire ici ou là, à croire que Didier Porte n'existait plus depuis son éviction de France Inter. A croire également que la rémunération sur Mediapart et Arrêt sur Images est loin d'être suffisante pour que notre ami aille faire la grosse tête, aux côtés de Eric Zemmour et Jean-Michel Aphatie sur les ondes de la première radio de France. Et quelle radio ! Je ne résiste pas à l'envie de vous faire partager cette citation d'un article paru sur Rue89 le 24 février 2011 :

"Si les journalistes s'y sentent bien, c'est aussi parce qu'ils se
ressemblent. Des « qualités humaines » communes. Il y aurait un «
esprit RTL », comme il y a eu un esprit Canal ou France-Soir, à la
grande époque. On l'a ou pas. Si on ne l'a pas, on est éjecté « d'une
façon ou d'une autre » ou « on se fait broyer par l'antenne », disent
les journalistes. Pour travailler à RTL, il faut être - en plus de
travailleur - totalement intelligible et pas du tout cynique. Il y a
un côté premier degré reposant. [...] Christin dit aussi que le côté
familial peut empêcher de temps en temps la confrontation vive d'idées
et de caractères et amène à un certain conservatisme."

Quel programme ! D'où ces questions lancinantes : combien de temps Didier Porte pourra-t-il rester sur les ondes de RTL, et à quel prix ? Que représente pour notre ami son travail actuel ? Didier Porte est-il soluble dans l'esprit RTL ?

bien amicalement,

Simon
mazette, voilà comment sont traités les amis de Ruquier sur plateau ?!
maintenant je veux voir comment sont traités ses ennemis !.....
Pour moi c'est systématique, je dois être intellectuellement limité, je n'arrive vraiment pas à soutenir Ruqier et les Erics.

Je n'arrive pas du tout à apprécier leurs dialogues et leurs analyses, je n'arrive pas à comprendre les motivations, sauf celles de l'audimat et dans ce cas, j’espère qu'au fond, rien n'est pensé, et surtout, devant un tel spectacle, récurant, je ne comprends pas que des gens comme vous, Porte, puissent leur trouver un quelconque intérêt intellectuel en leur offrant des chroniques qui au final leur donne raison, sous le regard amusé, contenté et satisfait de Schneidermann.
Il y a une victime, et votre chronique l'enfonce gratuitement, pour le simple profit de Ruqier et Cie. Je ne saisis pas le pourquoi de cette lâcheté ou de cette complaisance ou je ne sais pas comment l'appeler.
Bravo Didier : d'une pierre 36 coups ! C'est le top de l'humour ! Toute cette crasse c'est bien de la dénoncer ! cela dit, sans votre chronique je ne saurais même pas que ces gens existent encore...

En tout cas bonnes vacances et revenez nous en pleine forme à la rentrée ! (impossible d'imaginer que ce ne soit pas le cas...)
Je vais le voir à Avignon!
J'ai adoré le commentaire sur Ruquier.Il n'est que d'écouter et de voir l'introduction (ceux qui n'ont pas pu venir ce soir) pour mesurer l'autosatisfaction permanente de ce personnage qui balance ses idioties avec une fière délectation...
Je vous trouve la dent dure ! cette fois sur ce forum. Nos deux molosses, chiens de garde d'un sexisme dépassé se sont payés une sortie digne d'une tragédie grecque. L'occasion leur fut donnée par un Ruquier, en mal d'audience ! Emission que je ne regarde quasiment pas, car enregistrée, je tomba en rentrant juste sur le passage à tabac d' Isabelle Alonso, qui ne grandit pas nos deux molosses.

Nos deux compères ! en mal de chair fraîche, sont là simplement pour l'audience, la chute vertigineuse de cette dernière oblige l'ami Ruquier à revoir sa copie ! Je vous fais le pari prochainement c'est le chef lui même qui saute ! et pourquoi pas un retour d'Ardisson ? ...
Je n'ai jamais compris pourquoi les personnalités se pressaient dans cette émission, sachant, à quelques exceptions près - récemment, Thiéfaine a eu droit à un traitement très sympathique - qu'elles allaient se faire piétiner à mort, en public, sans pouvoir réellement se défendre, à moins d'avoir un sens de la repartie hors du commun. Personnellement, jamais je n'aurais pris le moindre risque de me faire traiter comme ça devant tout le monde, devant ma famille, mes amis, rivés devant leur écran et assistant à ma déchéance médiatique. Pourquoi ces gens-là y vont-ils ? Autant ils ne peuvent rien contre les critiques qui les incendient dans leurs canards, autant ils peuvent refuser de participer à ce programme. Peut-être pas, par contrat avec leur éditeur, maison de disque, producteur, etc. Mais une descente en flèche va fatalement faire moins vendre, non ?
J'ajoute que Ruquier prend un certain plaisir, semble-t-il, à assister aux mises à mort. Le principe de son autre émission, d'access prime-time celle-là, consistant à rechercher des nouveaux comiques, est éloquent : si au bout de quelques secondes, tu ne fais pas rire des sommités intellectuelles comme Jean Benguigui ou Isabelle Mergault, tu dégages, après avoir été, là aussi, violemment critiqué sur ta prestation, devant tout le monde.
Bonjour
Sans avoir l'air d'y toucher, Didier PORTE démonte le mécanisme racoleur d'une émission digne de notre époque et qui n'engage que ceux qui la regarde… Pour ma part, je l'ignore depuis des lustres.
Vraiment pas mal sous plusieurs plans, cette chronique.

Remise en place du "gauchiste" Ruquier, qui n'a pas le cran d'avouer les véritables raisons du licenciement des deux chroniqueurs - vu ce qu'ils sont devenus au fil du temps de toutes façons, je ne parierai pas sur une grosse manifestation devant les portes de France Télévision, cela dit.

Remise en place des deux Erics, qui n'ont pas le courage de se déchainer contre leur futur-ex patron, et se lâchent comme jamais en insultant comme peu d'autres savent le faire, une femme que je n'apprécie pourtant pas spécialement (et sa réplique dans l'extrait n'arrange pas les choses en ce qui la concerne, et constitue de fait un niveau-bis de la chronique); loin s'en faut. Comme départ en beauté, on peut difficilement faire plus nul et plus facile.

Rappel de faits dans un troisième plan, de la continuité du sarkozysme, qui consiste en placer ses copains à des postes clefs, bien rémunérés et-ou valorisants, grâce à un autre parachuté au plus haut de la hiérarchie (on peut également ajouter Pierre Charon, épinglé par le Canard Enchainé de cette semaine).
Il a dû longtemps jouer aux poupées russes étant gosse, Sarkozy. Il y a des trucs comme ça, pour lesquels on a parfois du mal à passer à autre chose...

Et laste beute note liste:
la phrase de fin de Didier Porte: "si vous m'employez, je serai là ".
Et alors là je me dis que déjà, 2 mois ça va être long sans ses chroniques, mais si en plus à la rentrée c'est pas sûr :-)
(bon je m'auto-rassure, puisque c'est Daniel Schneidermann qui lui a donné lui-même rendez-vous à la rentrée juste avant).

En tout cas, Didier, bonnes vacances, bons spectacles, bon tout ce que vous voulez, et merci pour tout !
"Remise en place des deux Erics, qui n'ont pas le courage de se déchainer contre leur futur-ex patron, et se lâchent comme jamais en insultant comme peu d'autres savent le faire, une femme que je n'apprécie pourtant pas spécialement (et sa réplique dans l'extrait n'arrange pas les choses en ce qui la concerne, et constitue de fait un niveau-bis de la chronique); loin s'en faut. Comme départ en beauté, on peut difficilement faire plus nul et plus facile."
Je plussoie.
Je n'ai pas d'amitié particulière pour I Alonso, mais elle a eu, et a toujours, le courage de dire son féminisme dans les media, et il en faut, des ovaires, pour cela.Les idées qu'elle défend sont jugées basiques par les zérics: autre façon de les discréditer, car tenter de lesmettre en place consisterait en une refonte globale du système social et surtout des rapports sociaux de sexe/genre.Pas si basique donc.
Les femmes ont besoin d'autres femmes qui ne se taisent pas dans l'espace public, notamment face à des petits coqs prétentieux et qui ont tout le système social et médiatique pour eux.
Grmbl.
Ils n'insultent pas!
Ils ne font que critiquer son travail d'écrivain. De façon peu élégante j'en conviens.
Mais la critique se doit d'être impitoyable quand elle doit rendre compte de la médiocrité!
On ne parle jamais des auteurs qui entendent des éloges parfois tout aussi excessives
de la part des 2 Eric.
Mais la critique se doit d'être impitoyable quand elle doit rendre compte de la médiocrité!

La critique d'un(e) médiocre par 2 médiocres* (surtout zemmour) n'a pas grand intérêt. (pour moi en tous cas)
Desole, mais il y a une difference de taille entre les deux Erics quand-meme :

D'apres les extraits que j'ai vus de l'emission, Naulleau se bat effectivement contre la mediocrite, et meme s'il m'arrive parfois de ne pas etre d'accord avec certains de ses arguments, ce combat qu'il mene est, a mon sens extremement important puisque les medias ont tendance a ne presenter qu'une mediocrite de plus en plus crasse comme parangon de notre culture, ce qui ne peut non seulement qu'abrutir encore plus la population, mais surtout met de cote les penseurs et ecrivains qui ont vraiment quelque chose a dire et donc la possibilite de faire evoluer la societe.

Zemmour, par contre, ne lutte en rien contre la mediocrite, etant lui-meme un exemple flagrant de mediocrite de la pensee, et, sous couvert de vouloir lutter contre le "politiquement correct", ne fait que passer des ideologies politiques nauseabondes et depassees, basees uniquement sur l'intolerance, l'apologie d'une classification des humains en groupes inegaux et donc sur les divisions et sur la haine de l'autre.
"Rappel de faits dans un troisième plan, de la continuité du sarkozysme, qui consiste en placer ses copains à des postes clefs, bien rémunérés et-ou valorisants"

bof, c'est pénible ce genre de propos à l'emporte-pièce qui se croient fins en plus. Il n'y a pas que le sarkozysme qui consiste à placer ses copains à des postes clés, je pense que le Mitterrandisme n'était pas mal non plus à ce sujet (mais l'homme de gauche a tendance à oublier quand ça s'adresse à ses anciennes idoles ^^)

Sinon, en ce qui concerne la pique de Didier Porte sur Ruquier, je dois avouer qu'également j'aime bien Ruquier comme le dit Juliot Iglézias, et j'aimerais aussi ajouter que dans le genre "vanne à deux francs", et "calembourd minable", le sieur Porte n'a rien à lui envier non plus. L'hôpital, la charité, tout ça tout ça... :)
"bof, c'est pénible ce genre de propos "
Parole d'expert (*).

"Il n'y a pas que le sarkozysme qui consiste à placer ses copains à des postes clés, "
Exact, il est juste le champion es parachutage toutes catégories depuis 1981. Avant j' me souviens plus trop, faudrait vérifier.

"quand ça s'adresse à ses anciennes idoles ^^ "
Ça y est, vous avez encore fumé.

"j'aime bien Ruquier comme le dit Juliot Iglézias "
Ça tombe bien, je le trouve sympathique également, Ruquier.

"le sieur Porte n'a rien à lui envier non plus "
Je suis d'accord avec votre formule.




(*)
voir historique.
Pour moi, Ruquier est très (trop!) souvent méga-lourd, voire pire.
Porte, lourd de temps en temps seulement, et encore, c'est vraiment rare. Chacun son truc.

J'ajoute qu'on ne doit pas à Porte, mais bien à Ruquier la starification de cerveaux tels que steevy ou zemmour.
J'ajoute encore que le genre "je ris de ma blague vaseuse pendant 3 plombes tandis que le public applaudit uniquement parce qu'un professionnel de la claque a lancé les applauz" me gave au plus haut point, et ça concerne Ruquier, pas Porte.

Sinon, en ce qui concerne la pique de Didier Porte sur Ruquier, je dois avouer qu'également j'aime bien Ruquier comme le dit Juliot Iglézias, et j'aimerais aussi ajouter que dans le genre "vanne à deux francs", et "calembourd minable", le sieur Porte n'a rien à lui envier non plus. L'hôpital, la charité, tout ça tout ça... :)


Je plussoie ! D'ailleurs en général les chroniques de Didier Porte ne sont vraiment pas géniales...
C'est comme si son limogeage de France Inter lui avait coupé son inspiration.
En tout cas je le trouve globalement très moyen.
C'est comme si son limogeage de France Inter lui avait coupé son inspiration.

Au contraire, Didier Porte est bien meilleur que lorsqu'il était sur France Inter.
Ses chroniques sont beaucoup plus travaillées.
De toute évidence, Il est conscient de s'adresser à un public raffiné et exigeant. :o)
Là, j'avoue ne pas comprendre où Porte a voulu en venir. Sa chute montre que finalement Zemmour et Nauleau ont raison de dire tout le bien qu'ils pensent de la dame. Une appréciation que je ne suis pas loin de partager pour avoir lu les chroniques d'Alonso dans Siné Hebdo, dont la bêtise le disputait à la prétention et au manque de rigueur de celles de Michel Onfray (mieux de se taire).
Tellement excellent du début à la fin que je ne sais même plus si je dois saluer ou regretter leur éviction.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.