41
Commentaires

Porte défend Von Trier, Lang, Kahn, contre "la police de la pensée"

Derniers commentaires

Bjr.

Quelqu'un pourrait il me raporter l'intitulé de la question posée a LVT avant qu'il ne se perde en divagations?

J'ai beau fouiller dans la plétore d'articles consacrés au sujet, sans succès.

Merci.
Une question sur l'esthétique. Ici.
Presque tout le monde s'offusque des dires de Von Trier alors qu'il semble tenter d'alléger un sujet sur lequel on le met dans une autre langue que la sienne... C'est maladroit certes mais bon. C'est un artiste qui fouille la psyché humaine. Les grands vilains (Hitler, Ben Laden, Richard III) devraient être montrés comme des humains et non des super-vilains contre lesquels on ne pourrait rien
Van Trier reconnait apprécier Speer artistiquement... Est-ce vraiment grave? A-t-on jamais em-.....é Michael Jackson là-dessus...?
Et qu'en est-il de tous ceux qui apprécient Wagner? Lui qui s'est toujours clairement déclaré anti-sémite et qui est pourtant toujours autant célébré à Bayreuth ou ailleurs...
Quand on connaît ses écrits non musicaux sur la question et quand on sait que musicalement, il écrivait certaines voix hors de la tessiture des chanteurs pour symboliser les juifs avec des voix criardes ou éraillées... Vire-t-on pour autant tous les amateurs de Wagner?

Van Trier, c'est juste ridicule... Si on le vire, faut virer tous les autres qui s'expriment bien plus clairement sur des sujets autres que sur la question de l'holocauste...
Déjà si on en reste à Kahn et son troussage de domestique, ben, je trouve ça plus grave en fait... il ne se rend même pas compte de ce qu'il dit, contrairement à Van Triers, qui, je crois, tente de replacer Hitler au niveau humain: pas un mec bien mais un humain.
Tenter de comprendre ne veut pas dire adhérer ou absoudre... Et encore une fois, je pense que le meilleur moyen pour endiguer la folie et l'horreur, c'est de constater qu'elle est humaine.
En le virant, on fait juste fermer la bouche par anticipation à tous ceux qui voudraient partir une prochaine fois dans de telles élucubrations. On signifie que le festival de Cannes n'est pas une tribune offerte pour venir déverser des miasmes, qui ont le droit de passer par la tête, mais pas d'être répandus à tout vents.

Lars Von nous déterre un cadavre. Pour s'y regarder lui. On décode "je pense à lui dans son bunker" = "je pense à l'instant de ma mort".
Si il veut on lui en déterre des monceaux de cadavres. Pour lui faire penser aux autres et à la vie.

Exemple plein de similitudes, pour voir ce qui s'est passé à la bonne mesure des choses. Où "on" est la direction du festival de Cannes
Le môme du voisin qui est rentré en cassant un carreau dans la résidence secondaire, il a juste piqué des bonbons, l'andouille. N'empêche que grâce à lui "on" s'est rendu compte que c'était trop facile de cambrioler tout et qu' "on" a mis des barres avec des gros cadenas... Et "on" enlève la plainte chez les gendarmes...
Balancer Wagner, c'est comme si on parlait de Sinatra et la mafia pour un vol de bonbons...
Balancer Wagner, c'est comme si on parlait de Sinatra et la mafia pour un vol de bonbons...

Je crois que vous ne connaissez pas suffisamment Wagner et que vous ne diriez pas cela si vous aviez dû un peu étudier sa vie...
Wagner n'est pas clean du tout, d'après ce que j'en sais (peu). Vous voyez Lars Von Trier comme quelqu'un du même niveau? Je le vois plus comme un peu dépassé, pas vraiment militant d'une cause.

Comparer un rejet de Wagner et un refus total de sa musique par principe, à une simple "coupure immédiate de parole", pour l'exemple, et sans refus de l'œuvre cinématographique de Lars Von Trier, me parait excessif. C'est que je me suis embrouillée pour le dire. Peut-être que vous n'êtes pas d'accord et que vous pensez que "Cannes" est trop sévère.
L'usage est de faire abstraction des idées de l'artiste dans son contact personnel avec ses œuvres, comme vous le montrez en citant Wagner, et je ne trouve pas que la décision du festival aille à l'encontre de ça.
Les discours de Khan et de Lang sont très graves puisqu'ils croient fermement à la teneur de leurs propos. Il y a un abîme entre ces deux vieux lubriques qui justifient le viol et un cinéaste fou, quelque peu misanthrope, dont le rôle est de faire des films et non pas de parler en public. Par ailleurs, il ne sert à rien de refuser à Hitler le statut d'humain. Oui nous sommes tous des Hitler en puissance. C'est ce que le réalisateur semblait vouloir dire et c'est là une vérité à laquelle il serait bien inquiétant de ne pas souscrire. Finalement, ne pas vouloir comprendre Hitler, c'est se condamner par avance à le faire revivre un jour ou l'autre. Les déportations de Roms ne sont que le prélude de cette renaissance...
Remarque de l'écrivain américain Bret Easton Ellis sur son compte Twitter:
http://twitter.com/#!/BretEastonEllis/statuses/71822632890286080
l'annonce de Sarkozy :" le ministre de l'Intérieur qui a toute ma confiance, va trouver les voies zé les moyens pour apaiser les inquiétudes " ben en fait perso je dirai que ça sent la menace !!
brrrr
Von Trier sait très bien quelles saloperies il doit raconter pour faire parler tous les connards en manque d'une "indignation". C'est infaillible. En attendant, il y a dans Melancholia quelques images, quelques moments de cinéma parmi les plus sidérants de ces dernières années.

Mais bon, c'est pas DSK, BHL, JFK, Pujadas, Mélenchon, c'est pas "Les Chandelles", non, c'est pas toutes ces choses absolument bouleversantes et absolument pas vulgaires, et puis c'est du cinéma, et bon le cinéma sur Asi, plus personne n'en parle, même mal...
Mais si on a le droit de trousser qui on veut, c'est Barak lui même qui le dit:

Yes we Khan!

Bon, je vais m'acheter un costume de soubrette pour pas être de la revue...
un tout "petit" détail m'a quand même sauté aux yeux dans la dernière vidéo avec Quivoussavez... Il dépasse tous les autres d'une tête !!!??? Il a grandi ?
Dire qu'on comprend Hitler c'est grave ?? C'est un cinéaste pas un politique, un cinéaste travaille sur la psychologie de ses personnages en permanence non ??? Hitler est incompréhensible ? Après c'est de l'humour... et les images sont complétement hors contexte. Arrêt sur images devrait tout diffuser.
Jean de la Fontaine* n’apprécierait guère Jack Lang, lui qui affirme :

« Je ne suis pas de ceux qui disent :
Ce n’est rien, c’est une femme qui se noie »

* Vous savez, le type qui a écrit les Animaux Malades de la Peste…
Trop, trop fort Didier, deux chroniques excellentissimes la même semaine, ça me sidère.
Eh bien M. Guéant pourra bientôt proposer des offres spéciales à l'occasion des présidentielles: un point sur le permis offert pour une adhésion à l'UMP et un PV remboursé par promesse de vote pour ce même parti! N'est-ce pas merveilleux?
La rédaction donne la parole à JFK sans le moindre commentaire dans un vite-dit ?

Je l'ai posté ailleurs avant d'écouter cette chronique mais c'est ici sa place !

Un droit de réponse par anticipation ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.