48
Commentaires

Porte offre un spectacle à Lucchini

Surprise de Didier Porte, en regardant Vivement dimanche: Fabrice Lucchini a invité l'économiste Elie Cohen.

Derniers commentaires

Quelle bonne bouillabesse indigeste tout çà, et rajoutez-y du Cohn Bendit dernier cru, celui qui ne sait plus si il faut conduire à gauche ou à droite pour se balader librement en Europe sans faire péter un câble d'embrayage à cette mécanique économique polluante et dangereuse qu'est le capitalisme..
Honnêtement votre émission "arrêt sur image" va finir par me déprimer encore plus que la lecture du monde diplomatique.
en attendant je vais aller renégocier les tarifs avec mon psy pour qu'il soigne mon ego révolutionnaire.
Au sujet des " grosniqueurs " à la télé hollandaise (voir ailleurs sur @si...), l'avis de la Comtesse:

"ça ne manque pas de Roselyne dans les vases!"
Jubilatoire ! Cette chronique devrait être remboursée par la Sécu !
Bonjour
Merci Didier de nous avoir dévoilé sur @si vos talents cachés.
Pendant ce temps : la Droite forte réclame plus de journalistes de droite sur le service public (lien).
Ça va être difficile à tenir, ils tiennent déjà tous les strapontins.
Rien à redire, décryptage, imitation et texte au poil.
Merci Didier.
Un grand moment Didier!Et comme je fais partie de ceux qui ne voient chez Lucchini qu'un mégalo insupportable à fuir absolument,j'ai doublement apprécié votre chronique...
lit Nietzsche sur scène, Didier, qu'il faut en faire un philosophe réactionnaire, c'est une lecture bien biaisée (classique à cause de la reprise par sa soeur et les nazis qui ont détourné et trahit la pensée de cet auteur) qui néglige un fait, les réactionnaires faisaient aussi partie de ses cibles, à commencer par les religieux.

yG
pure philisophie !!


Piero Longo (sénateur PDL) : « (…) Mais, je vous dirai encore plus, une personne condamnée de manière définitive a toute sa place au Parlement. »

Bernardo Iovene : « C’est à dire les personnes ayant une charge publique... ? »

Piero Longo ; « Mais pourquoi, pardonnez-moi, le peuple ne serait-il pas libre de voter qui il veut ? »

B. I. : « Mais le parlementaire décide des lois qui régissent notre vie, il devrait être irréprochable. »

P. L. : « Pourquoi ? Le Parlement doit être la représentation moyenne du peuple qu’il représente. Pourquoi devrait-il être mieux ? »

Milena Gabanelli résumait :

« Si nous comprenons bien, comme le parlementaire représente tous les citoyens, mais aussi les criminels, les crapules, les mafieux et les corrompus, il est juste que quelqu’un au sein du Parlement les représente et protège leurs intérêts. C’est un point de vue que beaucoup de citoyens malhonnêtes de pays rigoureux nous envient. »
Excellente chronique cher Didier. Elle fait du bien à entendre, petite soupape de sécurité pour lâcher quelques tensions... Et bravo pour l'imitation!
Beau billet, bien vu, bravo Didier!

C'était la semaine des frères (en idéologie) Cohen: Elie donc le dimanche chez Drucker et Daniel à CSOJ.

Tous les deux superactifs: à la fois économistes, professeurs, conseillers de banque, conseillers de François Hollande et vedettes TV.
"Tous niqués" Merci Lucchini, il eut fallu vous arrêter là.

C'est con je l'adore Lucchini, il est meilleur sur les planches ou au ciné .. qu'en économie.
A chaque passage télé dans une chronique, je mesure le bonheur de ne plus avoir allumé ma télé depuis bientôt 6 ans.
Les psalmodies de ces grands bourgeois gagnant plusieurs dizaines voire centaines de milliers d'euros par mois expliquant au petit peuple qu'il est temps de cesser de se gaver de prestations sociales réveillent en moi des pulsions staliniennes...
Merci Didier de dédramatiser tout ça.
Et heureusement que Drucker et Lucchini sont là pour nous proposer la pensée de ce phare de l'économie que représente Elie Cohen, qu'on ne voit que trop peu chez Calvi les 12.500 fois où il a été invité ou dans le journal Le Monde.
Une injustice est réparée.
bravo !!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.