30
Commentaires

Pont des Arts : l'adieu aux cadenas

Victoire pour les amoureux des ponts de Paris : les hideux cadenas qui défiguraient la passerelle des Arts sont en train d'être démontés, et vont être temporairement remplacés par des oeuvres relevant du street art.

Derniers commentaires

Ok les cadenas sont gênant, mais en effet que se passera-t-il quand les plaque de plexi seront peinte de tags horribles? Parce que sur les planches en bois qui remplaçaient les cadenas y en avait un bon paquet. Le plaques de plexi seront elles nettoyées fréquemment?
Le ciel ce matin du côté du Havre.( cliquez sur l'image)

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/2014/09/29/meteo-en-bretagne-une-parenthese-nuageuse-lundi-avant-le-retour-du-soleil-560404.html
Pont martyrisé,pont outragé....Mais pont libéré!
Le vrai libéralisme cela aurait été de louer les emplacements pour les cadenas, en plus de vendre des cadenas à l'obsolescence programmée, rendant obligatoire l'achat de nouveaux cadenas tous les ans. Et bien sûr surtout de faire faire construire par l'état deux ou 3 autres ponts qu'ils auraient ensuite revendu une bouchée de pain en les privatisant, et afin de maximiser la production.
la dernière image : street art, ce sont des "gouzous" de Jace, pas des artistes que tu cites.
Claire
Va falloir faire plus gaffe à son jupon ou à son chapeau https://www.youtube.com/watch?v=vT1-2qt1Aq0
Le principe du libéralisme, c'est que l'intérêt général est la somme des intérêts particuliers. Les cadenas du pont des arts sont la réfutation mathématique du libéralisme.
Ah ouais, ils sont comme ça les Parisiens, ils aiment bien jeter à l'eau l'amour des autres ...
Après tu m'ettone que la france ait des problème de nombril, si l'on est même capables voir le potentiel subversif de l'amour des autres...

Plus sérieusement, de Gaulle n'aurais jamais du mettre sa tête à couper sur la réforme des régions, il aurait du la faire !
Maintenant que les parisiens se croient tout permis, non seulement ils se coupent les ponts entre eux, mais en plus ils se permettent de faire partir le bébé né avec l'eau du bain.

Bande de cons, vous vivez dans un musée, et vous ne vous rendez plus compte de l'envie que vous porte - pas Didier, lui on l'aime bien ;) - le monde entier, vous devriez être honnoré et non pas fier de l'amour que l'on porte - toujours pas Didier - à votre ville.

Donc non content de vouloir vous maitriser pour porter votre pouvoir dans la province profonde, vous vous permettez de casser l'amour des uns et des autres!

SYMPA ! MERCI !

Et nous provinciaux, on fait quoi quand vous venez dans nos ville, acheter nos appartements à prix d'or, vous nous permettez juste de vivoter la crise en attendant qu'elle passe, tout en sachant au fond de vous-mêmes qu'elle ne viendra pas !
Puisque votre richesse, vous nous la devez. C'est dans les régions que sont formés les esprits innovants des nouvelles générations. Ces nouveaux esprits sont alors envoyés à paris pour étudier comment diriger la France à votre manière ! Ils ne peuvent donc plus diriger autrement que comme vous leur avez appris, vous ne voyez plus les issues dans vos esprits étroits et gonflés de narcissismes divers.

En région on s'escrime pour arriver à trouver du budget, des sous,du temps pour pouvoir faire vivre nos familles.

Pour vous le temps est une ressource, on doit pouvoir l'optimiser, vous cherchez sans cesse à faire rentrer des ronds dans des carrés, et vous nous organisez sans avoir le moindre état d'âme. Sans vous poser la question de savoir comment nous vivons ces réorganisations succesives. Vous n'avez plus d'âme, vous l'avez vendue au diable pour pouvoir vivre dans un musée que n'êtes plus capable de voir !

Parisiens, Hommes de gauche amoureux de la liberté, Courage, FUYEZ ! ! !

Vous ne savez plus vous entendre les uns les autres sur ce qu'il faut faire pour diriger la France, c'est normal, c'est vous qui l'avez asséchée à force de puiser dans toutes ses ressources intellectuelles !
Vous êtes en train de nous tuer à petit feu !

La France ne sera sauvée que si l'on découpe sa tête et qu'on laisse ses membres libres de choisirs leurs propres destinées !!!

Vous n'aimez pas être hors du controle, je crois qu'il va falloir apprendre dans les prochains mois à ce que vous laissiez ce controle à vos congénères pour qu'ils puissent s'aimer les uns les autres et que nous trouvions tous ensembles les solutions pour résoudre notre propre crise écologico-économico-politico-mediatico-financiere, ou en d'autres termes notre crise existentielle.

Sur ce bande d'égoïstes, je vous laisse le votre et je m'en vais rattraper le temps que vous me faites perdre à force de vos illusions!
Pas de bises pour vous!

Darien, asinaute qui résout son problème avec les Putains de parisiens ! Et ça ça fait du bien !
Par contre pour les provinciaux de France et de navarre, des bisous de Montpellier !
Pour qui a ressenti avec ses pieds la relative "fragilité" de ce pont, le chiffre de 45 tonnes fait frémir, ou à minima réfléchir.

D'autant que le cadenas comme symbole de l'Amour... j'ai un peu de mal... pourquoi pas des menottes ?

Et puis à l'heure des applis pour smartphone, de Twitter et des réseaux dits "sociaux" il y a mieux et surtout plus "léger" pour s'envoyer des messages amoureux (voire plus si affinités).

Non ?
Décidément, j'comprendrais jamais les politiques!
Au prix de la ferraille, fallait laisser les idiots cadenasser à tout va:
1) Une aubaine pour les quincailleries
2) Ca permettait d'occuper sainement les voleurs de métaux, qui dans mon bled en sont réduits à piquer les gouttières, plaques d'égoûts et les cables de signalisation de la SNCF...
3) Au bout de la chaîne, si je puis dire, du boulot pour les ferrailleurs!
Bref, empêcher le cadenassage c'est se priver de la croissance :-)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.