22
Commentaires

Pompes funèbres : OGF veut des salariés muets comme des tombes

L'entreprise de pompes funèbres OGF a créé la polémique en facturant 55 euros l'heure de recueillement dans sa morgue improvisée de Rungis, pour les décès dus au Covid-19. Avant d'annoncer, devant le tollé médiatique, qu'elle ne facturerait rien aux familles. Dans le même temps, la société incite fortement ses équipes à se tenir loin des médias. Sous peine de recevoir une lettre d'huissier.

Commentaires préférés des abonnés

Pour résumer: quand on travaille pour OGF, il faut être muet comme...

"l'Etat prendra en charge les "frais supplémentaires occasionnés par les délais d'inhumation" (les 35 euros par jour au-delà de six jours)."


L'État, c'est à dire nous. On va quand même pas empêcher une multinationale de se gaver, quand on lui a expres(...)

La liberté d'expression, je l'ai rencontrée. C'était un belle formule, en lettres de couleur, dans un livre d'instruction civique.

Derniers commentaires

Cher Tony LE PENNEC,

Merci à Vous profondément pour cet article intéressant. Son mystère me fait penser aux différents éditoriaux de DS sur ce site relatifs aux années 40, mais, également à un roman policier.

Il ne s'agit que de mon ressenti.

"l'Etat prendra en charge les "frais supplémentaires occasionnés par les délais d'inhumation" (les 35 euros par jour au-delà de six jours)."


L'État, c'est à dire nous. On va quand même pas empêcher une multinationale de se gaver, quand on lui a expressément confié "un marché"*. C'est comme les autoroutes, si ça rapporte pas assez, nos impôts complètent.  


Confié "un marché"*: Le choix de cet heureux "bénéficiaire" s'est fait comment? 

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

La liberté d'expression, je l'ai rencontrée. C'était un belle formule, en lettres de couleur, dans un livre d'instruction civique.

Pour résumer: quand on travaille pour OGF, il faut être muet comme...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.