25
Commentaires

Porte au secours de Frigide Barjot

Prochainement expulsée de son HLM par la Mairie de Paris, Frigide Barjot a lancé un appel à la générosité publique pour "payer l'éducation de ses enfants qui sont à l'époque publique".

Derniers commentaires

Le tribunal d'instance du XVe arrondissement vient aujourd'hui de rendre son verdict : Frigide Barjot et son mari devront quitter leur duplex social de 173 m2.
A l'entrée de l'hiver, le couple est expulsé, jeté à la rue.
Toutefois, le juge s'est montré magnanime en lui accordant un délai de 4 mois. Un laps de temps raisonnable qui devrait permettre à Frigide de s'organiser, pour intégrer son appartement de 4 pièces dans le Xe, hérité de sa mère. A moins qu'elle n'opte pour celui du XVe, hérité de son père. Ou qu'elle abandonne Paris pour rejoindre sa maison de Port Grimaud. Ou celle de Trouville.
Un vrai casse-tête.
Est-ce que ça ne fatigue que moi, le touite ? Bon alors tout va bien. Mais je pense que j'ai préféré Didier dans une autre vie.
Frigide Barjot, elle f'rait bien d'méditer cette déclaration de Nicolas Sarkozy :

"L'assistanat n'est pas une valeur républicaine. Je veux que ceux qui ne veulent rien faire, que ceux qui n'veulent pas travailler et qui profitent du système, vivent sur le dos de ceux qui s'lèvent tôt et qui travaillent dur".

Tous ceux qui vénèrent Nicolas Sarkozy et qui, comme moi, s' lèv' tôt le matin pour prier pour son retour, peuvent retrouver cette déclaration (au repère 41mn30s) dans cette superbe émission, diffusée au lendemain d'la victoire de Nicolas et que j'vous invite à revoir.
Le sarkoton a rapporté 11 millions.Des qui ont trop,des qui espèrent un retour,des masos,des oublieux,des influençables ont refilé 11 millions pour éponger les conséquences des menteries présidentielles....
A n'en pas douter il s'en trouvera encore,des capables de panser les plaies de la "vierge et martyre"(oui entre guillemets quand même).Ce sera pour eux un élan de générosité...Fausse générosité qui ignore les vraies causes et les vraies misères.
Quelle histoire émouvante. OK on tire un peu sur toutes les cordes pour nous faire donner mais franchement, une telle dévotion pour finir dans la misère. Je dis oui au Barjothon. Où puis-je trouver le numéro à appeler?
Oui, elle est dérangée. Et je serai en train de lire un roman avec cette gonzesse, ou bien son personnage serait dans "plus belle la vie", je me dirais ça va mal finir pour elle, en m'interrogeant sur comment. J'ai quelques idées d'ailleurs. C'est tout le plaisir de ces histoires, deviner à l'avance et voir qu'on a raison. Un genre de confirmation qu'on sait tout, qu'on a raison sur tout. Oh ça va je sais que c'est pas qu'on en connait un rayon sur la vie que c'est juste qu'on n'est conditionné par les ficelles des scénarios.
N'empêche, ça va mal finir, essayer de fixer un tendeur, à un bout l'exhibition sordide, à l'autre une foi niaise bigotante, en défiant son élasticité, et après s'en servir pour faire un saut dans le vide en s'enroulant les pieds avec, du haut de son tabouret... Elle va se défigurer quel dommage.
Une très bonne chronique de Didier, ça fait plaisir !
La mendicité est interdite... aux pauvres.
Je suis sure que son diocèse l'accueillera elle et sa famille pour la remercier de ses bons et loyaux services. L'église est "généreuse"; elle offre un toit aux SDF.
Parasite jusqu'au bout.
Comme vous dites, Didier: c'est moche.
Et alors, l'appel aux dons... elle ne manque pas d'air.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.