17
Commentaires

Porte au Figaro : "et le scandale de la couleur des bonnets de bain ?"

Dassault, Copé, Buisson, Sarkozy : mais comment Le Figaro va-t-il traiter tous ces scandales, qui impliquent souvent ses journalistes, sa direction, ou son actionnaire ? Prolongeant une chronique de Daniel Schneidermann, Didier Porte vole au secours de nos confrères, en leur suggérant une série de scandales possibles, de la couleur des bonnets de bain à la sous-médiatisation d'Eric Zemmour.

Derniers commentaires

Comme d'hab, bravo Didier.
gamma
La chronique indispensable tellement celle qu'on espérait en ces jours où la droite s'est vraiment surpassée..Alors Didier,MERCI.
Cynisme et ironie, les deux mamelles de ce comique troupier qui ferait mieux de regarder la poutre qu'il a dans l'œil plutôt que de se gausser de la paille de ses voisins.
En effet, le Figaro est aujourd'hui un des derniers quotidiens de référence avec l'hebdomadaire Valeurs Actuelles et l'excellent l'Opinion du grand économiste et éditorialiste Nicolas Beytout, journaliste qui a su tirer de sa formation en sciences économiques, contrairement à Mr Porte, de riches enseignements qu'il nous distille malheureusement trop rarement dans les principaux médias.
Le Figaro est la propriété d'un homme qui a fait vivre de nombreuses familles dans sa commune grâce à ses dons désintéressés. Mr Serge Dassault est un sénateur actif, présent qui participe au bon fonctionnement de notre démocratie en apportant ses contributions aux nombreux débats qui agitent le Sénat, une belle institution menacée par les sénateurs de gauche qui masquent leur bolchevisme larvé derrière une bonhommie de façade plus que sournoise.
Son entreprise produit l'un des plus beaux fleurons de l'aviation mondiale, le Rafale, un avion qui sera espérons le, reconnu un jour à sa juste valeur, en dépit de l'entreprise de dénigrement systématique de ces Cassandre aux motivations obscures.
Inutile de revenir sur Jean François Copé, le sujet a été suffisamment évoqué, il sera bientôt lavé de tout soupçon.
Voilà le tour d'un grand intellectuel qui a fait de Minute un quotidien de référence, notamment pour son horoscope de souche, ses pages cuisiner avec du saindoux en écoutant Michèle Torr ou Jean Roucas...Mr Buisson, dont on mesurera dans quelques années l'apport essentiel dans la défense de la France qui se lève tôt.
Evidemment, on tente également de salir le grand homme d'était que fut et sera encore Nicolas Sarkozy avec de pseudo révélations sur une forme de clientélisme alors que les journalistes devraient être fiers comme tout bon citoyen Français de constater que la justice sait aussi se mettre au service des hommes de pouvoir, dont un qui a sauvé la France lors de la crise économique engendrée par la gabegie étatique et l'augmentation des dépenses publiques.
Alors diantre Mr Porte, quittez la France si sa presse ne vous plait et allez vivre en Corée d'humour, vos talents y seront appréciés par une population qui chaque jour bénéficie des bienfaits de l'idéologie que vous ne cessez de propager dans vos chroniques
Celle-là, il faudrait l'encadrer.
S'il est vrai que les menteurs finissent par croire en leurs mensonges ou que c'est en faisant n'importe quoi que l'on devient n'importe qui, faites attention, M.Consensus, à force, vous allez finir par croire à ce que vous écrivez.
Bonjour
Merci consensus d'avoir développé des idées saines sur ce site comme le grand industriel S. Dassault regrettait l'absence dans les grands médias excepté Le Figaro qui montre le chemin.
Consensus 39 n'a pas encore été engagé au Figaro parce qu'@si reste malgré tout un organe confidentiel et qu'on ne cherche pas encore à lui piquer ses pépites.
En lisant ce texte, je me demande si consensus39 est un(e) humoriste ou quelqu'un qui croit réellement à ce qu'il(elle) écrit. Finalement, je me rappelle la phrase d'Audiart dans "Les tontons flingueurs" à propos des cons qui osent tout, et c'est d' ailleurs à ça qu'on les reconnaît. Dans consensus39, il n' y a pas que sensus39.
Consensus, j'adore !
Montrer l'adversaire dans sa nudité est bien plus méchant que de le grimer dans ses pires déguisements.
une semaine sans la Chronique de Didier, c'était long
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.