14
Commentaires

Plan com' de Karabatic : Denisot, médaille d'or des questions complaisantes

Une offensive tous azimuts. Les interviews de Nikola Karabatic se sont succédé sur internet, à la radio, puis à la télévision après sa comparution devant la cour d'appel de Montpellier mardi pour demander une levée de son contrôle judiciaire. L'occasion d'une contre-attaque médiatique où les journalistes n'ont pas tous adopté la même ligne face à la star de l'équipe de France de handball.

Derniers commentaires

Je comprends pas ce sport alors comment peut-on truquer un jeu ? Et quel âge il a ce petit jeune qui joue et fait quelques conneries ? Franchement il y en a de moins jeunes qui finissent en "zonzon" pour moins que cela ....C'est cousu de fil blanc non ?
"Karabatic, en revanche, ne se livre à aucun mea culpa."

Je suis surprise de l'angle choisi par ASI pour traiter de ce sujet.

Karabatic reconnait bien une erreur (1ere video) Il parle de bêtise, et d'erreur.

Puis il distingue bien 2 choses que le déferlement médiatique à son égard s'était bien abstenu de préciser :
1) le pari en lui-même (faute disciplinaire pour laquelle le/les joueurs devront rendre des comptes à la fédération - et j'espère qu'ils seront sévèrement sanctionnés)
2) le match truqué (faute pénale) ce que le joueur réfute intégralement.

La défense de Karabatic n'a pas dévié d'un mot depuis mardi 9 octobre : voir l'émission "ce soir ou jamais" avec son avocat Dupont Moretti.

Quant à l'argument "d'un match sans enjeu pour Montpellier" (que vous presentez comme une opération de déminage) c'est une donnée en effet non négligeable pour un parieur, puisque cela va, de fait, modifier les enjeux, les pronostics, les rapports et donc les chances de gagner. Il était donc tout à fait possible que les parieurs indélicats misent contre leur propre équipe, sans que celui-ci ait eu besoin d’être truqué ! La logique sportive (même si anti-jeu) à elle seule peut l'expliquer.

La ligne de Karabatic est donc pertinente, et s’appuie sur des points de droit précis, loin d'être le plan de com tordu que vous presentez..
Tout ça n'est pas n'est pas grand chose, juste une bande de pieds nickelés qui ont voulu se faire de l'argent facile de manière pas bien glorieuse et bien peu discrète. Je pense que la procureur de Montpellier s'est bien fait mousser sur cette histoire. Il a décidé un peu vite que le match était truqué. Et n'en déplaise à certain Nicolas Karabatic a toujours maintenu qu'à titre personnel il n'a pas parie, marrant comme la présomption d'innocence est maniée à des degrés variables par ici.
Bonjour
Ce gamin pourri par l'argent ne mérite pas l'attention.
Il suffisait qu'il dise qu'il avait fait une connerie de jeunesse, qu'il s'en excusait auprès de son club et puis de disparaître du champ des caméras. Il a fait tout le contraire. Qu'il dégage.
De toute manière ça déjà été dit sur @si. Vu que Kabaratic n'a pas joué le match, forcement on pouvait pas l'inculper d'avoir truqué ce match. donc du point vu pénal c'est du pipeau made in France ,juste pour que le procureur fasse voir son brushing régicolor devant toutes les caméras de télé. On a fait que parler de ça , alors que les handballeurs incriminés ne craignaient rien à part peut être des matchs de suspension. Du coup oublié le traité budgétaire européen ;c'est passé comme une lettre à la poste . Merci qui? Les journalistes ,et qui depuis ,voyant que ça tourne en eau de boudin , essayent de rattraper le coup. Et le procureur bien sur qui va passer pour un blaireau..
C est juste écoeurant, le voir ramener sa tronche devant les medias en pleurant, 2 jours apres l annonce du vice de procédure...
C était pathétique et ca puait le mensonge, il avait pas l'air sincère du tout, tout comme sa démarche n as pas l'air sincère du tout. Et venir pleurer parce que monsieur fait la une... un vrai gamin, ah bah c est sur il fait moins le fier que quand il est sur les plateaux à tout foutre en l air..
« Reconnaître ses erreurs est pourtant quasiment un passage obligé dans ce type d'exercice. »

Ah le mot « erreur »… Bah oui parce que reconnaître une faute, c’est trop la tehon.

Une erreur, c’est involontaire, genre l’autre gugusse en pédalo qui se dopait à l’insu de son plein gré. Une faute c’est volontaire, comme parier sur la perte d’un match qu’on doit jouer.

Dans mon OF aujourd’hui, procès d’un type qui s’était amusé, avec un pote, à tirer des balles en plastique sur des gosses car « ça pouvait être drôle ». Et qui veut bien avouer que c’était une erreur…

(La con-plaisance de Denis-sot, c’est quand même tout sauf un scoop)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.