56
Commentaires

PewDiePie : un rêve macronien

C'est un rêve macronien. Une petite entreprise en forte croissance :

Derniers commentaires

La célébrité comme valeur en elle-même, repère commun dans la jungle des offres, prescripteur du prix quand celui-ci est d'abord psychologique.
Il n'y a rien au pôle nord et toutes les boussoles pointent vers lui...
Mais quand des millions si ce n'est des milliards regardent 22 mecs jouer après un ballon au foot, ça ne vous choque pas ?

Faire gagner des sommes folles à des gens qui jouent à votre place, ce n'est pas nouveau. Si ?
C'est parce que vous êtes habitués pour des footballeurs, mais il existe d'autres jeux....
Il faut des PewDiePie (prononcez comme vous voulez), comme il faut des gagnants au loto pour attirer le ramier.

A quand un selfie avec Leparmentier, Quatremer et PewDiePie ?
J'ai l'impression de revoir cette vidéo en lisant cet article et les commentaires.

Ce qui a fait le succès de Pewdiepie c'est qu'au delà de son acting potache et de son humour borderline, il s'est a un moment proposé comme explorateur et a mis en avant certains types de jeux indépendants destinés à une niche, auxquels il a superposé son talent et sa compréhension du média youtube, tout en incarnant l'état d'esprit majoritaire de l'internet dans son discours. Mais la base de son succès c'est que c'est un leader d'opinion qui a su mettre en avant des jeux qui seraient peut-être passés inaperçus s'il ne les avaient pas utilisés dans des vidéos, drôles, fédératrices et innovantes.
"Il est plus connu sous le nom de PewDiePie."
Parce que "Puedespieds" était plus présentable que "Tupuduku."
Autrefois on payait pour voir la femme à barbe dans des baraques foraines, ou une Hotentote fessue, ou des nains. C'est la version contemporaine.
Ce n'est pas parce que PewDiePïe est sur un nouveau média qu'il est méprisable.
C'est parce que le contenu qu'il propose est lamentable.
Au même titre que sur la télé, force est de constater que ce sont les contenus stupides qui s'imposent toujours pour la masse.
Merci. Et là-dessus, moi, je me questionne. Pourquoi ce succès de la critique débile (Pewdiepie ou Touche pas à mon poste) et instantanée (Pewdiepie ou BFM) actuellement? Qu'est-ce que ça dit de l'enseignement et de la culture de masse? De l'immédiateté sans recul? De la perte de repères temporels (si chers à certains commentateurs et à Finkielkraut)?
Des questions dont les réponses seront dans le prochain ASI, j'en suis sûr! (D’ailleurs y a quoi comme télé "réalité" cet été ?)
Il faut noter que la moyenne d'âge de son publique est probablement de 15 ans, ça n'explique pas tout mais un peu quand même.
Vanitas, ...
non, rien.

Combien j'ai gagné ?
Cher Daniel... un article qui en dit long sur votre âge (ni voyait pas un reproche, ce n'est que chose normale).

En lisant cet article, je me suis demandé si la même chose n'aurait pu être écrite sur les Beatles, sur les débuts de la pop et du rock. Avec un journaliste et son gout qui dit clairement, "quel est donc que cette mode passagère? De toute façon, il n’y a rien à y comprendre".

"De toute façon, il n'y a rien à y comprendre." Dionnet, Maneuvre, Lescure, Les Inrocks et même vous (j'imagine car c'était votre génération) eurent beaucoup à dire sur le "il n’y a rien à en dire" car en fait il y avait tellement de choses à en dire, mais il fallait d'abord le pensé... une Terra Incognita à défricher. Vous avez le partenariat avec Canard PC pour relancer la conversation.

Exemple de réflexion : que doit-on comprendre d’une société qui préfère la critique en direct d’un évènement, d’un jeu, d’une œuvre, plutôt que d’en profiter directement ? Comme si les journaux continus nous avaient habitués à toujours vivre derrière un filtre qui nous explique, comme si nous n’étions pas assez "éduqués" pour apprécier une œuvre sans qu’on nous en fasse la critique en parallèle…

Un début de réflexion pour la journée. A vous de vous faire votre idée (donc tout l’inverse du journal continue ou de la personne qui joue à votre place… ça peut être drôle aussi de tenter de faire ces choses par soi-même).
Je fais moi-même des vidéos sur Youtube. Je ne suis qu'une petite crotte de la plateforme avec mes (bientôt) 17,000 abonnés.
Soyons clair, sur le fond, le travail de création de contenus de PewDieDie est aussi riche que le projet politique de Nadine Morano. Les recettes de son succès sont simples (mais pas simplistes) : De l'humour pipi caca. Des blagues en dessous de la ceinture... De bonnes vieilles ficelles qui ont fait la fortune de nombreuses gloires d'un vieux médias dont on parle encore ici : La TV.
Pas sûr que si l'on compare, notre Suédois gagne plus qu'un Hanouna ou qu'un Patrick Sebastien. Pourtant, nul doute que son audience globale ait infiment plus de portée...
Indignation à deux vitesses? Oui! Car le principal succès d'un Youtubeur, c'est ça proximité avec son audience. "C'est un gars comme nous". Infiniment plus vrai sur un noyau dur d'abonnés qui est composé à 80% d'ado entre 10 et 18 ans...
La morale? Sur Youtube il y a des Stars. Mais elles n'ont pas encore, dans les conscience, le droit à tous les égards des Stars des autres médias : Argent, paillettes, etc...
Les youtubeurs de youtubeurs, South Park l'a déjà imaginé ! cf. les excellents s18e09 et e10, avec PewPewDie dans son propre rôle.
il est certain qu'il ne retire rien à personne.

En êtes-vous certain, Daniel ? Du temps de cerveau disponible ? Pour autre chose ?
Lanzmann, Schneidermann et les membres avisés du forum : même combat : comprendre
C'est exactement ce que fait Squeezie que mes enfants regardent en boucle à mon grand désespoir...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.