24
Commentaires

Porno chic avec une Lolita au New York Times ?

Derniers commentaires

J'attendrais d'arretsurimages un peu plus d'analyse dans les sujets proposés et surtout une vrai prise de position des auteurs.

Ces photos ont-elles une qualité artistique? Oui.
Sont-elles punissables au yeux de la loi? Non.
sont-elles choquantes du niveau de la morale? Non.

A quoi voulez-vous en venir?
L'intelligence de ces clichés n'est pas de les avoir réalisés comme cela avec ce mannequin là.: l'intelligence est de savoir que nos sociétés occidentale sont objectivement, comparées à d'autres, puritaines. Pourquoi je dis ça ? Pour trois raisons existante dans l'argentique en simplement regardant les deux clichés. Le premier le modèle marche en s'éloignant du spectateur. Le second REGARDE le spectateur. Se regard capte donc l'attention du lecteur à partager. Une simple invite à entamer un dialogue comme nous en ferions envers n'importe qui pour que le chaland il devienne votre interlocuteur. En fin la troisième qui est celle de narration. Ici il n'y a pas cliché contrairement aux apparences mais récit. Le fait d'avoir DEUX clichés nous contraint en tant que regardeur de nous transformer en lecteur. Nous comblons tous les vides qu'il pourrait y avoir entre les deux images. Hors ces vides nous les comblons avec le poids lourd de nos cultures, de nos vécus.

Ici une fille s'éloigne et par le subit plan serré et son regard vers nous, nous invite... à quoi ?
Pour certains une invite sexuelle, pour d'autres à rêverie "hamiltonienne", d'autres à un défilé de mode virtuel, d'autres à rien du tout.
Ce vide qui en réalité constitue ces deux clichés devient le lieu des télescopages de nos pré-pensés culturels : le terrain de jeu de nos polémiques qui prennent alors leurs aises. Les polémiques ne sont pas liées à ces clichés discursif qui ne sont là que pour être des révélateurs de nos capacité à faire du bruit autour. La polémique est le plus sur moyen de tenir un sujet qui ne mérite pas de durer dans le temps.
En revanche, ces clichés sont d'une efficacité rare en ce qui concerne le "touillage" au profond de nos têtes... Depuis le temps nous devrions être à l'abri de ce genre de manip non ?

Dans ces clichés il n'y a rien du tout, ce sont des aspirateurs à nos réactions épidermiques... et ça marche plutôt bien finalement.
Ces clichés ne son rien et à mes yeux médiocres techniquement en plus s'ils recherchent une "voie" esthétisante. Je vois ça comme le closer ou l'entrevue de la "société".

En revanche la qualité du cliché unique (sic) de Simone De Beauvoir est lui indéniable ! Et là oui... on peut s'indigner de cette tentative journalistique d'en faire du people. S'indigner de l'utilisation du cliché mais non de cet excellent cliché.
Bonsoir,
Petite intervention pour proposer une des origines du problème aux USA. Les règles de publication/diffusion aux USA sont très différentes des nôtres. Si un média est potentiellement visible de mineurs ou si aucune précaution n'est prise afin de prévenir le lecteur/spectateur qu'il y a de la nudité dans une œuvre çà devient illégal.
Les pubs genre BIOmachin au Bifitruc actif montrant une poitrine et des fesses nues çà n'est pas admis du tout ou ce sera censuré par une zone floue. Même chose pour des signes offensants ou poussant à des actes illégaux (feuille de cannabis sur une casquette, doit d'honneur, gros mots,....)
Ce que nous considérons (à juste titre) comme du puritanisme est considéré comme une chose normale aux USA, c'est ainsi même s'ils sont les plus gros producteurs de films porno au monde :-)

Une publication de ce type en France ou en Belgique ne poserait pas trop de problèmes surtout si le modèle était majeur. Le fait que le modèle soit maigre, le regard vide, offerte, quand même limite malsain.

Bonne soirée
Sedrick
PUDIBONDS !!!!
Et la pub TV d'Air France avec le manequin anorexique qui plonge dans la piscine : c'est pas choquant çà ?
Qu'est ce qui est le plus indécent ? Le cul de Beauvoir pour vendre du contenu éditorial ou cette image faite pour vendre de l'inutile et qui expose le corps d'une femme-enfant (sous prétexte de pur style artistique) et sans que l'on voie à aucun moment en quoi est intervenu un travail artistique sur le "chiffon" puisque même le travail sue l'objet prétendument vendu n'est pas mis en valeur. C'est ce paradoxe, de l'uitlisation de l'image de la femme qui est intéressant et pas les réactions des ligues de vertu américaines sur l'âge du capitaine.
Porno chic? ah bon ?
Belles photos ?ah bon?
Ma première réaction :
- la photo de droite n'aurait pas attiré mon attention... je pourrais même la trouver sympa.
- par contre, la photo de gauche est limite "effrayante". Le terme "horreur" serait plus adéquat que le terme "pornographique".
On en voit d'autres sur les plages... et souvent du pire!
Je vois pas trop l'intérêt de l'article. C'est juste une photo, certes qui fait poser des questions quand on voit le jeune âge de la personne, qui tout simplement choquer des puritains comme il y en a tant aux Etats-Unis.
Une adlolescente pubère n'y plus n'y moins très frèle. En supposant que que son âge fut celui de la majorité nous n' en ferions pas débat .
Non ce qui fait débat ( d'hypocrites ) c'est bien ce corps prépubèr qui semblent malsain pour cerrtains à demi-découvert et encore ...!
Pas de quoi faire la une de ce magazine encore moins dans faire une polèmique .
Nous connaissons tous ce qu'est le puritanisme américain qui plus est ...dominical !
Porno chic ? Il ne faut pas exagérer tout de même... Si vous prenez les campagnes de pub de certains, la frontière est allègrement plus franchie. Que penser de Tom Ford (http://perfumesmellinthings.blogspot.com/2007/09/tom-ford-strikes-again-one-average.html) ou des pubs Sisley (http://nik.blue-edge.bg/wp-content/uploads/sisley_ad.jpg)

Maigre ? Pas épaisse, mais pas squelettique. Pas anorexique non plus, POUR LE PEU QUE L'ON PUISSE JUGER !

Car que voit-on ? Un bout de sein (et encore), sur une photo floue avec aucune suggestion sexuelle. Elle est mineure ? Ne demandez pas l'age des mannequins de la plupart des pubs !

Que dirait-on si David Hamilton (http://images.google.fr/images?q=david+hamilton) faisait aujourd'hui des photos de pubs !

Beaucoup de bruit pour pas grand chose. Ah, si, une jolie photo.
Un truc me dérange dans l'article pré-cité. Que pense l'auteur de l'article de ce qu'il narre? Il semble passablement absent des événements qui se sont déroulés sous sa plume.
Ensuite, qu'est-ce qui est fondamentalement dérangeant dans les deux photos incriminées?
Est-ce parce qu'elle n'est pas majeure? Est-ce parce qu'elle est trop maigre? Est-ce parce que le nu dérange les religieux de tout poils?
Dans les trois cas, contrairement à la photo de Beauvoir, je n'arrive pas à être choqué. Elle n'est pas majeure? Certes, mais elle est modèle selon l'article, c'est donc déjà une professionnelle. Elle est rémunérée, signe des contrats... Elle a donc forcément la caution de ses parents! Donc en ces termes, c'est inattaquable!
Lolita trop maigre? Certes, elle semble extrêmement maigre! Cependant, l'ensemble de la mode actuelle exige des modèles très maigres, limite anorexique et les quelques mouvements d'indignation contre les dangers de cette extême maigreur sont loin d'être majoritaires dans le milieu de la mode et même parmi les médias (les photos de la modèle Carla Bruni, même si elles ont été retouchées ne montrent pas trop de chair sur les os....). Ce n'est donc pas cette photo qui est choquante, mais l'ensemble d'un métier, qu'il faudrait peut-être redéfinir par une législation!
Est-ce parce que l'on entre-aperçoit un sein, flou qui plus est? Ah! J'avais oublié que l'Amérique s'affole dès qu'elle voit en public un sein ou un poil, au nom d'un puritanisme ridicule. Dans ce dernier cas, je suis carrément offusqué. L'art a le droit de montrer du nu, entre art & religion, j'ai choisi depuis longtemps. Rappelons quand même qu'en France, le droit de l'art prime, cela a été rappelée par la victoire de Charlie Hebdo contre des intégristes religieux devant la 17ème chambre du tribunal de Paris il n'y a pas si longtemps! L'obscurantisme a vécu, & c'est très bien. Les États-Unis ont sur le coup un temps de retard, tant pis pour eux!
Après s'être scandalisés du sein dévoilé de Janet Jackson, les puritains US s'effarouchent de la vision évanescente de celui d'un jeune mannequin.
C'était bien la peine que Larry Flint et Hugh Heffner se donnent autant de mal pour les éduquer...
Sans aller jusqu'à parler de pornographie, il ne s'agit que d'une enfant de 17 ans, pas meme majeure ...
De plus, vous ne soulevez pas le problème de sa maigreure excessive qui me semble fondamentale. A quelques critères esthétiques près (lumière, pose, maquillage), sa silhouette me fait penser à celle de la française utilisé dans une campagne contre l'anorexie en Espagne ...
ce que je trouve le plus choquant c'est surtout une estrasse à 3890 $ qu'elle soit de galliano ou de spontex
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.