8
Commentaires

#PasDeVague : surenchère sécuritaire sur CNews

Commentaires préférés des abonnés

tant que l'on aura des commentateurs comme ceux là , l'intelligence n'est pas prète de refaire surface. Je suis sur que ce lycéen est client de ce genre d'émission ...

Lévy, Praud et l'autre, (que je découvre), sont de fins connaisseurs du système éducatif. Alors ils seraient bien inspirés de relire leurs titres, ainsi que les déroulants de la chaîne, cousus de fautes de syntaxe, de grammaire, à faire rougir de hon(...)

Bon alors la bourse, s'il en a pas on vise l'autre bourse... celle entre les jambes... On coupe... Le pénal... cachot aménagé en salle de classe... avec une heure de promenade (respect des RPE et de la CEDH)... les professeurs... un recrutement direc(...)

Derniers commentaires

Des années que des amis enseignants me parlent de la démission de leur hiérarchie. De ces chefs d'établissements payés grassement pour ne rien faire. Ou plutôt pour arbitrer systématiquement tout conflit prof-élève ou prof-parent d'élève en faveur des seconds. Le ras-le-bol s'exprime aujourd'hui avec ce # sur Twitter, et il est bien évidemment contesté par les négationnistes de la violence en milieu scolaire. Parmi eux, le journaliste prétendument spécialiste de l'enseignement du journal le Monde. L'abruti, qui n'a sans doute jamais plus remis les pieds dans une salle de classe depuis l'obtention depuis son baccalauréat, ose parler d'initiative "populiste" ! Le mot qui tue, mais bien plus sûrement celui qui en fait usage.

Euh, Brighelli, c'est Jean Paul

Le lycéen braquant son gun sur la tempe du prof, c'est l'évolution normale de la relation enseignant-élève.

Pas de quoi s'émouvoir pour si peu.

Simplement faire le constat que le rapport de forces s'inverse, et l'accepter.

Perso pour ces futurs chomeurs, j'hésite : les camps de redressement ou l'école militaire (dès trois ans bien sûr).

Ils ont sûrement de mauvais gènes dans ces banlieues pourries.

Bon alors la bourse, s'il en a pas on vise l'autre bourse... celle entre les jambes... On coupe... Le pénal... cachot aménagé en salle de classe... avec une heure de promenade (respect des RPE et de la CEDH)... les professeurs... un recrutement direct par concours exceptionnel CRS force à la loi... Les parents une fessée par infraction pénale ou incivilité + 50 lignes à recopier 《je suis nul comme parent》+ déchéance de la nationalité automatique. Un plateau TV années 1930... Simon

Lévy, Praud et l'autre, (que je découvre), sont de fins connaisseurs du système éducatif. Alors ils seraient bien inspirés de relire leurs titres, ainsi que les déroulants de la chaîne, cousus de fautes de syntaxe, de grammaire, à faire rougir de honte un collégien.

http://bescherelletamere.fr/?s=cnews

BFN étant tout aussi lamentable. Ils allient ainsi le fond, et la forme, d'une homogène nullité.

Benalla est retourné au lycée ? Il a voulu faire un selfie avec sa prof ?

tant que l'on aura des commentateurs comme ceux là , l'intelligence n'est pas prète de refaire surface. Je suis sur que ce lycéen est client de ce genre d'émission ...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.