50
Commentaires

Patrons, présidentiables : tous dingues ?

C'est reparti. A peine apprend-on que Stéphane Richard succédera à Didier Lombard

Derniers commentaires

I have a dream ... Un "président de la république non exécutif", on le met dans un placard et on jette la clé... Et même tiens, un UMP non exécutif, dans un grand placard...
Depuis une trentaine d'années un réseaux a tissé sa toile.
Profitant des noyaux durs des premières privatisations, des membres de cabinets ministériels (de droite comme de gauche) ont migré vers les entreprises du CAC 40. Parfois certains ont fait le chemin inverse, comme Mer ou Breton. Aujourd'hui l'interpénétration du pouvoir politique, du pouvoir économique et des médias est une réalité que l'on ne cache même plus.
Les ministres cherchent tous à faire du business et une centaine d'actionnaires détiennent plus de 40 % du capital des sociétés du Cac40.
Certains d'entre eux contrôlent également des groupes de presse ou des chaînes de TV, comme Bouygues, Dassault, Lagardère ou Bolloré.
Cette concentration du pouvoir explique la formidable déformation des revenus : 10 % de la valeur ajoutée en moins pour les salariés, alors que leur nombre relatif a augmenté en 30 ans. Les dividendes, eux, pèsent trois fois plus dans la valeur ajoutée.
Ainsi une centaine de personnes décident du sort, directement, de la moitié des salariés et indirectement, par politiques et médias interposés, de celui de l'ensemble de la population.
Et vous ne voudriez pas qu'ils aient la grosse tête ?
Alors que les exclus s'abandonnent au shit ou à l'alcool, eux se shootent aux Golden hellos, aux stock-options et aux parachutes dorés.
Trois cents fois le smic... Bof. Pour les exciter, il faut leur parler de ces patrons américains qui gagnent un smic à l'heure. Qui, quand ils se lèvent le matin, trouvent huit smic alignés à côté de leur café et de leurs pancakes (le salaire de leur nuit de sommeil).
Pourtant on peut réussir en affaires en restant sobre : Ben et Jerry, partis de rien, ont créé un royaume de la crème glacé en plafonnant leur salaire à 7 fois celui du salarié le moins payé de leur société.
Et oui, pour créer de la valeur il vaut mieux, parfois, rester près du cul des vaches (c'est d'ailleurs le logo de Ben & Jerry's, la vache pas le cul).
moi j'ai bien aimé le boucher non exécutif qui ne coupe pas d'entrecôtes! Je crois que je vais m'en servir, comme ça dans les conversations, au travail ou en faisant mon marché. Est-ce qu'on doit payer un droit d'auteur?
Les techniciens de surface "non-exécutifs" qui ne touchent pas un balai: ben, ma foi, eux ce sont "des chomeurs?" et ils devraient etre bien contents de toucher un chomage ou un RSA de base,car personne ne tient à tout prix à les embaucher à l'etranger pour 10 fois leur salaire en France.
Remarque: je suis sure que personne ne cherche à l'étranger à embaucher MM LOMBARD ou PROGLIO ou tous les responsables du CAC40, car à l'étranger, il y a déjà tout un stock de grands patrons en partie irresponsables, trop payés pour ce qu'il font.
DONC: il serait temps de limiter le salaire des grands patrons à 30 ou 40 fois le salaire de base, d'augmenter correctement le SMIC, et de faire en sorte que tout le monde puisse avoir une retraite correcte.
Savez vous qu'il est envisagé de verser les centimes qui restent sur nos comptes à une caisse pour renflouer la sécu et les retraites....
[quote=Ne pas douter un seul instant de valoir cent fois (et même exactement 308 fois, avance Judith) plus qu'un ouvrier n'est-ce pas un signe dinguerie ?]
Si.
Mais a-t-on besoin de croire qu'on vaut 308 ouvriers pour vouloir gagner comme 308 ouvriers ? Et si c'était tout simplement un signe de cupidité toute normale et, après tout, si répandue dans bien des sociétés ?
Il y a des logiques qui ne sont pas nos logiques. Voir dans l'injustice une "monstruosité", une dinguerie, n'est-ce pas oublier que c'est le jeu terriblement "normal" du fonctionnement social, et par là même, renoncer à le changer ?
[quote=Daniel Schneidermann]... Ne pas douter un seul instant de valoir cent fois (et même exactement 308 fois, avance Judith) plus qu'un ouvrier, oser regarder dans la glace chaque matin un type qui vaut 308 fois plus qu'un ouvrier, n'est-ce pas un signe de dinguerie ? ...

C'est à dire ... vous, vous avez une conscience ; eux l'ont vendue depuis bien longtemps.


[quote=Daniel Schneidermann]... Réaliser, à onze ou quinze ans, que l'on est missionné par Dieu pour gouverner la France, ...

C'est qui le malade qui a osé raconter ça ? :???
Pour éviter de fantasmer sur le concept de "non-exécutif".

C'est une transposition, dans le droit des sociétés français, depuis une cinquantaine d'années, d'une structure du droit des sociétés allemand.

La société anonyme avec, non pas un Conseil d'Administration, mais avec un Directoire et un Conseil de Surveillance.

Le Directoire assure les fonctions exécutives.
Le Conseil de Surveillance, composé, parfois, de dirigeants ayant dépassé la limite d'âge, ou de détenteurs de capitaux qui ne veulent pas mettre les mains dans le cambouis, contrôle le Directoire et la stratégie de l'entreprise. Ce sont des fonctions dites "non-exécutives"
"Ne pas douter un seul instant de valoir cent fois (et même exactement 308 fois, avance Judith) plus qu'un ouvrier, oser regarder dans la glace chaque matin un type qui vaut 308 fois plus qu'un ouvrier, n'est-ce pas un signe de dinguerie ?"

Je suppose que des types comme Lombard et Proglio ne se regardent pas souvent dans leur glace. En tout cas pas longtemps.
D'abord parce qu'ils travaillent 24 h sur 24, et que le reste de leur journée, ils cogitent pour savoir comment ils pourraient encore gratter quelques millions d'Euros afin d'assurer la subsistance de leur descendants pour les quelques siècles à venir.
Ensuite, parce que la vision de leurs gueules pas très catholiques est difficilement supportable. Même pour eux.
Etant absente de France, je n'ai pas suivi et pas eu le temps de rattrapper les articles et émissions sur la "dinguerie".

A propos de dinguerie, même si tous ces gens ont une névrose, visiblement, au moins de mégalomanie, le problème est bien, à mon sens, chez nous tous, qui acceptons en définitive sans moufter beaucoup, leurs raisonnements à la noix.

Etre dingues, c'est aussi d'accepter comme normal des évènements atterrants.

Et ça, chez tous les observateurs, y compris nous qui protestons, mais la caravante passe, ça finit aussi par passer.
Il y a aussi un autre cumulard à sa manière (Père de famille, étudiant en droit, conseillé général et conseillé de l'EPAD..., tout sa à 22 ans.) Comme le révèle un étudiant sur http://www.acturevue.com qui a passé ses partiels de droit pénal (2emme année de droit) avec le petit Sarkozy...
Honoraire: position de celui qui après avoir exercé une tache en conserve les titres et les prérogatives honorifiques (un Président honoraire)
Non-exécutif : le même mais avec un salaire et (ils n’ont pas osé) sans l’honneur
Bonjour,

En complément à votre chronique sur la dinguerie du système

Le billet de Alain Le Tellier "Papier de Verre" - Check List - LeMonde.fr du 03/01/10
"Lu que le nouveau PDG de Marks & Spencer avait reçu un "golden hello" de 13 millions de livres. C'est énorme, le pauvre n'aura jamais le temps de les lire tous"

Ils touchent en entrant, en sortant, en dormant dans les conseils d'adm de leurs potes, et en non-exécutant !

Lorsqu'il ya de la gêne il n'y a pas de plaisir

Allez rassurons nous vendredi il y a 100 millions pour les gogos de la Française des Jeux....

Merci encore pour vos chroniques et pour le site arrêts sur image.
COrdialement

François Olivier
Puisque PROGLIO a donné le tarif, pourquoi pas les autres ? Normal non ! C'est logique qu'après cela, le gouvernement veuille réformer à tout va la fonction publique pour récupérer quelques deniers, installer des radars à tour de bras , et supprimer un tas d'acquis ; il faut bien "très bien rémunérer" nos "grosses têtes pensantes" ; mais quand allons nous nous "remuer les fesses" ; ça ne suffit pas encore ? allons attendons.
[quote=Daniel Schneidermann]Réaliser, à onze ou quinze ans, que l'on est missionné par Dieu pour gouverner la France, n'est pas un signe de santé mentale éclatante [...] Ne pas douter un seul instant de valoir cent fois (et même exactement 308 fois, avance Judith) plus qu'un ouvrier, oser regarder dans la glace chaque matin un type qui vaut 308 fois plus qu'un ouvrier, n'est-ce pas un signe de dinguerie ?

Votre chronique m'a instantanément rappelé un dessin que j'ai réalisé il y déjà quelques temps...

PatriceNoDRM

[tchd.fr - la WEB-TV dédiée à ceux à qui il reste du Temps de Cerveau Humain Disponible]
C'est la première fois que je lis quelque chose de complètement stupide chez Daniel, après des années de lecture et visionnage de chroniques diverses...

Je suis totalement scandalisé par certains salaires, certaines primes, et encore plus par les "parachutes dorés". Mais plafonner à dix fois le salaire minimum de l'entreprise, c'est complétement impossible dans une entreprise de 100'000 ou 200'000 personnes avec des échelons nombreux, des filiales, des départements différents... si le big boss gagne 15'000 euros par mois, alors les directeurs généraux gagnent moins, et les directeurs régionaux etc etc etc, du coup tout le monde quitte l'entreprise pour aller travailler ailleurs. Bref c'est caricatural, il y a encore plein d'autres raisons qui font que cette mesure serait débile et totalement irréalisable.... ce genre de phrase "on n'a qu'à plafonner", c'est tellement typique des journalistes français (par ailleurs brillants et rigoureux) pour qui l'économie ou l'entreprise sont des gros mots, et qui balancent ça comme ils balanceraient "bah y a qu'à mettre tous les déchets sur la lune et tout serait réglé !".

Daniel : vous gagnez probablement 308 fois plus que n'importe quel haïtien ou malgache. Vous y pensez, le matin ?

C'est dommage car vous et votre équipe avez les moyens de nous aider à réfléchir de manière bien plus fine que ce genre de papier démago, qui joue davantage sur l'émotion facile que sur les idées innovantes.
Il est totalement malsain que des types gagnent 100 ou 300 fois plus que leurs employés de base (on n'a pas dit Haïtiens)

D'autant que cette fantastique bande de parasite conduit le pays et ses entreprises à la faillite...

Daniel gagnerait entre 7 et 9.000 € ? Tant mieux, il les vaut bien car il sert à quelque chose, lui !

Ici Saïgon, le JT quotidien, les photos et les vidéos

***
D'accord, vous allez décider de ce qui mérite un haut salaire.
Et les grands patrons ne servent à rien et mènent tous leurs entreprises à la faillite, vous avez raison.
Superbe débat, excellent niveau. Je suis ravi.

Alors d'accord : pour toutes les entreprises du CAC 40, on plafonne à 15'000 euros par mois.
Pour les grandes entreprises qui ne sont pas dans le CAC 40, on fait quoi ? On plafonne aussi ? Ah bah oui sinon c'est pas juste.
Alors du coup on plafonne aussi les grands ingénieurs, les...
Allez on plafonne tout le monde !

Géniales, ces idées ! Pourquoi on n'y a pas pensé plus tôt ?
Vous êtes les meilleurs.
Et si c'était l'inverse?
Si on payait les salariés dix fois moins que le patron?
Là je suis d'accord pour que Proglio gagne 1,6 millions.
Oui et ce nouveau concept "non-exécutif", j'aimerai beaucoup avoir droit à ce statut moi aussi. Et pourquoi pas des techniciens de surface non exécutifs? Ça serait sale par terre? Pensez-vous! Si pour un président, qui a autrement plus de responsabilités soit dit en passant, ça marche, pour technicien de surface, c'est the fingers in the nose, ça sera propre, on sait pas comment ni pourquoi, mais ça coule de source.
Oui, parce que "non exécutif" veut bien dire que le mec, il ne "branle rien" (serait-ce un "fonctionnaire" ?).
Comme il n'y a pas assez de boulot pour tout le monde, tiens, on devrait même décréter les chômeurs comme "salariés non exécutifs" et leur donner leur salaire.
Plafonner à 10 fois, c'est peut-être un peu hardcore, mais déjà même à 30 fois (ce que préconisait Mr. Ford, que l'on peut difficilement accuser de socialisme) ça donne déjà du 500k par an. Vous ne trouvez pas que c'est bien suffisant pour mener une vie aussi agréable que possible? Et pour éviter les effets de la concurence, il faut réglementer, au niveau le plus large possible.

Quant aux Haïtiens, rien ne sert de faire des comparaisons ne prenant pas en compte les coûts relatifs de la vie selon les pays.

C'est la première fois que je lis quelque chose de complètement stupide chez Daniel, après des années de lecture et visionnage de chroniques diverses... Je suis totalement scandalisé par certains salaires, certaines primes, et encore plus par les "parachutes dorés". Mais plafonner à dix fois le salaire minimum de l'entreprise, c'est complétement impossible dans une entreprise de 100'000 ou 200'000 personnes avec des échelons nombreux, des filiales, des départements différents... si le big boss gagne 15'000 euros par mois, alors les directeurs généraux gagnent moins, et les directeurs régionaux etc etc etc, du coup tout le monde quitte l'entreprise pour aller travailler ailleurs. Bref c'est caricatural, il y a encore plein d'autres raisons qui font que cette mesure serait débile et totalement irréalisable.... ce genre de phrase "on n'a qu'à plafonner", c'est tellement typique des journalistes français (par ailleurs brillants et rigoureux) pour qui l'économie ou l'entreprise sont des gros mots, et qui balancent ça comme ils balanceraient "bah y a qu'à mettre tous les déchets sur la lune et tout serait réglé !". Daniel : vous gagnez probablement 308 fois plus que n'importe quel haïtien ou malgache. Vous y pensez, le matin ? C'est dommage car vous et votre équipe avez les moyens de nous aider à réfléchir de manière bien plus fine que ce genre de papier démago, qui joue davantage sur l'émotion facile que sur les idées innovantes.


le plafonnement des salaires existe en Hollande, qui ne se porte pas si mal et le salaire minimum a été inventé, il n´y a aucune raison pour qu´un salaire maximum ne le soit pas.
La chronique de DS n´est pas si stupide que ça, allez.....
Pas stupide : populiste. C'est pénible.
populiste : adj. . Populisme : école littéraire qui cherche dans les romans à dépeindre avec réalisme la vie des gens du peuple

anne , vous trouvez pénible que DS fasse un billet sur les salaires infligés au peuple ?
Il me semble dans un lointain souvenir que Louis Gallois, co-président d'EADS, avait fait la demande d'un salaire moins important tout en quittant ses fonctions de la SNCF. Nous n'avions pas eu le fin mot de l'histoire : avait-il finalement accepté ses faramineux émoluments?
Lémédias ont oubliés de le dire...
La règle n'est-elle pas qu'au troisième poste exécutif dont on le jarte, on le mette en disponibilité sans rémunération ?

Un peu comme les fonctionnaires... dont on supprime le poste alors qu'ils ne sont même pas non-méritant... et qu'on met en disponibilité (sans rémunération), parce qu'ils n'ont pas pu accepter les nouveaux postes proposés (de magnifiques opportunités épanouissantes à n'en pas douter).
http://media.telemarket.fr/imgnwprd/001/001622/00162205/00162205-t0.jpg
lepoint.fr
Oui, combien de millions pour ce nouveau génie ?

Avec tout ce qu'Orange vole à l'utilisateur moyen de téléphone fixe et mobiles ainsi que d'Internet ils doivent avoir de quoi lui faire un pont d'or, à ce mec et même le paver de diamants (quand on aime on ne compte pas !)

Ici Saïgon, le JT quotidien, les photos et les vidéos

Un million de dollars (par mois) mais j'ai négocié : elle voulait plus !

***
et ces présidents non exécutifs, on les exécute quand ?

m´enfin, Daniel, une chronique bien exécutée ))
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.